Nous vous envoyons nos vœux les plus lumineux !

  • Annonces
  • Tremblez Yves Rasir
  • Les politiciens en France et en Allemagne
  • Le «Papy Boom»
  • La clé du bonheur Xavier Bazin
  • Pour les conducteurs français
  • Griffonia, anti-dépresseur naturel
  • Le probiotique du Dr Panighari
  • Pratiques santé Guy Corneau
  • The risk of aspirin
  • Power of thoughts
  • Scandale compteurs Linky
  • Benzodiazépines toxiques
  • La mort commence dans le colon
  • Vaccins plainte pénale (France)
  • Vidéos

Chers amis

En ce début d’année, il est important de constamment se recentrer pour ne pas laisser le monde qui nous entoure nous dicter sa loi ! Chaque instant doit nous inspirer à accueillir ce qui vient, l’accepter tout en évacuant immédiatement les émotions engendrées par la situation et enfin laisser partir en faisant confiance à la vie…Puisque tout est occasion d’apprendre ! Ici, à Madagascar, nous sommes nourris pas une nature merveilleuse, un lagon immense, des habitants chaleureux et joyeux… c’est vraiment délicieux.

Nous vous envoyons nos vœux les plus lumineux !

Sur Santeglobale.info vous verrez les affiches de nos prochaines formations sur notre Agenda

En ce qui concerne les stages, nous vous aviserons dans une prochaine newsletter.

En ce qui concerne la boutique du site SanteGlobale.info, nous allons, en 2018 continuer à vendre les CD et DVD (par téléchargements ou par envoi postal) mais nous renonçons à la vente des livres que vous pourrez commander sur Amazon, car nous ne pouvons pas rivaliser avec leurs tarifs ni leur délais de livraison. Si jamais un titre n’est pas disponible sur Amazon, faites nous la demande et nous ferons pour le mieux.

Le Club Des Humains Conscients

Allez voir sur le sitele CLUB des HUMAINS CONSCIENTS, ce merveilleux projet que nous avons longuement et mûrement pensés tous les 4. Avec toutes les forces de nos CŒURS, nous cherchions un moyen simple et efficace, sortant de l’ordinaire, pour toujours mieux vous accompagner.

Ainsi est né ce Club, un outil précieux pour vous aider à vivre en santé, heureux, dans le succès tout en créant une véritable Fraternité Aimante et Aidante qui nous amènera tous à nous réaliser dans nos vies.

Il est également essentiel dans ce projet que vous puissiez régulièrement interagir avec nous, grâce à cet outil efficace mais très abordable par son prix afin de pouvoir être utile à toux ceux qui veulent participer à cette grande FAMILLE. Elle permettra cette entraide si précieuse pour que chacun puisse avancer vers toujours plus de conscience et de plénitude.

Vous trouverez dans le CLUB des HUMAINS CONSCIENTS un blog interactif avec de nombreux articles inédits, des petites vidéos rien que pour vous, des audios avec des réponses à toutes vos questions. Chaque mercredi soir à 19h30, nous répondrons en direct à vos questions sur le net.

Les membres pourront bénéficier de réductions sur nos formations en lignes, sur les stages, les CD et les thérapies individuelles.

Lien vers le Club : http://leclubdeshumainsconscients.com/

 

FORMATIONS EN LIGNE COMMENT TOUT GUERIR : Pour ceux qui ne peuvent pas venir suivre nos stages, la possibilité existe désormais que nous venions chez vous, où que vous habitiez dans le monde ! C’est la magie d’internet ! Pendant quatre heures vous entendrez Johanne, Tal, Jean-Marie et Gwen vous expliquer clairement les principes universels de la guérison de tous les maux et vous donner tous ces outils merveilleux qui vont vous permettre d’apprendre à vous guérir vous-même. Car la guérison ne vient jamais d’un médicament ou d’une intervention extérieure, elle est le fruit des efforts du corps pour se dépolluer et se régénérer. Comprendre cela et agir en soutenant la « vis medicatric naturae », qui est le force de vie interne, est la clé du succès. Ne restez plus immobilisé dans la maladie, apprenez à gérer votre santé. C’est un investissement que vous ne regretterez jamais ! En savoir plus cliquez-ici

FOREVERGREEN : Notre enthousiasme pour les produits Forevergreen ne cesse de croître car nous recevons des témoignages spectaculaires de leurs utilisateurs ! Que cela soit comme antidouleurs, pour perdre du poids de manière naturelle, pour améliorer ses performances sportives, pour retrouver sa santé perdue de manière rapide (en association bien sûr avec un mode de vie holistique !) pour guérir de maladies mentales et de maux physiques, pour neutraliser la toxicité des téléphones portables et des ondes électro-magnétiques,les produits Forevergreen sont vraiment d’extraordinaires agents de santé au service de l’humanité. De plus ils permettent à ceux qui le souhaitent de créer une activité rémunératrice d’une manière simple et dynamique ! Tous les détails sur santeglobale.info/boutique/article sur les patchs Forevergreen !

 

Manou Jakubowicz

Psychopraticien

Note : Notre élève et ami Manou s’installe et nous vous le recommandons chaleureusement !

  • Connaissance de soi
  • Développement des qualités et compétences intérieures
  • Prise de conscience et résolution des traumas et des dysfonctionnements associés.

Cabinet : Le Loupier, 89340 Saint-Agnan / chemin à la boite à lettres noire

Tel : 06.82.99.00.73

Courriel : mrjpsy@free.fr

Qui suis-je ? 

Depuis près de 20 ans j’ai été amené à explorer le fonctionnement de ma psyché au travers de différentes méthodes : méditation, psychothérapie, états de conscience modifiée.

Il a été question pour moi d’acquérir des outils simples et efficaces pour résoudre les traumas et les dysfonctionnements associés.

Je vous accompagne maintenant dans votre propre développement personnel afin de vous faire bénéficier de mon expérience et de mon expertise.

Ce que je vous propose 

Je vous propose une approche personnelle du travail sur soi, axée sur la prise de conscience et l’épanouissement des qualités et compétences intérieures nécessaires à la résolution des traumas et conflits internes à l’origine de vos souffrances et de vos dysfonctionnements.

Cette approche exploite des outils que j’ai développés à travers mes pratiques et mon parcours. Il s’agit d’aller à la rencontre de vos sensations et de vos émotions, de mieux connaître le fonctionnement de votre mental et mettre à jour les systèmes de croyances qui vous handicapent. Il s’agit aussi de comprendre ce qu’est l’ego et quelle est sa juste place dans votre fonctionnement psychique. Enfin, le but est que vous appreniez à être autonome dans votre chemin intérieur.

Je combine des techniques de psychologie conventionnelle et des techniques alternatives telle que la méditation.

Pour finir, je suis aussi là pour vous soutenir dans ce processus exigeant qu’est la remise en question de soi.

(Extrait de sa présentation, demandez lui le texte intégral !)

 

BECOMING A GAMACTIC HUMAN (Anglais)

We have prepared a “You are Becoming a Galactic Human” information page on our PAO Website. Included are links to his Webinar, Galactic Humans 101. To assist Sheldan and the PAO in humanity’s awakening process, we ask you to send the “You are Becoming a Galactic Human,” link to at least 3 friends who are unfamiliar or unclear about Galactic information.

You are Becoming a Galactic Human Link:
http://www.paoweb.com/gh101.htm

NB : Les informations apportées par Sheldan NIDLE sur les réalités galactiques sont très précieuses pour ceux qui parlent anglais. Sinon, sur youtube SheldanNidle en français, vous pouvez entrer en contact avec ses remarquables enseignements !

Info Santé

Si vous avez besoin de  faire un break, de vous déconnecter de la vie quotidienne ou de vous offrir tout simplement de belles vacances 100% bien être au bord de l’eau en abreuvant  votre corps d’oxygène et de chlorophylle pour chasser les toxines , booster votre vitalité et retrouver éclat , bien être et joie de vivre  ……

REJOIGNEZ NOUS !!!!

L’Institut Ann Wigmore de Porto Rico sera fin prêt pour accueillir début février comme prévu un groupe francophone malgré les dégats subis lors de l’ouragan du mois de novembre . Il reste encore quelques places.

Les personnes qui ont déjà fait un séjour à l’Institut Ann Wigmore bénéficieront d’une remise de 25% sur le programme

Avec tous mes vœux de bonne  santé.

Marie Christine Lhermitte – Tel : 06 11 44 24 81

LE NETTOYAGE DU FOIE, UNE TECHNIQUE EXCEPTIONNELLE !

Ne manquez pas le webinaire du 18 janvier à 20h30 lors duquel notre ami holothérapeute Jérémie MERCIER va montrer les remarquables effets de cette méthode naturelle qui a aidé des milliers de gens dans de nombreux pays à faire un « bon en avant » dans leur apprentissage de la santé d’une manière simple et facile à mettre en œuvre lorsque l’on est bien guidé.

Voici le lien à utiliser : https://jeremie-mercier. learnybox.com/boostez-votre- energie-grace-au-nettoyage-du- foie-18-janvier?aff=7t6hb0& cpg=5a5656

Tremblez pour votre santé !

Texte de Yves Rasir

Ça fait longtemps que je ne vous ai plus parlé de mon chien Lucky, l’adorable Beagle qui m’accompagne au bureau et qui roupille dans un fauteuil une bonne partie de la journée,  pendant que je lui gagne sa viande quotidienne à la sueur de mes neurones.  Si je vous en reparle, c’est  parce qu’un de ses comportements courants, et dont la gent canine est coutumière, m’intrigue beaucoup : celui de s’ébrouer  bruyamment de la tête aux pattes pendant quelques secondes, même s’il n’est pas mouillé. Plusieurs fois par jour, et systématiquement au réveil, il se livre à cette curieuse autovibration totale. Au début, j’ai cru que mon clebs  se secouait les puces mais je n’en ai jamais retrouvé sur lui. Puis j’ai pensé  que c’était une manière de se dépoussiérer le pelage  tout en se dégourdissant les muscles. Mais pourquoi s’agiter de la sorte, en faisant trembler ses poils, ses os et ses viscères ? J’en croirais presque que mon Lucky  est épileptique.  Et si cette trémulation momentanée avait valeur de thérapie ?  Il y a près de deux ans, en février 2016  nous avons publié dans Néosanté, un article sur la méthode T.R.E. (Tension and Trauma Releasing Exercices), une technique consistant à déclencher des tremblements accompagnés de relâchements musculaires. Testée avec succès sur des victimes de graves traumatismes (crimes de guerre, viols, catastrophes…), cette approche a été développée suite à l’observation des gazelles échappant au lion. Lorsque le prédateur abandonne la poursuite et que la proie est saine et sauve, celle-ci évacue le stress en se faisant trembler. Une poignée de secondes plus tard, elle vaque tranquillement à ses occupations comme si rien ne s’était  passé.

Il y a six mois, en février 2017, nous avons publié un autre article sur la « Somatic Experiencing »,  une  thérapie plus ancienne élaborée par l’éthologue américain Peter A. Lévine.  Inspirée également par le comportement des animaux sauvages, cette approche vise la résolution des traumatismes psychiques par l’intermédiaire du corps. Elle part du principe que nous sommes biologiquement programmés pour sortir du figement traumatique, l’instinct

principal étant  de lâcher la bride au système nerveux autonome. En « réveillant le tigre en soi » par des exercices corporels, on facilite ainsi le passage de la sympathicotonie  (stress) à la vagotonie  (détente). Of course, notre curiosité envers ces outils était guidée par leurs évidentes connexions avec la médecine nouvelle du Dr Hamer. Selon ce dernier, les maladies se déroulent en deux phases (phase de conflit actif et phase de conflit résolu) régulées par le nerf vague reliant le cerveau au ventre. Entre les deux phases, la conflictolyse ou résolution du conflit psycho-émotionnel se manifeste par une sorte de tremblement que le médecin allemand a appelé la « crise épileptoïde ». Ça peut aller du simple frisson jusqu’à la convulsion ou l’infarctus du myocarde, lequel ne serait jamais que la périlleuse réparation d’un conflit de territoire. Mon hypothèse  très personnelle, c’est que des thérapies comme la T.R.E. et la Somatic  Experiencing doivent précisément leur efficacité à la reproduction de ce mécanisme naturel. En tremblant volontairement de tous leurs membres, les patients mettraient en branle le processus nerveux  involontaire  par lequel adviennent simultanément  la solution du stress psychique et la guérison somatique. En s’ébrouant sans utilité apparente, les chiens auraient l’excellente habitude instinctive de chasser ainsi les petits conflits accumulés et de repartir du bon pied, je veux dire de la bonne patte.

