Newsletter du 6 Février 2018

  • Annonces
  • Stages
  • Un monde sans viande
  • Nouvelles brèves
  • You are galactic human
  • Refuser Linky (France)
  • Dix vertus du jeûne
  • Etes-vous en train de viellir ?
  • La véritable dette extérieure
  • Conte du pêcheur mexicain
  • Dix commandements d’Ellen White
  • L’éducation nouvelle
  • Expériences chamaniques
  • Cancer et viande rouge
  • La Curcumine
  • Cystites :le D-Mannose
  • Vaccination et inquisition
  • Réponse à A. Siegrist sur les vaccins
  • Appel à la raison (Montagnier et Joyeux)

Gandhi :« Le secret du bonheur c’est l’alignement entre ce que vous pense, ce que vous dites et ce que vous faites ! »

Otto Warburg : « Aucune maladie, y compris le cancer, ne peut exister dans un milieu alcalin »

Abraham : « Rien n’a besoin d’être réparé. Tout se déroule à la perfection. Aussi, lorsque vous vous tenez dans votre présent en admettant que tout est bien, alors, à partir de cette vibration, vous vous entourez de toujours plus de preuves que tout est bien. Mais lorsque vous êtes convaincus que tout est détraqué, qu’il y a de la pollution, ou que les choses ont mal tourné, ou que le gouvernement est en train de comploter… ce qui arrive alors c’est que vous vous retrouvez prisonniers de cette vibration, et que vous commencez à manifester cette sorte de trucs. Et puis vous dites : « Regardez, je vous l’avais bien dit que tout allait de travers. »

Nassim Nicholas Taleb :  « Si une substance n’est pas directement issue du monde naturel, aucune preuve de préjudice n’est nécessaire pour la considérer comme suspecte a priori. Celui qui crée artificiellement une substance se doit de démontrer son innocuité et cette innocuité ne doit pas être déduite d’une absence de preuve de toxicité ». À méditer par tous les irresponsables qui sont occupés à fragiliser les générations futures en sacrifiant le principe de précaution sur l’autel de l’imprudence. Une phrase qui concerne autant les vaccins que nombre de produits chimiques !

Chers amis,

Nul doute que 2018 va être une année de grands changements : de plus en plus d’êtres humains ouvrent leur conscience spirituelle, sortent des schémas de peur et de guerres du passé, prennent leur courage à deux mains pour s’en sortir en devenant responsables de leur vie afin de créer une existence correspondant à leur souhaits profonds. Ils cherchent alors naturellement à créer autour d’eux une société de partage et d’amour.

Nous faisons partie des enseignants passionnés, infatigables, ayant fait leurs preuves puisque avons pu aider des milliers et des milliers de personnes à trouver le chemin de la libération et de la conscience.

Nous nous réjouissons de vous rencontrer en 2018 !

ANNONCES

10.02.2018 NICE / colloque sur les vaccins avec des conférenciers éminents dont Tal Schaller. Cliquez-ici pour en savoir plus

14.02.2018 à 19h30 à MONTPELLIER : Conférence de Johanne et Tal : «De duel à duo» organisée par Happyplanète – Contact : 0632085168 – Cliquez-ici pour vous inscrire

21.02.2018 à 20h à ROMANS : Conférence Johanne et Tal «Le bonheur ici et maintenant. » Cliquez ici pour en savoir plus 

25.02.2018 à 10h à ROMANS : Atelier

06-11.2018 au MAROC : pour en savoir plus contactez Tal sur notre page contact ou par mail : tal@santeglobale.info

25.03.2018 à GRAULHET (Tarn) : Conférences de Johanne et Tal au Forum Bien-être – Contact : 0563348459 ou sur le site : https://forumbienetregraulhet.wordpress.com/

12-15.04.2018 en TUNISIE : pour en savoir plus contactez Tal sur notre page contact ou par mail : tal@santeglobale.info

10-13.05. MONTPELLIER : FESTIVAL ETRE BIEN AVEC SOI. En savoir plus : www.etrebienavecsoi.com

Une nouvelle vidéo de Gwen Clappe sur le chamanisme sauvage :

 

STAGES de printemps à PIERRELATTE

Donnés par Johanne, Tal et Gwen

BOITE A OUTILS DE MEDECINE HOLISTIQUE, DE CHAMANISME SAUVAGE ET DE SPPA !

Toutes les techniques pour vous permettre de mieux vous connaître et comprendre les autres et d’ainsi savoir mieux gérer tout ce qui se passe dans votre vie. Découvrez comment prendre votre santé en mains et vous assurer un futur digne de vos rêves les plus audacieux ! …Cliquez-ici pour en savoir plus

  • Le 27,28 et 29 mars 2018
  • Le 28,29 et 30 avril 2018

de 10h à 13h et 16h à 19 h chaque jour

Logement 20 euros, Prix du stage 120 euros par jour. Cuisine à disposition pour préparer vous-mêmes vos repas. Inscriptions au 0685022537.

 

STAGES de printemps donnés par Johanne et Tal (même programme)

  • Le 3,4 et 5 mai
  • Le 25,26 et 27 mai

STAGES D’ETE

A Val Consolation (près de Besançon) : 6,7 et 8 juillet avec Johanne et Tal

En savoir plus : www.artisansdepaix.org

A Pierrelatte : par Johanne, Tal et Gwen

  • Le 12 au 14 juillet
  • Le 18 au 20 juillet

Ces stages d’été sont à la fois des vacances merveilleuses mais aussi un puissant investissement pour accroître votre capital-santé et apprendre l’art de vivre dans le bonheur concret, sans conflits (grâce à la compréhension du jeu des SPPA dont nous sommes tous porteurs)

(dates au mois d’Août encore à fixer)

 

COMMENT TOUT GUÉRIR ?

Pour ceux qui ne peuvent pas venir faire un stage avec nous, nous avons une sorte de « stage à domicile » avec notre formation téléchargeable sur le site www.tout-guerir.info : 4 h de pratique par nos quatre enseignants de choc : Johanne, Tal, Gwen, et Jean-Marie. La complémentarité dans l’unité ! Nous recevons des témoignages enthousiastes de gens qui ont, grâce aux infos et outils de cette vidéo, pu transformer leur vie de manière efficace et dynamique. Quel bonheur !

 

FORMATIONS SUR 5 WEEK-ENDS

Ces formations, uniques en leur genre, sont décrites sur l’agenda de notre site et sur le site de Jean-Marie Muller (www.jeanmariemuller.ch) site sur lequel vous verrez aussi les stages et conférences de Jean-Marie.

Les conférences et stages de Gwen Clappe sont annoncées sur le site www.reuniverselle.com

 

CLUB DES HUMAINS CONSCIENTS

Une réalisation unique pour vous soutenir dans votre progression vers l’harmonie et l’équilibre ! Voir sur https://www.leclubdeshumainsconscients.com/

 

Extraits de mails reçus :

Sujet du message : MERCI !

Bonsoir, ce petit message pour vous dire un grand merci pour votre livre “Respectez votre capital santé”. J’étais presque convaincue il y a encore 2 mois de celà qu’il fallait que je mange cru et germé mais je n’avais pas fait le pas. J’ai acheté votre livre, et 2 jours après j’ai changé mon alimentation. C’était le coup de pouce qu’il me manquait. Bien que végétarienne depuis longtemps, je mangeais beaucoup cuit. Depuis que je mange salades, céréales et légumineuses germées, je me sens beaucoup mieux, j’ai plein d’énergie et je mange moins.
Vous dénoncez beaucoup de choses et vous démontrez ainsi beaucoup de courage, peu de gens l’ont et osent dire la vérité, alors un grand merci car ce que vous dites, je le crois d’autant plus que j’ai travaillé de longues années pour une grosse société américaine agroalimentaire à Paris. Bonne continuation à vous.

 

Autre mail : Medigo

Bonjour,

Je m’appelle Julie et je travaille pour MEDIGO, une plateforme qui connecte patients et professionnels de la santé à travers le monde. Puisque vous vous intéressez à ce domaine, j’ai pensé que vous aimeriez jeter un oeil à notre dernière infographie :UN MONDE SANS VIANDE !

Nous y avons imaginé un monde fictif où les Hommes, pour des raisons mystérieuses, décident de ne plus jamais manger de viande. Découvrez les conséquences sur notre santé.

Infographie: https://www.medigo.com/blog/infographics/quoi-ressemblerait-un-monde-vegetarien/urles

Nous proposons sur notre site des ouvrages et des enregistrements pour vous parler des dangers du lait : cliquez-ici pour en savoir plus.

Dans la même ligne un excellent article sur les dangers du lait :

Lait de vache santé : les méfaits du lait

Note de Tal : Allez voir, c’est passionnant et c’est notre futur, pour sûr ! Il faut sortir de l’hypnose collective, de la folie de la « civilisation du bœuf » et retrouver la fraternité joyeuse avec le peuple animal. Je décris cela dans le livre Retrouver l’harmonie avec le peuple animal qui montre non seulement le côté matériel de l’aberration nutritionnelle qui consiste à manger des produits animaux mais aussi comme entrer dans le monde des chamanes qui communiquent télépathiquement avec les animaux et en reçoivent les leçons de sagesse.

 

 

L’effet Mowgli ou comment dialoguer avec les animaux

Sur le pont de l’arc-en-ciel

Ces deux livres de Jean-Luc JANIZSEWKI sont des chefs d’œuvre. Le premier enseigne comment communiquer avec les animaux et le second transmet des messages d’animaux décédés et qui racontent leurs aventures dans les mondes de lumière.

Jean-Luc s’est formé à l’Institut Monroe, aux Etats-Unis, dans lequel j’ai aussi appris le voyage hors du corps. Nous avons immédiatement, en prenant contact, trouvé entre nous une profonde amitié et une vision commune d’aider les êtres humains à redevenir les amis des animaux, seul moyen de respecter le « Tu ne tueras point » qu’on retrouve à la bas de toutes les religions, avant qu’elles soient perverties par les papes, prêtres et autres autorités !

 

NOUVELLES BRÈVES :

Traitements par antibiotiques : ne les prenez pas jusqu’à la fin !

