Newsletter du 15 Octobre 2018

Newsletter du 15.10.2018

  • Annonces
  • Séjours à l’Institut Hippocrate
  • Formation 1,2,3,4
  • Forevergreen
  • Empoisonnement aux Antilles
  • Comment Big Business veut vous écraser
  • La Mivilude condamnée
  • Les vaccins tuent ou rendent malades
  • Film sur le Jeûne
  • 50.000 français meurent d’erreurs médicales
  • Nettoyage du colon
  • Compteurs Linky, du nouveau !
  • Sécurité vaccinale : 130 associations écrivent à l’OMS
  • Pourquoi 10 millions d’allemands boivent-ils leur urine ?
  • Le gluten pourquoi l’éviter ?
  • L’arnaque de la vaccination antivariolique
  • Soin des yeux
  • Aloe arborescens
  • Le grand écart du dr Khayat
  • Vidéos

 

« L’être humain est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est Heureux.

Voilà tout. Là est le secret. Celui qui s’en rend compte devient heureux immédiatement. »  Dostoievski

 

Chers amis,

Cette newsletter est un peu longue mais elle contient des informations importantes pour vous soutenir sur le chemin d’une prise de conscience toujours croissante des problèmes de notre temps et des moyens pour sortir la mise en esclavage programmée par les ploutocrates qui dirigent notre monde. Pour sortir de leurs griffes et de leur folie (ne disent-ils pas ouvertement qu’ils veulent diminuer la population mondiale ? Bill Gates n’a -t-il pas distribué des vaccins qui ont stérilisé des dizaines de milliers de femmes africaines ? Monsanto, avec l’agent orange et le glyphosate, n’a-t-il pas tué des centaines de milliers d’êtres humains, en toute impunité ?), il n’ y a qu’une voie possible : se délivrer de la peur grâce à laquelle ils manipulent les esprits et choisir à chaque instant de vivre heureux, serein, conscient ! Alors nous reprenons la responsabilité de notre vie et nous laissons guider non plus par des croyances intellectuelles illusoires mais par la sagesse de notre corps de lumière, la partie divine de notre être. Nous devenons alors des co-créateurs rayonnants, en train de vivre un accouchement magnifique :

  • La fin d’un monde de peurs, de conflits et de rivalités grâce à une conscience unifiée dans la diversité
  • La perception que nous sommes des créatures merveilleuses capables de jouer ensemble sans se détruire par le besoin de dominer
  • La compréhension que la loi « Tu ne tueras pas ! » s’applique aux êtres humains ET aux animaux !
  • La redécouverte de la LOI DE L’UN…

QU’EST CE QUE LA LOI DE L’UN ?

 

1. Conscience de l’unité
La Loi de l’UN est une science sacrée qui gère les Lois Naturelles qui gouvernent l’Univers. En étant UN avec TOUT, vous êtes protégé éternellement par l’Amour.

2. S’aimer soi-même
L’unité avec TOUT vous conduit naturellement à vous aimer et vous respecter. Sentir la force de vie qui coule à travers vous permet d’incarner l’Amour.

3. Aimer les autres
En vous aimant, vous apprenez à respecter la force de vie qui coule en l’autre. cet amour vous libère de la compétition et du besoin de dominer.

4. Aimer la Terre et la Nature
Reconnaître la force de vie présente dans toute la création permet de respecter la nature et tous les êtres vivants, afin de vivre en harmonie avec.

5. Rendre service aux autres
En honorant votre chemin, vous pouvez aider l’autre avec discernement. Plus vous amplifiez le champ d’énergie du service, plus vous recevez de cadeaux de la vie.

6. Expansion de la conscience
Pour développer votre conscience et diminuer l’égo, le premier pas consiste à être attentif à la qualité de vos pensées. Le second est de faire sortir vos émotions du corps physique (comme les enfants) pour calmer votre mental.

7. La co-création responsable
Plus vous assumez votre identité spirituelle, plus vous pouvez suivre votre guidance et co-créer. En co-créant de façon consciente vous entrez en harmonie avec tous les êtres vivants sur Terre et sur les autres planètes.
Cette loi est déjà appliquée par les 200.000 planètes qui forment le Confédération Galactique à laquelle la Terre va bientôt pouvoir se joindre grâce à nos prières et nos efforts personnels pour vivre libérés des prisons du passé ! Nous sommes tous UN, c’est ainsi et c’est magnifique !

 

 

Annonces

Mardi 16 octobre 2018 Montpellier. Conférence :La maladie a un sens, avec Tal SCHALLER et Johanne RAZANAMAHAY

Quelle sous-personnalité appelle au secours ?

Conférence sur nos sous-personnalités, génératrices de nos maladies

La maladie, expression de nos petits “soi” ?

La médecine allopathique se concentre sur les symptômes de nos maladies ; les thérapies alternatives recherchent des causes. Et s’il y en avait de plus profondes ?

L’approche thérapeutique de Johanne et Tal tient compte des personnages intérieurs qui influent sur notre santé et notre bonheur : les sous-personnalités psycho-actives (SPPA).

Comme tout ce qui est vivant, elles demandent à s’exprimer, à vivre dans la lumière de la conscience. Si elles sont maintenues dans l’ombre, elles peuvent appeler au secours en créant toutes sortes de problèmes jusqu’à la maladie.
Chaque personnage intérieur qui nous compose doit avoir sa place, au bon moment et face au bon interlocuteur, pour assumer le rôle qui le concerne personnellement.

Envisageons ce soir la maladie comme l’expression de leur impatience à s’épanouir…

Org Happyplanète.org tél 0535085158

Dimanche 21 octobre 11h30 et 16h30 conférences de Johanne et Tal à Aigle (Suisse)

www.salontherapiesnaturelles.ch

 

3et 4 novembre à Pierrelatte : stage de Gwen Clappe: Au coeur de la Conscience, développer ses capacités au quotidien

Ce stage a pour but de découvrir ses talents et pouvoir les exploiter, nous partirons la première matinée d’un travail sur l’ego et la santé holistique (physique, émotionnelle, mentale et spirituelle) pour arriver l’après-midi à la conscience de soi, de sa multiplicité : nos SPPA qui sont nos personnages intérieurs, nos multiples facettes ou sous personnalités. Dans la conscience soit mais aussi avec des clés et outils pratiques pour comprendre pour nos bonheurs, nos malheurs, nos joies et nos peines… guérir nos blessures, blocages, mécanismes, en vue d’être en paix.

Le lendemain nous apprendrons à ouvrir notre canal (canal de lumière, chakra coronal) et irons dans les soins physiques et énergétiques, le chamanisme sauvage, la médiumnité et ce que la majorité appellent des dons mais qui pour moi sont juste la norme que cette majorité a oublié.

Bien sûr en deux jours il serait présomptueux de dire que tout sera acquis mais l’essentiel est que chacun reparte avec des connaissances et surtout de la conscience à appliquer au quotidien, car tout le reste dépend simplement de la pratique : si je n’ose pas essayer je ne développe rien ; si j’ai foi en moi tout s’ouvre!

Pour l’aspect pratique le stage est sur deux jours en immersion, logement surplace en chambre individuelle si c’est un petit groupe ou en chambre commune si c’est un grand groupe, la cuisine est commune, l’ambiance est donc très “cool” Si quelqu’un a besoin de plus de confort il y a un hôtel a 200m et des restaurants dans les alentours. Le stage est à 25 0euros, les nuitées sont à 20 euros (on peut venir dès le vendredi pour ceux qui viennent de loin, ou repartir le lundi pour ceux qui veulent se reposer). L’alimentation est à la charge de chacun, on peut venir avec ses courses ou improviser sur place, il y a des commerces genre supermarchés et aussi des magasins bios.

Pour l’inscription et le règlement, je prends 50 euros d’arrhes à régler à l’avance et non-remboursables pour mes frais d’organisation et de publicité et le reste est à régler sur place Renseignements et inscriptions à l’adresse e-mail gwen.clappe@gmail.com ou au 0033652074976.

 

SEJOUR A L’INSTITUT HIPPOCRATE

Si vous ayez des soucis de santé ou tout simplement le désir de les prévenir…..

Offrez- vous des Vacances- Santé

à l’institut Hippocrate de Floride

 

Groupe Francophone :

3 semaines du 20 janvier au 9 février 2019

(ou 2 semaines du 27 janvier au 9 février )

 

Pendant votre séjour :

* Vous découvrirez les vertus de la gastronomie CRUE composée d’aliments Vivants , Végétaux et Variés .

* Vous aurez accès aux techniques de soins et de relaxation les plus récentes .

* Vous bénéficierez de conseils et de soins drainants et énergétisants qui viendront compléter cette détox.

* Vous assisterez à des conférences passionnantes ainsi qu’à des cours pratiques pour apprendre les principes de l’Alimentation Vivante .

(Les conférences majeures seront traduites ainsi que vos rendez- vous individuels avec les thérapeutes si vous ne parlez pas anglais ).