Si mon hypothèse est judicieuse, la valeur curative du tremblement devrait pouvoir se remarquer empiriquement ou expérimentalement chez l’être humain. En faisant quelques recherches sur internet, j’ai découvert que les vibrations du corps entier  étaient au contraire très mal considérées par la médecine occidentale. Chez les chauffeurs de poids lourds, par exemple, on les soupçonne de provoquer lombalgies et douleurs cervicales. À l’inverse, les  kinésithérapeutes chinois ont développé un appareil qui consiste à faire trembler entièrement un patient solidement sanglé sur une plate-forme vibrante.  En Chine, cette technique fait partie intégrante de l’arsenal kinésithérapique, où elle est employée notamment pour le désencombrement respiratoire, et elle intéresse les neurologues.  Récemment, des chercheurs ont cherché à savoir si les vibrations du corps entier étaient bénéfiques aux personnes atteintes de troubles du système nerveux central comme la sclérose en plaques, l’AVC et l’ataxie spinocérébelleuse. Pour ces trois indications, les études ne sont guère probantes, mais les essais sur la paralysie cérébrale ont rapporté une réduction de la spasticité au niveau des membres inférieurs. Du fait de leur impact sensoriel et des stimulations corticales qu’elles induisent, les vibrations du corps entier  pourraient également favoriser la récupération motrice des personnes accidentées.  Et c’est tout ? J’en étais à me dire que ma piste était fausse quand je suis tombé incidemment sur cette incroyable séquence de journal télévisé https://www.rtbf.be/auvio/detail_handicap-la-danse-comme-moteur-de-la-vie?id=2276480 . Elle montre un  danseur  américain et infirme moteur cérébral qui a retrouvé l’usage de ses pieds après que la chorégraphe lui ait demandé de trembler quelques minutes sans se contrôler.  Alors que des années de soins n’avaient  abouti à rien, ce seul exercice corporel a permis au jeune handicapé de redevenir quasiment normal, à la grande stupéfaction de ses médecins. Même à Lourdes, on n’a jamais vu pareil miracle.

Le tremblement du corps entier serait-il donc  très profitable pour la santé ? La vibration globale de l’organisme permettrait-elle de déclencher des guérisons  et à tout le moins d’évacuer le stress ? C‘est une conviction qui ne me quitte plus depuis que j’ai vu ce reportage. Les animaux sauvages nous montrent l’exemple et même les animaux domestiqués semblent toujours programmés pour trembler à bon escient. Plusieurs thérapies suggèrent que l’être humain peut réactiver ce programme et soigner ses conflits en  se secouant vigoureusement. Alors qu’est-ce qu’on attend ? Personnellement, je fais actuellement le test d’imiter mon chien  chaque fois que j’y pense et que le contexte s’y prête. Je fais comme Lucky et je m’efforce de vibrer de la tête aux pieds pendant quelques secondes, histoire de voir si ça me procure un mieux-être. L’idéal, c’est qu’on soit nombreux à faire l’expérience et qu’on s’échange nos ressentis. Ce n’est pas un « truc de santé » aux effets  bienfaisants garantis mais une technique qui mérite d’être expérimentée pour faire avancer les connaissances.  Chiche ? J’attends avec impatience ce que vous me raconterez après quelques semaines de pratique régulière. N’ayez pas peur de trembler, c’est pour la bonne cause !

Réponse de Tal :

Cher Yves,

Génial ton texte sur le tremblement ! Les grecs appelaient cela la “catharsis” et le indiens de l’Inde parlent de “kryias” pour ces mouvements involontaires qui sont, en fait, des moments où on sort de la tyrannie immobilisante de l’intellect !

Tant de nos problèmes viennent de trop penser et tourner en rond avec le schéma : pensée négative crée émotion négative (peur, colère, tristesse, etc) et, au lieu de laisser l’émotion couler à travers le corps comme le font les enfants de trois ans, nous bloquons l’émotion dans le corps et remontons dans l’intellect pour penser… tout le drame des occidentaux est là : trop d’intellect qui contrôle! Le chamanisme sauvage (un chamanisme libéré des traditions rigides) est un appel à oser redevenir un petit enfant qui laisse les émotions couler à travers son corps. J’ai appelé celà la “folie douce” qui, bien sûr, doit être pratiquée hors de la vue des gens sérieux, et notamment des psychiatres matérialistes qui croient pouvoir aider les “fous” avec des médicaments chimiques qui le empoisonnent et les empêchent de devenir des “chamanes-guérisseurs”!

Alors, pour vivre libres, secouons, tremblons, hurlons, gigotons, dansons avec intensité en “utilisant tous les muscles du corps…

Personnellement c’est une des leçons fondamentales que j’ai appris au contact des “peuples premiers” qui vivent sans conflits ni maladies… toute émotion est, chez eux, acceptée et libérée, comme le font les petits enfants. Du coup, comme ils ne stockent aucune émotion, les conflits sont impossibles !! Je décris cela dans Libérez votre folie douce, un ouvrage précieux pour vivre heureux.

 

Les politiciens en France !

37 ministres actuellement, seulement 13 sous De Gaulle, mais a part trois ou quatre, que font les autres ?

Puisque les politiciens prennent toujours l’Allemagne en exemple et que nos hommes politiques nous parlent sans cesse du modèle allemand,

Voici QUELQUES PRÉCISIONS

Gouvernement

1 Président de la République + 1 Premier Ministre + 25 Ministres + 9 Secrétaires d’état

TOTAL :36 en France

1 Chancelier(e) + 8 ministres TOTAL : 9 en Allemagne

Coût d’un ministre

17 millions d’Euros par an en France et 3 millions d’Euros par an en Allemagne

Le soir après le “boulot”

A Paris, le 1er Ministre se détend dans son logis de fonction(310m²) à Matignon tandis que ses collègues regagnent en limousines les hôtels particuliers que la République met généreusement à leur disposition. Angela MERCKEL rentre dans son appartement, dont elle paie le loyer, les factures d’eau et d’électricité. Comme chacun de ses 8 ministres

Personnel

906 personnes travaillent à la Présidence de la République et à peu près 300 personnes en Allemagne

Parc auto

121 véhicules à l’Élysée et 37 véhicules à la Chancellerie.

Déplacements

1 «AirbusA330-200, 2 « Falcon7X, 2 « Falcon900, 2 « Falcon 50 et 3 Hélicoptères Super Puma pour la France et systématiquement en train ou sur des lignes aériennes régulières.

Indemnité

Président de la République : 21 026 EUR NET et Angela MERKEL 15 830 EUR Brut(Attn: Salaire soumis à l’impôt)

Budget

L’Élysée culmine à 113 000 000 EUR et la chancellerie à 36 400 000 EUR

Avec 500 000 élus de toutes sortes, pas étonnant…

Notre déficit NATIONAL provient de notre infrastructure électorale , politicarde type “mille feuilles” au niveau des “Collectivités locales”

Inter- Régions Pôles -Inter Pôles- – Région / Départements/ Cantons/inter communes/ !

La différence avec l’infrastructure de l’Allemagne , au même niveau est de :

130 Milliards d’euros RÉCURRENTS !

On augmente les Impôts, la TVA , les radars, les PV , l’EDF , la taxe d’habitation, foncière, la CSG, la taxe TV …….

Bientôt les voitures DIESEL , le tabac etc..

Pendant ce temps- là , les politiques “pavanent” avec les indemnités , les cumuls de mandats, les frais de fonctionnement France et Europe les retraites indexées , doublées, acquises dès qu’on est à un poste clé pendant deux mois etc. …

 

Le Papy Boom !

Texte anonyme

Vous êtes un aîné et le gouvernement décide que les retraites ne suivront pas l’augmentation du coût de la vie et qu’il y aura moins de soins de santé pour vous.

Que faire ?. . . .

Ne désespérez pas, voici la solution Papy Boom…

Soins de santé pour les aînés !

Notre offre «Papy Boum» donne, à toute personne âgée de 60 ans ou plus, un fusil et 4 balles.

Vous obtenez ainsi le droit de “descendre” 2 sénateurs et 2 députés.

Bien sûr, cela signifie que vous irez en prison ! . . . .

Mais une fois incarcéré, vous recevrez 3 repas par jour, un toit sur votre tête, blanchi, éclairé, choyé, dorloté et tous les soins de santé dont vous avez besoin !

Plus de factures, d’eau, d’électricité, de gaz, de loyer, de garage, de P.V., etc…

Vous revendez de suite votre véhicule et augmentez votre pécule donc plus de frais d’assurance, d’entretiens, de contrôles techniques, de garage, etc….

Vous avez besoin d’un nouveaux dentier ? Pas de problème !

Remplacer vos lunettes tous les ans ?
C’est parfait !

Nouvelles hanches, nouveaux genoux, reins, poumons, cœur…

Une nouvelle chaise roulante …

Tous ces soins sont gratuits et tout est couvert ! .

Vous percevrez toujours votre retraite dont vous pourrez mettre le montant sur un compte épargne.

Et qui va payer pour tous ces soins ?

Les autres français et ce gouvernement qui affirment que vous êtes trop vieux pour bénéficier des soins de santé et que votre retraite ne suivra pas l’inflation…..

P.S. : La demande ayant été sous-estimée, soyez patient la livraison de cartouches reprendra très bientôt ! ! ! !

Mais non, je ne suis pas en colère, j’explique !!!!!!

Le Papy Boom !

 

Et si c’était ça, la clé du bonheur ?

Texte de Xavier Bazin (Extraits)

Cultivez la simplicité avec ce mantra secret
Et cela commence par un maître mot, la simplicité.

Cultiver la simplicité, ou la sobriété, c’est aller à l’essentiel. Comme dans une vieille maison, il est important de faire le tri… et se débarrasser du superflu et des distractions.

C’est renoncer à l’accumulation de biens matériels dont nous n’avons pas besoin. C’est jouir des plaisirs simples de la vie en y étant pleinement présent.

Être « simple d’esprit », ce n’est pas être stupide, bien au contraire.

C’est fuir les complications et les distorsions de la vie moderne pour mieux embrasser une vie sobre, profonde et authentique.

Ce n’est pas évident, bien sûr. Comme le rappelle le Pr Kabat Zinn :

« Il est tellement facile de regarder sans voir, d’écouter sans entendre, de manger sans rien goûter, de ne pas sentir le parfum de la terre humide après une averse, et même de toucher les autres sans être conscient des émotions que l’on échange »

Heureusement, il existe des exercices pratiques qui nous aident à revenir à l’essentiel.

L’un d’entre eux est le « mantra secret », révélé par le philosophe Matthieu Ricard :

« Voici le mantra qu’un maître tibétain a recommandé. C’est le mantra le plus secret qu’on puisse imaginer, je me demande même si j’ai la permission de le partager avec vous.

Le voici : « je n’ai besoin de rien ».

Répétez-le dix fois de suite. Vous verrez, on se sent si bien ! »

Voilà le premier pas vers le bonheur : réaliser qu’on n’a pas besoin d’avoir « toujours plus » pour être heureux.

Musclez votre esprit, entraînez le à la sérénité
Mais cela ne suffit pas, évidemment.

Si on le laisse à lui-même, notre cerveau se compare, jalouse, rumine… et ce ne sont pas les sur-stimulations permanentes du monde moderne qui l’aident à se calmer !

Voilà pourquoi il est crucial de muscler notre cerveau dans la durée pour l’habituer au calme et à la satisfaction du moment présent.