Arrêter dès qu’on se sent mieux ne favorise pas l’apparition de bactéries résistantes aux traitements. Les autorités de santé nous l’assènent depuis toujours : tout traitement antibiotique débuté doit être scrupuleusement suivi pendant la période de temps indiquée sur l’ordonnance, même si l’état de santé s’améliore rapidement. Avec un argument de taille : adopter une attitude contraire favoriserait l’apparition de bactéries résistantes aux traitements, très difficiles à éradiquer. Cette vision de la situation, qui date des années 1940, s’appuie-t-elle sur des preuves scientifiques ? Nombreux sont les experts qui émettent de fortes réserves, à l’image d’une équipe de chercheurs spécialisés dans l’étude des maladies infectieuses au Royaume-Uni. Ils ont récemment publié une analyse dans laquelle ils affirment que le raisonnement ne tient pas la route : plus un traitement antibiotique se prolonge et plus les bactéries risquent de s’y habituer et de développer des stratégies pour y survivre. Ils préconisent ainsi ce qui semble aller de soi : arrêter ces médicaments quand les principaux symptômes se sont atténués et laisser son système immunitaire terminer le travail. Tout en limitant le risque de développement de résistance bactérienne, un traitement raccourci est également synonyme d’effets indésirables réduits et de dépenses de santé minimisées : faire voler certains mythes en éclat a du bon.

 

Santé sur Internet : la plupart des sites rachetés par l’industrie du médicament

Vous vous posez des questions sur votre santé ? Big Pharma est là pour vous répondre ! Le puissant fonds d’investissement américain KKR & Co. L.P, qui a des liens très étroits avec le monde de l’industrie pharmaceutique, vient d’acquérir l’entreprise américaine WebMD Health, détentrice de plusieurs sites Internet de référence dans le domaine de la santé comme WebMD.com ou Medscape.com. Avec 75 millions de particuliers et 650 000 professionnels de santé parcourant ces pages chaque mois, les laboratoires se dotent ainsi d’un outil puissant pour maîtriser la nature des informations médicales diffusées sur la toile. Parions que les approches alternatives auront du mal à y trouver leur place, ou seulement pour être dénigrées. http://media.kkr.com/media/media_releasedetail

Note de Tal : mieux vaut aller sur santeglobale.info, le site qui dit toute la vérité sur la santé naturelle !

 

Cancer et viande rouge

La consommation de viande rouge et de charcuterie n’expose pas seulement à un risque accru de cancer colorectal, mais aussi à bien d’autres formes de cancer. C’est la conclusion d’une étude menée sur la cohorte française NutriNet-Santé, comprenant un peu plus de 61000 volontaires: les personnes consommant près de 100 g par jour de ces produits ont un risque augmenté de 30% comparativement aux personnes qui n’en mangent en moyenne que 40 g par jour. INSERM, novembre 2017. A. Diallo, M. Deschasaux, et coll. dans l’International Journal of Cancer, janvier 2018.

 

AVAAZ PETITION

Dear friends,

56 BILLION animals are crammed into filthy, windowless cages and slaughtered every year to feed our meat addiction.

It’s truly horrible, and it may take years to shut down these disgusting factory farms, but there’s one thing we can all do today that could accelerate their end: eat less meat.

Avaaz is 46-million-strong and global. If we each pledge to go meat-free just one day a week, even if we are already vegetarian or vegan, then invite our friends, celebrities, and companies to join, we could help build the largest global pledge ever!

Let’s send a signal to industrial meat producers that their days are numbered, and begin to turn the tide on this cruelty.

Count me in to cut back on meat!
I’m already vegetarian/vegan, or I already cut back!

Our meat consumption isn’t just fueling mass animal torture, it’s killing our planet! Livestock contributes more to global warming than all cars, planes, and buses worldwide, and 75% of all our agricultural land is devoted to crops for livestock feed. It’s gotten out of hand!

We don’t all have to become vegetarian overnight, but experts say cutting back on meat is the single best thing we can do to stop planetary catastrophe.

Momentum is already building, but if we supercharge a global pledge now, our movement from India, to Brazil, to the United States has unique potential to spark a worldwide trend to radically reduce demand for meat, and eventually shut down these revolting farms. Let’s each pledge one small step today: Many said we could never stop our fossil fuel addiction, but wheenough of us together started changing our habits, and demanding our governments took action, the needle moved. Let’s come together again to stop this cruelty and save our planet, together.

 

SANOFI CONDAMNE

Sanofi condamné La Cour d’appel d’Orléans (dans le Loiret) a bel et bien confirmé le jugement rendu en première instance, qui reconnaissait la responsabilité de Sanofi dans la malformation d’un enfant, né en 2002, victime de nombreuses malformations, et dont la mère, comme tant d’autres, s’était vu prescrire de la Dépakine, un antiépileptique utilisé pour lutter contre les fausses couches. Le labo, qui va bien évidemment se pourvoir en cassation, a été condamné à payer 3 millions d’euros à la famille pour avoir «manqué à son devoir d’information». Une paille pour un tel groupe pharmaceutique. Sauf qu’avec 14000 victimes de malformations ou d’autisme en France, le labo a dû avoir quelques bouffées de chaleur en imaginant la douloureuse, qui pourrait, du coup, s’élever à 42 milliards d’euros.

 

TAXATION CONTRE LES VÉHICULES DIESEL

soi-disant responsables de la pollution planétaire La face cachée du fret maritime L’émission des véhicules terrestres sont réglementés à moins de 15ppm de particules de soufre, pendant qu’on ignore les grands navires qui émettent 3.500 ppm en toute quiétude (ppm = particules par million du gaz rejeté). En fait un seul grand navire émet autant que 50 millions de voitures, et que les 20 plus grands bateaux polluent plus que l’ensemble du park automobile mondial… Or ils sont 60.000 à sillonner les mers ! https://www.youtube.com/watch?v=AL1rdHOGwn8 (2 min 03) Alors de qui se moque-t-on ? Encore un colossal mensonge pour racketter les citoyens !!!

 

Dans la dernière newsletter

POUR LES CONDUCTEURS FRANÇAIS
CONSEIL DE GENDARME!!!!!! Désolé, c’était un hoax !
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/pv-permis-points?rub=article

 

MESSAGE FROM GALACTIC FRIENDS (Sheldan NIDLE)

An important information for building our future !

Recently we sent a posting asking for our PAO community to help prepare the world for disclosure and reunion with our Galactic neighbors. We prepared a link for you to share on social media, with your email groups, your friends and family.
The Galactic Federation wants to empower and encourage our community to do their part to educate and prepare people for first contact. World events are quickening and the more people prepared with the Truth about our Galactic neighbors the less fear will take place.

It is part of our mission to prepare the masses for reunion with our Galactic families. Together, we can move our world forward and help transform it for the better!

We thank those of you who resonated with our request and put it into action. Truly, together we are Victorious!

LET’S MAKE GALACTIC HUMANS GO VIRAL!
Selamat Ja!
Colleen

You are Becoming a Galactic Human Link:
http://www.paoweb.com/gh101.htm

 

LINKY IMPORTANT à DIFFUSER

Après avoir regardé une émission de Maud Bigand, celle-ci conseille, en cas de menaces d’amende, coupure d’électricité, facturation relève à pied, facture de pose et autres tracasseries, elle conseille donc de demander un écrit à la personne qui formule ces menaces. Cela n’est jamais suivi d’effet. C’est simple mais il faut y penser. Les écrits restent et engagent leurs auteurs.

Collectif Stop Linky Rouen agglo

COMMENT REFUSER L’INSTALLATION

par Robin des toits

Très clair et bien résumé

(10 min 13)

UN SITE YOUTUBE DE TÉMOINS DU DANGER DU LINKY
> https://stoplinkyrueilmalmaison.wordpress.com/temoignages/

 

Les 10 vertus incroyables du jeûne : 

  1. Jeûner affute les fonctions cognitives
  2. Jeûner améliore les défenses immunitaires
  3. Jeûner régénère la peau face à l’acné et à l’eczéma
  4. Jeûner stoppe la croissance des tumeurs cancérogènes
  5. Jeûner permet de perdre du poids et de mieux contrôler l’appétit
  6. Jeûner combat (et souvent guérit) le diabète
  7. Jeûner apaise le mental et guérit les maladies psychiatriques
  8. Jeûner facilite l’apprentissage de la gestion des émotions
  9. Jeûner calme l’intellect et ouvre le cerveau droit
  10. Jeûner ouvre la porte à des expériences personnelles des mondes spirituels

Lire LE JEUNE HOLISTIQUE, un des rares livres qui parle du jeûne dans ses aspects physiques, émotionnels, mentaux et spirituels.

 

Test : êtes-vous en train de « vieillir à grande vitesse » ?

Xavier BAZIN

Cher(e) ami(e) de la Santé,

« J’ai fait un check-up complet, je suis en pleine santé ! »

Voilà ce que m’annonce fièrement mon ami Philippe, 66 ans.

Alors que tu ne peux plus rester debout dans la même position sans souffrir rapidement ?

Alors que tes 8 kilos en trop pèsent lourdement sur tes articulations ?

Alors que tu as régulièrement de vraies insomnies de milieu de nuit ?

Non, mon cher Philippe, j’en suis désolé pour toi, mais tu n’es pas en « pleine santé ».

Tes analyses sanguines sont peut-être dans les « normes », mais ton état n’a franchement rien de rassurant.

Ma cousine Sandrine, elle, me dit qu’elle est « en pleine forme », à 56 ans.

Pourtant, quand je lui ai posé quelques questions simples…

  • Te réveilles-tu chaque jour de bonne humeur, quelques minutes avant la sonnerie du réveil ?
  • Te sens-tu capable de faire 3 à 5 heures de sport par semaine ?
  • Passes-tu chaque hiver sans tomber malade ?
  • Et ta tension artérielle est-elle irréprochable ?
  • Elle m’a répondu « non » à chaque fois.

Comme Philippe, Sandrine vit dans une illusion. Ils ne sont pas les seuls, loin de là.

Des millions de personnes se croient en « bonne santé »… alors qu’ils ont un risque très élevé d’avoir un cancer, un AVC, un Alzheimer ou du diabète.

L’épidémie des gens qui tombent malade « en pleine santé »
Ce n’est pas de leur faute.

C’est notre système médical qui les encourage à cet aveuglement.