Lien de la page d’accueil de l’Institut Hippocrates : https://ms423.isrefer.com/go/hhi/Lhermitte

Marie-Christine Lhermitte

Chemin du Mas Magneul

30320 MARGUERITTES

Tél. 06 11 44 24 81 bureau 04 66 75 22 29

mclhermitte30@gmail.com

www.mcl-nutrition.com

 

CONFERENCE DE PAUL ET LENA PONSSOT DU SAMEDI 20 OCTOBRE 2018 :

QUI SONT LES TIREURS DE FICELLES DU GRAND CIRQUE DIMENSIONNEL ?

à Paris le samedi 20 Octobre 2018 de 10h à 18h à la salle Paris

Soleil (ancienne Salle Lancelot/Jardin du Graal) au 29 Rue des 3 Bornes 75011 Paris métro

Parmentier. Entrée 25 euros. Renseignements : 01 43 29 24 73

 

FORMATION HIPPOCRATE 1,2,3,4

Tal vient de commencer une extraordinaire formation en 10 séances (par internet) sur l’AUTO- MEDECINE HOLISTIQUE qui permet de prendre conscience de ses secrets millénaires. Participez à la naissance d’une humanité consciente en apprenant à utiliser tous les trésors des médecines ancestrales…

Voyez la conférence de présentation sur*

http:// academienouvellevie.com/webrd/redir-holistique/ ?aid=tal

 

FOREVERGREEN

Cette vidéo vous donnera toutes les infos sur cette société remarquable par la qualité des produits proposés.

Youtube :PRESENTATION FOREVERGREEN par Xavier BARBAY

https://youtu.be/qv7YcI7mU_c

 

Les patchs et autres compléments nutritionnels FOREVERGREEN donnent des résultats exceptionnels pour aider des gens qui souffrent à aller mieux et pouvoir ainsi commencer un chemin vers la santé et l’indépendance. Ce sont vraiment des outils de grande valeur et vous pouvez apprendre à les utiliser pour vous et pour vos proches d’une manière puissante et efficace.

Un nouveau produit, le PURE (phytoplancton liquide) donne aussi la possibilité d’aider nos animaux de compagnie à mieux se porter, les résultats sont époustouflants ! Le KETOBRU et le FIXX sont très précieux pour ceux qui veulent perdre du poids de manière naturelle, le PULSE 8 est efficace pour tous ceux qui ont des problèmes circulatoires. Le PRODIGY5 apporte des substance fondamentales, spécialement utiles dans les problèmes des yeux.

Nous disposons donc d’éléments naturels performants pour venir en aide à tous ceux qui souffrent. Grâce à la dynamique FOREVERGEEN ils vont pouvoir se libérer progressivement de la tutelle des médicaments chimiques, se guérir des effets secondaires des vaccins et de la pollution électromagnétique, être stimulés vers une démarche holistique qui mène vers l’autonomie et la joie de vivre. Si vous voulez en parler appelez Tal au 0033685022537.

 

EMPOISONNEMENT AUX ANTILLES

Éric Müller

Dossiers de Santé et Nutrition

Aux Antilles, on compte les morts empoisonnés au chlordécone…

Cette histoire ressemble à un scénario de film.

Le chlordécone est un pesticide qui a été utilisé entre les années 1970 et 1990 contre le charançon noir des bananiers.

Personne ne se doutait que les Antilles allaient bientôt avoir un problème bien plus grave que celui des charançons…

Retour sur une histoire obscure

En 1993, après 20 ans d’utilisation régulière, le chlordécone est interdit parce qu’on s’est « aperçu » qu’il était ultra-toxique.

En réalité, on connaît sa toxicité depuis le début des années 70.

Le ministère de l’agriculture de l’époque avait déjà refusé 2 foisl’homologation du chlordécone pour cause de « dangerosité pour la santé animale ». Le chlordécone a même été classé cancérogène probable dès 1979 par l’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS)

Mais à force de lobbying, le gouvernement français a fini par l’autoriser, expliquant qu’il était vraiment efficace (tu m’étonnes).

En France, il est interdit en 1990, mais une dérogation a permis aux Antilles françaises de continuer à l’utiliser jusqu’en 1993, où il a fini par être interdit totalement.

Mais il n’a pas fini de faire parler de lui… !

Bien au contraire, les accidents n’ont cessé de se multiplier : cancer, affections neurologiques, troubles testiculaires…

Aux Antilles, le poison coulera pendant des siècles…

Mais presque trente ans plus tard, il ne devrait pourtant pas y avoir de problème…

Détrompez-vous : il y en a plus que jamais.

Une avalanche de cancers s’est abattue sur les Antilles, et les habitants sont frappés les uns après les autres. Les anciens ouvriers des bananeraies (qui étaient en contact direct avec le chlordécone) sont les plus touchés, mais loin d’être les seuls…

Les sols sont contaminés pour des siècles par ce pesticide ultra-toxique, perturbateur endocrinien et reconnu comme neurotoxique, reprotoxique (pouvant altérer la fertilité) et cancérogène.

Aujourd’hui, le chlordécone a quitté les sols des bananeraies et s’est rependu dans toutes les Antilles, contaminant toutes les plantes, animaux, poissons… qui se trouvaient sur sa route.

La nature des sols Antillais et la structure chimique du chlordécone font qu’il continuera à dégrader l’environnement pour plusieurs centaines d’années encore…

A ce jour, nous ne disposons d’aucune technique de dépollution suffisamment efficace pour mettre un terme à cette pollution.

Dans certaines zones maritimes, les pêcheurs renoncent à pêcher le poisson, tant la concentration de chlordécone est importante.

A titre d’exemple, les Antilles ont aujourd’hui le record mondial de cancer de la prostate, avec 277 cas pour 100 000 hommes chaque année.

Selon l’agence nationale française de santé publique, 95 % des Guadeloupéens et 92 % des Martiniquais seraient aujourd’hui contaminés au chlordécone.

Chlordécone/Glyphosate : apprenons des erreurs du passé

Si cette affaire vous dit quelque chose, c’est que l’histoire du chlordécone est en tout point similaire à ce qui se passe actuellement avec le glyphosate, dont la réputation n’est plus à faire. Le glyphosate (Round’up) est un pesticide dont la toxicité est connue, qui fait déjà de nombreuses victimes, et qui continue à être vendu.

Le cas du chlordécone nous donne un bon exemple des conséquences que pourrait avoir le glyphosate dans les années à venir, d’autant que ses zones d’épandage ne se limitent pas, comme le chlordécone, à un archipel !

Le glyphosate a été répandu sur tous les continents : c’est l’herbicide le plus vendu au monde…

Et les conséquences en sont d’ores et déjà observables : cancers, malformations, affections neurologiques, destruction de la biodiversité…

En Amérique du Sud notamment, près des cultures de soja, des villages entiers y sont exposés. Après un épandage de glyphosate par avion, les habitants racontent que leurs lèvres bleuissaient, leur langue s’épaississait. Des poules mouraient. Chats et chiens perdaient leurs poils. Les abeilles disparaissaient et les oiseaux se faisaient rares.

Vous l’avez compris : il est déjà trop tard pour empêcher le glyphosate de nous nuire. Il a déjà imprégné nos sols, notre eau, et il commence peu à peu à répandre la mort autour de lui.

Mais plus nous réagirons vite, en boycottant ce genre de pratique et en exigeant des élus qu’il soit interdit pour de bon, plus nous préserverons un tant soit peu l’avenir de nos enfants !

 

 

Comment Big Business se prépare à vous ÉCRASER

Par Guillaume Chopin

Association Santé Naturelle

Chers amis du Naturel,

Aujourd’hui, je voudrais lever le voile sur un sujet tabou.
Tabou chez les politiques. Tabou dans les médias. Tabou même chez les médecins.
Ce sujet, c’est la véritable influence des puissances d’argent sur notre santé.
Je vous parle souvent de Big Pharma, ces immenses multinationales pharmaceutiques, qui sont plus intéressées par les profits que par votre santé.
Mais elles ne sont pas les seules, il y a aussi :

  • Big Food – les géants de l’alimentaire comme Nestlé, Danone, Unilever, Coca, McDonalds…
  • Big Agra – les champions de l’agriculture-business : Monsanto, Dupont, etc.
  • Big Chemical – les monstres de la chimie : Bayer, Syngenta, Procter & Gamble

Leur influence sur votre santé est colossale, mais totalement sous-estimée !
On oublie souvent que la plupart des maladies graves de notre époque (cancer, Alzheimer, etc.) sont en partie causées par :

  • Les pesticides et engrais chimiques utilisés par Big Agra ;
  • Les aliments ultra-transformés et bourrés d’additifs chimiques de Big Food : plats préparés, céréales du petit-déjeuner, chips industrielles, etc. ;
  • Et les produits chimiques en tous genres de Big Chemical : produits d’entretien ménagers, cosmétiques, etc.