Et pour y réussir, je ne connais pas meilleure pratique que la méditation en pleine conscience.

Ne soyez surtout pas intimidé par ce terme de « méditation ». C’est beaucoup plus simple et « terre à terre » qu’on ne le croit : il s’agit uniquement de s’arrêter quelques secondes ou quelques minutes dans sa journée, et de se concentrer sur l’instant présent.

Écouter votre cœur battre, sentez votre respiration, faites un « scan corporel » en essayant de ressentir chacun de nos membres (jusqu’à vos doigts de pieds).

Cela peut être éprouvant, au départ. Car il est très difficile d’empêcher notre esprit de « vagabonder » ! On est en permanence obligé de se rappeler à l’ordre (avec bienveillance) et d’en revenir à la concentration sur le moment présent.

Mais quelle récompense, lorsque vous faites l’effort !

Pas seulement pour ces moments de grâce où vous goûtez soudainement à une autre expérience du monde et de vous-même…

…mais surtout pour les effets de long terme de cette pratique pour retrouver la sérénité au quotidien.

Réduction du stress, de l’anxiété, des problèmes cardiaques, des douleurs chroniques, des troubles du sommeil… on ne compte plus les bienfaits de la méditation, prouvés scientifiquement. [8]

Mantra secret, méditation… ajoutez à cela quelques exercices de gratitude et vous serez comblé :

Soyez reconnaissant de ce que vous avez

La gratitude est beaucoup plus qu’un médicament : c’est l’antidote le plus puissant de la modernité… parce qu’elle nous pousse à nous comparer à ceux qui ont moins, plutôt qu’à ceux qui ont plus.

Et c’est si simple ! Voici comment faire, si vous voulez profiter de ses bienfaits :

Dès le matin, au réveil, prenez quelques secondes pour réaliser la chance que vous avez.

Vous auriez pu vous réveiller aveugle, sourd ou paralysé… mais non, votre cœur bat tranquillement, vous respirez sans difficulté, vous avez bien vos deux jambes, vos deux bras et une tête bien faite.

Vous avez la chance d’avoir un toit au-dessus de votre tête. Vous avez l’eau courante, l’électricité à toute heure de la journée, un ordinateur qui vous permet de vous connecter à des informations passionnantes.

Vous vivez dans un pays libre. Vous avez des yeux pour admirer la beauté de ce qui nous entoure.

Maintenant, allez un cran plus loin : soyez reconnaissant de tout ceci. Dites merci. Exprimez votre gratitude.

Si vous être croyant, c’est facile : il vous suffit de remercier le Créateur. Si vous ne l’êtes pas, vous pouvez vous contenter de remercier « la vie » pour tous ses bienfaits.

Essayez de réaliser que ce qu’il y a de positif dans votre vie, vous le devez au moins en partie à quelqu’un d’autre : à vos parents qui vous ont donné la vie, et à tous ceux qui l’ont influencé, etc. Remerciez-les en pensée.

Vous êtes malade, vous souffrez, vous traversez des épreuves ? Faites tout de même l’effort de remercier la vie pour ce qu’elle vous apporte de positif. Des chercheurs ont montré que la gratitude est efficace y compris chez des victimes d’une maladie dégénérescente et incurable. [9]

Voilà, après ces quelques secondes de gratitude, vous pouvez à présent vous lever et bien commencer la journée.

Et le soir venu, juste avant de dormir, prenez à nouveau une à deux minutes.

Cette fois, pensez (ou, mieux encore, notez dans un carnet !) à tout ce qui vous est arrivé de positif dans la journée, et exprimez votre reconnaissance à ceux qui l’ont facilité.

« Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur ; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries », disait joliment Marcel Proust.

Et bien sûr, tout au long de la journée, pensez bien à remercier chaleureusement tous ceux qui vous rendent service. Ne considérez jamais rien comme « donné » – par exemple, n’hésitez pas à remercier votre conjoint d’avoir cuisiné… même s’il le fait depuis 30 ans !!

La magie de la gratitude est de nous lier plus étroitement aux autres. Elle nous pousse à la bienveillance envers celui qui nous a rendu service… qui se sentira d’autant plus proche de vous qu’il recevra un « merci » !

Cultivez la simplicité, la sérénité et la gratitude… et vous verrez que l’amour sera décuplé dans votre cœur et celui de votre entourage.

Et c’est bien cela, le plus important dans la vie.

 

POUR LES CONDUCTEURS FRANÇAIS

CONSEIL DE GENDARME!!!!!! Et c’est vrai……..

Si vous recevez un PV à la maison avec des points à retirer (un radar automatique en clair), et bien vous payez l’amende.
Si par exemple le montant est de 90 euros, vous faites un chèque de 91 ou 92 euros mais toujours un peu plus que le montant.
Ensuite, ils encaissent votre chèque donc c’est bon , vous avez payé l’amende vous êtes ok de ce côté là. Puis, vous allez recevoir un chèque de la différence soit de 1 ou 2 euros et là n’encaissez surtout pas ce chèque, gardez le bien au chaud car tant que vous ne l ’ avez pas encaissé, ils ne pourront pas vous retirer vos points car l’affaire ne sera jamais terminée.
Ceci est une faille informatique de l’administration. A vous de faire circuler l’info à tout ceux que vous trouvez sympa!!!!!!
lis et n’efface pas!! et… transmets aux copains..

 

GRIFFONIA antidépresseur naturel

Texte de François Mercier

De la lettre de Néo-nutrition
Chère lectrice, cher lecteur,

Lancés en France au milieu des années 1980, les antidépresseurs chimiques promettaient la vie en rose pour tous. Aujourd’hui, entre effets secondaires et dépendance, le tableau s’est nettement assombri.

Contre les coups de blues et autres troubles de l’humeur, il existe des alternatives naturelles efficaces et moins toxiques que les antidépresseurs chimiques.

C’est le cas du 5-HTP, un nutriment précurseur de la sérotonine que l’on trouve dans les graines du Griffonia, une plante originaire d’Afrique de l’Ouest.

Le piège des antidépresseurs chimiques
Depuis le milieu des années 1980 et l’arrivée sur le marché des « pilules du bonheur », Prozac en tête, la définition de la dépression s’est considérablement élargie et le nombre de diagnostics et traitements contre celle-ci a explosé.

Alors qu’on parlait avant de dépression pour 1 personne sur 10 000 cas, les estimations font désormais mention de 50 à 100 diagnostics de dépression sur 10 000 cas.

Ce mouvement est massivement relayé par les institutions comme l’Organisation Mondiale de la Santé qui a fait de la dépression « la maladie du XXIe siècle », permettant ainsi aux professionnels de santé de prescrire des antidépresseurs au moindre coup de blues de leurs patients.

Ainsi, selon une étude menée en 2013, la consommation moyenne d’antidépresseurs dans les 23 pays membres de l’OCDE est aujourd’hui de 56 cachets par jour pour 1 000 habitants [1].

Or on sait depuis plusieurs années que ces psychotropes, dont la plupart agissent sur les niveaux de sérotonine, un neurotransmetteur jouant un rôle central dans la régulation de l’humeur, sont dans la plupart des cas inefficaces voire dangereux.

C’est notamment ce qu’a démontré en 2008 une large revue des études cliniques sur l’intérêt des antidépresseurs [2].

Cette publication scientifique a montré que les effets des antidépresseurs n’étaient en réalité que très faiblement supérieurs à l’effet placebo. Autrement dit, prendre un antidépresseur ou une capsule vide aurait le même effet pour les personnes souffrant de dépression légère ou de déprime passagère. Ces médicaments ne seraient efficaces que dans les dépressions sévères, qui sont 100 fois plus rares.

Si les effets positifs des antidépresseurs sont donc loin d’avoir été prouvés, leurs effets néfastes, eux, sont particulièrement nombreux et bien documentés : tendances suicidaires, augmentation des comportements violents, crises psychotiques, accidents vasculaires cérébraux (AVC), glaucome…

En France, certaines estimations font état de 3 000 à 4 000 suicides par an liés aux antidépresseurs [3]. Aux États-Unis, 11 antidépresseurs ont été répertoriés parmi les médicaments qui déclenchent le plus d’actes de violence, allant jusqu’au crime et à l’abus sexuel [4].

En décembre 2009, une étude à grande échelle a montré que les femmes ménopausées sous antidépresseurs tricycliques avaient un risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC) supérieur à la norme [5].

En mars 2011, une étude a révélé un risque significatif de glaucome aigu à angle fermé pouvant causer la cécité chez des personnes ayant pris des antidépresseurs [6].

Enfin, les antidépresseurs ont des effets addictifs pour des millions d’utilisateurs qui, après avoir suivi un traitement, ont d’énormes difficultés à retrouver leur équilibre psychique.

Dépression, anxiété, insomnies… : le rôle de la sérotonine
La sérotonine, également appelée 5-hydroxytryptamine (5-HT), est un neurotransmetteur qui joue un rôle primordial dans de nombreuses fonctions physiologiques telles que le sommeil, l’appétit, la mémoire, l’apprentissage, la régulation de la température, la libido, la fonction cardiovasculaire, la contraction des muscles ou encore la régulation endocrinienne. Elle favorise également les sensations de bien-être, de calme, de sécurité personnelle et de confiance. Elle renforce les capacités de relaxation et de concentration.

Contrairement à ce qu’ont essayé de faire croire les laboratoires, il ne suffit pas de prendre un médicament stimulant la production de sérotonine pour guérir la dépression [7]. Mais il est vrai que les personnes dépressives voient une amélioration de leurs symptômes lorsqu’elles produisent plus de sérotonine.

On sait par ailleurs que la capacité de l’être humain à synthétiser la sérotonine est réduite lors des périodes de stress et diminuerait sous l’effet du vieillissement.

De nombreuses personnes souffrant d’état dépressif, d’anxiété, de maux de tête, d’insomnies peuvent donc constater une diminution de ces symptômes dépressifs en augmentant leurs niveaux de sérotonine dans le cerveau.

Stimulez naturellement votre sérotonine grâce au Griffonia
Pour stimuler naturellement la sérotonine dans votre cerveau, il est conseillé de recourir au 5-HTP, un nutriment précurseur de la sérotonine présent dans le Griffonia, une plante originaire d’Afrique.

A la différence des antidépresseurs chimiques qui retiennent artificiellement la sérotonine produite dans le cerveau, le 5-HTP aide l’organisme à en fabriquer davantage.

Plusieurs études ont prouvé l’efficacité de ce nutriment naturel pour restaurer les niveaux de la sérotonine et aider àaméliorer l’humeur générale, la dépression, l’anxiété, l’insomnie, le contrôle de l’appétit, les maux de tête chroniques ou la fibromyalgie :

  • L’action du 5-HTP et celle de la fluvoxamine, un antidépresseur chimique, ont été comparées. Pendant 6 semaines, 63 patients ont reçu soit 100 mg de 5-HTP trois fois par jour, ou cet antidépresseur de la famille du Prozac. Les patients prenant du 5-HTP répondaient mieux au traitement que ceux sous fluvoxamine et avaient des effets secondaires nettement moins nombreux et moins sévères [8].
  • Dans un essai de 6 mois portant sur 124 personnes, le 5-HTP s’est montré aussi efficace contre les migraines qu’un médicament courant, le méthysergide. Le bénéfice observé le plus important concernait la réduction de l’intensité et de la durée des migraines [9].
  • Concernant le contrôle du poids, il a été constaté que l’usage du 5-HTP favorise la sensation de satiété après avoir mangé. Quatre études sur des patients obèses ont ainsi démontré qu’une supplémentation provoquait une diminution de la prise d’aliments et, par conséquent, une perte de poids sans sensation de restriction alimentaire [10].
  • Dans un essai en double aveugle, 50 sujets souffrant de fibromyalgie ont reçu pendant un mois un placebo ou 100 mg de 5-HTP trois fois par jour. Les symptômes des patients supplémentés ont été significativement améliorés [11].
  • Dans un essai en double aveugle sur des sujets sans insomnie, une supplémentation avec du 5-HTP a augmenté rapidement la qualité du sommeil [12].