A les écouter, il n’y aurait que deux possibilités : soit vous êtes malade, et vous devez prendre des médicaments… soit vous êtes en bonne santé, et vous n’avez pas besoin de changer quoi que ce soit.

Et voilà comment des millions de personnes se disent, tranquillement : « Je ne suis pas malade donc je suis en bonne santé ».

Mais c’est se fourrer dangereusement le doigt dans l’œil !

Par exemple, vous pouvez ressortir de chez le cardiologue avec ses félicitations pour les résultats de votre « test d’effort »…

… Alors que, sans le savoir, vous avez une artère coronaire bouchée à 80 % !

En apparence, tout va bien… mais quand votre artère sera bloquée à 85 %, vous aurez une angine de la poitrine : une douleur intense au thorax, l’impression de suffoquer, et le sentiment terrible que votre dernière heure est arrivée.

Mais vous n’avez rien fait pour vous y préparer. Et vous serez tout surpris quand ça vous arrivera !

Même chose pour les « kilos en trop ». Si vous êtes en surpoids, vous êtes peut-être « sous les radars » de la médecine…

… Mais les statistiques sont formelles. Vous avez bien :

  • 4 fois plus de risques de développer de l’arthrose du genou ou de la hanche, et vivre la fin de vos jours criblé de douleurs ;
  • Une probabilité aggravée de déclencher une dizaine de cancers : sein, prostate, foie, estomac, utérus, thyroïde, etc. ;
  • Et de gros risques, en vieillissant, de faire de l’apnée du sommeil, du reflux gastro-œsophagien ou de l’incontinence urinaire.

Votre médecin vous déclare « en bonne santé », mais en réalité, vous êtes en train de vous préparer un « troisième âge » douloureux. 

Le vilain secret de l’industrie pharmaceutique
Et le pire, c’est qu’il y a même des gens – beaucoup de gens ! – qui se disent « en bonne santé » alors qu’ils prennent des médicaments régulièrement !

Pourtant, s’ils étaient en bonne santé, ils n’auraient pas besoin de ces médicaments !

Mais ils sont victimes de la propagande de l’industrie pharmaceutique.

Les multinationales du médicament « oublient » de vous dire que la plupart des médicaments ne guérissent pas : ils ne font que « masquer » vos symptômes… comme on met la poussière sous le tapis.

Vous avez peut-être moins de cholestérol, moins de douleurs, moins de sucre dans le sang, moins de brûlures d’estomac, moins de tension artérielle… mais votre corps continue de se dégrader vitesse grand V !

C’est le cas si vous avez de l’hypertension, par exemple.

On sait aujourd’hui que les patients qui parviennent à baisser leur tension à 12/8 à coup de médicaments ont 3 fois plus de risques de faire un AVC que ceux qui ont la même tension parfaite à 12/8 naturellement.

C’est la preuve que les médicaments ne vous « protègent » pas à 100 %, loin de là !

Et que dire de l’arthrose ?

Si vous vous contentez de gober des médicaments anti-douleurs, vous laissez prospérer dans votre corps un foyer inflammatoire… alors que l’inflammation est un des principaux responsables des cancers et de la maladie d’Alzheimer !

Mais on ne vous le dit pas, simplement parce que les médicaments à prendre tous les jours sont la « poule aux œufs d’or » de l’industrie pharmaceutique !

La véritable dette extérieure

Exposé du Chef Guaicaipuro Cuatemoc devant la réunion des Chefs d’Etat de la Communauté Européenne). Avec un langage simple, retransmis en traduction simultanée à plus d’une centaine de Chefs d’Etats et de dignitaires de la Communauté Européenne, le Chef Guaicapuro Cuatemo réussit à inquiéter son auditoire lorsqu’il dit :

” Ainsi moi, Guaicaipuro Cuatemoc, je suis venu rencontrer ceux qui célèbrent la rencontre.

Ainsi moi, descendant de ceux qui peuplaient l’Amérique il y a quarante mille ans, je suis venu rencontrer ceux qui l’on rencontrée il y a seulement cinq cents ans.

Ainsi, donc, nous nous rencontrons tous.

Nous savons qui nous sommes, et cela suffit.

Le frère douanier européen me demande un papier écrit avec un visa pour que je puisse découvrir ceux qui m’ont découvert.

Le frère usurier européen me demande de payer une dette contractée par Judas à qui je n’avais jamais permis de me vendre quoi que ce soit.

Le frère avocaillon européen m’explique que toute dette se paie avec intérêt, même si c’est en vendant des êtres humains et des pays entiers sans leur demander leur consentement.

Et je les découvre peu à peu. Moi aussi, je peux réclamer des paiements, moi aussi je peux réclamer des intérêts. Les Archives des Indes, attestent, papier après papier, reçu après reçu et signature après signature, que seulement entre 1503 et 1660, sont arrivés à Sanlucar de Barrameda 185 000 kilos d’or et 16 millions de kilos d’argent en provenance d’Amérique.

Pillage ? Je ne le croirais pas ! Ce serait penser que les frères chrétiens ont manqué à leur Septième Commandement

Spoliation ? Que Tanatzin me garde d’imaginer que les Européens, comme Cain, tuent et nient le sang de leur frère !

Génocide ? Ce serait accorder crédit aux calomniateurs tels Bartolomé de las Casas, qui qualifient la rencontre de destruction des Indes ou d’autres comme Arturo Uslar Pietre qui affirment que le démarrage du capitalisme et la civilisation européenne actuelle se sont produits grâce à cette avalanche de métaux précieux !

Non ! Ces 185 000 kilos d’or et ces 16 Millions de kilos d’argent doivent être considérés comme le premier de beaucoup d’autres prêts amicaux de l’Amérique, affectés au développement de l’Europe. Le contraire serait présumer de l’existence de crimes de guerre, ce qui ouvrirait droit non seulement à exiger leur remboursement immédiat, mais également à des dommages et intérêts.

Moi, Guaicaipuro Cuatemoc, je préfère retenir la moins belliqueuse de ces hypothèses.

Cette fabuleuse exportation de capitaux ne fut que le début d’un plan ” MARSHALLTEZUMA “, destiné à assurer la reconstruction de la barbare Europe, ruinée par ses guerres déplorables contre des musulmans cultivés, inventeurs de l’algèbre, du bain quotidien et de bien d’autres progrès importants de la civilisation.

Donc, en célébrant le Cinquième Centenaire du Prêt, nous pourrions nous demander : les frères européens ont-ils fait un usage rationnel, responsable ou du moins productif des fonds si généreusement avancés par le Fonds International Indo-américain ?

Ne regrettons devoir dire non.

En matière de stratégie, ils l’ont dilapidé lors des batailles de Lepanto, dans les invincibles armadas, dans des troisièmes reichs et dans bien d’autres formes d’extermination mutuelle, sans autre fin que de se retrouver occupés par les troupes gringas de l’OTAN, comme à Panama, le canal en moins.

En matière financière, après un moratoire de 500 ans, ils ont été incapables, non seulement de liquider le capital et ses intérêts mais également de se rendre indépendants vis-à-vis des revenus en liquide, des matières premières et de l’énergie bon marché que leur exporte et leur fournit tout le Tiers Monde.

Ce tableau déplorable confirme l’affirmation de Milton Friedman qui dit qu’une économie subventionnée ne peut jamais fonctionner, ce qui nous oblige, dans votre intérêt, à vous réclamer le paiement du capital et des intérêts dont nous avons si généreusement différé le paiement ces derniers siècles.

Ceci étant, nous devons préciser que nous ne nous abaisserons pas à faire payer à nos frères européens les taux d’intérêt vils et sanguinaires de 20 et même de 30 % qu’à l’occasion certains frères européens font payer aux peuples du Tiers Monde.

Nous nous limiterons à exiger le remboursement des métaux précieux avancés, plus un intérêt modique fixe de 10 % l’an, cumulé seulement sur les 300 dernières années, soit 200 ans d’exonération.

Sur cette base, et si nous appliquons la formule européenne des intérêts composés, nous informons nos découvreurs qu’ils nous doivent, en premier paiement de leur dette, un volume de 484 147 milliards de kilos d’or et 42 trillions de kilos d’argent.

A savoir, des volumes équivalant aujourd’hui à 212 345 Millions de fois la production d’or annuelle mondiale et 3 164 milliards de fois celle d’argent. Ce total équivaut également à 70 % de toute l’écorce terrestre, soit 0,7 % de l’ensemble de la planète.

Elles pèsent lourd ces masses d’or et d’argent. Et combien pèseraient-elles si on les comptait en sang ?

Ajouter que l’Europe, en un demi millénaire, n’a pas pu générer suffisamment de richesses pour régler ce modique intérêt, serait admettre son échec financier absolu et/ou l’irrationalité démentielle des principes du capitalisme.

Bien entendu, les Indiens d’Amérique ne se posent pas de telles questions métaphysiques.

Par contre nous exigeons la signature d’une Lettre d’Intention engageant les peuples débiteurs du Vieux Continent, les obligeant à respecter leur engagement par une rapide privatisation ou reconversion de l’Europe, leur permettant de nous la remettre tout entière, à titre de premier versement de la dette historique.

Quand le Chef Guaicaipuro Cuatemoc a donné sa conférence devant la réunion des Chefs D’Etat de la Communauté Européenne, il ne savait pas qu’il était en train d’exposer une thèse de Droit International destinée à déterminer la VERITABLE DETTE EXTERIEURE.

Il ne reste plus qu’à trouver un gouvernement latino-américain suffisamment courageux pour porter l’affaire devant les Tribunaux Internationaux.

 

CONTE DU PECHEUR MEXICAIN

Auteur inconnu

Au bord de l’eau,dans un petit village côtier mexicain, un bateau rentre au port, ramenant plusieurs thons. L’Américain complimente le pêcheur mexicain sur la qualité de ses poissons et lui demande combien de temps il lui a fallu pour les capturer.

-Pas très longtemps, répond le Mexicain.

-Mais alors, pourquoi n’êtes-vous pas resté en mer plus longtemps pour en attraper plus ? demande l’Américain.

Le Mexicain répond que ces quelques poissons suffiront à subvenir aux besoins de sa famille. L’Américain demande alors :

– Mais que faites-vous le reste du temps ?