Et tous ces « Big Business » suivent la même logique et ont les mêmes intérêts !
Une seule logique dévastatrice : la CHIMIE

Voyez-vous, tous ces business sont ultra-cohérents entre eux.
Si vous élevez vos animaux en batterie, vous avez forcément besoin de quantités astronomiques d’antibiotiques et de vaccins contre les maladies de vos bêtes – Big Agra a besoin de Big Pharma.
Le géant pharma Merck est même en train de préparer des médicaments pour animaux d’élevage, pour « réduire leur stress » ! [1]

On aura donc bientôt des anti-dépresseurs pour les pauvres bêtes qui ne voient jamais la lumière du jour et sont emprisonnés dans quelques centimètres carrés !
Autre exemple : plus votre agriculture est industrielle, plus vous avez besoin de produits chimiques en tous genres : fongicides, insecticides, etc. – Big Agra a aussi besoin de Big Chemical.
Quant à Big Food, pour leurs « plats préparés » et autres aliments industriels, ils ont absolument besoin des quantités astronomiques de nourriture produites par l’agriculture intensive.
Et tous ces aliments ultra-transformés sont envoyés dans le monde entier, se déversent dans les supermarchés et sont consommés massivement, sans réfléchir…
…ce qui contribue à causer les maladies chroniques de notre époque : obésité, diabète, hypertension, arthrose, cancer, Alzheimer, etc…
…et oblige les malades à devoir prendre des médicaments tous les jours, pour le plus grand bonheur de Big Pharma !
C’est bien sûr l’exact opposé du cercle vertueux que nous demandons :

  • Une agriculture bio ou raisonnée, de la permaculture, de l’élevage en plein air
  • …Qui permet d’éviter les produits chimiques (pesticides) et pharmaceutiques (antibiotiques) dans la nourriture
  • …et qui produit des aliments « bruts », non transformés, distribués localement et consommés directement…
  • …et permet aux populations de vieillir en bonne santé et d’éviter les médicaments !

Le rêve, n’est-ce pas ?
Mais pour Big Business, c’est un affreux cauchemar, qui les privera de leurs profits.
Et ils sont décidés à TOUT faire pour l’empêcher :

 

Les géants se marient entre eux, et forment des monstres !
Déjà, dans les années 1980, on avait assisté à une première catastrophe avec la naissance des Big Pharma.
C’était la fin des entreprises pharmaceutiques de taille moyenne, dirigées par des grandes familles aux objectifs parfois généreux et philanthropiques.
Car elles ont commencé à fusionner entre elles, donnant naissance aux grandes multinationales comme Pfizer, Sanofi, Merck et GSK, dirigées par des actionnaires anonymes uniquement intéressés par la rentabilité.
Ces entreprises géantes sont devenues plus riches que certains Etats, avec la possibilité de dépenser des milliards et de milliards en marketing et en lobbying.
C’est comme cela qu’elles ont en partie mis à la main sur les grands médias, les autorités de santé, les responsables politiques et la formation universitaire des médecins.
C’était déjà une évolution terrifiante… mais ce que nous vivons actuellement est encore pire.
Désormais, tous les Big Business se marient entre eux !

  • Procter & Gamble (qui faisait des produits d’entretien et cosmétiques) a annoncé l’acquisition des activités de santé grand public du laboratoire allemand Merck – Big Chemical rencontre Big Pharma !

 

  • Bayer (Big Chemical) va fusionner avec Monsanto (Big Agra), pour créer l’un des pires monstres de tous les temps… sans que l’Union européenne n’y trouve rien à redire !

 

  • Syngenta est née de la fusion de deux Big Pharma (AstraZeneca et Novartis) pour produire un géant de l’agro-chimie (pesticides et semences industrielles)… et s’apprête aujourd’hui à être avalé par un autre géant Chinois, ChemChina !

 

  • Le géant américain de l’agriculture Dupont a récemment fusionné avec Dow Chemical (spécialisé dans la chimie), pour former un groupe à 150 milliards de dollars !

 

 

Enfin condamnée pour sa propagande contre la santé naturelle

Cher(e) ami(e) du Naturel,
Bonne nouvelle : la Mission française de lutte contre les sectes (Miviludes) a encore été condamnée par les tribunaux français !
Condamnée, une fois de plus, pour sa propagande contre la santé naturelle !
En 2017, la Justice l’avait déjà condamnée pour avoir dit du mal de la fasciathérapie – une thérapie naturelle très sérieuse pratiquée par des kinésithérapeutes.
Cette fois, la Miviludes s’en est prise à la « médecine anthroposophique »… et mal lui en a pris !
Car cette médecine naturelle n’a rien de clandestine.
Pratiquée par des docteurs en médecine, elle est parfaitement intégrée aux systèmes de santé de l’Allemagne, de l’Autriche ou de la Suisse.
Mais voilà, cette médecine a la particularité d’être holistique.
Contrairement à la médecine officielle, elle n’est pas purement « biomédicale ». Elle prend en compte toutes les dimensions de l’être humain : biologique, bien sûr, mais aussi psychologique et même spirituelle.
Pour la Miviludes, cela suffit à la rendre suspecte… et à la classer dans sa liste officielle des thérapies « à risque de dérive sectaire ».
Exactement comme l’a fait l’Allemagne nazie le 9 juin 1941, lorsqu’elle a interdit des pratiques « spirituelles » comme… l’anthroposophie et même l’agriculture en biodynamie !
Mais heureusement, la Justice française a condamné la Miviludes dans un jugement rendu le 20 avril dernier 2018 ! [1] Et c’est l’occasion pour moi de vous en dire un peu plus sur cette fameuse « Miviludes ».
Car il est très important de connaître ses ennemis.
Dans ma dernière lettre, je vous ai parlé des Big Business, ces multinationales qui contribuent à ruiner notre santé : Big Pharma, Big Agra, Big Food et Big Chemical.
Mais ces Big Business ne pourraient rien sans de solides complicités chez les décideurs politiques et administratifs.
La Miviludes en est un cas d’école… tout simplement ahurissant :

 

Le « naturel », voilà l’ennemi de la Miviludes !
« Tout ce qui est naturel peut cacher des dérives sectaires ». [2]

 

Voilà, mot pour mot, ce qu’a dit sur Europe 1 le précédent président de la Miviludes, George Fenech.
Au moins, les choses sont claires.
Voilà pourquoi la Miviludes qualifie de « méthode à risque de dérive sectaire » des pratiques comme :

  • L’EMDR, une technique psychologique validée scientifiquement par l’INSERM et recommandée par des grands médecins comme le regretté David Servan-Schreiber ;
  • La gemmothérapie, un remède traditionnel issu des « plantes médicinales » ;
  • La sophrologie, une simple méthode de relaxation ;
  • Et même la médecine ayurvédique, pratiquée en Inde depuis des millénaires et reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé pour ses bienfaits !

Et le plus révoltant, c’est l’aveuglement de la Miviludes face aux vraies menaces.

 

Plus sévère contre le « jeûne » que contre le radicalisme islamique !
Initialement, la Miviludes a été créée pour une mission d’intérêt public.
L’objectif était de lutter contre l’embrigadement d’enfants dans des sectes dangereuses.
Mais dites-moi, quel est le plus grand danger des enfants en France aujourd’hui ?

Est-ce d’être soigné par des méthodes naturelles…
… ou bien d’être emmené en Syrie ou en Irak combattre aux côtés de l’État islamique ???
D’après l’Élysée, 250 enfants au minimum sont partis en Syrie et en Irak faire le djihad aux côtés de leurs parents.
Ces enfants ont donc pu assister :

  • À l’esclavage sexuel imposé aux femmes « alliées » ;
  • Et aux cérémonies de décapitation des « infidèles »

À votre avis, cela n’entre-t-il pas dans la mission de la Miviludes ?

Bien sûr que oui !
Et pourtant, il a fallu attendre l’année 2014 pour que la Miviludes décide officiellement de surveiller le radicalisme islamique !
Mais la Miviludes a gardé ses « mauvaises habitudes ».
Depuis 2014, le radicalisme islamique n’est toujours pas sa priorité, loin de là.
Pour l’actuel président de la Miviludes, Serges Blisko, le véritable ennemi, ce sont les « groupes qui s’attaquent à la médecine rationnelle, par des campagnes anti-vaccinations par exemple ». [3]

Ce qui l’inquiète le plus, ce ne sont pas les terroristes islamistes… ce sont des groupes comme ces « survivalistes » qu’il dénonce dans une interview à l’Express :

« Il y a 6 ans, l’association “permaculture en pays catalan” fait un séminaire dans un village qui s’appelle Lamanère, dans l’extrême sud de la France, à une centaine de mètres de la frontière espagnole. C’est une région arboricole très peu peuplée.
Ce groupe survivaliste avait acheté des terres agricoles de faible valeur. Une propriété isolée de 112 hectares, avec plusieurs constructions en ruine, d’accès difficile par une piste peu carrossable de 6 km, faut le faire! Tout cela, pour se préserver de l’apocalypse.
Ils ont entrepris la construction d’un bunker. Ils ont monté un dossier pour la création d’une exploitation agricole du domaine où aucun paysan n’avait jamais pu travailler. On est à la limite du survivalisme et de l’écologie. Ils ont été condamnés pour défaut de permis de construire au tribunal de Perpignan. Il y avait quatre Néerlandais, un Anglais notamment, sans profession.

