Newsletter du 17 Novembre 2017

  • FORMATIONS EN RIGOLOGIE
  • NOUVEAUX ARTICLES SUR LE SITE
  • SORTIR DE LA CONSOMMATION
  • LIVRE VACCINS, OUI OU NON ?
  • VACCINS A L’ASSEMBLEE NATIONALE FRANCAISE
  • GRIPPE : LES RAISONS CRIANTES POUR NE PAS SE FAIRE VACCINER
  • VACCINS OBLIGATOIRES :LETTRE DU PROFESSEUR FOUGEROUSSE
  • STUDY FINDS A SUBSTANTIAL “VERY STRONG” LINK BETWEEN GMOS & MULTIPLE DISEASES
  • CANCER DE LA PROSTATE
  • YOUR FIRST CONTACT
  • CAMPING PARADIS EN… ARABIE SAOUDITE
  • 0PERATION HALAL
  • COMPTEURS LINKY
  • LE MYSTERE EBLOUISSANT DES « PERSONNALITES MULTIPLES »
  • LES NOUVEAUX MEDICAMENTS CONTRE LE CANCER NE GUERISSENT PAS PLUS QUE LES ANCIENS
  • LIVRE : LE CRIME VACCINAL
    ONDES ELECTRO-MAGNETIQUES
  • TROUVER DU TRAVAIL EN FRANCE ?
  • ETRE MOI-MEME
  • VIDEOS

Vous n’êtes pas libre d’être vous-même 
tant que vous permettez à qui que ce soit d’autre
d’être une autorité pour vous,
ou si vous essayez d’être une autorité
pour qui que ce soit d’autre.

(Paul Ferrini)

Newsletter 17.11.2017

Chers amis,

nous, Johanne et Tal, sommes à Madagascar jusqu’au 4 février 2018. Pendant notre absence, nous resterons proches de vous par la magie d’internet et vous nous verrez sur vos écrans ! Nous conseillons à ceux qui veulent être en contact de se doter d’un smartphone car ces appareils permettent de communiquer gratuitement dans le monde entier sur viber, line, whatsapp ou skype. Et bien sûr, si vous avez un tel appareil, protégez-vous des ondes nocives avec la pastille Bio-shield de Jacques Surbeck (voir article ci-dessous) ou avec les Powerstrips Forevergreen (voir article Patchs Forevergreen sur santeglobale.info/boutique)

Gwen et Jean Marie seront là pour assurer les formations en cours et assurer le suivi de nos actions communes.

Nous, Johanne et Tal, sommes partis heureux car tout ce que nous avons fait ces derniers temps a magnifiquement fonctionné et nous voyons avec joie de plus en plus de gens s’éveiller et devenir responsables de leur vie. Et nous sommes contents d’aller participer à plusieurs projets de développement positif à Madagascar, ce grand pays aux paysages superbes et aux habitants chaleureux, mais, hélas, frappé par une grande pauvreté, malgré des richesses réelles mais ne bénéficiant qu’à une infime minorité de nantis. Si vous voulez venir aider les malgaches d’une manière ou d’une autre, comme le font déjà plusieurs personnes qui nous rejoignent là-bas, vous serez toujours le bienvenu. De même si vous voulez apporter de l’aide financière car même de petites sommes peuvent faire de vrais miracles dans un pays aussi démuni !

Notre formation par internet  Comment tout guérir vient en aide à tous ceux qui, ne pouvant se déplacer pour un stage, voient Johanne, Tal, Gwen et Jean Marie débarquer chez eux, par la magie d‘internet, pour leur enseigner pendant quatre heures les secrets de la guérison holistique ! Nous avons eu de nombreux échos de personnes qui, grâce à cette « formation à domicile » ont pu sortir de la passivité et d’un sentiment d’impuissance devant la maladie pour commencer avec enthousiasme leur apprentissage de la santé holistique. C’est vraiment génial !

