Le médecin intérieur

Les poissons changent de sexe.
Pendant des millions d’années, la force intelligente que certains appellent Dieu, d’autres la Vie, d’autres la Nature, a mis au point une prodigieuse « machine », un organisme biologique, le corps humain, doté de mécanismes d’une subtilité et d’une complexité qui dépasse les capacités de notre imagination.

Les ordinateurs les plus perfectionnés ne sont rien à côté de cet agencement de milliards de cellules vivantes, chacune dotée d’une fantastique intelligence et capable de collaborer avec toutes les autres dans une organisation harmonieuse et aussi parfaite que la course des planètes dans le ciel. Réalisez-vous par exemple que notre cerveau, qui pèse un peu plus d’un kilo, contient environ cent milliards de neurones qui sont dotés d’un quadrillon (1.000.000.000.000.000) de connexions, soit plus que le nombre d’étoiles connues dans l’univers…Notre corps est tout simplement génial et le « médecin intérieur » correspond à toutes ces fonctions qui assurent le maintien et la réparation de tous les organes et cellules, fonctions qui font partie de ce vaste système qu’on appelle le « système immunitaire ». Certains scientifiques aux courtes vues ont vu dans l’immunité un système militaire qui lutte contre les envahisseurs bactériens ou viraux. Mais le système immunitaire est bien plus que cela. Il est un « hymne à l’unité » qui gère l’ensemble des mécanismes vivants pour veiller à l’harmonie du tout. Il régule, répare, régénère, élimine ce qui est in utile pour préserver ce qui est vital, indispensable au bon fonctionnement de chaque organe. C’est lui qui assure les processus de guérison lorsque nous sommes malades.
Hélas, depuis un peu plus d’un siècle, des savants orgueilleux sont venu prétendre qu’ils savaient mieux que le « médecin intérieur » ce qu’il fallait faire pour guérir et rester en bonne santé. Ainsi les vaccinalistes ont cru qu’en injectant des substances artificielles dans le corps on allait créer une immunité valable pour se protéger des maladies. Mais ils n’ont pas compris que les mécanismes immunitaires étaient infiniment plus complexes et plus subtils que ce qu’ils pouvaient mesurer. Un exemple : lorsqu’on injecte un vaccin on cherche à stimuler la production d’anticorps contre un virus ou une bactérie. Ces anticorps, on les dose dans le sang, c’est l’immunité humorale. Mais ce qui se passe dans les cellules, soit l’immunité cellulaire est tout autre chose ! Si on compte le nombre de camions qui passent dans une rue, cela ne veut pas dire que ces camions vont dans les maisons ! Pour le vaccin du tétanos, il est étonnant d’apprendre que les substances du vaccin n’ont jamais pu aller dans les cellules où se trouve la toxine tétanique… les premiers fabricants du vaccin ont supposé que les camions allaient dans les maisons mais ils ne l’ont jamais prouvé et des millions et des millions de gens ont cru que ce vaccin leur sauvait la vie alors qu’il ne servait strictement à rien.
Faite la différence entre l’immunité humorale et cellulaire, cela suffit à faire s’effondrer tout l’édifice vaccinal, toute cette colossale industrie qui veut imposer la vaccination à tous les enfants du monde et prévoit que, d’ici quelques années à peine, chaque être humain recevra plus de 200 vaccins ! De plus on s’est mis à vacciner les nouveau-nés alors que leur système immunitaire n’est pas complètement formé et qu’ils sont protégés par l’immunité de leur mère. Cette façon de faire est un viol terrible qui agresse le bébé d’une manière dramatique génératrice d’un affaiblissement de son immunité qui va le perturber tout au long de sa vie. Excellente affaire pour l’industrie du médicament qui va pouvoir l’inonder d’antibiotiques pendant toute son enfance puis de médicaments de toutes sortes pendant toute sa vie d’adulte !
Les médecins modernes sont des apprentis sorciers qui, comme le disait déjà Voltaire « mettent des substances dont ils ne connaissent pas grand-chose dans un corps dont ils ne connaissent presque rien ! ». Telle est la triste réalité de notre époque qui brille par sa technologie mais aussi par sa bêtise ! Car si les machines que nous fabriquons sont admirables, elles ne sont rien à côté des mécanismes biologiques subtils de nos corps, à côté du jeu de millions d’hormones, de neurotransmetteurs, d’influx nerveux qui interagissent au millième de seconde près pour permettre à notre organisme de voir, d’entendre, de bouger et de se réparer sans cesse.
Parmi toutes des substances que notre corps fabrique à chaque instant, nous n’en connaissons encore que quelques-unes. Nous avons découvert le A, le B et le C du vivant mais nous ignorons encore tout le reste de l’alphabet !
Avec un orgueil inouï, les médecins ont cru que les molécules chimiques fabriquées par les laboratoires allaient guérir toutes les maladies… avec pour conséquence que, de nos jours, les rivières, les sols, les aliments et les organismes humains sont pollués d’une manière dramatique par des produits chimiques qui perturbent les mécanismes naturels. Antibiotiques, cortisone, pilule anticonceptionnelle et autres médicaments chimiques sont omniprésents et se retrouvent partout. Du coup les poissons changent de sexe et les hommes des pays occidentaux n’ont plus que la moitié du nombre de spermatozoïdes qu’ils avaient il y a cinquante ans !
Le fond du problème est que le corps humain n’est pas fait pour les molécules chimiques. Elles l’empoisonnent. Le « tout-chimique » mène tout droit vers le « tous malades ».
Et la médecine moderne, obsédée par sa lutte contre les maladies, a oublié la sagesse du médecin intérieur qui cherche constamment à dépolluer l’organisme et à maintenir l’équilibre qui permet aux organes de fonctionner en harmonie.
Ainsi les infections, lorsqu’elles sont contrôlées par un système immunitaire en bon état, sont des processus d’élimination rapide de toxines. Les détruire par des antibiotiques donnés à tout bout de champ, correspond à bloquer la guérison. On supprime les maladies aiguës en empêchant les toxines de sortir, faisant ainsi le lit des maladies chroniques, ces maladies contre lesquelles la médecine chimique ne peut rien puisque ce n’est pas en empoisonnant avec des médicaments un malade déjà empoisonné par un mode de vie toxique qu’on va l’aider à guérir !
Les homéopathes et les naturopathes savent que lorsque le corps fait son travail de guérison, les maladies enfouies dans le corps ressortent dans l’ordre inverse de leur apparition. Hélas, les médecins orthodoxes, ignorant les lois de la guérison, bloquent toutes les manifestations par lesquelles le médecin intérieur accomplit son œuvre. Pas étonnant que des millions de gens des pays riches souffrent alors de maladies de civilisation qui ne sont que la conséquence d’une intoxication du corps par l’alimentation industrielle, les vaccins et par les médicaments chimiques…

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info