APPRENDRE A S’AMUSER

APPRENDRE A S’AMUSER

Tal SCHALLER

Vous avez réellement été bien éduqués par vos parents et vos professeurs pour rester assis de longues heures. Si vous étiez des enfants non conditionnés, vous ne pourriez pas en faire autant. Au bout de quelques secondes, de quelques minutes au plus, vous sentiriez le besoin de vous étirer, quelque chose dans votre corps vous chatouillerait et vous obligerait à bouger, à danser. Mais votre longue habitude vous permet de vous sentir à l’aise dans la société, une société merveilleuse pour réfléchir, avoir des idées et penser mais pas pour prendre plaisir à être dans un corps. Et pourtant posséder un corps est une des clés du bonheur et vous allez le découvrir de plus en plus.
Il est souhaitable de vous ouvrir à vos perceptions physiques en toutes situations. Votre corps peut vous apprendre beaucoup aussi longtemps que vous ne réfléchissez pas sur ce que vous percevez à travers lui. Dès que vous pensez, vous créez un nuage de confusion, donc des émotions, et de nombreux autres troubles. Gardez simplement le plaisir des perceptions et le sentiment que ce que vous dit votre corps est un moyen de dépasser les barrières et les limitations de la matérialité.
Ayez du plaisir, car c’est en appréciant la vie dans laquelle vous vous trouvez que vous pouvez arriver à la plus belle création possible pour un être humain : le rire et, par lui, le niveau le plus spirituel que vous pourrez atteindre. Le jour où vous serez capables de rire comme vous respirez, d’avoir un “corps de rire” à l’intérieur de vous-mêmes, il sera temps de quitter ce plan. Que pourriez-vous y apprendre d’autre ? Soyez prêts à rire de toute situation, à garder votre rire intérieur, à toujours retrouver votre connexion avec votre corps de rire. Chaque fois que vous vous sentez tristes ou lourds, utilisez le rire pour élargir votre conscience. Le jour où vous agirez ainsi constamment, soudain il n’y aura plus de monde physique autour de vous, vous disparaîtrez pour vous retrouver dans le monde spirituel. Jusque-là, appréciez toutes les situations et au lieu de réfléchir, riez, souriez, bougez et donnez-vous la liberté d’avoir du plaisir.

Vous avez à l’intérieur de votre corps de nombreux organes et cellules qui sont comme des enfants. Vous êtes les parents et vos enfants évoluent, grandissent, apprennent comme vous. Si vous êtes de mauvais parents, vous n’écoutez pas vos enfants et ceux-ci crient, souffrent, ils sont désemparés et malheureux. Ils tentent d’obtenir plus d’attention, une meilleure compréhension de votre part, davantage d’amour. Ils vous le font savoir en créant des problèmes et en ne fonctionnant pas correctement.
Dès que vous laissez libre cours aux schémas du mental, aux souvenirs, aux limitations, il se forme en vous des vortex d’énergie indépendants, sortis du flot de la vie, sans mouvement, devenus émotion, c’est-à-dire hors du mouvement. En permettant à ces autres énergies d’exister vous leur donnez un sens, de la valeur et elles commencent à créer des problèmes. Vous vous sentez mal. Il en va de même dans la vie. Si vous confiez vos enfants à de mauvaises gens, ils sont perturbés.
Aussitôt que vous rétablissez le flot d’amour et soutenez vos enfants, ils redeviennent heureux, parfaitement guidés à l’intérieur. Cellules et organes fonctionnent. Vous vous sentez bien.
Guérir, c’est abandonner les idées du passé, les formes-pensées, les émotions, tout ce que vous avez créé à l’époque où votre niveau de conscience ne vous permettait pas de ressentir la beauté de la vie et de vous accepter comme canal de lumière.