De plus notre  Club des Humains Conscients attire ceux qui veulent être encadrés dans leur démarche vers la santé et la liberté intérieure. Cette initiative vraiment novatrice est au service de tous ceux qui veulent avancer vers une vie toujours plus consciente et plus rayonnante  !

Plus d’information : http://leclubdeshumainsconscients.com/

Notez que Johanne, Gwen et Jean Marie sont très actifs sur facebook et leur audience grandit sans cesse.

Nous organiserons bien sûr des stages en 2018 et vous en serez avisés dans les prochaines newsletters.

Pendant notre absence, la boutique du site santeglobale.info ne fonctionnera que pour les téléchargments de CD. Pour les livres, commandez sur Amazon en vous rappelant que nos livres font des cadeaux de Noël vraiment utiles car ceux qui le recevront pourront grâce à eux améliorer leur vie quotidienne sur tous les plans !

Signalons encore que nous sommes enthousiastes des produits FOREVERGREEN. Si cette société à envoyé 60 millions d’enveloppes de powerstrips dans le monde en trois ans, c’est la preuve que cela donne des résultats remarquables ! N’hésitez pas à lire l’article très détaillé Patchs Forevergreen (sur la boutique de www. santeglobale.info) puis à nous contacter pour rejoindre la « famille Forevergreen », cette société qui ouvre la porte vers un monde apportant la santé physique à tous ceux qui souffrent et la santé financière à tous ceux qui veulent devenir des auto-entrepreneurs dans le domaine du bien-être. Ne laissons pas notre futur dans les mains de Big Pharma ! Collaborons ensemble pour le bien de tous les êtres humains avec des produits naturels qui soutiennent nos cellules dans leur travail d’auto-guérison. Notre parrain, Xavier Barbay, peut être fier d’avoir créé un réseau de plus de 90.000 personnes dans plusieurs pays, un réseau sans cesse dynamisé par les témoignages bouleversants de gens dont la vie a changé grâce aux patchs et autres produits de Forevergreen !

En France, le débat sur les vaccins devient de plus en plus chaud avec la nouvelle loi qui sacrifie les nouveaux-nés sur l’autel du profit des multinationales…Les rubriques ci-dessous vous aideront à comprendre les enjeux de cette gigantesque manipulation des foules….

 

FORMATIONS EN RIGOLOGIE

Nous vous recommandons chaleureusement cette formation remarquable créée par Corinne COSSERON, qui est co-auteur, avec Tal SCHALLER et KINOU-LE-CLOWN du grand classique Le rire une formidable thérapie, un livre-clé pour comprendre les innombrables bienfaits du rire sur la santé.

La rigologie est la seule formation au monde qui forme de véritables professionnels de la joie de vivre sachant appliquer au secteur médico-social, à l’enseignement et aux entreprises un protocole unique, précis et efficace issu du travail de plus de quinze ans d’une équipe aussi rigoureuse que passionnée.

L’originalité de la rigologie est d’être une discipline psychocorporelle ludique, totalement interactive, permettant de se connecter à sa profondeur de manière légère et toujours authentique.

Renseignements : Chantale au 06 25 706 936 et site www.ecolederire.org

 

Deux nouveaux articles sur SanteGlobale.info

ALUMINIUM dans les vaccins : 13 ans d’alertes et de déni des autorités

Un document passionnant qui montre comment des faits graves et prouvés par des études incontestables sont volontairement ignorés par les pouvoirs publics, qui défendent les intérêts des multinationales au détriment de la santé publique.

Comment pouvons-nous faire confiance à des politiciens aussi corrompus qui, au lieu de s’informer, dénigrent les chercheurs qui osent pense hors de la « pensée unique » colportée par les medias ?

Lire la suite 

AMAROLI ou Urinothérapie, résumé

Tout savoir sur cette extraordinaire thérapie gratuite et sans effets secondaires connue et pratiquées par des millions d’allemands, d’indiens, de chinois et d’autres pays moins sclérosés mentalement que le France !