Par la suite, ils ont ouvert un stage de pleine conscience avec des enfants. »
Rendez-vous compte…. ces gens font faire de la méditation aux enfants !
Voilà qui est beaucoup plus grave que d’être envoyé comme chair à canon en Syrie !
C’est en tout cas ce que pense la Miviludes – et son dernier rapport, rendu public en mars 2018, enfonce le clou contre les médecines naturelles :

 

Les « salons zen » et les cours de yoga, voilà l’ennemi de la Miviludes !
Voici le gros titre du journal Le Monde, le jour où la Miviludes a rendu son rapport :

« La santé et le bien-être, des domaines particulièrement sujets au risque de dérives sectaires ». [4] Dès l’introduction du rapport, le président Serge Blisko insiste sur « la nécessaire défense de la pensée rationnelle », notamment face aux « dérives sectaires dans le domaine de la santé où les pseudothérapeutes déviants sont toujours plus nombreux et imaginatifs ».
J’ai lu le rapport en intégralité, et il contient un nombre de bêtises invraisemblable :

« Ainsi, en lien avec la question de l’exploitation animale et du véganisme se développe une forme d’extrémisme, comme dans le domaine de l’écologie le mouvement de deep ecology, qui peuvent mettre en danger les adeptes et particulièrement les enfants. »
Attention donc, aux « écolo » et aux végans »… et attention aussi aux très dangereux « Salon ZEN » :

« La promotion des nouvelles pratiques alimentaires se fait largement par Internet et les réseaux sociaux mais aussi dans les salons bio-zen. (…) Ces salons ouvrent aussi leur espace à de véritables charlatans et à des méthodes dangereuses pour la santé dès lors qu’elles sont mises en œuvre par des personnes qui n’ont pas de connaissances médicales sérieuses ».
Autre menace dans le viseur de la Miviludes, les psychothérapeutes.

La « preuve », selon la Miviludes, ce témoignage « accablant » de la mère d’une « victime »  :

« Notre fille sort d’une histoire compliquée. Elle est tombée très bas et a donc pris l’initiative d’aller consulter une psychothérapeute (hypnose, coach de vie…). Il nous semblait que les consultations portaient ses fruits, or nous craignons le pire.
Elle n’aimait pas lire, s’est mise à lire un premier livre de X prêté par la psychothérapeute, depuis elle en a lu beaucoup d’autres, vu beaucoup de vidéos également de cette même X, ne parle que de sa psy et de X.
Son comportement a changé, sa façon de parler a changé également (elle utilise des termes ou phrases qu’elle n’utilisait pas avant, tout droit sortis de la bouche de sa psy). Elle poste des vidéos ou autre sur les réseaux sociaux et tout le monde s’aperçoit qu’elle a changé. Quand il lui arrive de communiquer avec nous, elle dit qu’elle est enfin « elle ».
Vous vous rendez compte du « danger » ?
Cette femme qui était « au fond du trou » a repris espoir dans la vie, se sent à nouveau « elle-même » et lit des livres !
On marche sur la tête.
En réalité, cette psychothérapeute est surtout dangereuse… pour les profits de Big Pharma, qui ne pourra pas vendre des anti-dépresseurs à ses patientes !
Alors bien sûr, les charlatans et les gens sans scrupule, cela existe, dans la médecine naturelle comme ailleurs…
…mais cela n’en fait pas des dérives sectaires pour autant !
Pour la Miviludes, pourtant, même le yoga et de méditation sont terriblement suspects !

« Aujourd’hui, la mode pour la méditation et le yoga et la demande qu’elle crée s’élargit à de nouvelles catégories de personnes, ouvrant des opportunités à des individus sans formation et sans scrupule. »
Et des énormités comme celle-là, il y en a sur des pages et des pages.
Peut-être vous demandez-vous POURQUOI ?

 

La main invisible de Big Pharma
Pour moi, il est clair que Big Pharma a réussi à « infiltrer » la Miviludes.
Lors d’une audition devant le Sénat, le président d’une association de défense des libertés M. Thierry Bécourt a expliqué :

« Lorsque nous affirmons que M. Fenech (à l’époque président de la Miviludes, NDRL) a des implications relativement claires dans des laboratoires pharmaceutiques ou des sociétés d’OGM, comme le Mouvement pour une organisation mondiale de l’agriculture (Momagri), c’est que nous en avons les preuves ! On peut donc s’interroger sur la collusion entre la chasse aux sectes et les laboratoires pharmaceutiques ! »
Et franchement, croyez-vous que c’est un hasard si l’actuel Président de la Miviludes, Serges Blisko, est un médecin ?
Est-ce un hasard si, dans le Conseil d’Orientation de la Miviludes, on trouve Patrick Romestaing, qui est Président du Conseil de l’Ordre des médecins (section santé publique) ? [5] Non : la Miviludes est bien dominée par un certain milieu médical, lui-même en conflit d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique.
Vous comprenez mieux, maintenant, pourquoi la Miviludes poursuit avec acharnement les « salons zen » et autres « profs de yoga » ?
Votre dévoué,
Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle

 

 

 

 

 

 

Les vaccins tuent ou rendent gravement malades, et ils le savent !

D’un mail du Libre Consentement Eclairé

 

« Nous avons la certitude que les vaccins sont inoffensifs »

Agnès Buzyn, ministre de la Santé du gouvernement de la République française, 2018.

Les agents commerciaux des laboratoires pharmaceutiques vendeurs de vaccins, qu’ils soient ministre, « expert », ou encore agent de propagande œuvrant sur les plateaux de télévision comme « journaliste », ne cessent de claironner criminellement que les vaccins ont sauvé l’humanité et qu’ils sont « a b s o l u m e n t » sans danger tout en concédant, parfois, que le rapport « bénéfice – risque » leur est favorable.

Mais, si les vaccins étaient inoffensifs et sans danger, il n’y aurait pas lieu de parler de « bénéfice – risque », puisqu’il n’y aurait aucun risque ! Tout comme, si c’était le cas, il n’y aurait pas eu lieu de créer un fond d’indemnisation des victimes de la vaccination, puisque de victimes, il n’y en aurait point.

Qu’est-ce que le rapport « bénéfice – risque » ?

C’est ce qui permet, vertueusement, d’apprécier à la fois l’efficacité d’un médicament dans le traitement d’une maladie et sa « dangerosité », ou sa toxicité (un médicament peut être jugé très efficace pour lutter contre une maladie précise, mais se révéler également très toxique, par exemple pour le foie ou les reins, et donc d’être trop dangereux pour la santé).

Pour cela, on teste la molécule chimique qui compose le médicament sur des malades que l’on divise en deux groupes : un groupe recevra réellement cette molécule chimique et l’autre recevra ce qu’on appelle un « placebo », c’est à dire du sérum physiologique ou de l’amidon, soit des substances « inactives » dans le traitement de la maladie.

C’est en comparant l’évolution de la maladie au sein de ces deux groupes que l’on apprécie ce rapport « bénéfice – risque » qui permet, lorsqu’il est nettement favorable au « bénéfice », d’obtenir une autorisation de mise sur le marché et une prise en charge par la sécurité sociale de ce nouveau médicament.

Si, en comparaison du groupe placebo (les malades ayant reçu du sérum physiologique ou de l’amidon), on observe dans le groupe ayant reçu la molécule chimique (le médicament), que la maladie censée être traitée régresse ou que l’état de santé s’améliore, en l’absence d’effet indésirable, plus ou moins graves sur un nombre important de patients, le laboratoire pharmaceutique considère alors que le rapport « bénéfice – risque » est favorable au médicament.

Comment procèdent les laboratoires pharmaceutiques pour évaluer le rapport « bénéfice – risque » ?

Ils mandatent, et payent, des sociétés appelées CRO, pour (Contract Research Organization), afin qu’elles assurent l’organisation et l’analyse de ce qui est appelé les « essais cliniques », c’est-à-dire, l’observation des effets de cette nouvelle molécule chimique sur des malades atteints de la maladie que ce nouveau médicament est censé soigner.

Pour cela, les CRO recrutent des médecins, qu’ils payent un bon prix (cela peut dépasser les 6000 euros par patient) afin qu’ils recrutent des volontaires qui, eux, ne sont pas rémunérés, afin de participer à ces essais en respectant le principe, sacralisé depuis le deuxième procès de Nuremberg, du « libre consentement éclairé ».

Les médicaments sont développés par l’industrie pharmaceutique pour soigner des malades, mais les vaccins ne s’adressent pas à des malades

Un médicament est généralement destiné à permettre la guérison de quelqu’un qui souffre d’une maladie, mais pas les vaccins.

Les vaccins s’adressent à des bien-portants à qui l’on va inoculer, dès l’âge de 8 semaines, rappelons-le, des cocktails de bactéries, de virus, ou de parties de bactéries ou de virus, et de produits hautement toxiques (jusqu’à 232 substances dont du mercure, de l’aluminium, du formol ou encore du baryum, substance hautement radioactive).

Quels essais « cliniques » pour évaluer les vaccins ?

L’industrie pharmaceutique vaccinale pratique telle des essais de leurs vaccins hautement toxiques sur des nourrissons de 8 semaines ?

Nous aimerions le savoir, mais, mystère, aucune information ne perce à ce sujet.

Comble de la criminelle supercherie : Ils remplacent le sérum physiologique et l’amidon des placébos, par d’anciens vaccins ou des produits neurotoxiques comme de l’aluminium afin de pouvoir affirmer que leurs nouveaux vaccins sont inoffensifs !