Vous retrouvez maintenant en vous cette certitude : avant de créer votre corps et les difficultés rencontrées, vous étiez un être spirituel, un canal de lumière capable de façonner un environnement harmonieux. La guérison, c’est l’illumination : en fait, vous laissez la lumière vous guérir, et alors chaque cellule chante, danse, célèbre et évolue.
Dans cette vision, vous ne regardez plus votre corps avec les yeux du mental, en disant “j’ai un cancer… j’ai ceci… j’ai cela…” en vous servant de tous les mots dont certains de vos docteurs s’entourent pour conserver leur pouvoir. Ils ont besoin que les gens croient avoir des problèmes graves et avec leurs mots ils créent des maux.
En considérant vos cellules comme vos enfants vous pouvez les aimer et les sentir évoluer agréablement en vous, en harmonie avec la nature et votre propre nature divine. Vous comprenez que vos cellules vibrent avec les éléments : l’air, l’eau, la terre, le feu, feu de la Terre et feu du Soleil. Dès que vous vous autorisez à ressentir davantage ces éléments, vous restaurez la santé à l’intérieur de votre corps, vous percevez votre unité et vous vous sentez bien. Et quand vous vous sentez bien, vous sentez Dieu. Dieu est l’acceptation totale de tout ce qui est. Dieu est le Père suprême qui a tout créé et qui accepte tout. Vous devenez de plus en plus comme Dieu, acceptant tout, de plus de plus inconditionnellement.
Tout cela n’est-il pas merveilleux ?
Savez-vous que tout existe en même temps – passé, présent, futur – dans un éternel présent ? Richard Bach dans son livre Le Messie récalcitrant utilise une excellente image pour aider à comprendre comment les choses se passent. Il suffit d’aller dans un endroit où des films sont stockés. Sur un même rayon, les rouleaux de pellicules se succèdent, l’un sur Ben-Hur, un autre sur la vie de Jésus et le troisième contient l’histoire du rock and roll. Ils sont là ces trois films et si vous en projetez un, vous serez, par exemple avec Ben-Hur pendant deux heures, et pourtant la vie de Jésus est là, à côté sur l’étagère.
Ce que vous accomplissez maintenant ne transforme pas seulement votre film actuel mais influence aussi celui du passé autant que celui du futur. Lorsque vous regardez un film, vous ne pouvez rien modifier, alors que si dans la réalité, la tunique de Ben-Hur vous paraît trop sombre, vous pouvez la rendre plus claire. Vous modifiez le film grâce à votre pouvoir créatif. L’effet du changement de couleur de la tunique de Ben-Hur pourra se ressentir dans le film du rock and roll des années soixante, le message peut passer du temps de Ben-Hur au temps actuel. Il existe une sorte de communication instantanée entre des plans très différents, c’est très amusant et cela donne une impression de mouvement. Votre mental intellectuel éprouve des difficultés à le comprendre, il aime ce qui est fixe, pour lui 2 et 2 ne peuvent faire que 4. Pourtant dans la réalité, il en va autrement, votre futur, votre passé, votre présent, sont en constante transformation et ils vivent sans cesse de belles aventures ensemble.
Il est merveilleux de ne pas savoir ce qui se passera demain. Quand vous pouvez vous sentir neufs, ouvrir les yeux, vous émerveiller, apprécier d’être en vie, vous vous sentez bien et chaque jour est un cadeau. Mais si vous pensez “quand je prendrai ma retraite dans vingt ans, j’irai vivre dans mon chalet et cultiver des pommes de terre dans mon jardin”, l’ennui vous gagne. L’ennui devient source de presque toutes les maladies et presque tous les malades s’ennuient, il n’y a plus assez d’inattendu dans leur vie. Procurer de l’aventure à quelqu’un peut le guérir et un guide japonais l’a bien compris. Il a proposé à des cancéreux gravement atteints : “Que penseriez-vous d’un petit voyage pour découvrir le Mont-Blanc ?”, et beaucoup ont été guéris par l’expérience d’une nouvelle aventure et du plaisir de l’ascension.
Plus vous avez de plaisir, plus vous êtes vivants et en bonne santé, plus vous vous libérez de vos peurs. L’humour, le rire, la joie sont les meilleurs outils pour guérir vos corps, vos esprits et la planète entière. Ces outils sont efficaces, la peur de la vie disparaît très vite. Bien sûr, ceux qui veulent demeurer semblables à eux-mêmes restent libres. Le matin, quand le soleil se lève, vous pouvez fermer les rideaux, tirer les volets, vous glisser sous les couvertures et rester au lit. Vous demeurez alors en dehors du temps. Mais en vérité la beauté de l’instant n’est-elle pas l’aube ? Quand vient le soleil de la joie, il éveille le cœur des êtres.

Peut-être avez-vous remarqué que les problèmes surgissent lorsque vous n’avez pas fait ce que votre intuition vous incitait à faire ? Si vous suivez cette voix intérieure, alors vous jouez votre rôle, celui que vous avez choisi. Vous jouez avec plaisir, libre de l’influence des autres, personne ne peut vous résister, s’opposer à vous. Apprenez à abandonner tout ce qui ne correspond pas à ce sentiment et vous vivrez dans la joie.
Vous arriverez ainsi à développer la confiance en vous, au point de pouvoir jouer les rôles que vous choisissez et non ceux que les autres attendent de vous. Quand vous faites ce que votre intuition suggère, tout devient simple et la vie coule naturellement, sans problème. Chaque fois que vous redevenez un être social, sensible à ce que ses parents disent, à ce que la société dicte, aux réactions du mental intellectuel, vous vous retrouvez en dehors du flot de la vie et des problèmes apparaissent.
Apprenez à faire ce que vous voulez sans vous laisser influencer par ceux qui vous approchent. Ils ont la même liberté de s’exprimer à leur gré. L’important pour vous est de ressentir du plaisir. Comment les autres comprendraient-ils votre réalité puisqu’ils ne peuvent même pas comprendre la leur ? Lorsque quelqu’un parle de vous, c’est sa propre réalité qu’il décrit. Observez votre mental, videz-le de toutes les idées reçues. Pour jouer de la flûte l’instrument doit être net, libre de toute poussière. Nettoyez vos pipeaux et laisser l’air circuler librement. La flûte dont vous jouez sera votre enseignant. Inutile de posséder une flûte sophistiquée et de jouer du Mozart ou du Beethoven, une simple flûte de bambou suffit pour émettre juste quelques notes. Le pipeau n’obéira que s’il est vide.

Ainsi vous reposerez votre mental et, au lieu de questions, vous obtiendrez des réponses. Les soucis feront place à la paix, les peurs à la confiance, les pensées à la connaissance. Vous deviendrez simplement qui vous êtes vraiment : un être de lumière qui vit dans un corps de matière…

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info