En plus de son efficacité sur les troubles liés à un déficit en sérotonine, le 5-HTP a pour avantage, comparé aux antidépresseurs, de présenter beaucoup moins d’effets secondaires (troubles digestifs, voire allergies).

Toutefois, si vous suivez actuellement un traitement antidépresseur élevant les niveaux de sérotonine, vous devez impérativement demander un avis médical avant de prendre simultanément du 5-HTP. De même, il existe une interaction avec le carbidopa, un médicament utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson.

Vous trouverez du 5-HTP issu du Griffonia simplicifolia sur Internet, par exemple chez D.Plantes, Cell’innov, ou Fenioux.

Portez-vous bien,
Sources :

[1] Statistiques de l’OCDE sur la santé, 2013.  

[2] Irving Kirsch et al., Initial Severity and Antidepressant Benefits: a Meta-analysis of Data Submitted to the Food and Drug Administration, 2008: PLoS Med 5(2): e45.  

[3] Guy Hugnet, Antidépresseurs : mensonges sur ordonnance. Ed. Thierry Souccar 2010, p. 105.  
[4] Moore TJ et al. Prescription Drugs Associated with Reports of Violence Towards Others. PLoS One, December 2010 5(12): e15337.  
[5] Smoller, J.W. Antidepressant Use and Risk of Incident Cardiovascular Morbidity and Mortality Among Postmenopausal Women in the Women’s Health Initiative Study, Arch Int Med, December 2009;169(22):2128-2139.  
[6] Dallas P. Seitz, Antidepressants and Risk of Acute Angle Closure Glaucoma in Older Adults. American Association for Geriatric Psychiatry, 2011 Annual Meeting.  
[7] Young SN. The effect of raising and lowering tryptophan levels on human mood and social behaviour. Philos Trans R Soc Lond B Biol Sci. 2013 Feb 25;368(1615):20110375.  
Booij L, Van der Does AJ, Riedel WJ. Monoamine depletion in psychiatric and healthy populations: review.Mol Psychiatry. 2003 Nov;8(12):951-73.  
Hinz M, Stein A, Uncini T. Monoamine depletion by reuptake inhibitors. Drug Healthc Patient Saf. 2011;3:69-77.  
[8] A functional-dimensional approach to depression: serotonin deficiency as a target syndrome in a comparison of 5-hydroxytryptohan and fluvoxamine. Poeldinger W. et al., Psychopathology, 1991; 24: 53-81.  
[9] 5-hydroxytryptophan versus methysergide in the prophylaxis of migraine. Randomised clinical trial. Titus F et al., Eur neurol. 1986; 25: 327-29.  
[10] The effect of oral 5-hydroxytryptophan administration on feeding behaviour in obese adult female subjects. Ceci F. et al., J Neural Transm, 1989; 76: 109-117.  
Eating behaviour and adherence to dietary prescriptions in obese adult subjects treated with 5-hydroxytryptophan. Cangiano C et al., Am J Clin nutr, 1992; 56: 863-7.  
Effects of 5-hydroxytryptophan on eating behaviour and adherence to dietary prescriptions in obese adult subjects. Cangiano C. et al., Adv Exp Med Biol, 1991; 294: 591-593.  
Effects of oral 5-hydroxytryptophan on energy intake and macronutrient selection in non-insulin dependant diabetic patients. Cangiano C et al., Int Obes relat Metab Disord. 1998;22: 648-654.  
[11] Double-blind study of 5-hydroxytryptophan versus placebo in the treatment of primary fibromyalgia syndrome. Caruso I. Et al., J int Med res. 1990; 18: 201-209.  
[12] Effect of 5-hydroxytryptophan on the sleep of normal human subjects. Wyatt RJ. et al.,Electro-encephalogr Clin Neurophysiol, 197;30: 501-5. 

UNE SOURCE DE DEPRESSION GRAVE : L’ECOLE !

« L’école a fidèlement évolué, ou muté, en harmonie profonde avec les besoins de l’Industrie et de ses services. En dépit de résistances internes elle est sa pépinière de matériel humain adéquat. Elle est calquée sur ses structures, et les transmet : soumission, compétition, ségrégation, hiérarchisation, et ennui mortel de l’âme.
Expropriation du corps : Bouclé là à six ans, après l’exercice préliminaire de la Maternelle – ambiguë, compliquée, importante, de plus en plus tôt la Maternelle. On tombe sur des chaises dures, et on écoute des mots pendant des heures. Est-ce par hasard que cette jeune créature croissante, cette boule d’énergie neuve, cet explorateur aventureux, est tenu immobile, pétrifié, confiné, réduit par grand soleil à la contemplation de murs, et à la rétention angoissée de la vessie voire du ventre, 6 heures par jour à temps fixe sauf récrés à minutes fixes et vacances à dates fixes, durant 7 années ou plus ? Comment apprendre mieux à s’écraser ? Ça rentre par les muscles, les sens, les viscères, les nerfs, les neurones. C’est une leçon totalitaire, la plus impérieuse n’étant pas celle du prof. La position assise est reconnue néfaste pour la charpente les vaisseaux les canaux, et voilà comment votre Occidental a la colonne soudée, les tubes engorgés les poumons rétrécis des hémorroïdes et la fesse plate. Ça fait un siècle qu’on les voit les enfants gratter les pieds se tortiller, sauter comme des ressorts quand L’HEURE sonne (sans parler de 20 % de scoliotiques). Ces manifestations sont mises au compte de leur turbulence, pas de l’immobilité insupportable qu’on leur impose : le tort sur la victime. Non ce n’est pas un hasard. C’est un dessein, si obscur qu’il soit à ceux qui l’accomplissent. Il s’agit de casser. Casser physiquement la fantastique machine à désirer et à jouir. Que nous sommes, fûmes, avons été, tous, requiem. Tu ne vivras pas, tu n’es pas venu au monde pour ça. La machine est solide et résiste longtemps. Être enfant c’est de l’héroïsme. Cette déclaration fera ricaner ceux qui ont oublié qu’ils ont été des enfants, qui ainsi se trahiront. » Christiane Rochefort (Les temples de l’ennui)

 

Ce remède « ayurvédique » peut sauver 200 000 vies par an !

Texte de Xavier Bazin  (Lettre santé corps esprit)

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous une magnifique nouvelle.

Un médecin indépendant de l’industrie pharmaceutique a découvert une autre voie que les vaccins pour combattre les maladies infectieuses et protéger nos enfants.

Une voie respectueuse des équilibres de notre corps, sans effet indésirable… et redoutablement efficace !

Le Dr Panigrahi, ce héros des temps modernes

Retenez-bien ce nom : Dr Pinaki Panigrahi. 

Peut-être remplacera-t-il Louis Pasteur dans les manuels de médecine de l’an 2050.

Le Dr Panigrahi a grandi en Inde, où il a décroché son diplôme de médecin pédiatre. Puis il est parti aux États-Unis pour compléter ses études et faire de la recherche scientifique.

Mais il n’a jamais oublié d’où il venait.

Il est resté traumatisé par le niveau dramatique de la mortalité infantile en Inde : sur 1 000 bébés qui naissent, 40 trouvent la mort.

Et l’un des principaux « coupables » de toutes ces morts, c’est la dangereuse septicémie.

La septicémie, c’est une « banale » infection qui tourne mal. La bactérie passe dans le sang et menace d’infection généralisée.

Quand cela touche un nourrisson, c’est particulièrement grave, car son organisme est encore très fragile.

Même dans les pays occidentaux, des dizaines de bébés (souvent prématurés) meurent chaque année de septicémie.

Mais en Inde, le nombre de morts s’élève à plusieurs centaines de milliers !

Voilà pourquoi le Dr Panigrahi a tout fait pour trouver une solution.

Mais plutôt que de chercher un « vaccin miracle », il a choisi une autre voie beaucoup plus prometteuse.

Il a puisé son inspiration dans la médecine traditionnelle de son pays, l’ayurveda, qui remonte jusqu’à l’an 6 000 avant notre ère.

Dans l’ayurveda, on valorise depuis des millénaires la consommation d’aliments fermentés. Ce serait la « meilleure protection contre les maladies ».

Récemment, la science moderne a compris pourquoi : parce que ces aliments contiennent des « bonnes bactéries », capitales pour la santé de notre flore intestinale.

Et si vous avez une bonne flore intestinale, riche en bactéries issus d’aliments fermentés, c’est presque toujours la garantie d’une santé éclatante !

Ces « bonnes bactéries » qui guérissent, on les appelle aujourd’hui des « probiotiques ».

Et le Dr Panigrahi était convaincu qu’il pourrait sauver des milliers de vies si seulement on donnait aux bébés le « bon » probiotique.

Il a surmonté tous les obstacles pour faire sa découverte révolutionnaire
Mais il lui a fallu énormément de courage, d’intelligence et de détermination pour réussir à le prouver.

Car les probiotiques ce sont des médicaments 100 % « naturels », qui ne peuvent pas être brevetés.

Cela veut dire que l’industrie pharmaceutique ne dépensera jamais un centimepour faire des recherches sur leur efficacité.

C’est la conséquence de notre système concurrentiel : aucune entreprise privée n’a intérêt à dépenser des milliers d’euros de recherche pour découvrir un remède non brevetable.

Pourquoi ? Parce qu’elle ne pourra jamais récupérer l’argent investi dans la recherche. Dès que le remède non brevetable est découvert, n’importe quelle firme a le droit de le commercialiser !

L’entreprise qui fait la découverte est terriblement endettée, tandis que ses concurrents n’ont rien dépensé.

Voilà pourquoi les remèdes naturels n’intéressent absolument pas les firmes pharmaceutiques.

Et voilà pourquoi la recherche médicale désintéressée est cruciale : seule la recherche publique (financée par l’État) ou caritative (financée par des fondations) peut découvrir de nouveaux remèdes naturels, non brevetables !

Malheureusement, les États et les fondations ont beaucoup moins d’argent que les géants du médicament.

Pour un chercheur de talent, travailler sur les remèdes naturels est donc un parcours du combattant :

  • Non seulement il ne bénéficiera jamais des contrats « juteux » que les firmes pharmaceutiques accordent à leurs scientifiques « protégés » ;
  • Mais en plus, il devra passer l’essentiel de son temps à se battre pour obtenir des bourses de recherche publique !

Mais le Dr Panigrahi était à la fois désintéressé et déterminé.

Et grâce à son travail acharné, il a fini par obtenir 10 millions de dollars de l’État américain pour mettre sur pied un essai clinique géant dans sa région natale d’Inde, la province d’Odisha… et prouver sa théorie !

Maladies et mortalité infantiles : l’étude qui change tout
Les résultats viennent d’être publiés dans le plus prestigieux journal scientifique au monde, la revue Nature – et ils sont assez inouïs.

Son équipe a sélectionné 4 500 nourrissons de 150 villages différents. Quelques jours après leur naissance, la moitié de ces nourrissons ont avalé un probiotique spécifique, Lactobacillus plantarum.

Au bout de 60 jours, les résultats ont dépassé ses espérances.

Tenez-vous bien : parmi les bébés qui ont reçu le probiotique, seuls 5,4 % ont été victimes d’une septicémie… contre 9 % chez les bébés qui ont eu le placebo !

C’est une réduction de 40 %, ce qui est monumental !

Sur 600 000 bébés qui meurent de septicémie dans le monde, cela veut dire qu’on pourrait en sauver au moins 200 000 !

Et ce n’est pas tout.

Les bébés qui ont reçu le probiotique avaient aussi réduit de 75 % le taux d’infection aux bactéries à Gram-négatif, un groupe de bactéries difficiles à soigner, même avec des antibiotiques.

Encore plus fort : leur risque de pneumonie avait aussi été réduit de 34 % !

Une preuve de plus que ce qui se passe dans notre intestin est la clé de notre système immunitaire… et la voie royale pour nous protéger des infections !

Tout cela, pour un traitement qui coûte seulement 1 dollar par bébé !!!