Alors que, comme nous l’avons vu ci-dessus, les nouveaux médicaments sont testés sur un groupe de malades à qui l’on donne le vrai médicament à prendre afin de comparer ses effets avec un groupe de malades qui a reçu une substance inactive comme du sérum physiologique ou de l’amidon, pour des vaccins, d’après les données rendues publiques, l’industrie pharmaceutique a procédé autrement !

Comme les vaccins s’adressent à des bien-portants, les essais cliniques devraient se dérouler avec deux groupes : l’un recevant la dose de vaccin, l’autre ne recevant rien, ou alors des produits placébos inactifs comme du sérum physiologique ou de l’amidon.

Ainsi, et ainsi seulement, il serait possible de mesurer les véritables effets des vaccins sur les biens portants !

Or, d’après les rares données rendues publiques à ce sujet, les vaccins qui ont été testés l’ont été avec de « faux » groupes « placébos » qui a reçu des substances actives (anciens vaccins ou encore leurs adjuvant comme de l’aluminium à la place d’un sérum physiologique ou d’amidon.

Ils ont donc comparé les effets des nouveaux vaccins sur la santé des biens portants avec les effets des anciens vaccins ou de leurs adjuvants comme l’aluminium !

Ils ont ainsi pu affirmer qu’entre les deux groupes, il n’y avait pas de différence de réactions ou d’apparitions d’effets non désirables qui soient spécifiques au nouveau vaccin.

Cette méthode n’est ni plus ni moins qu’une d’escroquerie scientifique !

Rappelons que depuis le XIX° siècle, les vaccins sont vraisemblablement à l’origine de millions de morts, ce que n’ignore pas nos responsables politiques ou l’industrie pharmaceutique vaccinale.

Monsieur Cymes, vos propos sur les vaccins sont mensongers et criminels !

 

Lettre du 7 octobre 2018

 

À la demande de Libre Consentement Éclairé, Maître Serge Lewisch a déposé plainte auprès du président du Conseil de l’Ordre départemental de l’Ordre des médecins des Hauts de Seine.

 

Cette plainte est dirigée contre le médecin préféré des laboratoires pharmaceutiques, le célèbre docteur Cymes.

Nous avons ainsi décidés de répondre au docteur Cymes et à ses « propos à caractère diffamatoire », diffusés le 27 juin 2018 sur l’antenne de France 5, lors de l’émission du « Magazine de la Santé », dont il est le présentateur.

En tenant ces propos, le docteur Cymes a manifestement violé le code de déontologie médicale, en particulier ses articles 31 et 56, ainsi que les articles R.4127-31 et R.4127- 56 du code de la santé publique.

 

Pourquoi cette plainte de Libre Consentement Éclairé ?

Avec cette plainte, nous ne nous faisons pas les défendeurs du professeur Joyeux ou du Conseil départemental de l’ordre des médecins de l’Hérault, qui sont suffisamment armés pour se défendre sans nous (d’autant que nous ne partageons nullement la position du professeur Joyeux sur les vaccins).

Nous nous attaquons aux contradictions du système qui condamne au nom des grands principes déontologiques tout ce qui n’est pas dans la ligne pro vaccinale, mais qui semble ne pas réagir pour des violations manifestes de ces mêmes principes.

 

Précisions au sujet des positions du professeur Joyeux sur la vaccination :

Elles nous sont difficilement compréhensibles.

En effet, le professeur Joyeux déclare être pour la vaccination (obligatoire ?) du DTP, dont l’absolue inutilité n’est plus à démontrer, à condition toutefois qu’il soit sans aluminium.

Le professeur Joyeux ignore-t-il (comment est-ce possible ?) qu’en plus de l’aluminium, il y a 231 autres substances, toutes toxiques à un titre ou à un autre, qui ont été identifiées dans les vaccins analysés par des laboratoires indépendants aux États-Unis ?

 

Nous sommes naturellement à ses côtés dans son combat contre la présence de l’aluminium dans les vaccins, tout comme nous le saluons pour son travail sur l’importance de l’alimentation pour la santé.

Nos soutiens s’arrêtent là car nous exigeons la fin de l’obligation vaccinale.

 

Notre santé et le respect de nos droits fondamentaux d’êtres humains ne se négocient pas avec Big pharma, comme ils ne se négocient pas avec les pouvoirs politiques, administratifs, médiatiques et « scientifiques » !

 

* * * * *

 

 

Mais quels intérêts lient le cynique et sinistre médecin préféré des laboratoires pharmaceutique, le docteur Cymes, directement ou indirectement, avec l’industrie pharmaceutique vaccinale ?

 

Nous sommes en droit de le savoir !

Nous sommes en droit de le savoir, car cette « vérité scientifique », sur laquelle il ne cesse d’appuyer vos propos mensongers sur la vaccination, démontre que les vaccins sont dangereux et qu’ils n’ont jamais sauvé la moindre vie !

 

Alors, pour quelles raisons ce médecin, dont l’instruction et l’intelligence ne semblent pas faire défaut, affirme-t-il le contraire ? Pense-t-il aux dizaines de milliers de victimes du vaccin contre l’hépatite B et à ces infirmiers et infirmiers qui ont vu leurs existences basculer dans la souffrance et le handicap après avoir subi cette vaccination ?

 

N’en déplaise à la secte des provaccins à tout prix, dont notre ministre de la santé, madame Buzyn et monsieur Cymes, sont les leaders médiatiques incontestés, la justice a tranché !

 

Sur ce point, la justice à tranché, que ce soit la Cour de justice de l’Union européenne (arrêt du 21 juin 2017) ou le Conseil d’État (arrêt du 17 février 20102), ces juridictions reconnaissent un lien de causalité entre le vaccin contre l’hépatite B et la survenue d’une sclérose en plaques.

Malgré ces décisions définitives des plus hautes juridictions européenne et française, la dangereuse secte provaccinale affirme, de-ci, de-là, que ces décisions sont contraires aux « études scientifiques » menées sur la question.

 

Des études scientifiques invisibles au service de la secte des provaccins !

Le problème, c’est qu’il est absolument impossible de trouver les données brutes, ou même « traficotées » par les statisticiens payés par les laboratoires pharmaceutiques, de ces prétendues « études scientifiques » et nous devons nous contenter de leur propagande criminelle : « Les vaccins sont sans danger » !

Bien sûr, et Jésus-Christ a marché sur l’eau qu’il a transformée en vin…

Les vaccins sont sans danger dites-vous, parlez-en aux victimes des différents vaccins, que ce soit celui contre l’hépatite B, et ses scléroses en plaques et autres atteintes auto-immunes, celui du ROR et ses morts subites du nourrisson et ces enfants en bonne santé qui deviennentautistes après la vaccination, ou encore celui contre la dengue vendu aux autorités sanitaires philippines par SANOFI PASTEUR et ses enfants morts (plus de cent à l’heure actuelle) et ses milliers d’enfants victimes de pathologies diverses.

Comment ne pas constater qu’avec les autorités étatiques françaises, c’est « protégeons les bonnes affaires et les bénéfices de l’industrie, surtout lorsqu’elle est pharmaceutique, avant de protéger la santé et la vie des Français » ?

 

Résistons !

Bien amicalement à tous.

Pierre Lefevre

 

Notre campagne de récolte de fonds sur GoFundMe

https://www.gofundme.com/pour-la-liberte-vaccinale

VACCINS et AVORTEMENT ; un article en anglais fort intéressant que vous pouvez lire dans « vaccins, nouvelles 2018, dès juin ».

FILM SUR LE JEUNE

Nous, Johanne et Tal, avons participé à ce film sur le jeûne intitulé ieiunium (jeûner en latin) choisir de guérir imaginé et réalisé par Fabien MOINE. C’est le premier film sur ce sujet tourné en France et il pose la question « Qui tuent les gens, les maladies ou les traitements ? » Ce film donne la parole à de nombreux spécialistes du jeûne et apporte des informations de grande valeur sur cette technique qui devrait être la « thérapie numéro un »  dans toutes ces maladies modernes qui sont la conséquence d’une intoxication du corps par un mode vie malsain.

Ne manquez donc pas d’aller voir les infos sur ce film sur le site

www.lejeune-le-film.com et d’aller voir le teaser sur Youtube ou sur la page facebook du film.

Vous pouvez aussi faire des dons pour soutenir ce remrquable projet sur https://wemakeit.com/projects/choisir-de-guerir

 

 

REVELATIONS : 50 000 Français meurent chaque année d’une « banale » erreur médicale !

Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle

Chers amis du Naturel,

Les médecines alternatives sont « dangereuses » !

C’est en tout cas ce que clament « 124 professionnels de santé » dans une « tribune » publiée dans le Figaro.

Mais dites-moi : combien de morts sont dues aux médecines naturelles ?

Avez-vous seulement entendu parler d’un seul cas, décédé des suites de :

  • L’homéopathie
  • L’acuponcture
  • La nutrithérapie
  • L’aromathérapie (huiles essentielles)
  • Etc. etc.

Moi pas.

Par contre, notre médecine « officielle », elle, cause des dizaines de milliers de morts… chaque année !

Ce n’est pas moi qui le dis… mais des rapports de référence !