Lire la suite

SORTIR DE LA CONSOMMATION

PIERRE PRADERVAND : extrait de sa dernière newsletter

Récemment sur le train j’ai vu un T-shirt avec l’inscription pour la moins étonnante: «Everything is not enough» (tout n’est pas assez!). Nous vivons dans une société qui a depuis longtemps dépassé la décence et surtout l’intelligence élémentaire dans le domaine de la consommation. Dans de grandes conférences internationales nos gouvernements proclament à qui veut l’entendre l’impératif de limiter le réchauffement de la terre et la surconsommation des ressources et de retour chez eux, se réjouissent des taux de croissance économiques. De grandes chaînes de supermarchés que vous connaissez toutes proclament tout ce qu’elles font pour l’environnement et utilisent les derniers trucs du marketing pour nous faire acheter toujours plus de choses dont nous avons de moins en moins besoin. Nos désirs sont titillés sans cesse au point de nous faire croire que toujours plus n’est jamais assez. J’ai dû récemment abandonner malgré moi mon « vieil » i-phone 4 car je ne pouvais plus recevoir de Whatsapp – Apple a cessé de mettre à jour les systèmes sur les « vieux »modèles.

Et au niveau individuel, nous sommes programmés à notre insu pour consommer toujours plus. Le vieil adage de Lao-Tseu, « Celui qui sait qu’il a assez est riche » une des plus importantes affirmations de la sagesse humaine (et qui me donne une profonde sérénité depuis de nombreuses années) serait conçu comme dangereusement subversif par tout chef des ventes qui se respecte. On ne trouve pratiquement plus de publicités sans visages souriants dont le message subliminal est d’une transparence évidente: Consommez et vous serez heureux ! Le 2è message subliminal moins évident mais beaucoup plus pervers est: si vous ne souriez pas constamment alors que vous avez la surabondance de tout, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez vous.
Toutes nos sociétés sont soumises au vieil adage vulgarisé par Benjamin Franklin: « Time is money » (le temps, c’est de l’argent), car plus vous réussissez à produire dans un laps de temps qui diminue sans cesse, plus vos bénéfices augmentent. Il faut toujours être plus performant, plus productif, plus rapide dans tous les domaines. Qu’importe que les « burn out » touchent toutes les professions – j’ai un cher ami psychiatre à Zürich en burn out depuis six mois, lui qui est censé soigner les autres pour ce problème !

Voyez les stages de Pierre sur https://vivreautrement.org/

 

Livre : Vaccins, oui ou non ?

Pour la première fois les analyses et les photos au microscope électroniques des substances contenues dans les vaccins.

Stefano Montanari, Antonetta M. Gatti et Serge Rader.

Un livre VRAIMENT REMARQUABLE !!

Quelques extraits :

Immunité de masse : « Il n’existe aucune preuve que le chiffre de 95 % de couverture vaccinale auquel on se réfère avec insistance comme seuil de sujets vaccinés à atteindre soit celui en-dessous duquel on risque la recrudescence de maladies de façon épidémique. Il n’existe pas de justifications basées sur des faits, tout est relégué à l’opinion, position qui bien qu’abondamment pratiquée, ne trouve pas de terrain légitime au niveau scientifique où tout doit être rigoureusement démontré. Et des pays comme l’Autriche, jouissant d’une couverture vaccinale décidément inférieure à ces valeurs déclarées critiques ne présente pas de situations dignes d’une quelconque alarme ».

« La perception des vaccins d’une grande partie de la population est très discutable. Si ceux-ci sont convaincus qu’une vaccination immunise d’une maladie déterminée, nous ne comprenons pas la prise de position de parents d’enfants vaccinés qui ne voudraient pas voir scolarisés ceux qui ne le sont pas. En effet, si mon enfant est protégé, je n’ai rien à craindre des autres. Si je le crains, c’est que je n’ai pas confiance dans la protection. »