-Je fais la grasse matinée, je joue avec mes enfants, je fais la sieste avec ma femme. Le soir, je vais au village voir mes amis. Nous buvons du vin et jouons de la guitare. J’ai une vie bien remplie.

L’Américain l’interrompt :

-J’ai un diplôme de l’Université de Harvard et je peux vous aider. Vous devriez commencer par pêcher plus longtemps. Avec les bénéfices dégagés, vous pourriez acheter un plus gros bateau. Avec l’argent que vous rapporterait ce bateau, vous pourriez en acheter un deuxième et ainsi de suite jusqu’à ce que vous possédiez une flotte de chalutiers. Au lieu de vendre vos poissons à un intermédiaire, vous pourriez négocier directement avec l’usine, et même ouvrir votre propre usine. Vous pourriez alors quitter votre petit village pour Mexico City, Los Angeles, puis peut-être New-York, d’où vous dirigeriez toutes vos affaires.

Le Mexicain demande alors :

-Combien de temps cela prendrait-il ?

-15 à 20 ans, répond le banquier américain.

-Et après ?

-Après, c’est là que ça devient intéressant, répond l’Américain en riant, quand le moment sera venu, vous pourrez introduire votre société en bourse et vous gagnerez des millions.

-Des millions ? Mais après ?

-Après, vous pourrez prendre votre retraite, habiter dans un petit village côtier, faire la grasse matinée, jouer avec vos petits-enfants, faire la sieste avec votre femme et passer vos soirées à boire et à jouer de la guitare avec vos amis.

-A quoi bon perdre toutes ces années ! répondit le pêcheur, j’ai déjà tout ça ! Bonne journée monsieur !

 

LES DIX COMMANDEMENTS D’ELLEN WHITE

Aux États-Unis, au début du vingtième siècle, l’infirmière Ellen G. White fut chargée d’organiser des maisons de repos et de convalescence. Voici dix commandements qui sont extraits de ses écrits et qui furent mis en place dans de nombreux lieux de soins :

Les malades ont vécu de manière incorrecte avec une nourriture trop riche. Il faut les inciter à changer leurs habitudes, d’une manière douce et progressive.

Le devoir du médecin consiste à veiller à ce qu’une nourriture naturelle et complète soit préparée et servie dans les établissements de soins, une nourriture qui ne crée pas de troubles dans l’organisme.

Les médecins qui mangent de la viande et la conseillent à leurs patients ne devraient pas être engagés dans nos institutions parce qu’ils seront incapables d’éduquer les patient à cesser de consommer ce qui les a rendu malades. Le médecin qui mange de la viande est incapable de faire un raisonnement de cause à effet et son exemple va inciter les patients à rester prisonniers de leur appétit perverti. Les médecins se doivent d’être des exemples vivants d’une alimentation qui mène vers la santé.

Si un médecin qui voit un patient souffrir d’une maladie causée par des habitudes de mets et de boissons malsaines – ou d’autres habitude vie nocives – néglige de le lui signaler, il fait du tort à son frère humain. Celui qui comprend les principes fondamentaux de la santé doit s’efforcer de les mettre en pratique et de les enseigner honnêtement pour venir à bout des maladies.

Un partie importante des devoirs d’une infirmière est de veiller à donner une bonne alimentation aux patients.

Il faut présenter aux patients une abondance d’aliments naturels et complets, préparés avec soin, en tenant compte des combinaisons alimentaires, afin de pas leur donner la tentation d’avoir envie de viande. Les repas doivent être des leçons de santé.

Que des fruits soient placés en abondance sur les tables.

Il faut se rappeler que les habitudes d’un vie ne peuvent être changées en un instant. Avec un bon cuisinier et une abondance d’aliments complets, une réforme des habitudes peut s’opérer peu à peu.

Il faut présenter une variété d’ailments plus grande que sur une table familiale pour faire très bonne impression sur les patients.

Beaucoup d’air frais, de l’exercice en suffisance, de l’eau pure, des aliments de qualité, tout cela peut s’obtenir sans faire de grandes dépenses, alors que les médicaments coûtent cher non seulement en termes d’argent mais aussi en termes d’intoxication du corps tout entier.

Un siècle plus tard, la valeur de ces préceptes n’a pas changé. On ne peut que regretter qu’ils n’aient pas été appliqués partout !

 

L’ÉDUCATION NOUVELLE

L’ancien paradigme (ensemble de concepts) de l’éducation est :

– L’intelligence existe d’une manière quantitative et limitée. On peut la mesurer avec des formules intellectuelles (le fameux quotient intellectuel). Elle se mesure par des talents en mathématique et en verbalisation. Une bonne mémoire est une mesure importante de l’intelligence et permet d’atteindre le succès.

Le nouveau paradigme est le suivant :

– Le potentiel humain est sans limites. L’intelligence est une fonction multidimensionnelle qui peut s’exprimer de multiples façons. Les enfants apprennent de différentes manières, à différents rythmes et ils expriment leurs connaissances à travers des modes variés.

Les lois cosmiques que l’on voit décrites dans les textes sacrés, la médecine, la psychologie, l’éducation et la science peuvent se résumer ainsi :

1-Tout est vivant. L’univers vivant est beaucoup plus vaste que la réalité physique perçue par nos cinq sens. La compréhension qu’il existe des réalités non physiques permet de développer une nouvelle psychologie et une nouvelle éducation qui passent par l’écoute intérieure et la perception subtile.

2– La matière et l’esprit sont la même énergie qui vibre à des fréquences différentes. Cela signifie que l’esprit est aussi réel que la matière. Cette prise de conscience permet de passer d’une prédominance intellectuelle à une prédominance intuitive. Le cerveau gauche se met à l’écoute du cerveau droit.

3– La manifestation. Tout commence par être de l’énergie et cette énergie est créée par la pensée. Nous sommes les créateurs de notre réalité. Nous sommes des co-créateurs interdépendants les uns des autres. Cette compréhension permet de passer d’un rôle de victime à un rôle de créateur.

4- La loi de cause à effet. Toute cause a un effet et tout effet a une cause. Tout ce que nous pensons, disons ou faisons entraîne une réaction. À chaque instant nous récoltons ce que nous avons créé dans le passé et à chaque moment nous fabriquons notre futur.Cette loi nous apprend le sens de la responsabilité.

5– La loi d’attraction. Tout ce qui est semblable s’attire. Ce que nous sommes attire ce qui vient à nous. Si les jeunes commencent à comprendre que, dans le monde personnel, le chaos et le conflit sont des éléments qu’ils ont attirés par leurs pensées, ils peuvent changer leurs pensées et par conséquent changer leur expérience.

6– La loi d’amour. L’amour se manifeste à travers le temps et l’espace dans tout l’univers. L’amour forme la trame même de toutes les formes de vie.

7– La loi des relations humaines justes. Les relations humaines justes consistent à vivre harmonieusement en coopération avec la planète et tous les êtres vivants. Elles commencent par le fait de développer une relation saine avec soi-même, physiquement, émotionnellement, mentalement et spirituellement. Il s’agit d’apprendre à se respecter soi-même pour apprendre à respecter les autres, à s’aimer soi-même pour aimer les autres.

 

EXPERIENCES CHAMANIQUES

Tal Schaller

Mexique :

Un jour, dans les montagnes du Mexique, alors que nous étions assis devant la hutte de Don José, un chamane huichol âgé de cent dix ans, au visage buriné par le soleil et au corps souple et agile comme celui d’un jeune homme, un homme s’approcha, en marchant avec difficulté, appuyé sur une canne. Il souffrait visiblement de la colonne vertébrale puisqu’il n’avançait que courbé. Alors qu’il se trouvait à une dizaine de mètres, Don José, à la surprise générale, se mit à lui parler durement :

– Va-t-en, déguerpis, je ne veux pas te voir ! Allez, fiche le camp !

Totalement estomaqué par cet accueil hostile, le Huichol maugréa :

-Mais, Don José, tu ne peux pas me faire ça ! Je souffre. J’ai fait un long trajet malgré ma douleur pour venir demander ton aide. Tu es notre chamane, j’ai besoin de toi !

-Je ne veux pas te voir, va-t-en donc ! répondit Don José sur un ton rude.

-Ah non ! C’est incroyable dit l’Indien, tandis que la fureur empourprait son visage, tu ne m’as jamais si mal traité, comment peux-tu me faire cela ?

Et, plus la colère le gagnait, plus il agitait les bras en prononçant des paroles décousues. Quant à Don José, il se tordait les côtes de rire ! Soudain le visiteur s’interrompit :

-Et tu te moques de moi, en plus ! Tu ris ! Mais pourquoi donc ?

-Regarde-toi, dit Don José et tu comprendras !

L’Indien prit alors conscience du fait que la douleur qui lui tordait le dos avait complètement disparu. Il bougeait en tous sens, stupéfait. Et Don José conclut calmement :

-Quand je t’ai vu approcher, j’ai vu dans la vibration de ton corps émotionnel que tu t’étais disputé avec ta femme. Tu n’a pas voulu la blesser par des mots méchants, alors tu as choisi de mettre toute ta colère dans ton dos. Je t’ai simplement provoqué pour la faire sortir de là !

Cet exemple d’intervention d’un chamane a de quoi déconcerter. Nous sommes loin de la médecine conventionnelle pour laquelle ce patient aurait eu droit à un examen médical, des radios, des examens de sang, une ou deux semaines de repos au lit avec des médicaments relaxants et anti-inflammatoires. Et, si la guérison ne survenait pas malgré cela, on lui opérerait une éventuelle hernie discale en le poussant ainsi vers une invalidité progressive. Quel médecin classique, formé dans une faculté de renom, lui demanderait-il s’il s’est disputé avec sa femme et oserait, comme thérapie instantanée, faire mine de le jeter dehors ?