10 000 morts par an du fait d’erreurs médicamenteuses

En 2013, un rapport officiel réalisé par les Professeurs de médecine Bernard Bégaud et Dominique Costagliola [1] concluait que :

  • « la France est l’un des pays développés ayant le plus fort taux de consommation de médicaments par habitant et celui dans lequel les prescriptions non conformes semblent le plus fréquentes, si ce n’est banalisées » ;
  • « les conséquences de cette situation constituent un fardeau considérable, d’ampleur comparable aux grands fléaux sanitaires qui touchent notre pays »

Et en effet, les chiffres qu’ils donnent sont effarants :

  • plus de 130 000 hospitalisations par an liées à des effets indésirables des médicaments…
  • … et 10 000 à 30 000 morts attribuables à un accident médicamenteux… dont une bonne partie sont liés à une prescription « non conforme » !

Donc les mauvaises prescriptions des médecins et pharmaciens causent environ 2 fois plus de morts que les accidents de la route en France !

Aujourd’hui, on met des radars partout… on limite la vitesse à 80 km/h…

…mais à quand de vraies limitations aux prescriptions abusives de médicaments ??

Une enquête récente a même montré qu’il suffirait d’entrer dans une pharmacie pour être mis en danger de mort !

Une pharmacie sur quatre donne des conseils dangereux !!!

C’est l’association « Que Choisir » qui a fait cette révélation incroyable [2].

Ils ont mené l’enquête sur plus de 700 pharmacies… et leurs conclusions sont sidérantes.

Des membres de l’association sont entrés dans des pharmacies pour demander des médicaments pour un simple « rhume »…

…et dans plus de la moitié des cas, le pharmacien leur a conseillé une dose supérieure à 3 grammes de paracétamol, ce qui est très dangereux.

Pire, dans un quart des officines, on leur a même conseillé plus de 4 grammes de paracétamol, une dose capable de tuer votre foie en quelques heures !

Réaction de la présidente du Conseil de l’Ordre des Pharmaciens, Carine Wolf-Thal :

« C’est complètement insatisfaisant, c’est clair »

C’est le moins que l’on puisse dire !

Et on attend quoi pour faire quelque chose ?

Car il n’y a pas que les médicaments qui posent problème !

50 000 morts par an liées à des erreurs médicales au total

Si l’on fait la somme de tous les accidents médicaux, on arrive à 50 000 morts par an en France, soit 15 fois plus que les accidents de la route !

C’est comme si toute la population d’une ville comme Belfort, Saint-Ouen, Blois, ou Bayonne étaient anéantie !!

Et ce chiffre est tout ce qu’il y a de plus sérieux :

  • D’après les données de l’Organisation mondiale de la Santé : 1 patient sur 300 meurt d’un accident médical [3], soit près de 45 000 en France ;

 

  • Même estimation dans une étude publiée dans le prestigieux British Medical Journal [4] : les erreurs médicales causent 250 000 morts par an aux Etats-Unis, ce qui donnerait 50 000 en France, à population comparable.

Les erreurs médicales sont donc la troisième cause de mortalité dans notre pays, après les maladies du cœur et les cancers !

Et c’est 50 000 fois plus de morts chaque année que de morts liés à la rougeole (1 seule), qui mobilise pourtant toute l’énergie de notre Ministre Agnès Buzyn !

Madame Buzyn, qu’attendez-vous pour faire quelque chose ?

Hélas, d’après Claude Rambaud, vice-présidente d’une association de malades[5] :

« Il n’y a aucune volonté politique. C’est un sujet tabou.

Mon but n’est pas d’accuser les médecins ni de chercher des coupables. On veut seulement mieux combattre ce problème.

Si on ne s’était pas penché sur le nombre de morts sur la route, aurait-on pu le diviser par 6 alors que le trafic a été multiplié par deux ? »

Le problème, c’est qu’il est plus facile de s’en prendre aux automobilistes qu’à Big Pharma !

Si nous ne faisons rien, notre Ministre ne fera strictement rien… comme les autres avant elle.

C’est pour cela qu’il faut se mobiliser, nous, simples citoyens !

C’est bien l’objectif de notre Association Santé Naturelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nettoyage du colon : un excellent article sur : https://www.optimyself.com/temoignage-hydrotherapie-colon/

 

COMPTEURS LINKY DU NOUVEAU !!

Les compteurs intelligents s’affolent avec les ampoules basse-consommation et les LED

Soyons clairs, ils peuvent multiplier par jusque 5,5 la consommation réelle de ces ampoules, si bien qu’il n’y a aucune économie et bien au contraire! Cette découverte est un sacré pavé dans la mare des Linky, encore faudra t-il l’exploiter sans réticence…..

http://echelledejacob.blogspot.com/2018/09/les-compteurs-intelligents-saffolent.html#more

Linky : jugement historique pour Blagnac, le début de la fin d’un programme antidémocratique, anti-social et anti-écologique

La victoire tonitruante sur Enedis ce mardi 11 septembre va démultiplier le nombre de communes qui s’engagent contre Linky (déjà 765) et va  être suivie le 9 novembre prochain d’un succès tout aussi crucial pour le refus par les particuliers…

Mardi 11 septembre 2018, en validant l’arrêté anti-Linky de la ville de Blagnac (31), la justice administrative a donné raison aux 765 communes qui se sont d’ores et déjà engagées pour protéger leurs administrés des compteurs communicants et de leurs graves tares : incendies, installations qui disjonctent continuellement, dysfonctionnements divers, surfacturationscaptations de données sur la vie privée, risque sanitaire avec les émissions controversées d’ondes électromagnétiques, etc

Cette victoire va démultiplier le nombre de communes qui vont s’engager contre Linky car, jusqu’alors, Enedis et l’Etat (par le biais des Préfets) mais aussi leurs complices (Association des maires de France, Syndicats départementaux de l’énergie, FNCCR, mais aussi la direction de l’UFC-QueChoisir) ont fait pression sur les communes en les menaçant de mesures de rétorsions et en leurs prédisant qu’elles seraient “hors la loi” si elles prenaient des délibérations ou arrêtés contre Linky.

Désormais, ces menaces et pressions vont être inopérantes puisque la justice administrative reconnait que, dans le sillage de Saint-Macaire (33), première commune de France à s’être engagée (dès 2015) contre les compteurs communicants (électricité, gaz et eau), les communes sont parfaitement fondées à refuser ces compteurs.

Il faut par ailleurs noter que, le 9 novembre prochain, Enedis et Linky vont subir une seconde défaite tonitruante : le Tribunal de Foix va immanquablement débouter Enedis qui a attaqué en justice un citoyen qui a aidé ses voisins à barricader leurs compteurs ordinaires afin d’empêcher la pose du Linky.

Enedis, qui sait qu’elle va perdre, a réussi par trois reprises à faire repousser l’audience, mais le jugement sera annoncé le 9 novembre et va venir compléter le succès des communes par celui des particuliers.

Malgré les menaces, les intimidations, les accusations d’être des “complotistes”, “passéistes”, etc, les citoyens ont raison de s’engager partout en France contre Linky : un programme organisé de façon totalitaire par Enedis (filiale d’EDF) avec la bénédiction des gouvernements successifs ainsi que du ministre Nicolas Hulot qui s’est prononcé pour Linky malgré le caractère totalement anti-écologique de la destruction de 35 millions de compteurs actuels en parfait état de marche.

Il est désormais inévitable et nécessaire que le gouvernement annonce au plus vite que Enedis et ses sous-traitants doivent bien entendu cesser de tromper et maltraiter les habitants, mais surtout respecter scrupuleusement le refus des Linky par les communes ou, lorsque la commune ne s’engage pas, par les particuliers.

 

Sécurité vaccinale : 130 associations demandent des comptes à l’OMS

 

Si les pouvoirs publics ne nous protègent pas, qui le fera ? C’est la question qu’on peut se poser à la lumière des griefs exprimés par 130 associations à l’Organisation Mondiale de la Santé hier.

On sait, depuis juillet dernier, que le ministère de la Santé américain (HHS) n’a pas respecté ses obligations légales en matière de sécurité vaccinale durant trente-deux ans. On doit cette révélation à l’ICAN (Informed Consent Action Network), association américaine ayant saisi la justice pour forcer le ministère à lui transmettre ses rapports sur le sujet, ce à quoi il s’était refusé pendant huit mois.

Voici pourquoi : ces documents n’existaient tout simplement pas. Pourtant, depuis 1986, la loi américaine oblige ce ministère à fournir, tous les deux ans, un rapport au Congrès décrivant les améliorations de la sûreté des vaccins.

L’obligation légale de fournir ce rapport est la contrepartie d’un énorme cadeau fait aux laboratoires pharmaceutiques par cette loi de 1986, les déresponsabilisant juridiquement et financièrement en cas d’accident vaccinal par le biais d’un fonds public – donc payé par les impôts des Américains – d’indemnisation aux victimes. Ainsi, alors que sur la période ce fonds a versé aux victimes d’effets indésirables graves post-vaccination 3,9 milliards de dollars, l’immunité juridique et économique octroyée aux laboratoires leur a enlevé toute incitation à améliorer la sécurité des vaccins – ce dont les pouvoirs publics devaient théoriquement s’assurer.