Vous voyez la différence avec les vaccins ?

  • Les probiotiques stimulent naturellement le système immunitaire, pour le rendre plus fort face à toutes les infections – et non à une maladie particulière ;
  • Le traitement est composé d’une bactérie et d’un sucre naturellement présents dans l’organisme – plutôt que d’un germe infectieux enrobé d’adjuvants toxiques
  • Il ne coûte quasiment rien, il est extrêmement efficace… et il n’a pas le moindre effet indésirable!

Les probiotiques sont bien LA voie la plus prometteuse pour protéger les nourrissons contre les maladies infantiles !

Mais ne vous faites pas d’illusion : il faudra attendre des années avant qu’on ne fasse les recherches dont on a besoin.

Les profils comme le Dr Panigrahi sont trop rares, tout comme les financements publics.

Et les firmes pharmaceutiques ne sont pas prêtes à renoncer aux milliards d’euros de profits qu’elles réalisent grâce aux vaccins.

Elles seront donc prêtes à tout pour influencer nos autorités… y compris si cela implique de vendre des vaccins potentiellement dangereux !

 

LES PRATIQUES « SANTÉ »  DE GUY CORNEAU

Texte de Néosanté

Pour Guy Corneau, le retour à l’équilibre, synonyme de santé, est une démarche active. Il aimait citer le Dr Liliane Reuter : « Le médecin soigne, le patient guérit. » Ce qui, pour lui, signifie que la guérison vient de l’intérieur. « Les soins que nous apportent les personnes et les techniques stimulent des mécanismes de réparation et de régulation qui font déjà partie du patrimoine génétique de chaque organisme, de pair d’ailleurs avec les mécanismes d’auto-préservation, d’auto-organisation et d’auto-expression », notait-il dans son livre « Revivre ! », soulignant au passage le rôle essentiel de notre imagination. « La présence consciente à ses propres processus intérieurs constitue un élément fondamental du retour à une santé intégrale qui inclut le corps, l’âme et l’esprit. En tout état de cause, la maladie est une invitation à sortir de l’état de victime qui subit un mauvais coup du destin pour entrer dans celui de la personne qui crée sa vie en collaboration avec les différentes dimensions de son univers tant intérieur qu’extérieur. » Cette participation créatrice à la guérison (plus largement, la santé) signifie souvent l’exploration de pistes et de techniques inconnues, qui peuvent susciter résistance et rejet. Ce qui lui faisait dire que « pour atteindre un nouvel équilibre, il est nécessaire de s’ouvrir l’esprit, en particulier en ce qui a trait aux liens étroits qui existent entre le corps et la psyché ». Ce faisant, il nous convie à quitter nos vérités toutes faites pour nous lancer dans l’aventure de la vie. « Pour passer de la médication à la méditation, il faut parfois faire un pas de géant », reconnaissait-il… Impossible donc de réaliser un dossier sur le regard que portait Guy Corneau sur la (bonne) santé, sans intégrer quelques pratiques qu’il a lui-même apprises, mises en œuvre et transmises.

LE DIALOGUE AVEC LES CELLULES

Lors de sa traversée du cancer, Guy Corneau a découvert le rôle des approches énergétiques pour dialoguer avec nos états intérieurs et les changer (voir « Revivre ! »), notamment avec Pierre Lessard (par la suite, ils œuvreront ensemble dans des séminaires et conférences). Il est éclairant, nous partageait-il, d’apprendre à percevoir les signaux en soi pour stimuler son propre potentiel de guérison. Pour pratiquer l’écoute des cellules, allongez-vous confortablement, seul dans un endroit calme. Commencez par vous détendre, puis portez votre attention sur la partie de vous qui est douloureuse ou affectée. Vous pouvez aussi la visualiser. Puis, demandez-lui : « Quel message veux-tu me transmettre ? » ou « Que veux-tu me dire par cette douleur ? » ou encore « Que veux-tu que je transforme pour être en santé ? » Ce peut être votre foie, votre épaule, votre dos, mais aussi votre tristesse, votre impatience, etc. Écoutez en silence, sans répliquer, sans interpréter, sans justifier, sans expliquer. Votre écoute nécessite une véritable disponibilité à tout entendre, sans vous opposer et sans culpabiliser. Il est fort probable que vous n’entendiez pas lors de la première séance d’écoute. Vous chercherez peut-être à avoir le contrôle ou à obtenir une réponse immédiate qui vous convient et qui ne bouscule pas trop votre vie et vos habitudes. Avec le temps, en établissant une relation d’intimité avec votre corps et votre psyché, vous apprendrez à reconnaître leur voix et à la distinguer de celles de l’ego et de vos besoins. Pour que la complicité s’établisse progressivement et plus facilement, vous pouvez aussi dialoguer avec vos cellules lorsque vous êtes en santé. Sur YouTube, vous trouverez l’exercice guidé de Dialogue avec les cellules, par Pierre Lessard & Guy Corneau. Lire aussi Éveillez votre pouvoir de guérison, de Pierre Lessard, préfacé par Guy Corneau.

LA RESPIRATION CONSCIENTE

Les tensions de fond, tout comme les tensions superficielles, affectent la respiration. Et rares sont les personnes qui respirent avec tout leur corps. « Je me rends compte maintenant qu’il suffit d’y porter attention et d’en maintenir l’intention. Lorsque je m’abandonne à cette respiration consciente, douce et profonde à la fois, j’ai l’impression de communiquer avec l’univers par tous les pores de ma peau. Ma présence s’élargit subtilement et je sens que je communie en toute confiance avec mon environnement. Je me nourris d’air, je me nourris de prana, cette quintessence de l’air dont parlent les hindous, que les Chinois appellent le chi et les Japonais le ki. Je respire la lumière, je respire l’eau qu’il y a dans l’air, et je régénère mes cellules en toute conscience. Plusieurs fois dans la journée, je marque une pause pour renouveler mon niveau d’énergie par la respiration consciente », partage Guy Corneau dans « Revivre ! » Pour mettre cette respiration en pratique, c’est étonnamment simple : il suffit de fermer les yeux, de respirer profondément, consciemment, pendant quelques minutes. On peut aussi utiliser son imagination pour guider le processus. « En me visualisant relaxé, j’arrive à respirer plus profondément. Lentement, à travers les épreuves de la vie et de la maladie, j’ai appris à m’abandonner de plus en plus, car la respiration profonde est question d’abandon confiant », confie-t-il.

LA TRANSFORMATION DES ÉTATS INTÉRIEURS

« La maîtrise de nos états intérieurs, que nous soyons malades ou en bonne santé, constitue un atout majeur qui favorise l’équilibre en nous », partageait Guy Corneau, en présentant cet exercice qu’il mettait régulièrement en pratique. Changer ses états intérieurs, en utilisant ses propres ressources, permet de libérer régulièrement la pression de la « cocotte émotionnelle », alors que de plus en plus d’études font le lien entre émotions refoulées, stress et maladies (cancer en tête). Concrètement, la première étape consiste à partir à la rencontre de soi : « De façon à ne pas refouler mes états affectifs, je me mets à l’écoute de ce que je ressens réellement, en accueillant tout (larmes, peur, etc.) sans jugement et sans tenter de changer quoi que ce soit. » La deuxième étape consiste à la création de la réalité imaginaire qui permet de transformer graduellement notre état en utilisant le pouvoir de notre imagination. « Je ferme les yeux et je vais dans ma réalité imaginaire. Je m’immerge dans un champ de marguerites géantes… Je peux m’y étendre à l’abri dans les herbes hautes et vertes. Je me dore au soleil comme on se fait bronzer sur une plage, ressentant la chaleur des rayons sur ma peau… » À votre imaginaire ! Car les images de Guy Corneau sont les siennes ; laissez aux manettes votre propre imagination. L’étape 3 invite à vibrer de vie. Il s’agit de ressentir la force de vie dans nos entrailles et la vibration de nos talents personnels. « Je me vois debout dans le soleil, habillé de blanc. Je sens cette puissance se répandre dans mon être et, pour la circonstance, je m’imagine éprouvant le bonheur d’une santé parfaite que je laisse resplendir en moi et autour de moi. » L’ultime étape (nous) convie à la dégustation intérieure, en méditant, le sourire aux lèvres, afin de prolonger le plus longtemps possible la sensation de bien-être liée à la visite de notre réalité imaginaire. « Je m’attache simplement à déguster le moment présent en étant ouvert à la vie en moi et autour de moi », conclut-il.

 

Risk Of Major Bleeding And Death From Aspirin Even Higher Than Originally Thought

A new study has found that elderly people who take daily aspirin tablets after a heart attack or stroke are at far greater risk of potentially fatal internal bleeding than originally thought. Published in The Lancet medical journal by scientists at Oxford University, the research suggests that more than 3,000 patients die every year in the UK from long-term use of this drug. Significantly, for people over the age of 75, the risk of suffering a disabling or deadly bleed from aspirin treatment was shown to be ten times higher than for younger patients.

 

A Powerful Mind: The Huge Impact Of Inner Beliefs On Human Health

By MIRJA HOLTROP

POWER OR THOUGHT

In 1955 medical researcher Henry Beecher, MD, published a study about a previously unknown field of medicine suggesting that beliefs can sometimes have a deeper impact on the human body than chemicals. In the study, one hundred medical students were divided into two groups of fifty. Each participant was asked to take a pill. One group received a red pill, the other a blue one. The participants were told that the red pill contained a powerful stimulant, and the blue one a tranquilizing drug. However, what they didn’t know was that the contents of the pills had been reversed. Contrary to what the students had been told, the red pill contained a barbiturate and the blue one had amphetamine in it.What is interesting about this study is that 50 percent of the students still experienced the symptoms they were expecting to have. Half of the amphetamine group slept like babies, and half of the barbiturate group danced around for hour

 

SCANDALE EN AMONT DES COMPTEURS LINKY

Dossier d’un collectif de France

Notre dernière découverte est que la pollution majeure provient des transformateurs. En effet, ceux–ci étaient équipés jusqu’ici de filtres bouchons qui sont actuellement inactivés dans le but de permettre au système mouchard LINKY d’envoyer le CPL (60 000 à 90 000 herz) dans toutes les habitations. Ces filtres bouchons permettaient de filtrer l’électricité sale, dans le but de protéger nos circuits électriques de toute pollution (harmoniques et interharmoniques parasites du courant électrique). Ainsi, on pouvait être assuré que la sinusoïde de la fondamentale 50 Hz du courant électrique garantie par contrat puisse rester nette, donc sans impact sur notre santé, sur le fonctionnement optimal et la longévité de nos appareils électriques et aussi sur nos factures EDF.

Conséquences néfastes:
Non seulement le CPL du Linky génère un champ électromagnétique toxique dans les maisons, d’où la flambée de victimes d’électrosensibilité (atteinte du système nerveux, insomnies totales, dégradation de la santé), nous récupérons maintenant chez nous de l’électricité « sale » (signal sinusoïdal altéré), d’où les multiples problèmes domestiques, (pannes, destruction, incendies), bien sûr jamais remboursés.

Donc que vous ayez le Linky ou pas,

Les problèmes arrivent chez vous

Pour ceux qui souhaitent plus de détails techniques, voir le rapport de Next-up sur les Circuits Bouchons – et des documents afin de soutenir les thèses présentées.

DOSSIER : Enquête sur les « circuits bouchons » : lien avec les incendies et autres dysfonctionnements ?! et analyses diverses, dont celle du CSTB – de quoi tout faire sauter ????

HULOT ET LE LINKY 

Quelques personnes naïves croyaient encore que Nicolas Hulot, désormais ministre, allait prendre ses responsabilités en s’opposant au scandale du déploiement des compteurs Linky…

Hulot : coming-out pro-Linky en direct sur France-Inter

Le doute a été définitivement levé vendredi 1er décembre dans la matinale de France-Inter puisque le néo-ministre a signalé que, « après avoir envisagé de refuser Linky pour son propre logement », il soutenait désormais le déploiement du compteur communicant. Notons d’abord que M. Hulot avait des velléités de refus du Linky pour lui-même… alors même que sa Fondation demandait carrément l’accélération du déploiement de ces compteurs.