L’aspect multidimensionnel des techniques de guérison chamanique permet aussi de comprendre le phénomène de la chirurgie psychique qui, pour la science rationaliste, échappe d’une manière insolente à toute analyse. Comment les chirurgiens à mains nues du Brésil ou des Philippines peuvent-ils, sans aucune anesthésie, plonger leurs mains dans le ventre des patients et en extraire des tissus et du sang, sans laisser de cicatrice derrière eux ? Comment d’autres chirurgiens en transe laissent-ils passer à travers eux des “chirurgiens de l’au-delà” qui exécutent de stupéfiantes opérations, toujours sans aucune anesthésie, avec des instruments divers : bistouri, pinces Kocher, ciseaux… Et même, pour l’un des plus célèbres d’entre eux, Arigo, du Brésil, un couteau rouillé ! Je dois avouer que, la première fois que j’ai vu pratiquer ce genre de chirurgie, au Brésil, j’ai été tellement secoué dans mon système de croyances que je me suis évanoui. Tout d’un coup, l’échafaudage mental avec lequel j’avais construit ma réalité s’effondrait. L’ancien monde, celui des certitudes intellectuelles et de la médecine rationnelle, objective et dénuée de toute émotion subjective, cette médecine scientifique que j’avais apprise à la Faculté de Médecine puis à l’Hôpital, s’écroulait comme un château de cartes, fondait comme les châteaux de sable que je fabriquais à marée basse, dans mon enfance, sur les plages de l’océan Atlantique et que je voyais disparaître sous mes yeux, malgré tous mes efforts pour créer des digues de protection, lorsque venait l’inexorable flux de la marée montante… J’étais soudain nu, sans protection, livré à l’extravagance, à la folie insensée d’un monde irrationnel où les choses les plus impossibles deviennent de banales évidences. Mon univers passait à travers un trou noir, il était transformé de fond en comble comme un gant qu’on retourne. Je ne savais pas, à l’époque, que j’étais tout simplement en train de devenir chamane, c’est-à-dire capable de passer d’une réalité à l’autre.

BRESIL :

Je me souviens d’une conversation avec le docteur Edson Queiroz, un gynécologue de Recife, dans le nord-est du Brésil, qui, le jour, opérait comme tous les chirurgiens du monde mais qui, le soir, entrait en transe et laissait le docteur Fritz opérer à travers ses mains. Ce docteur Fritz était un chirurgien qui avait quitté le monde matériel depuis bien des années mais continuait à pratiquer, à travers le docteur Queiroz, des opérations sans anesthésie, avec quelques instruments chirurgicaux, d’une manière hallucinante par la rapidité des gestes et l’absence totale de douleur de la part des patients. Avec ma caméra vidéo, j’ai filmé ces scènes que la raison ne peut absolument pas admettre ni interpréter. On y voit notamment une femme qui continue à bavarder normalement, sans signe de la moindre douleur, pendant que Queiroz — ou plutôt le docteur Fritz à travers lui — lui ouvre le sein avec des ciseaux et en extrait une tumeur, en quelques secondes.

Dans les années qui ont suivi, j’ai montré ces images à des journalistes cartésiens pour m’apercevoir que ceux-ci ne supportaient tout simplement pas la vue de ces scènes impossibles. Ils se levaient soudain en proie à un malaise ou prétextant se rappeler soudain un rendez-vous urgent. Ce qu’ils voyaient était trop indigeste pour leur mental et il fallait qu’ils cessent sur le champ de regarder ! Dans notre conversation, Edgar Queiroz me dit, avec une grande simplicité :

« Moi aussi, j’ai eu, au début, beaucoup de peine à accepter ce rôle de médium laissant passer le docteur Fritz. Je pensais que ma tête allait éclater ! Et puis, un jour, j’ai accepté que mon mental rationnel explose et j’ai découvert de nouveaux horizons. J’entrais dans un nouveau monde, celui des énergies subtiles, et il suffisait de ne pas mettre ce monde en compétition avec l’autre pour qu’une cohabitation devienne possible ! Aujourd’hui je vis à l’aise avec un pied dans le monde matériel et un pied — ou plutôt deux mains ! — dans le monde spirituel » .

BRESIL :

La rencontre de Morissio Panisset fut, pour moi, un moment mémorable à jamais. L’actrice Shirley Mac Laine décrit dans un de ses livres l’histoire presque incroyable de ce chamane brésilien qui fait sortir des éclairs lumineux de ses doigts lorsqu’il soigne des patients ! Je dois avouer que la lecture des lignes de Shirley Mac Laine consacrées à Morissio m’avait fait penser qu’elle devait fabuler après avoir consommé trop de champignons hallucinogènes ! Pourtant mon cerveau droit, une fois calmés les cris d’orfraie de mon intellect rationnel, me parla doucement en me disant :

Et pourquoi pas ? Crois-tu vraiment que les miracles n’ont été autorisés que du temps de Jésus-Christ ? Penses-tu vraiment que, depuis deux mille ans, plus personne ne peut faire des guérisons extraordinaires ? Pourquoi rejettes-tu ce que tu ne connais pas au lieu d’ouvrir ton esprit aux merveilles que d’autres que toi parviennent déjà à réaliser ?

J’avais maintenant en face de moi un homme d’une soixantaine d’années, avec des cheveux blancs et un sourire étincelant, vêtu d’un complet veston tout à fait classique. Il se tourna vers moi et éternua. À ce moment précis se produisit un phénomène extraordinaire : un éclair de lumière aussi fort que le flash d’un appareil photo sortit de son corps. Devant mon air ébahi, Morissio se mit à rire et me dit avec une moue amusée :

– Les gens vont se demander où est caché le photographe !

Dans l’ascenseur, nouvel éternuement et nouveau flash, à la grande perplexité des personnes qui cherchaient l’appareil photo du regard sans le trouver.

Une fois dans la chambre, Morissio fit allonger sur le lit la personne qui m’accompagnait, éteignit toutes les lumières tout en me permettant de laisser tourner ma caméra vidéo, respira très profondément plusieurs fois en appelant ses guides spirituels et en prononçant à voix forte des mots comme “Energia”, “Forza”. Lorsqu’il tendit ses mains en direction du corps étendu, des flashs de lumière, si intenses qu’ils illuminaient la pièce comme des éclairs sortirent de ses doigts pour traverser le corps de Maria Lucia. C’était incroyable, impressionnant, bouleversant. Une odeur d’ozone, comme après la foudre, envahit la pièce. Il reproduisit ce geste et ces flashes plusieurs fois et je ne pouvais pas m’empêcher de penser : ” Pourvu que ma caméra vidéo fonctionne, sinon jamais personne ne voudra me croire !”

Ensuite ce fut mon tour de recevoir le traitement de Morissio. Je fus tellement énergétisé pas cette lumière guérissante que je ne pus fermer l’œil pendant les deux nuits qui suivirent.

Lors du voyage que j’ai organisé par la suite avec un groupe d’américains et de français, la rencontre avec Morissio fut, pour John, un médecin interniste d’Atlanta aux USA, le moment de grâce du voyage. Le premier jour, nous avions assisté à une séance de chirurgie psychique dans un centre près de Rio de Janeiro. Mais John n’avait pas été convaincu par ce qu’il avait observé. Il avait passé son temps à chercher des trucages éventuels et l’atmosphère de prière, de chants religieux et de gens habillés en blanc l’avait heurté. Il avait eu l’impression qu’on voulait le manipuler psychiquement pour faire de lui un adepte docile qui voit ce qu’on lui dit de voir ! Il était si mécontent qu’il mijotait déjà un plan pour écourter son voyage. Mais quand il vit ces flashs de lumière sortir des doigts de Morissio et illuminer la pièce dans laquelle nous nous trouvions, le brouillard de ses doutes se dissipa et il s’exclama avec une joie d’enfant :”J’ai trouvé ce que je cherchais. J’ai la preuve que ces phénomènes spirituels ne sont pas le produit d’une imagination débridée mais une réalité qui est belle et bien réelle. Je ne pourrai jamais oublier ce que je viens de voir”.

Une des participantes avait perdu sa fille de treize ans trois ans auparavant. Dans le groupe personne ne le savait. Lors d’une conversation, Morissio ferma soudain son poing puis ouvrit la main et nous pûmes tous y apercevoir une chaînette avec une petite croix en or. Il la tendit à cette femme qui éclata en sanglots. Elle nous raconta alors qu’au décès de sa fille elle avait vivement regretté de ne pas voir pris la chaînette et la croix d’or que sa fille portait autour du cou. Et voilà que Morissio venait de la matérialiser dans un grand éclat de rire ! Ce phénomène de la matérialisation d’objets est inconcevable pour les esprits cartésiens matérialistes. Je les comprends, j’ai fait partie de leur groupe (devrais-je dire leur “secte” ?) pendant de longues années.

La philosophie de Morissio est aussi simple que percutante. Il nous affirma :

– Ne vous laissez pas impressionner par ce que je fais et qui vous semble extraordinaire. À chaque instant votre propre corps fait des choses tout à fait fantastiques, que vous pouvez appeler des miracles, comme de transformer un élément chimique en un autre sans avoir besoin pour cela de centrale nucléaire. Vous êtes un miracle ambulant, créé par un Dieu merveilleusement intelligent, enivré de la joie de créer. Tout ce que vous avez à faire et de dire merci, d’apprécier la vie qui coule à travers vous. Très naturellement, dès que votre attention n’est plus occupée par des soucis, des calculs pour accumuler de l’argent ou faire tomber votre jolie voisine dans votre lit (et il s’interrompt pour rire, sans aucune gêne d’oser être enchanté de son propre humour !), vous entrez dans l’espace sacré du créateur, du guérisseur, du chamane. Vous êtes libérés de la trouille et du manque d’audace qui paralysent la vie et transforment les gens en petits vieux (et il se met à marcher voûté comme un vieillard, en toussant et en geignant !), vous retrouvez votre dimension divine, vous ouvrez vos ailes d’anges (avec un grand sourire, il ouvre les bras comme si c’était des ailes) et vous allez vers les gens pour leur donner de l’amour et de la guérison (et il part vers des inconnus présents dans le hall d’hôtel où nous nous trouvions pour leur serrer la main avec effusion).

Quand il revint vers nous, rayonnant et facétieux, il ajouta :

– L’humour est essentiel pour des thérapeutes ! Les “guérisseurs tristes” sont plus malades que les malades qui viennent vers eux ! Donnez à vos patients l’envie de se guérir en étant pour eux un modèle de joie de vivre, un être qui ose s’amuser sans cesse, se surprendre et surprendre les autres !