« L’HHS dépense des milliards chaque année pour promouvoir les vaccins et produit à la chaîne des rapports vantant leurs bénéfices », indique Del Bigtree, un des plaignants de l’ICAN, avant d’ajouter : « Quand, en dépit de la loi, le ministère ne prend pas la peine d’écrire un simple rapport biannuel sur la sécurité vaccinale, il y a peu d’espoir qu’il s’attelle à la tâche plus ardue de l’améliorer. »

Qu’en est-il pour le reste du monde ? Est-il mieux loti en matière d’évaluation et de limitation des risques vaccinaux ?

Absolument pas, estiment plus d’une centaine d’associations, qui viennent d’envoyer une lettre ouverte commune aux représentants de l’OMS en ce moment réunis à Rome, mais également au Parlement européen, à l’Agence européenne du médicament et à la Direction européenne pour la qualité des médicaments.

Le diagnostic est très sévère :

« Lors de votre précédente réunion, vous avez affiché l’objectif de diminuer les tests indépendants, considérés comme “redondants”, afin d’accélérer la mise à disposition de vaccins. La récente administration de 250 000 vaccins défectueux en Chine, la tragédie de la campagne pour le vaccin polio oral qui a causé plus de 450 000 cas de paralysie et de décès en Inde, les dommages du vaccin contre la dengue aux Philippines et les témoignages venus du monde entier sur l’apparition de douleurs chroniques et de paralysies après l’administration du vaccin anti-HPV démontrent, de manière tragique, que la sécurité et l’efficacité des vaccins sont de plus en plus négligées dans cette course à l’accélération des procédures de mise sur le marché et à l’assouplissement des contrôles de qualité. »

Cette initiative mondiale des associations, sans précédent par son ampleur, fera-t-elle réfléchir les responsables de l’OMS ? Il faut l’espérer. Une chose est sûre, néanmoins : plus cette lettre ouverte sera lue et partagée, plus il y a de chances qu’ils répondent à ses légitimes préoccupations.

Prenez soin de vous,
Alternative Santé

 

 

 

 

 

POURQUOI 10 MILLIONS D’ALLEMANDS BOIVENT-ILS LEUR URINE CHAQUE MATIN ?

Article sur www.justenaturo.com

  • Avant-propos du directeur de publication

 

Si vous êtes arrivé sur cette page, bravo, car cet article va littéralement à contre-courant de TOUT ce que l’on nous enseigne depuis notre berceau ! Il a été écrit par un médecin suisse, Christian Tal Schaller, qui est aussi naturopathe et un hygiéniste reconnu en France !

 

Cet article n’a pas pour but de choquer ou de créer la polémique, mais s’inscrit dans la volonté affirmée du site de communiquer, de la manière la plus pédagogique possible, sur les pratiques et outils ancestraux de santé, que l’homme utilise depuis toujours, qui fonctionnent, et qui pourraient bien vous aider !

 

J’en profite pour remercier la doctoresse en médecine, naturopathe et anthropologue, Jade Allègre, qui fut la première personne à me parler de cette pratique si naturelle de santé; Jade je t’avais pris pour une folle, mais un voyage en Inde, des rencontres clefs et quelques expériences de vie, confirmèrent largement les bienfaits de cette pratique que, par conditionnement, je trouvais alors répugnante !

 

Nouvel article sur le site GLUTEN pourquoi l’éviter ? article en anglais

 

L’arnaque du siècle aux (millions ?) de morts : la vaccination antivariolique !

Nouveau texte sur santeglobale.info, article « Vaccins, nouvelles 2018 »

« Grâce à la campagne mondiale de vaccination lancée par l’OMS, nous avons réussi à éradiquer la variole de la surface terrestre ».

Vous y avez cru car c’est une belle histoire ? Moi aussi. Le problème, c’est que c’est faux !

 

Comme le démontre la lecture de documents émanant de l’OMS elle-même, le mythe de la variole éradiquée grâce à la vaccination est le fruit d’un révisionnisme historique entretenu depuis les années 1990 par les nouveaux dirigeant de l’OMS, actuellement à la solde de l’industrie pharmaceutique vendeuse de vaccins (rappelons-nous l’affaire du vaccin contre le virus H1N1 dont la ministre française de la santé de l’époque, Roselyne Bachelot, n’hésita pas à affirmer que tous ceux qui ne seraient pas vaccinés allaient mourir)  !

 

SOIN DES YEUX

Par Gwen CLAPPE

J’ai envie de vous partager cette anecdote, que je trouve adorable,

J’étais dans le tram en rentrant de chez mon fils et sa Maman jusque chez moi, tram rempli, je suis assis à côté d’une femme d’une soixantaine d’années.
Elle me demande de lui lire l’itinéraire du tram sur l’écran à 3 ou 4 mètres de nous… je regarde puis lui dis que je suis myope et que je n’arrive pas à lire… elle ne demande à personne d’autre et je la sens stressée.
Alors je me fais un auto-soin aux yeux, mains vers la terre, puis vers le ciel, je pose mes mains sur les yeux, je sens son regard…
puis je lui lis l’itinéraire.
Elle semble intriguée mais perplexe :
– Qu’avez-vous fait? Je croyais que vous n’arriviez pas à lire à cette distance… me dit-elle avec un léger accent d’Europe de l’Est.
Je lui explique que je suis myope depuis mes 18 ans environ mais que je ne porte pas de lunettes pour que mes yeux travaillent, et que du coup je me fais des auto-soins quotidiennement, surtout quand je suis fatigué.
Et là… trop chou! Trop mignon! Elle me demande si je peux lui montrer! Je ne sais pas trop si c’est par Envie ou pour me défier mais elle était curieuse
Du coup je sentais mes mains encore chaudes et avec la moitié d’énergie qui restait… je recommence tout de même en lui expliquant (je rentrerai dans les détails une autre fois) : et Bien c’est simple j’invoque l’amour, la Santé, le bonheur et la guérison à la Terre et au Ciel, puis je pose cette énergie sur mes yeux et cela me permet de ne plus être myope quelques minutes. Je lui demande si je peux toucher son visage et elle accepte.
Je pose mes mains sur ses yeux, puis je lui demande de lire l’écran.., elle le lit !!!
Puis elle conclut : “merci! Dorénavant je ne mettrai plus de lunettes dans le tram pour faire travailler mes yeux et je me ferai la même chose que vous!”
J’adore!
Merci de m’avoir lu, cette histoire est toute simple mais me remplit de joie et je voulais la partager!
À bientôt, au plaisir et bonne soirée à tous

ALERTE !!!
L’ALOE ARBORESCENS

Potion spéciale du Père Zago
Sera interdite à la vente dès la fin octobre sur toute l’Europe

Victime de son succès, ce produit miracle millénaire que nous avons publié le 27 août dernier fait donc l’objet d’une attaque en règle de Bruxelles, probablement sur ordre de Big Pharma, voire de l’OMS.
Je rappelle qu’en plus de ses multiples applications courantes – dont non des moindres :

  • Acidose et tous troubles associés,
  • Déprime,
  • Fatigue chronique,
  • Epuisement post chimio,
  • Immunité défaillante,
  • Intoxication organique.

Surtout des milliers de personnes dans le monde ont pu guérir rapidement de leur cancer, et un nombre croissant de malades est actuellement en cours de traitement avec la Potion d’aloe arborescens du Père Zago.

Or il faut savoir qu’un cancéreux pris en charge par la médecine officielle rapporte en moyenne 150.000 € au système médico pharmaceutique… pris en charge par la sécu et donc l’impôt des contribuables – ce qui a représenté par exemple en 2017 globalement un budget de 14 milliards, cela pour des résultats médiocres qui ne respectent même pas le serment d’Hippocrate : NE JAMAIS NUIRE.
En outre, je cite une fois de plus un chiffre issu de l’OMS affichant 1,8% de moyenne de survie à 5 ans par la chimiothérapie, en général tous cancers confondus (no comment).

On comprend donc bien que :
1 – personne – sauf les malades – n’a intérêt à utiliser des traitements naturels efficaces,
2 – les trouveurs dérangeurs sont malvenus, ce qui s’est toujours vérifié par le passé au travers de nombreux exemples.

Mais la dictature sait bien que les interdictions brutales ont mauvaise presse, et pour cela elle a une solution édulcorée pour faire passer la pilule : on nous dit qu’une nouvelle réglementation sécuritaire amène à contrôler « scientifiquement » la formule du produit, ceci entraînant une suspension à la vente pour quelque temps, pour le voir réapparaître ensuite « en règle et amélioré » – sauf… qu’il ne marche plus !!!
Et c’est ce qui va se produire une fois de plus, puisqu’on nous promet que l’Aloe Arborescens du Père Zago sera libéré 3 ou 4 mois plus tard.

Notre conseil :
D’ici le mois d’octobre, faites vous un petit stock, le temps de réfléchir à comment faire pour ne pas perdre ce trésor de santé. Nous sommes à un point charnière très instable où beaucoup de choses peuvent se produire à tout moment. Des opportunités à saisir pourront se présenter d’ici là.