Les auditeurs ont vainement espéré que l’animateur Nicolas Demorand demande au ministre si sa position n’était pas dictée par ses liens anciens avec EDF (maison mère d’Enedis, le distributeur qui installe les compteurs Linky), parrain historique et généreux de la Fondation Nicolas Hulot…

Ondes électromagnétiques : Hulot fait confiance aux agences d’Etat

De même, le ministre se satisfait sans discussion des « garanties » avancées à propos des ondes électromagnétiques par des agences d’Etat (ANFR, ANSES)… qui oublient consciencieusement que, de l’aveu même d’Enedis, le système Linky est évolutif : comme pour la téléphonie mobile, les protocoles utilisés sont déjà passés du CPL G1 au CPL G3 (lequel n’a bien sûr pas été étudié) en attendant la suite.

De toute évidence, M. Hulot fait partie des gens non informés en matière d’environnement puisqu’il croit que tout danger est écarté lorsque les nuisances « sont inférieures aux plafonds prévus par les normes sanitaires » : en réalité, ces « plafonds » n’ont jamais protégé personne et ces belles « assurances » font furieusement penser à celles avancées pendant longtemps dans les dossiers dramatiques du tabac, de l’amiante, de la radioactivité, des pesticides…

ARTICLE COMPLET sur l’excellent site lespiedsalaterre.org

 

Les Benzodiazépines et l’explosion de démence

Michel DOGNA

Les benzodiazépines sont commercialisées depuis 1960 et sont depuis massivement prescrites par les généralistes. La classe des benzodiazépines, c’est le grand classique de l’insomnie et de l’anxiété. 134 millions de boîtes de benzodiazépines ont été vendues en France en 2010. 3,5 millions de personnes de plus de 65 ans – soit un tiers de cette tranche d’âge – en prennent systématiquement.

Mais voilà qu’aujourd’hui, est publiée sur le site du British Médical Journal (BMJ), une étude alarmante qui établit un risque élevé de démence chez les personnes prenant régulièrement des benzodiazépines. Bernard Bégaud, professeur en pharmacologie à l’université de Bordeaux, qui dirige le département de pharmacovigilance, et le professeur Jean-François Dartigues, neurologue, également à Bordeaux confirment ce risque par une étude en estimant que ce sont – par an, en France – de 16.000 à 31.000 malades supplémentaires qui sont atteints d’Alzheimer ; et ce chiffre augmente régulièrement… et chez des personnes de plus en ples jeunes. Le nombre de personnes démentes sur la planète (inclus maladie d’Alzheimer) est évalué à 35,6 millions.

Faut-il y voir une conséquence de la prise régulière de benzodiazépines ? Pour le Pr Bégaud il n’y a plus guère de doute après trois ans de travail sur le sujet. Il déclare : “En fait, nous explorons cette hypothèse depuis 1997”. Le Pr Dartigues a lancé il y a 25 ans l’étude PAQUID, qui étudie l’évolution du vieillissement cérébral, normal ou pathologique. Il a disposé d’une cohorte de 3.777 sujets âgés de 65 ans et plus, vivant en Gironde et en Dordogne. Ces personnes ont accepté d’être suivies en se pliant à une batterie de tests. Entre ceux qui ont consommé des benzodiazépines et ceux qui n’y ont pas touché, nous disposons maintenant d’un recul de plus de vingt ans. Finalement, le résultat statistique est le suivant : un consommateur régulier de benzodiazépines a un risque 50% plus élevé de présenter une démence de type Alzheimer – dans les quinze ans qui suivent – qu’une personne qui n’en consomme pas.

A noter que la prescription au long cours (des années) de ce produit est en contradiction avec les recommandations de bonnes pratiques médicales, et ce type de médicament ne devrait jamais a priori être prescrit plus de 2 à 4 semaines. Mais il s’agit d’un marché gigantesque pour un chiffre d’affaires de 183 millions d’euros (remboursés à 65% par la Sécu), et l’on comprend que toute critique soit malvenue; c’est d’ailleurs pour cela que le financement des études ci-dessus ont fait l’objet de très gros soucis.

L’on trouve des Benzodiazépines dans les médicaments suivants :

  • Somnifères :  Rohypnol, Havlane Mogadon, Stilnox,
  • Anxiolytiques : Xanax, Lexomil, Tranxène,
  • Relaxants musculaires : Myolastan,
  • Anticonvulsants : Ritrovil.
  • Tranquillisants majeurs (neuroleptiques) : Risperdal, Ability, Seroquel.

Sans compter des antipsychotiques puissants conçus pour le traitement de la schizophrénie ou des troubles bipolaires.

Un médecin hospitalier a déclaré : “Nous sommes face à une véritable toxicomanie aux benzos résultant de prescriptions massives de confort”.

 

La mort commence dans le côlon

Texte de Jean Marc DUPUIS
(LETTRE SANTE NATURE INNOVATION)
Extraits

Un tube digestif mal entretenu, peuplé de bactéries et de champignons opportunistes et pathogènes (en particulier Candida albicans) et pollué par des aliments mal digérés risque de se retrouver encombré par des matières fécales nauséabondes et toxiques. Ce phénomène est facteur de déséquilibres et de troubles de gravité variable.

En particulier, vous pouvez souffrir de constipation rebelle, de ballonnements, de diarrhées, d’inflammations diverses, d’altération de la peau, d’instabilité d’humeur ou de maladies plus graves, comme une colopathie fonctionnelle, une diarrhée sanglante ou un cancer du côlon.

Lors d’une autopsie, il n’est pas rare de constater que le côlon de la personne décédée est fortement encombré par des excréments. C’est l’origine de l’adage : « la mort commence dans le côlon ».

Un intestin malpropre, c’est le risque d’une immunité déficiente. Vous souffrez alors d’une vulnérabilité plus grande aux maladies infectieuses et inflammatoires touchant les sphères digestives, respiratoires, urogénitales, etc.

De plus, un côlon « malade » est aussi un facteur déclenchant des troubles émotionnels : peu de gens, et même de médecins, le savent, mais ce sont les cellules de l’intestin qui produisent 80 % de la sérotonine qui se trouve dans notre corps (la sérotonine est l’hormone de la bonne humeur).

D’une certaine façon, votre intestin est votre « deuxième cerveau ». Vous devez donc en prendre le plus grand soin.

Entretenir votre tube digestif
Vous trouverez partout sur Internet des offres plus ou moins honnêtes pour des produits visant à nettoyer votre tube digestif. Mais votre intestin n’est ni une cheminée qu’on ramone, ni une tuyauterie qu’on débouche avec du « Destop ». C’est en fait, à la fois plus subtil, mais aussi beaucoup plus simple.

Normalement, vous ne devriez rien avoir à faire. Dame Nature a tout prévu : une armée de milliers de milliards de micro-organismes qui peuplent votre côlon (la dernière partie de l’intestin, juste avant le rectum) et qui, nuit et jour, le protègent, le nettoient, et empêchent les bactéries et levures nuisibles de se développer, en occupant la place.

Ces microbes sont en très grand nombre, c’est-à-dire cent fois plus nombreux que les cellules de votre corps, soit 100 000 milliards (14 zéros !).

Cette armée immense s’appelle la « flore intestinale » ou le « microbiote ».

Le mot « flore » peut surprendre pour un endroit pareil, mais c’est une référence au grand nombre d’espèces de bactéries et de levures (au moins 200 espèces) qui cohabitent, comme dans un jardin botanique. Cet ensemble nous est aussi personnel que nos empreintes digitales.

Il ne tient qu’à vous d’entretenir ce jardin, de le réensemencer régulièrement, d’éliminer les mauvaises herbes, de lui apporter de l’engrais… ou alors de le laisser à l’abandon. Dans ce second cas, le joli parc à l’anglaise peut vite se transformer en affreux dépotoir nauséabond, refuge d’espèces nuisibles qui déclenchent des maladies.

Les mauvaises odeurs ne sont pas normales
La principale fonction de votre côlon est de faire fermenter les aliments incomplètement digérés pour en extraire les derniers nutriments et les faire passer dans le sang. Lorsque votre côlon est sain et qu’il fonctionne bien, il ne laisse que des déchets inutilisables qui sont évacués régulièrement, et ne dégagent pas de mauvaise odeur.

Par contre, en présence de bactéries et de levures nuisibles, le transit est perturbé, entraînant constipation ou diarrhée et les résidus alimentaires deviennent malodorants. De plus, lorsqu’une mauvaise digestion s’installe, en plus d’être désagréable en soi, elle empêche votre corps d’extraire les nutriments de votre nourriture de façon optimale. Si vous ne faites rien, des déficits nutritionnels, voire des carences, peuvent s’installer.

Cette flore nuisible produit aussi du gaz carbonique, du méthane et de l’hydrogène en abondance. Tant et si bien que lorsque vous laissez la situation s’installer, ces germes vont proliférer jusqu’à provoquer des poches de gaz tout au long de votre côlon, jusqu’à ce que vous ayez l’impression qu’il va exploser. Les flatulences et les ballonnements n’ont rien de drôle. Ils indiquent que votre nourriture est mal digérée et que votre côlon a besoin d’aide. Ce cercle vicieux est déclenché par le manque de bonnes bactéries, favorables à la digestion.

Et c’est là que j’en reviens au cas de mon ami dont l’enfant est né par césarienne.

Votre flore intestinale se détermine dès votre naissance
La composition de votre flore intestinale dépend avant tout de la façon dont se déroule votre naissance.

Quand vous étiez dans le ventre de votre mère, votre tube digestif était stérile. Il n’y avait dedans aucun microbe.

Ce n’est qu’au moment de l’accouchement que des bactéries et des levures s’y sont installées : 72 heures après votre naissance, votre tube digestif contenait déjà 1000 milliards de bactéries et levures !

Mais d’où proviennent ces bactéries et levures ? Très peu de gens le savent, là encore, mais elles viennent, pour les enfants nés par voie naturelle, de la flore vaginale de leur mère.

Or, cette flore vaginale est très dépendante de la flore intestinale et donc une femme qui aura une bonne flore intestinale dans les dernières semaines de sa grossesse donnera en héritage à son enfant les bonnes espèces microbiennes pour ensemencer son intestin. Si, par contre l’intestin de la mère est contaminé par des espèces opportunistes et pathogènes, son bébé en héritera aussi, malheureusement.

Ainsi constate-on que certaines prédispositions aux maladies sont liées à une microflore particulière transmise par les mères à leurs enfants au moment de la naissance. C’est en particulier le cas des lignées familiales d’asthmatiques et d’eczémateux. Si, au cours des derniers mois précédant l’accouchement, la mère régénère sa microflore (nous allons voir comment), son enfant ne sera pas porteur d’une microflore induisant de l’eczéma ou/et de l’asthme. Cette simple mesure permet donc de préserver le nouveau-né d’une déficience qui risque de l’handicaper toute sa vie avec la perspective de la terminer dans les souffrances d’une bronchite chronique, sous assistance respiratoire particulièrement invalidante.

Mais un autre cas très problématique est celui des enfants nés par césarienne.

Etant directement extraits du placenta (stérile), le bébé né par césarienne n’a aucun contact avec la flore de sa mère. Il reçoit alors la microflore de l’environnement, et donc de l’environnement hospitalier, souvent riche en bactéries résistantes aux antibiotiques, en particulier le tristement célèbre staphylocoque doré (Staphylococcus aureus).

Cette flore intestinale d’origine hospitalière peut avoir des conséquences douloureuses sur tout le reste de l’existence, si elle n’est pas corrigée à temps.