Microbiote intestinal : « Dans notre intestin grêle et notre colon vivent en parfaite et indispensable symbiose avec notre corps plus de deux kilos et demi de bactéries, soit 40.000 milliards (autant que nos cellules) réparties en mille espèces et sept cent souches. Nous avons donc l’habitude de cohabiter avec une infinité de bactéries, de virus et bien d‘autres, parmi lesquels de nombreux sont potentiellement pathogènes. C’est de contact rapproché durant des millénaires et répété génération après génération qui a mis en place une cohabitation pacifique ou pour le moins tolérable entre nous et ces formes de vie (ou « aux marges de » la vie », comme c’est le cas des virus) qui, si affrontée  sans la prédisposition immunitaire, pourraient produire des désastres. Or, lorsqu’on prend des antibiotiques ou qu’on se fait vaccine, cela perturbe ce microbiote, avec des conséquences que l’on ne mesure pas toujours. »

Vaccinations de masse : « Les vaccinations sont généralement administrées à l’aveuglette, sans que personne ne s’assure si la pratique est nécessaire. On ne contrôle pas si celui qui recevra le vaccin est allergique ou sensible à un ou plusieurs composants du produit, chose par ailleurs impossible à mettre en pratique, pour la bonne raison que tut ce qui se trouve dans les vaccins n’est pas communiqué et que le médecin ne dispose pas des informations pour se rendre compte de l’état du sujet au point de vue allergologique. Bref, le vaccin s’administre, et à la grâce de Dieu ! 

Substances contenues dans les vaccins :   Glutamate monosodique, phénoxyétanol, gélatine animale (d’origine bovine ou porcine), thiomersal, aluminium, squalène, antibiotiques, protéines de l’œuf, glyphosate, la liste est longue ! « Cela enlève la possibilité au médecin de se rendre compte s’il est en train d’administrer des substances qui pourraient rendre le receveur allergique ou sensible. Il ne sera pratiquement jamais possible de savoir ce qu’on est vraiment en train d’exécuter quand on vaccin un nouveau-né, étant donné qu’il n’a pas pu être au préalable en contact avec les composants variés du vaccin. »

Les auteurs italiens ont trouvé des particules solides et inorganiques dans de nombreux vaccins. Ils disent : « Au premier abord, il nous a parut impossible qu’un vaccin, médicament que nous avions été habitués à considérer avec un respect quasi religieux, pouvait être pollué d’une manière aussi grossière. Et les caractéristiques des particules nous indiquaient une possible attaque de la part des macrophages et la formation de granulomes de corps étranger. D’où viennent ces substances ? Nous en parlâmes avec quelques responsables de sociétés productrices de vaccins et leur réaction fut la négation de nos découvertes, du moment que le processus industriel était validé. En fait une réaction en partie ingénue et en partie cynique. Dans de nombreux vaccins, nous avons trouvé la présence effective, pourtant déclarée nulle part, de particules de zinc, aluminium, silicium, phosphore, chlore, calcium, titane, tungstène, soufre et fer !

Les producteurs de vaccins avertissent qu’ils ne doivent pas être administrés à des sujets allergiques à un ou plusieurs composants du vaccin. Mais comment est-il possible d’anticiper des réactions allergiques à des particules non reportées dans la composition ? »

Efficacité des vaccins : « Du point de vue pharmacologique nous pouvons sereinement affirmer que, comme n’importe quel produit médicamenteux, les vaccins ne sont pas efficaces dans tous les cas. Celui qui trompe son prochain en lui promettant une invulnérabilité systématique après l’administration d’une vaccination commet un acte qu’il est impossible de ne pas qualifier d’escroquerie.