Après ces paroles si profondes et si légères à la fois, nous nous sentions comme des enfants auxquels on ouvre la porte d’un jardin mystérieux, un jardin de contes de fées…

 

LA CURCUMINE

By PAUL ANTHONY TAYLOR

In the opening days of 2018, the British media has been promoting the story of a 67-year-old woman, Dieneke Ferguson, who had battled myeloma, a deadly form of blood cancer, for years without success. After enduring three rounds of chemotherapy and four failed attempts at harvesting her stem cells for a transplant, she finally succeeded in halting the disease after ditching conventional approaches and using supplements containing curcumin, a phytobiological extracted from turmeric, instead. Significantly, not only has her story been reported in several British national newspapers, including the country’s two biggest-selling dailies, The Sun and the Daily Mail, it has also featured on primetime television.

For regular visitors to our website, the fact that natural approaches are effective against cancer is of course nothing new. But what is new about Dieneke Ferguson’s story is the fact that the British media is even telling it in the first place. In common with other countries that are major drug markets for the Pharma Cartel, the media in Britain has long been seemingly doing its best to undermine the credibility of natural therapies by publishing regular news reports claiming they are ineffective and dangerous.

Dieneke Ferguson (from Facebook, published with her permission)

While the media’s reporting of Ms. Ferguson’s story was predictably accompanied by warnings that curcumin might not work for everybody and that further research is needed, it is particularly notable that her recovery has also been written up in the British Medical Journal Case Reports. Describing how her cancer had reached an advanced stage and that she was effectively “salvaged” after stopping her conventional treatments and taking curcumin instead, her doctors write that she “remains in a very satisfactory condition with good quality of life”. They conclude that her case provides “further evidence of the potential benefit for curcumin in myeloma”, and recommend “further evaluation of curcumin in myeloma patients in the context of a clinical trial.”

The power of phytobiologicals against cancer

The daily dosage of curcumin used by Dieneke Ferguson, which she continues to take, is 8g a day. By any standards, this certainly constitutes a so-called ‘megadose’. However, as effective as it seems to have been for her, there is more than a grain of truth in the statements made in the British media that taking curcumin alone might not work for all cancer patients. As cancer studies conducted at the Dr. Rath Research Institute under the direction of Dr. Aleksandra Niedzwiecki have clearly shown, for the very best results in the natural control of this disease, carefully chosen balanced combinations of micronutrients are significantly more effective than individual ones used alone.

Known as the micronutrient synergy approach, the results of the studies carried out using this scientific methodology have proven that it can block all key mechanisms that make cancer a deadly disease. These mechanisms include the multiplication of cancer cells and growth of tumors; the formation of new blood vessels to feed tumors (angiogenesis); as well as the invasion and metastasis (spreading) of cancer cells. No less importantly, given that almost all cancer cells are immortal due to their having managed to flip a genetic ‘switch’ in the cell core, the micronutrient synergy approach can also reverse this and induce them to die in a natural process known as apoptosis.

In a study published by the Dr. Rath Research Institute in 2015, a phytobiological synergy combination including curcumin, quercetin, green tea extract, resveratrol, and cruciferous vegetable extracts was shown to significantly inhibit the growth of squamous cell carcinomas of the head and neck. In another paper published the following year, Dr. Rath, Dr. Niedzwiecki and their colleagues summarized the anticancer properties of these phytobiologicals and described how using them in tandem with specific combinations of vitamins, amino acids, and other micronutrients is effective in multiple ways against the development and progression of cancer. They concluded that such therapies should now be considered as safe and effective in the disease’s prevention and treatment. Aided by the British media’s helpful promotion of Dieneke Ferguson’s inspiring story, a chink in the doorway to a new system of healthcare, based on these types of natural cancer approaches, may just have opened a little wider.

 

CYSTITES :Le D-Mannose

Michel DOGNA

La cystite qui est généralement une somatisation du stress, est surtout un problème féminin, tout simplement en raison du fait que l’urètre est plus court chez la femme que chez l’homme, ceci facilitant la remontée des infections.
En fait il s’agit d’une migration colibacillaire des intestins ; il faut savoir que ces colibacilles – qui font partie de notre flore naturelle – sont sensibles à nos états psychiques et peuvent muter en E. Coli pathogènes dans une ambiance de stress soutenu.
Le symptôme majeur de la cystite est une sensation de brûlure en urinant, mais cela peut être associé à des envies fréquentes, une urine trouble voire sanguinolente, une poussée ganglionnaire (adénite), des sueurs profuses, une mauvaise haleine, ou encore des urines rares avec œdème des jambes.

Quelle est la prescription standard de la cystite en médecine orthodoxe ? Le Bactrim (ou le Monuril).
Et c’est quoi le Bactrim ? Un antibiotique classique !
Et il fait quoi exactement cet antibiotique ? Il endort provisoirement la bactérie pathogène, étant simplement BACTERIOSTATIQUE et non BACTERICIDE (couic!).

Résultat : “Merci docteur,  j’ai été soulagée rapidement (même si cela a un peu détraqué mon intestin…) – Malheureusement, mon problème est réapparu au bout de trois semaines !”
Rien de plus normal vu ce qui est dit plus haut. Avec Bactrim vous avez pris un abonnement… pour le plus grand plaisir de votre bon docteur qui vous reverra ainsi régulièrement.

Il y a des années que je distille ce même discours dans mes journaux, mes ouvrages, et mes conférences, et ce ne sont pourtant pas les remèdes “qui ne frappent qu’un coup” qui manquent, en particulier en aromathérapie et en homéopathie.
Petits inconvénients : les huiles essentielles sont assez délicates à choisir et à utiliser ainsi que d’un coût pouvant être assez élevé. Quant à l’homéopathie, c’est toujours un peu compliqué, ce ne serait qu’au niveau du choix des dilutions, sans compter que pour échapper au “Mac Do” peu efficace de Boiron, il faut maintenant chercher de rares pharmacies homéopathiques, dignes de ce nom.

Fort heureusement, nous disposons maintenant d’un remède naturel efficace et très simple d’utilisation, spécifique de cette affection, qui est le D-Mannose. Etant donné que le D-mannose n’est pas un poison, tel le cas des ANTIbiotiques = “contre la vie”, mais utilise le mécanisme naturel d’attache entre la bactérie E. coli et le Mannose, il ne peut y avoir de processus de résistance qui se mette en place.
En effet, les parois cellulaires des bactéries E. coli comprennent de minuscules projections moléculaires (lectines) qui collent comme une bande Velcro à la vessie et aux voies urinaires, ce qui rend très difficile de les éliminer par le flux de l’urine.
La structure moléculaire du D-mannose fonctionne comme l’autre moitié de la bande Velcro.
La bactérie E. coli est biochimiquement attirée par le D-mannose et se connecte à elle, de sorte qu’il peut être rincé en urinant.
A noter que le D-Mannose fonctionne pareillement contre le Klebsiella

Qu’est-ce que le D-Mannose ?
Le D-Mannose est un monosaccharide en poudre, extrait du mélèze de façon naturelle. Ses qualités uniques lui permettent de soulager les symptômes de l’inflammation de la vessie (cystite) en éliminant la bactérie (E. Coli) qui se trouve dans les voies urinaires et dans la vessie.

Ce remède n’a aucune contre-indication ; il convient même aux nourrissons.
Recommandation générale au départ :
Proscrire impérativement tous les acidifiants :
Le café, le vin blanc, le champagne, les oranges, le sucre,
les épices chaudes (poivre, piment de Cayenne),
les viandes rouges et les charcuteries,
les yaourts et tous les produits laitiers.

Cas d’une crise de cystite aiguë occasionnelle
Prendre une cuillère à café bombée de D-Mannose dans un verre d’eau dès l’apparition des premiers symptômes. Recommencer 1 heure après, puis toutes les deux à trois heures, même la nuit si nécessaire. La crise est généralement jugulée dans les 24 heures. Sinon continuer les quelques jours nécessaires.
Une fois résolu, verrouiller le traitement par une cuillère à café rase 3 fois par jour pendant trois jours, pour stabiliser le terrain.

Nota 1 : Il se dit qu’en cas de cystite, il faut boire beaucoup (l’eau éteint le feu) – mais avec le D-Mannose, il ne faut pas suivre ce conseil car cela diminuerait la concentration du produit circulant, et donc son efficacité – donc simplement boire selon sa soif.
Nota 2 : il est recommandé de prendre le D-Mannose en dehors des repas ou ¼ d’heure avant car il est partiellement endommagé par le bol alimentaire.

La cystite de “la jeune mariée” ou de “la lune de miel”
Prendre une cuillère à café rase de Waterfall D-Mannose une heure avant “la fête”.

Uriner immédiatement après la fête et prendre une autre cuillère à café du produit.

Si en général vous faites une infection le lendemain de la fête, (ce qui est commun), prenez une cuillère à café rase toutes les six heures.

Si malgré tout vous sentez une menace de cystite qui commence, prenez une cuillère à café bombée immédiatement puis une autre une heure après. En général ceci est suffisant pour stopper une attaque en cours. Sinon, passez au dosage habituel d’une cuillèr à café rase toutes les trois heures jusqu’à ce que les symptômes s’estompent, ensuite réduisez la dose de moitié les deux jours suivants, jusqu’à ce que vous soyez sûre d’être débarrassée de toute bactérie pathogène.

Nota : Il est rare que des hommes soient aussi victimes de cette affection, mais par contre elle peut apparaître sous la forme de prostatite pour laquelle le traitement fonctionne très bien aussi.

Prévention des cystites chroniques
1 cuillère à café de D-Mannose dans un verre d’eau trois fois par jour.
Il est possible d’éliminer totalement les cystites les plus rebelles en quelques mois.
Néanmoins ne pas oublier – comme il a été dit au début – que l’origine de la fragilité est au niveau intestinal. Il est donc opportun, dans ce cas, de faire une petite cure avec un probiotique de votre choix.

Posologies enfants
Il suffit de réuire les doses proportionnellement au poids en faisant une règle de 3.