Donc pour les mamans qui sont forcées d’accoucher par césarienne, il est très important qu’elles ensemencent le tube digestif de leur bébé, dès la naissance, avec de bonnes bactéries. Avant de vous dire comment, permettez-moi de préciser que, même une bonne flore intestinale à la naissance peut se déséquilibrer par la suite:

Comment l’équilibre de votre microflore risque de se rompre
Après la naissance, l’équilibre de la microflore intestinale est en continuelle évolution. Il s’agit d’un équilibre dynamique qui peut être rompu par différents facteurs endogènes et exogènes :

  • facteurs endogènes ou causes intérieures à votre corps : il se peut que vous ayez un déficit immunitaire, ou une maladie métabolique discrète, qui entraîne une modification de votre flore intestinale. En cas de blessure ou d’opération chirurgicale, d’inflammation, de constipation chronique ou de tumeurs dans l’intestin, votre microflore peut également être gravement perturbée, ce qui empirera les symptômes de votre maladie, et retardera votre convalescence ;
  • facteurs exogènes ou les causes extérieures à votre corps : alimentation déséquilibrée, contamination par des métaux lourds, des pesticides utilisés en agriculture et des additifs alimentaires antimicrobiens, infection par des germes pathogènes, stress intense, traitement aux antibiotiques, vaccination, peuvent contribuer à inhiber vos bonnes bactéries, ce qui laissera la place aux germes opportunistes et pathogènes (responsables de maladies) de se multiplier.

Les conséquences sont de gravité variable : des simples troubles de la digestion jusqu’à la rupture complète des barrières de défense de l’organisme. Dans ce cas, vous risquez la prolifération de germes jusqu’à la septicémie (infection généralisée) et donc, potentiellement, la mort.

Cela montre qu’une flore intestinale équilibrée joue un rôle essentiel pour votre santé et votre résistance aux maladies. Tout doit être fait pour maintenir cette flore dans un bon état microbiologique.

Je vais vous indiquer comment faire :

Entretenir et améliorer sa flore intestinale
Parmi les bactéries de votre flore intestinale, certaines ont un effet positif pour votre santé, et pour la vie en général : c’est pourquoi les scientifiques les ont baptisées « probiotiques » (favorables à la vie). Elles stimulent le système immunitaire, réduisent les allergies, apaisent les inflammations de l’intestin. Elles empêchent la production de toxines susceptibles de surcharger le foie, améliorent le transit intestinal, réduisent les flatulences, préviennent les troubles du transit (constipation ou diarrhée). Pour mériter le nom de probiotique, il faut que cet effet soit scientifiquement démontré.

D’autres espèces sont opportunistes ou pathogènes : elles sont susceptibles de déclencher des problèmes de santé de tous ordres, dont les allergies, les mycoses et même certaines maladies.

Parmi les mycoses, la candidose provoquée par Candida albicans est redoutable car la prolifération de ce germe dans l’organisme provoque une altération de l’immunité qui ouvre la porte à d’autres affections dont le cancer.

Votre défi est le suivant : favoriser, par l’implantation de bonnes espèces et par des « engrais » adaptés, les bonnes bactéries. Empêcher les espèces pathogènes (causes d’affections) de se développer.

Alors voici les mesures que vous pouvez prendre et qui permettront de renforcer votre système immunitaire, accroître votre vitalité et améliorer votre bien-être.

Réduire votre consommation d’aliments concentrés
Les aliments concentrés tels que la viande, les fromages, certaines graisses (beurre, huile de tournesol, de maïs, de soja ou de carthame) et les sucres simples doivent être consommés avec modération car ils sont susceptibles de provoquer une rupture de l’équilibre de la microflore.

Or, depuis les années 1950, la consommation des aliments concentrés n’a cessé de croître avec le développement incessant de ce que l’on appelle les maladies de civilisation : troubles cardiovasculaires, digestifs, métaboliques, nerveux, ostéoarticulaires, etc.

Par exemple, la forte consommation de sucres simples : saccharose, fructose, maltose, lactose, glucose.

Tous les aliments sucrés ou qui se transforment rapidement en sucre simples (y compris les jus de fruit), favorisent la prolifération d’une flore fongique qui altère l’immunité, induit le risque de diabète, d’obésité, d’accidents cardiovasculaires et de tous types de cancers.

Cela peut sembler exagéré mais les médecins n’ont plus de doute aujourd’hui à ce sujet : la forte consommation de sucre produit de l’hyperglycémie, puis de l’hyperinsulinémie qui va stimuler la formation de la tumeur cancéreuse et accélérer la croissance des cellules tumorales.

Les Français consomment en moyenne 40 kg de sucre par an, soit environ 110 grammes par jour. Ce chiffre est dangereusement élevé. Il devrait être réduit au minimum des trois quarts, c’est-à-dire descendre en dessous de 10 kg par an. On peut en dire autant de la viande et des produits laitiers.

Alors priorité aux fruits, légumes et céréales complètes, baies, noix, poissons gras de haute mer riches en précieux nutriments (collagène, minéraux, vitamines liposolubles et acides gras omega-3 à longues chaînes). Un peu de viande, de produits laitiers (surtout au lait de chèvre et de brebis) et d’huiles végétales (préférence à l’huile d’olive, de noix, de colza) et très peu de sucreries.

Mangez plus de fibres, ce sont des « prébiotiques »
L’alimentation moderne, trop riche en produits concentrés (viande, fromage, graisses et sucreries), est pauvre en fibres. Si les fibres alimentaires ne sont pas des nutriments essentiels à notre organisme, elles sont indispensables à l’entretien de notre flore intestinale qui s’en nourrit et les transforme en acides organiques, qui protègent et régénèrent la muqueuse intestinale.

Certaines fibres alimentaires sont solubles parce que de bas poids moléculaire. On les appelle alors des « prébiotiques », parce qu’elles stimulent de façon ciblée la croissance des bactéries « probiotiques » ou bonnes bactéries de l’écosystème intestinal.

Puisque votre flore intestinale se nourrit de fibres, il ne faut pas la laisser dépérir en la privant des fibres solubles. C’est ce qui est apporté majoritairement par les fruits de saison bien mûrs et une grande variété de légumes (priorité aux crucifères).

Préférez des légumes et des fruits bio, car ils ne contiennent pas de pesticides (cancérigènes) et de conservateurs (antibactériens et antifongiques qui altèrent votre flore intestinale).

Redécouvrez les produits lactofermentés
Toutes les semi-conserves fermentées contiennent des bactéries du groupe lactique (Lactococcus, Enterococcus, Leuconostoc, Pediococcus, Streptococcus, Lactobacillus).

Intuitivement, nos ancêtres avaient compris que les produits lactofermentés se conservaient bien et que leur consommation favorisait leur santé. Depuis le début du siècle dernier, des microbiologistes ont mis progressivement en évidence que certaines bactéries qui se développent spontanément dans les produits lactofermentés ont des caractéristiques « probiotiques » c’est-à-dire bénéfiques à la santé.

La choucroute est consommée depuis l’époque des Romains et le chou fermenté reste un plat important dans la cuisine d’Europe centrale, de l’Alsace jusqu’à l’Ukraine. En Pologne, c’est le jus de betterave rouge fermenté qui forme la base du plat national, le Borsch (soupe de betterave rouge).

Dans les pays asiatiques aussi, le chou fermenté est important, comme le « Kimshi » de Corée, mais la plupart des légumes peuvent être consommés sous cette forme : carottes, aubergines, oignons, concombres…

Dans notre alimentation occidentale, les olives, les cornichons, les betteraves rouges, les navets, etc. peuvent être conservés par lactofermentation. A noter cependant que, de plus en plus, l’industrie agro-alimentaire conserve ces produits dans des saumures ou dans du vinaigre ou les stérilise après la fermentation, ce qui détruit les bactéries. La bière actuelle, bien que fermentée, est le plus souvent pasteurisée et contient très peu de bactéries et de levures.

Adaptez votre façon de manger
Veillez à suffisamment mâcher et imprégner vos aliments de salive, notamment ceux riches en amidon (céréales, fruits et légumes). Une bonne mastication garantit que la première phase de la digestion ait lieu dans la bouche sous l’effet de l’amylase de la salive et évite une fermentation intestinale incomplète, source de troubles digestifs. Evitez d’abuser des aliments pouvant entraîner chez certaines personnes des réactions d’intolérance immunitaire : lait de vache et ses dérivés, céréales modernes riches en gluten et leurs dérivés.

Pas d’eau chlorée
La raison pour laquelle du chlore est ajouté dans l’eau du robinet avant d’être distribuée est précisément que cela permet de tuer les germes nuisibles qu’elle peut contenir. C’est une excellente chose, et c’est depuis que ces mesures ont été prises que la dysenterie ou le choléra ont disparu dans nos pays industrialisés.
Cependant, il faut bien comprendre que le chlore a le même effet dans votre tube digestif : il a tendance à le désinfecter, tuant indifféremment mauvais et bon microorganismes. Evitez donc tout contact inutile avec des substances bactéricides (qui tuent les bactéries) ou fongicides (qui tuent les levures et champignons), y compris les produits pour désinfecter les mains et la peau, car elles tuent indifféremment les bonnes et les mauvaises souches microbiennes. Or, la peau et les organes sexuels sont aussi couverts d’une microflore qui s’oppose aux germes nuisibles ; il convient donc de la préserver.

Ces précautions étant prises, votre microflore de protection va d’elle-même se rééquilibrer, à condition que votre alimentation et votre mode de vie le permettent car ils sont les moyens les plus puissants de retrouver une bonne santé.

Pour faciliter le processus, vous pouvez toutefois aussi prendre certains compléments alimentaires. Le problème est qu’ils sont très difficiles à obtenir. La plupart des « probiotiques » vendus dans le commerce ne marchent pas, ne serait-ce que parce qu’ils sont vendus en comprimés, ce qui suppose de leur appliquer une forte pression qui fait monter la température… et tue les bactéries vivantes !

 

VACCINS plainte pénale lancée en France

TRES IMPORTANT !!!!

Vous avez été à ce jour plus de 400 à signer la plainte pénale (vous étiez 300 avant-hier) au sujet des différentes infractions, délits et crimes qui jalonnent la mise en place dictatoriale de l’obligation vaccinale de 11 vaccins, dont un pédiatre vient de nous expliquer qu’ils sont en fait VINGT ET UN !

En effet, ils ne sont vendus un par un mais par groupes (les 11 obligatoires sont mélangés à 10 autres qui le sont pas) !

Avant l’âge de 39 mois, un petit enfant aura donc reçu 63 doses de produits toxiques comme du formol (!), des solvants, des émulsifiant mélangés à des métaux, comme de l’aluminium, dans le corps (21 doses à partir de 6 semaines, 21 doses à 24 mois et 21 doses à 36 mois)

Je rappelle qu’en septembre 2014, le très officiel « Comité technique des vaccinations » dépendant du « Haut Conseil de la Santé Publique », préconisa la levée totale de l’obligation de la vaccination, alors considérée par les experts comme un anachronisme médical.

Avec ces vaccins officiellement 11, mais qui se trouvent être 21, les mensonges de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, sont de plus en plus flagrants.

Ainsi, par exemple, voulant nier les dangers de l’aluminium, elle a prétendu récemment que « nous avons un recul d’utilisation de 90 ans ».

La vérité, facilement vérifiable, est que face aux études démontrant les dangers de l’aluminium, l’Institut Pasteur généralisa, en remplacement dudit aluminium, l’usage du phosphate de calcium dans ses vaccins dès 1972.
Donc depuis cette date, nul ne peut dire que l’aluminium est sans danger dans les vaccins.

Mais, en 1985, par souci d’harmonisation de la production vaccinale française, « afin d’être plus compétitif sur les marchés étrangers. », Pasteur Vaccins, qui succéda à Pasteur Production lors de son acquisition par l’Institut Mérieux, arrêta la production de vaccins à base de phosphate de calcium et réintroduisit, en la généralisant, l’utilisation d’aluminium.

Cette utilisation d’aluminium fait penser, en plus grave, car cela concerne tous les êtres humains à naître, au scandale de l’amiante (dont l’utilisation industrielle en France remonte à 1860). D’ailleurs, comme aujourd’hui avec les produits toxiques et cancérigènes inclus dans les vaccins (on se demande sérieusement pourquoi), hier les mêmes experts officiels expliquaient sur les plateaux de télévision que l’amiante était absolument sans danger et qu’aucune étude scientifique ne démontrait qu’elle était à l’origine des cancers de la plèvre…

On connait le résultat : Encore 100 000 morts attendus dans les prochaines années !