Rappel pour commander la potion AVANT la fin octobre

https://terre-cosmos.com/?s=aloearborescens

 

Egalement, à voir et diffuser largement en urgence

https://www.sudradio.fr/societe/pourquoi-le-glyphosate-nest-il-pas-interdit

 

 

Le grand écart du Dr Khayat

Un remarquable éditorial de Yves RASIR

 

 

 

 

Avec une semaine de recul, je n’ai pas changé d’avis:  la conversion « psychosomatique » du célèbre cancérologue David Khayat pourrait faire date, conduire à une (r)évolution historique de la médecine et la propulser vers un nouveau paradigme. Qu’un des plus grands médecins du cancer affirme désormais sa conviction intime que cette maladie peut  résulter d’un choc psycho-émotionnel, c’est déjà une rude secousse pour la science oncologique classique. Si ce même spécialiste suggère de surcroît que la vision conventionnelle de la maladie est dépassée et obsolète, c’est un véritable séisme qui est en train de se produire. Or c’est exactement ce que fait le toubib-vedette de feu Johnny Hallyday :  lors de ses apparitions télévisées, il ébranle les dogmes et expose des preuves que la compréhension actuelle du cancer ne tient absolument pas debout !  Visionnez par exemple sa récente prestation devant les caméras de France 5 (Youtube Pr Kayat :contre la peur du cancer-C à Vous)). Vous verrez qu’à plusieurs moments,  le Dr Khayat présente le cancer sous un angle très différent de celui qu’on montre généralement.  Le méchant crabe aux pinces cruelles est en réalité un prodige de créativité et d’intelligence !

En atteste notamment le mécanisme d’angiogénèse, que le cancérologue résume très rapidement. Ce mot savant désigne le processus par lequel une tumeur naissante se vascularise progressivement pour assurer son approvisionnement en sang frais, en oxygène et en éléments nutritifs. Si elle ne le faisait pas, elle ne serait qu’un amas de cellules incapables de survivre et de prospérer. Les nouveaux vaisseaux sanguins lui permettent de fonctionner comme un véritable organe et non comme une excroissance tissulaire anormale.  Ce processus physiologique est d’ailleurs identique à celui qui se produit chez l’embryon après la conception : c’est bien la preuve qu’il n’est pas anarchique ni désordonné, sinon le développement embryonnaire devrait également être qualifié de la sorte ! Ce qui est vrai, c’est que la prolifération cancéreuse peut être assimilée à un corps étranger que certaines composantes du système immunitaire cherchent à éliminer. Mais justement, c’est aussi un corps étranger que l’hôte finit par accepter et tolérer, tout comme une femme enceinte accepte d’héberger  un œuf composé pour moitié d’un ADN qui n’est pas le sien. Comme le souligne très bien David Khayat, ce sont les mêmes molécules endocrines qui interviennent dans la nidification utérine et dans l’éclosion des cancers. Elles ont pour fonction de désactiver partiellement l’immunité et de permettre  au « soi » d’abriter du « non soi » en son sein. On peut donc dire que la formation d’une tumeur est semblable à celle d’un petit  être humain dans un ventre féminin : dans les deux cas, tout se passe comme si la tolérance était planifiée d’avance. « C’est de la vie que nous combattons », s’exclame avec lucidité le cancérologue. On applaudit sa prise de conscience, mais on lui fera remarquer que le parallèle entre  embryogenèse et  cancérogenèse a déjà été fait maintes fois dans les pages de Néosanté, entre autres sous les plumes du Dr Eduard Van den Bogaert et du Dr Olivier Soulier.

Ne tirons cependant pas sur le pianiste qui découvre la partition. Non content d’apercevoir une logique vitale dans le processus cancéreux, le Dr Khayat a le mérite de bouter le feu à deux préjugés bien ancrés dans sa discipline médicale. Le premier d’entre eux consiste à nier que le stress soit cancérigène parce que les événements stressants sont très minoritairement  suivis de la maladie. Ben oui, et alors ? Ce que les études montrent, ce n’est pas tant le caractère pathogène des chocs existentiels en tant que tels – elles sont à cet égard contradictoires et peu concluantes – mais bien leur impact émotionnel : lorsqu’un individu est socialement isolé et/ou qu’il est doté d’une personnalité introvertie, il court beaucoup plus de risque de déclencher un cancer et d’en mourir. En d’autres mots, c’est la façon de ressentir les événements et de gérer les émotions qui président à leur somatisation, et c’est exactement ce qu’a découvert le Dr Hamer au siècle dernier. Grâce à Khayat, on peut espérer que la science médicale cherche dorénavant les clés perdues  dans la pénombre, là où elles sont,  et non au pied du réverbère. Le deuxième a priori que le professeur propose d’abandonner, c’est celui de la linéarité oncogénétique. La doxa actuelle veut que les cellules cancéreuses se multiplient linéairement, à un rythme régulier répondant aux principes de l’arithmétique. Or ce n’est pas vrai : la cancérisation peut très bien être non-linéaire, c’est-à-dire progresser de façon irrégulière,  à cadence très variable, lente ou fulgurante. Comme le note très justement Khayat, nous avons tous en nous des cancers débutants qui ne vont pas dégénérer. Inversement,  il est  prouvé que des tumeurs peuvent atteindre un stade invasif quelques mois seulement après un dépistage négatif. La théorie officielle d’une pathologie progressant à bas bruit pendant des décennies est bonne pour la poubelle.

Ce qui est  dommage, c‘est que l’auteur de « Vous n’aurez plus peur du cancer » a visiblement peur de faire le ménage. Sur le plateau de « C’est à vous », Il parvient dans la même minute à contester l’évolution linéaire du cancer et à prétendre qu’une tumeur mammaire met 25 ans à se développer ! Que cette contradiction cocasse ne saute pas aux oreilles de la journaliste est assez pathétique car tout le monde peut se rendre compte de l’incohérence des propos tenus. Dans cette même émission, le déroutant David Khayat parvient également à décrire le cancer comme un escadron de la mort et, l’instant d’après, comme une manifestation de la vie : faudrait choisir, non ? De toute évidence, le chouchou des médias navigue à hue et à dia, est assis entre deux chaises et ne parvient pas encore à intégrer ce qu’il a compris. Il voit bien que la terre est ronde mais s’entête toujours à la considérer comme plate. Il est aux prises avec ce que les psychologues appellent la « dissonance cognitive », autrement dit la tension interne entre des pensées incompatibles. Il perçoit bien que ses croyances anciennes sont fausses mais n’ose pas encore se l’avouer et l’avouer urbi et orbi. C’est trop dur d’admettre 43 années d’égarement.  Par compassion, nous aimerions lui faire lire le  mensuel Néosanté  d’octobre 2017, un numéro dans lequel le Dr Robert Guinée dressait l’inventaire des failles et des absurdités de la cancérologie contemporaine. La lecture de ce seul dossier pourrait l’aider à se libérer définitivement de connaissances caduques.  Mais faisons confiance au temps : tout comme son équivalent corporel, le grand écart intellectuel est intenable dans la durée. On ne peut pas rester crédible en continuant à proclamer une chose et son contraire. S’il est une solution de survie, le cancer n’est pas à traiter en meurtrier. Si sa causalité est émotionnelle, ses facteurs de risques ne sont pas si délétères qu’on le dit. Les approches préventives et curatives doivent être complètement revues. David Khayat est à la croisée des chemins et je suis confiant qu’il va prendre le bon. Avec lui, le rôle de l’esprit arrive enfin dans la lumière. Le plus réputé des cancérologues français déclare désormais que les émotions, « ça joue avant,pendant et après » le cancer. Et il martèle que cette maladie prospère lorsque la tristesse et le désespoir se conjuguent à la solitude. L’ère du déni s’achève et les sorties médiatiques du Dr Khayat en sonnent le glas. Vivement la suite !

 

 

 

VIDEOS

Enfin du rire !!!!,

Cliquez sur le lien:

https://player.vimeo.com/video/122735769.

 

 

 

Pour ceux qui pensent que la position radicale contre la vaccination est déraisonable, plutôt que de vous repaître des fadaises de « télémensonges », écoutez et réécoutez Serge Rader ce pharmacien hautement spécialisé qui nous sert une avalanche de données catastrophes documentées sur cette imposture criminelle imposée d’une manière de plus en plus faschiste par les serviteurs des intouchables lobbies pharmaceutiques…29 minutes qui décoiffent.

 

https://www.youtube.com/watch?v=lRsF-UOR-T0

 

POUR RECEVOIR GRATUITEMENT UN LIVRE, DES AUDIOS, DES VIDÉOS, ARTICLES INÉDITS, DIVERS CADEAUX et de nos nouvelles.

Inscrivez-vous en cliquant sur les liens de nos sites ci-dessous

www.santeglobale.info
www.jeanmariemuller.ch

Pour recevoir également de nombreuses informations sur la santé, le bien-être et sur des outils thérapeutiques

Inscrivez-vous en cliquant le lien ci-dessous

http://www.myhippocrate.net/sante-globale/

Et puis ne manquez pas nos vidéos sur youtube tal schaller et youtube santeglobale11

Allez aussi voir nos formations sur santeglobale.info

Découvrez nos livres, CD et DVD sur santeglobale.info/boutique… et vous y trouverez de merveilleux cadeaux de Noël à préparer en avance !! Quoi de mieux que d’aider vos proches à progresser vers la santé et l’autonomie afin de participer joyeusement à la NAISSANCE D’UNE HUMANITE CONSCIENTE ?

 

 

 

 

 

 

 

 

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info