Présentation :
Les boîtes contiennent 50 g de D-Mannose, ce qui représente 20 cuillères à café rases

Vous pouvez vous procurer ce produit ici : http://contrinfos.fr/snl/l/t892oYdP892nIH7q892w8929A8G3Qg/Wmv8ZS6AthcQVJ892dQ0G763ZQ/QEO1mnRzZmB0WRBb6JPbXg 05 62 66 50 76

NB DE Tal : j’aime la façon pédagogique de donner des informations de Michel DOGNA, ce grand naturopathe auquel j’ai consacré une chapitre dans me livre Des Etres Merveilleux créateurs de bonheur et de joie, un livre à offrir aux dépressifs car sa lecture génère l’enthousiasme et l’envie irrésistible d’apprendre à être heureux pour aider les autres d’une manière dynamique, amusante et rayonnante. En apprenant à sortir de nos prisons, nous devenons des êtres libres et porteurs d’une nouvelle conscience spirituelle ouverte au merveilleux et aux forces de la Vie, cette énergie créatrice sans cesse nouvelle, débordante de lumière et d’amour !

 

Vaccination et inquisition, la parole est à la défense

Chère amie, cher ami,

Aujourd’hui, je souhaite donner la parole à Maître Patrick Beucher.

Durant toute sa carrière, cet avocat angevin a défendu avec succès de très nombreux thérapeutes et professionnels de la santé : médecins, pharmaciens, herboristes etc.

Il a notamment défendu avec talent et persévérance de nombreux herboristes, dont Michel Pierre à Paris, à qui l’administration cherchaient des poux.

Car sous prétexte de défendre les populations, on a mis en place des systèmes de contrôle qui aboutissent, le plus souvent, à la poursuite des « petits » acteurs de la santé à qui les clients ne reprochent rien, tout en laissant œuvrer sans crainte les plus « gros acteurs », plus à même de se défendre face aux procédures imposées.

Les systèmes de contrôle : « mise sur le marché », « allégations thérapeutiques », « allégations nutritionnelles » etc. sont sans doute nécessaires.

Mais, avec le temps, ces procédures lourdes ont été dévoyées. Elles servent désormais de protection aux grandes firmes pharmaceutiques qui maîtrisent ces processus de bout en bout.

Ainsi, les laboratoires financent les études, nourrissent les commissions d’experts et produisent des ministres…

Et c’est ainsi que les vaccins sont aujourd’hui les seuls médicaments à ne pas être testés contre placébos.

En clair, alors même qu’ils présentent des effets secondaires avérés et reconnus par leurs producteurs, ils ne sont pas soumis aux mêmes exigences de vérification de leur innocuité que les médicaments classiques.

Pour sortir de cette impasse, il faut que le pouvoir politique reprenne ses droits.

Il faut également que les administrations et les représentants du peuple soient réellement indépendants de l’industrie pharmaceutique.

Et il faut que les institutions sanitaires sortent des dogmes qui les aveuglent et acceptent davantage le dialogue avec les médecins, les professions de santé et les communautés de patients (auxquelles nous appartenons à un moment ou à un autre).

Le seul moyen d’y parvenir est de sans cesse souligner les vicissitudes du système. Et le message de Maître Patrick Beucher va exactement dans ce sens.

Bonne lecture !

Augustin de Livois

 

Témoignage de Maître Patrick Beucher
Depuis de nombreuses années je vis très mal de nombreuses discussions avec des professionnels ou des amis auxquels j’exprime mes expresses réserves sur les vaccinations obligatoires.

Je constate qu’à chaque fois que j’exprime ces réserves, les partisans des vaccinations ne cherchent jamais à m’expliquer, à me convaincre, ce qui serait normal ; mais réagissent avec une grande violence qui m’interroge.

Certes, c’est un sujet important qui nous concerne tous. Certes, il est normal de s’interroger et de contester ma position, mais pourquoi au lieu de cela, je dois prendre dans la figure des invectives du genre : “tu ne comprends rien”, “tu te moques bien des autres”, “tu t’enfiches de contaminer les autres en ne te vaccinant pas”….

Je constate qu’il y a ces invectives mais aussi un ton, une violence verbale, avec parfois un geste, comme le doigt accusateur qui ressemble fort au doigt de l’inquisition.

Je ne m’explique pas cette violence auquel s’ajoute cet argument : en ne te vaccinant pas tu fais partie des ces 20% de non vaccinés qui certes courent le risque d’être malades, mais surtout font courir aux « vaccinés » le risque d’être également malades.

Et là je ne comprends pas et quand je réponds : « Si je fais courir ce risque pour un vacciné, à quoi sert la vaccination? Je pensais qu’elle était là pour éviter la contamination ! » Je n’ai jamais de réponse et même d’un président du conseil de l’ordre des médecins de Paris !

Je sais que je cours le risque d’être malade, mais n’ai-je pas le droit de le courir comme tous ceux qui ne sont pas vaccinés malgré les campagnes culpabilisantes radio-télévisées qui veulent convaincre par la peur.

On m’impose de mettre ma ceinture de sécurité dans ma voiture, même si je ne le souhaite pas alors qu’en le faisant je ne mets que ma seule vie en danger !

On veut en plus m’imposer cette vaccination, m’empêcher d’être maître de mes choix quant à ma santé ! au nom de quoi ?

C’est un dogme comme ceux qui justifiaient de brûler les impies sur la place publique, et un dogme qui a pour seul motif que la vaccination serait tellement peu protectrice que les vaccinés pourraient être contaminés à cause de mes choix.

Cela montre à quel point ces dogmatiques on conscience du peu de protection que la vaccination apporte !

Ces doutes sur les effets bénéfiques valent bien d’être comparés aux éléments établis des conséquences néfastes de certaines vaccinations notamment pour de très jeunes enfants.

Quand j’étais enfant, il y a 70 ans, on se félicitait d’attraper des maladies infantiles qui amélioraient le système immunitaire. Ma mère nous faisait rencontrer des enfants atteints de rubéole, rougeole et autres pour nous immuniser. Et aujourd’hui ce serait tellement dangereux qu’il faudrait tous être vaccinés !

Les exploits de Madame Bachelot sur la prétendue épidémie occasionnée par le H1N1 qui nous a coûté plus d’un milliard d’euros pour rien, ne nous ont-ils laissé aucun enseignement ?

La résistance à cette vaccination obligatoire de 11 vaccins est-elle étonnante quand les partisans de la vaccination se montrent incapables non seulement de justifier l’absence de risque de la vaccination mais encore de dire pourquoi les vaccinés pourraient être contaminés par ces mauvais citoyens qui ne souhaitent pas être vaccinés.

Je ne supporte pas les dogmes, et je veux bien être un infidèle, mais je veux que l’on m’explique avant de m’envoyer au bûcher !

Nous reste-t-il encore un petit espace de liberté ?

Maître Patrick Beucher

 

Témoignage de Maître Patrick Beucher
Depuis de nombreuses années je vis très mal de nombreuses discussions avec des professionnels ou des amis auxquels j’exprime mes expresses réserves sur les vaccinations obligatoires.

Je constate qu’à chaque fois que j’exprime ces réserves, les partisans des vaccinations ne cherchent jamais à m’expliquer, à me convaincre, ce qui serait normal ; mais réagissent avec une grande violence qui m’interroge.

Certes, c’est un sujet important qui nous concerne tous. Certes, il est normal de s’interroger et de contester ma position, mais pourquoi au lieu de cela, je dois prendre dans la figure des invectives du genre : “tu ne comprends rien”, “tu te moques bien des autres”, “tu t’enfiches de contaminer les autres en ne te vaccinant pas”….

Je constate qu’il y a ces invectives mais aussi un ton, une violence verbale, avec parfois un geste, comme le doigt accusateur qui ressemble fort au doigt de l’inquisition.

Je ne m’explique pas cette violence auquel s’ajoute cet argument : en ne te vaccinant pas tu fais partie des ces 20% de non vaccinés qui certes courent le risque d’être malades, mais surtout font courir aux « vaccinés » le risque d’être également malades.

Et là je ne comprends pas et quand je réponds : « Si je fais courir ce risque pour un vacciné, à quoi sert la vaccination? Je pensais qu’elle était là pour éviter la contamination ! » Je n’ai jamais de réponse et même d’un président du conseil de l’ordre des médecins de Paris !

Je sais que je cours le risque d’être malade, mais n’ai-je pas le droit de le courir comme tous ceux qui ne sont pas vaccinés malgré les campagnes culpabilisantes radio-télévisées qui veulent convaincre par la peur.

On m’impose de mettre ma ceinture de sécurité dans ma voiture, même si je ne le souhaite pas alors qu’en le faisant je ne mets que ma seule vie en danger !

On veut en plus m’imposer cette vaccination, m’empêcher d’être maître de mes choix quant à ma santé ! au nom de quoi ?

C’est un dogme comme ceux qui justifiaient de brûler les impies sur la place publique, et un dogme qui a pour seul motif que la vaccination serait tellement peu protectrice que les vaccinés pourraient être contaminés à cause de mes choix.

Cela montre à quel point ces dogmatiques on conscience du peu de protection que la vaccination apporte !

Ces doutes sur les effets bénéfiques valent bien d’être comparés aux éléments établis des conséquences néfastes de certaines vaccinations notamment pour de très jeunes enfants.

Quand j’étais enfant, il y a 70 ans, on se félicitait d’attraper des maladies infantiles qui amélioraient le système immunitaire. Ma mère nous faisait rencontrer des enfants atteints de rubéole, rougeole et autres pour nous immuniser. Et aujourd’hui ce serait tellement dangereux qu’il faudrait tous être vaccinés !

Les exploits de Madame Bachelot sur la prétendue épidémie occasionnée par le H1N1 qui nous a coûté plus d’un milliard d’euros pour rien, ne nous ont-ils laissé aucun enseignement ?

La résistance à cette vaccination obligatoire de 11 vaccins est-elle étonnante quand les partisans de la vaccination se montrent incapables non seulement de justifier l’absence de risque de la vaccination mais encore de dire pourquoi les vaccinés pourraient être contaminés par ces mauvais citoyens qui ne souhaitent pas être vaccinés.

Je ne supporte pas les dogmes, et je veux bien être un infidèle, mais je veux que l’on m’explique avant de m’envoyer au bûcher !

Nous reste-t-il encore un petit espace de liberté ?