Hier soir nous étions déjà plus de 400 à avoir signé cette plainte pénale contre ce « crime contre l’immunité » selon l’expression d’Isabelle Adjani. Nous devons être plus nombreux, beaucoup plus nombreux et pour cela il faut que chacun d’entre nous diffuse auprès de ses contacts notre démarche, qu’il la diffuse sur Facebook, partout où il le peut.

Notre plainte doit devenir virale sur les réseaux sociaux (et ils ne trouveront pas le vaccin contre), avant de l’être devant tous les tribunaux de France.

PLAINTE PENALE
contre les 11 vaccins obligatoires

Par le collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre »
(L’Action est soutenue par MEDECINE & PHARMACOPEE CHINOISES France)

L’équipe de juristes dirigée par Maître Serge Lewisch du barreau de Paris (lewisch@orange.fr), et de spécialistes des questions de santé se propose de déposer près du Procureur de la République de Paris une plainte contre X pour les infractions ou tentatives d’infractions suivantes :

¤ emploi ou administration de substances de nature à entraîner la mort, empoisonnement

article 221-5 du Code Pénal

¤ administration de substances nuisibles ayant porté atteinte à l’intégrité physique ou psychique

article 222-15 du Code Pénal

¤ violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité

article 221-6 du Code Pénal

¤ exposition d’autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité

article 223-1 du Code Pénal

¤ expérimentation sur la personne humaine sans avoir recueilli le consentement libre et éclairé des titulaires de l’autorité parentale

article 223-8 du Code Pénal

¤ abus frauduleux de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse d’un mineur pour conduire ce mineur à un acte qui lui est gravement préjudiciable.

article 223-15-2 du Code Pénal

¤ violation du principe d’indépendance des experts

¤ conflit d’intérêt par une personne dépositaire de l’autorité publique

article 432-12 et 432-13 du Code Pénal

¤ trafic d’influence

article 433-2 du Code Pénal

¤ non obstacle à la commission d’une infraction et non-assistance à personne en danger

article 223-6 al. 1 et 2 du Code Pénal

¤ tentative de ces infractions

article 121-5 du Code Pénal

Le collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre » demande à toutes celles et à tous ceux qui sont concernés par le sort des 800 000 bébés qui naissent tous les ans, que vous soyez ou non parents ou grands-parents, de nous rejoindre après avoir lu avec attention la plainte pénale ci jointe.

De nombreux futurs parents sont angoissés : « serait-ce dangereux pour mon enfant de ne pas le vacciner » ?  A ce sujet, comme il est démontré dans la plainte pénale, la propagande qui nous assène que “les vaccins c’est bon pour les nourrissons” (afin de nous rendre dociles face à l’obligation d’injecter dans le corps de bébés les substances nuisibles contenues dans ces 11 vaccins), est scientifiquement infondée.
D’ailleurs le gouvernement français est l’un des seuls dans le monde et en Europe de l’Ouest qui veuille imposer un nombre aussi grand de vaccins ! A l’heure actuelle, si aucune action n’est entreprise, les futurs parents vont devoir inoculer à leur nourrisson de six semaines des produits hautement toxiques qui mettront en danger sa santé voire même sa vie. De nombreux procès en responsabilité sont à prévoir devant les juridictions civiles, comme dans les affaires de l’amiante ou du médiator, mais on sait qu’ils peuvent durer de très nombreuses années et que les laboratoires ne les craignent pas, compte tenu des milliards d’euros qu’ils attendent de la commercialisation de ces vaccins. N’attendons pas de constater la catastrophe qui s’annonce ! La seule solution pouvant être rapidement efficace est aujourd’hui une plainte pénale.

POUR RESISTER ENSEMBLE, IL VOUS SUFFIT DE :

  1. 1. De télécharger, de lire la plainte pénale avec attention : Cliquez ici pour la plainte pénale: https://www.solutions-emailing.com/image/26818Company/171227_PLAINTE_AU_PENAL_VACCINATION.pdf
  2. 2. D’imprimer et de signer la dernière page de la plainte pénale ;
  3. 3. De télécharger et d’imprimer et de le remplir (renseignements sur l’état civil, etc.) Cliquer ici pour le formulaire: https://www.solutions-emailing.com/image/26818Company/Formulaire_des_signataires_penal.pdf
  4. 4. De faire une copie de votre pièce d’identité ;
  5. 5. De numériser ses trois documents ;
  6. 6. De nous les renvoyer par email à l’adresse suivante : plaintepenalevaccins@gcpww.org

RESPONSABLES :

Sophie Guillot, porte-parole du collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre » contact@epvl.eu

Pierre Lefevre, porte-parole du collectif « Libre consentement éclairé » lefevre@gcpww.org

RETOMBEES SUITES IMMEDIATES

Notre plainte pénale, excepté des réactions injurieuses de quelques-uns,(on suppose de médecins profiteurs de taupes des labos, ou de fanatiques stupides) reçoit un écho très favorable (7 fois plus de signataires que pour la lettre au ministre de la santé à la même heure). Toutefois, il faut continuer à nous mobiliser et à mobiliser nos entourages, l’affaire est trop grave !
Rappelons qu’il s’agit d’empêcher les laboratoires pharmaceutiques d’utiliser comme cobayes humains les 800 000 bébés qui vont naître en France en 2018 afin de leur injecter des substances hautement toxiques !
Cette vaccination obligatoire est un gigantesque essai clinique autorisé par le gouvernement et le Parlement sur des nourrissons de six semaines – SIX SEMAINES ! – à qui on va injecter des substances en cocktails (avec de l’aluminium, du formol, etc.) jamais testés sur des nourrissons !

Or, depuis Nuremberg, depuis que les médecins nazis ont été jugés, il y a un principe universellement admis, c’est celui DU LIBRE CONSENTEMENT ECLAIRE, ce qui veut dire qu’on ne peut pas soumettre un être humain à un traitement médical ou a un ESSAI CLINIQUE, sans son accord ou celui de son représentant légal !

Voici quelques témoignages des premiers signataires de la plainte pénale, à commencer par celui du docteur Varloteaux, pédiatre qui nous a autorisés à vous le communiquer :

“Je suis un médecin pédiatre retraité et reste effarée par la décision de rendre obligatoire ces onze vaccins chez de si jeunes nourrissons. En si bas âge le système immunitaire n’est pas suffisamment construit pour recevoir sans études préalables de telles doses. La présence d’adjuvants fait peser un risque non maîtrisé de toxicité cérébrale et musculaire. La découverte de ces produits contenus dans les vaccins par la population s’est faite lors de la campagne vaccinale antigrippale H1N1. J’ai vécu la période du DTPolio, seul obligatoire jusqu’à ce jour, sans adjuvants pour lequel tout le monde était d’accord. Puis le désarroi des mères de famille qui, ne le trouvant plus malgré notre prescription, se voyaient délivrer sans explication, une valence puis deux puis trois de plus. Quelle raison pousse à vacciner à cet âge contre l’hépatite virale B, sauf cas particuliers et rares, maladie dont on connaît le mode de transmission ? Comment penser que la population, très au courant, puisse faire confiance ! On ne peut pas vaincre par la force qu’est l’obligation. On ne peut convaincre pour persuader que sur des arguments scientifiques vrais et sans faille”

Quelques autres témoignages

« Bonjour, Bravo à vous, je suis soulagée qu’une action soit menée, cette volonté d’empoisonner les bébés est terrifiante. Martine Bran »

« Bonjour à tous les responsables de ces démarches, Je vous adresse un immense merci pour cet acte indispensable pour les générations futures. Je suis de tout coeur et je vous soutiendrai quoi qu’il advienne. Merci encore. Roland C. »

« Bonjour, Je reçois votre mail concernant les 11 vaccins. Je me suis associée au Professeur Joyeux et à une première plainte… Ma fille qui a maintenant 30 ans a été obligée de se faire vacciner comme toutes les élèves, contre l’Hépatite B, lorsqu’elle est rentrée à l’école d’Infirmières à Lyon, à 18 ans. Or, sur environ 25 élèves de sa classe, 3 ont contracté juste après, la Maladie de Crohn ! On connaît les effets terribles de cette maladie. C’est pourquoi je peux imaginer les effets terribles du vaccin sur le petit corps d’un bébé !!! C’est inadmissible d’imposer cette vaccination ! Je n’ai pas les dossiers de ma fille… mais je soutiens votre plainte ! Cordialement. Marie Christine P-J »

« Bonjour, Merci de nous permettre de réagir par rapport à ce « crime contre l’humanité » votre travail est remarquable. Comment une telle loi a pu être validée avec 43 voix pour et 13 contre sur 577 ? Où étaient les autres ?

Cordialement

Dominique et Patrick G. Courbevoie »

 

Dernière minute :

09.01.2018 Du groupe qui déponse une palinte pénale ! (epvl.eu)

Chers amis,

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ses cautions « scientifiques » et leurs relais médiatiques, leurs « journalistes », nous parlent en boucle de 11 vaccins obligatoires…

Est-ce vraiment le cas ou nous prennent-ils pour des imbéciles ?

Lorsque j’ai relaté les informations qui nous avaient été transmises par un pédiatre du Lyon au sujet des 11 vaccins qui seraient 21, j’ai oublié de préciser que la ministre de la Santé et sa fine équipe « pro-vaccins-quoi-qu’ils-contiennent » avaient changé le nombre de vaccins par le nombre de maladies qu’ils sont censés combattre…

Il suffisait d’y penser, car parler du nombre exact de vaccins risquait de faire peur à la populace que nous sommes à leurs yeux.

Pour bien comprendre l’entourloupe, il faut savoir qu’une même maladie peut être provoquée par plusieurs dizaines de bactéries ou de virus différents.

Ainsi, dans le cadre d’une vaccination des nourrissons, il faudrait leur inoculer autant de vaccins que de virus ou de bactéries qui provoquent la maladie…

Par exemple, contre les infections à pneumocoques, il existe plus de 7 souches différentes de bactéries dont chacune peut également appartenir à plus de 80 sérotypes différents… Si l’on voulait intégralement vacciner les enfants contre les pneumocoques, il faudrait donc leur inoculer des centaines de vaccins…

En réalité, c’est bien plus de 21 vaccins qui vont être inoculer aux nourrisson, avec leur aluminium et autres substances hautement toxiques dont on protège par ailleurs les chiens et les chats.

source : http://www.jovanovic.com/blog.htm

Vidéos

Signalons que sur Facebook Johannerazamahay (ou dans un des groupes qui portent son nom) vous pouvez voir de merveilleuses vidéos que Johanne a réalisées depuis Mangily (Madagascar) et qui ont eu un immense succès puisque la dernière a été vue par 15.000 personnes.

Des messages de sagesse très inspirants qui nous rappellent notre nature divine et nous invitent à oser sortir des croyances étroites pour ouvrir tout grand nos ailes de chamanes-guérisseurs…Un manière de démarrer la nouvelle année sur un bon pied au contact d’une femme très consciente, connectée à des Etres de lumière pleins de bonté et de joie dynamisante ! Johanne a vraiment le don de nous ouvrir les portes du ciel…

Et jeudi 11 janvier à 19h ( ou 19h30) c’est Gwen Clappe qui prend le relai pour vous apporter les conseils précieux découlant de sa grande compréhension des SPPA, de sa philosophie humaine et chaleureuse. Gwen est porteur d’une intelligence vivante, sereine et très stimulante pour nous tous !Ne manquez pas ce contact sur Facebook Gwen Clappe !

En toute fraternité,

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info

 

Pour toute commande jusqu’au 31 Décembre, nous vous offrons, en guise de « cadeau de Noël » le DVD « Naissance d’une humanité consciente », une conférence de Johanne et Tal sur la construction d’un futur lumineux ! Ignorer