Maître Patrick Beucher

 

Eléments de réponse au plaidoyer pro obligation vaccinale de l’interview d’AC Siegrist dans la Tribune de Genève du 3 janvier 2018 [1]

par delepine (son site http://www.nicoledelepine.fr/)

jeudi 11 janvier 2018

 

Ecoutez

” la démocratie en santé n’est pas la reine de l’échiquier ; elle en est le fou. Et avec elle, tous ceux qui y croient ; ces bénévoles, usagers, professionnels de santé, élus, partenaires sociaux, qui donnent de leur temps et de leur énergie dans des instances nationales (CNS, CNCPH, CNRPA), territoriales (CRSA, Conférences de territoire) ou liées à un établissement de santé (CRUQPC, CVS) ; ceux-là même qui croient que la réflexion issue du terrain fera évoluer notre système de santé, alors qu’elle ne servira que de faire-valoir. ” thomas Dietrich in “les illusions perdues ” rapport sur la concertation vaccinale de 2016 (référence 15

La bataille pour ou contre l’obligation vaccinale ressemble trop souvent à une guerre de religion où les dogmes s’affrontent. Pour permettre un débat démocratique et éclairé, il est indispensable de revenir aux faits, rien qu’aux faits chiffrés et prouvés. Plus de catéchisme pro ou anti vaccinal ! Des faits !

La tribune de Genève vient de présenter une interview d’AC Siegrist, directrice du Centre de vaccinologie des Hôpitaux universitaires de Genève, pour tenter de justifier l’obligation vaccinale française. Nous souhaitons présenter quelques commentaires sur cette interview, précisant que nous ne sommes pas anti vaccin, mais seulement partisans d’une politique vaccinale raisonnée et libre pour chacun, s’appuyant sur la balance avantages/risques de chaque vaccin, pesée pour chaque individu en fonction de ses risques particuliers et des données acquises de la science (information à fournir à tout patient). C’est le principe même d’une obligation, en l’absence de risque sanitaire réel, et son caractère aveugle (la même pour tous) que nous critiquons ici et que nous redoutons pour les enfants, d’autant plus qu’ils sont plus jeunes.

Suite de l’article sur santeglobale.info, article « vaccins, nouvelles 2018 »

Doctorix : Petite lettre ouverte à l’ensemble de mes confrères médecins, et surtout à ceux qui croient encore aux vaccinss. Pourquoi ? Parce qu’on vous l’a dit. En fait, bien peu d’entre vous les ont étudiés sérieusement par eux-mêmes, et ceux-là ont généralement renoncé aux vaccins. Les autres seraient pourtant bien en peine de dire si leur patient, s’il n’a pas la polio, le doit au vaccin. C’est pourtant, aujourd’hui, bien plus un acte de foi qu’une certitude, cette maladie ayant disparu sous nos cieux, et vraisemblablement pas grâce au vaccin, mais parce que c’est le destin habituel des épidémies de disparaître spontanément.
Vous croyez aussi en l’innocuité des vaccins. Là, l’explication de votre cécité est plus complexe.

On vous confie des enfants en parfaite santé, vous les vaccinez, et vous constatez qu’ils ne sont pas plus malades que les enfants que vous avez vaccinés les années précédentes. Et vous avez tout à fait raison : les nouveaux vaccinés ne deviennent ni plus ni moins malades que les anciens.

Ainsi, considérant qu’il est normal que 10% des enfants soient asthmatiques, vous jugez que les nouveaux vaccinés ne présentent pas cette pathologie davantage que vos anciens petits patients.

Et vous avez encore raison.

Et cela vous rassure.

Et cela vous conforte.

Les laboratoires vaccinaux ne font pas autre chose. Ils comparent un nouveau vaccin à un ancien, et constatent que le nouveau ne fait pas plus de dégâts que l’ancien, sauf certains, comme l’Hexavac et le Rotatec par exemple, qu’on retire du marché en catimini peu après les avoir chaudement recommandés, quand ils ont occasionné quelques décès. D’autres, comme le Méningitec, parviennent encore à s’accrocher, malgré 240 plaintes au tribunal de Clermont-Ferrand (et peut-être 550). “Petits” problèmes liés aux nanoparticules, semble-t-il : présence de poussières d’acier inoxydable, de plomb, de zinc, de titane, et même de zirconium, un composé « légèrement radioactif », composants qui pénètrent les cellules et n’en sortiront jamais.
Pour eux comme pour vous, en dehors de ces petits détails vite étouffés par les media, tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Suite de l’article sur santeglobale.info, article « vaccins, nouvelles 2018 »

 

LETTRE DE L’IPSN Chère amie, cher ami,

Aujourd’hui, je vous transmets l’appel du Pr Henri Joyeux à destination des professionnels de santé.

L’objectif de son action est de demander aux autorités de mettre en place une politique de vaccination plus intelligente et plus respectueuse des systèmes immunitaires des nourrissons.

Evidemment, certains estimeront que cette action est encore trop « vaccinaliste ».

Pour autant, elle est absolument nécessaire.

L’urgence, en effet, est déjà d’empêcher que de tout-petits bébés ne soient inutilement intoxiqués à l’aluminium et que les pouvoirs publics retrouvent de la liberté face aux producteurs de vaccins.

Il est par ailleurs essentiel que soient restaurée la confiance entre patients et professionnels de santé d’un côté, mais aussi entre professionnels de santé et autorité de santé de l’autre.

Il est évident que l’attitude coercitive du gouvernement, notamment à l’encontre des médecins à travers l’ordre des médecins qui attaque à tout va, ne va pas dans le sens de la confiance et d’un retour au dialogue.

Cette action d’appel à la raison est donc primordiale. Je vous engage à la lire et à la relayer.

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

La lettre du Pr Joyeux

APPEL A LA RAISON
11 vaccins : Appel urgent aux personnels et professionnels de santé

Chers collègues, chères consœurs, chers confrères

La nouvelle loi, une erreur grave de santé publique
La nouvelle loi qui impose 11 vaccinations aux enfants est une grave erreur de santé publique. Elle a été amplement évoquée par la presse.

Nous, professionnels de Santé, prescripteurs et/ou vaccinateurs sommes engagés par la loi sur une voie qui pourrait se retourner contre certains de nos propres patients, contre notre profession, et contre nous-mêmes.

Vous allez comprendre pourquoi. Cet Appel souligne des éléments importants sur le sujet. Lisez-le attentivement avant d’accepter de le signer.

Nous ne sommes pas contre les vaccins : nous sommes opposés aux vaccinations systématiques et trop nombreuses avant l’âge de 2 ans.

Ces pratiques exposent les petits enfants à des complications, car leur système immunitaire n’est pas prêt à recevoir tant d’agressions antigéniques.

C’est ainsi que l’on peut craindre :

Des morts subites du Nourrisson, même si elles sont rares ;

Des maladies auto-immunes chroniques graves et handicapantes dans les années suivantes particulièrement du fait de la présence de quantités trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins ;

Des risques de cancers particuliers, des os, des muscles, des cartilages.. que sont les sarcomes, extrêmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, détectés déjà chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.

Vous êtes personnellement concerné si vous êtes :
Médecins et Chirurgiens généralistes ou spécialistes,

Internes des hôpitaux quelles que soient les spécialités,

Etudiants en médecine, pharmacie, kinésithérapie,

Pharmaciens d’officine ou d’industrie,

Sages-femmes, infirmières-infirmiers et autres personnels de santé

diplômé ou en formation.

Si vous appartenez au grand public, hors des professions de santé, n’hésitez pas à proposer ce texte à ceux qui vous soignent. Ils sont plus que jamais concernés et responsables.

Cet Appel est lancé par deux professeurs de médecine :

Voici 3 décisions d’une extrême gravité.

Tout enfant né en France à partir du 1er janvier 2018 doit désormais obligatoirement recevoir avant ses 2 ans onze vaccins, contre trois auparavant.

Les enfants non-vaccinés n’auront plus accès aux établissements d’accueil collectif à compter du 1er juin 2018.

Les parents réfractaires ne relèvent plus désormais du Code de la santé publique, mais du Code pénal relatif à la santé de l’enfant qui prévoit une peine beaucoup plus lourde : deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Aucune consigne spécifique n’est donnée concernant l’état immunitaire des enfants. Rien n’est dit pour promouvoir l’allaitement maternel, – en respectant le choix de la mère -, pourtant recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et qui apporte pourtant la meilleure protection naturelle [1]. L’allaitement permet de reporter les vaccinations au-delà de deux ans, si les parents sont en bonne santé.

Cette augmentation brutale du nombre de vaccins obligatoires, et des sanctions, est présentée par la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, comme le moyen de « rétablir la confiance des Français » dans la vaccination.

Il s’agit d’un CONTRE-SENS de Santé publique, dont la ministre – soutenue de fait par les fabricants de vaccins – veut rendre responsable les familles.

SUITE SUR SANTEGLOBALE.INFO, article Vaccins nouvelles 2018

 

EN CONCLUSION, écoutons Jacques VECKER : «  Il serait sage de freiner à mort et de veiller en tout premier lieu, insistons-y, à stopper la prolifération anarchique, à sauvegarder ou rétablir pour tous les droits sacrés à l’eau potable et à une agriculture vivrière suffisante, à répartir équitablement les richesses de la terre, à rendre impossible l’exploitation de l’homme par l’homme en assurant à chacun la protection d’une loi juste. Cela commence par le soin apporté à la réduction des inégalités. Il ne peut être question de spolier quiconque mais de demander à chacun de se départir du superflu, volontairement, en s’adossant à sa propre conscience, libre à tout individu de refuser son concours à celui qui se soustrait au partage. Ne soyons plus complice de qui nous méprise au point d’étaler un luxe auquel nous ne pouvons prétendre sans écraser autrui. Nous nous plaignons par exemple de la malignité d’organes d’information ? Ne les achetons plus, ne regardons plus leurs émissions, créons nos propres médias, ce qui est en train de se produire. Télé Dieudonné n’est-elle pas plus attirante que la voix de son maître ? Avant toute chose, soyons exemplaires et ne nous accordons point un avantage dont ne bénéficient pas nos semblables. Abolissons nos propres privilèges et pratiquons la justice à notre niveau avant de la revendiquer autour de nous. Le sens de la justice est la chose du monde la mieux partagée. Il s’apparente au bon sens !

Primum non nocere, aurait dit Hippocrate. Avant tout ne pas nuire. Ce précepte peut compléter l’impératif catégorique d’Emmanuel Kant que le bon sens nous invite à mettre en œuvre pour, n’ayons pas peur des grands mots, que survive l’humanité. Roulement de tambour ! Allons, enfants….

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info