Il suffit de lire les notices accompagnant les vaccins, chose que ne fait apparemment que le typographe qui les transcrit pour l’impression, pour trouver une longue liste d’effets secondaires, autisme compris, bien que cela soit bizarrement nié dans tous les sièges institutionnels et par les nombreux moyens de l’information médicale. Quand on réussit à obtenir un commentaire sur ces listings, la réponse est que les industries veulent seulement se protéger, réponse constituant une offense pour l’intelligence de qui la reçoit : il est impossible de ne pas se demander pourquoi on devrait prendre des précautions contre un risque s’ il est inexistant. »

Responsabilité du vaccinateur : « Depuis quelque temps, certains ont demandé au vaccinateur de souscrire un document dans lequel il assume toutes les responsabilités civiles et pénales de son acte, mais la réaction ne peut être que le refus. Il ne peut en être autrement, car, malgré toutes les assurances transmises du ministre de la Santé jusqu’à l’infirmier, les vaccinations sont notoirement non dépourvues de risques et, tant qu’il s’agit de bavarder, il y a toujours de volontaires mais quand il s’agit d’être responsable, les choses changent drastiquement d’aspect. D’ailleurs, récemment, en Autriche, des médecins scolaires refusèrent de vacciner ca leur responsabilité pénale peut être désormais engagée. »

Des questions sans réponse : « Quelle possibilité pour un nouveau-né de contracter une hépatite B si la mère n’est pas infectée ou s’ il n’a pas besoin de transfusion ?

Quelle possibilité de contracter des maladies désormais disparues ou d’une rareté absolue et pourtant l’objet constant de vaccinations ? Est-il correct de faire croire au public que la vaccination protège toujours et dans tous les cas d’une maladie déterminée ? Quelle est l’éthique de taire l’existence des effets collatéraux des vaccins, des effets indésirables pourtant rapportés par les producteurs eux-mêmes ? Pourquoi les vaccins ne subissent-ils pas les contrôles imposés par la législation à tous les médicaments ? »

Le livre montre de manière détaillée comment les politiciens disent vraiment n’importe quoi pour imposer les vaccinations, montrant que  leurs intérêts sont ceux des multinationales plutôt que ceux de la population. Il montre aussi l’incohérence des politiques vaccinales qui varient d’un pays à l’autre : un vaccin obligatoire dans un pays peut être interdit dans un autre !

En conclusion les auteurs citent la déclaration faite en 1980 par le professeur Jean Dausset, immunologiste, pris Nobel de médecine pour sa découverte du système HLA, c’est-à-dire du complexe majeur d’histocompatibilité humaine, déclaration que les tenants de la vaccination écartent sciemment du sujet : «  La vaccination des enfants contre toute une série de maladies pourrait bientôt être une pratique du passé ».

Les nombreuses découvertes dont il a été l’initiateur et qui se sont multipliées depuis sa disparition en 2009 devraient déboucher sur

-une ré-évaluation du phénomène vaccinal,

-la nécessité d’une information objective des citoyens et, par voie de conséquence :

-la nécessité de laisser à chacun le libre choix de se faire vacciner ou  non !

NB de Tal : Ces propos vont dans le même sens que l’interview du professeur Romain Gherardi, qui affirme que la toxicologie des adjuvants vaccinaux, notamment l’aluminium, n’a pas encore été faite de manière correcte et qu’affirmer qu’ils ne causent pas de problèmes est une affirmation totalement dénuée de toute approche scientifique.

Il montre la négligence des autorités sanitaires, qui sont inféodées aux multinationales et refusent de se pencher sur la question. Pour lui, la difficulté vient du fait que les multinationales des vaccins ont gagné 6 milliards de dollars en 2006, 42 milliards en 2017 et qu’elles veulent en gagner 100 milliards en 2025 ! Alors quand on leur dit que vacciner un nouveau-né est une aberration totale puisque son système immunitaire ne fonctionne pas encore… elles s’en fichent ! Le profit justifie tout, et tant pis pour notre santé !

Et la découverte, décrite dans le livre Vaccins, oui ou non de ces particules non déclarées pose un problème fondamental : s’agit-il de produits toxiques mis en place dans les vaccins de manière délibérée ou d’artefacts ? Dans les deux cas, ces particules font exploser le mythe de l’innocuité des vaccins. Plus personne ne pourra dire que les vaccins ne sont pas de vraies bombes, des « armes de destruction massive ». Le titre de mon livre Vaccins un génocide planétaire ? est d’une brûlante actualité !

Par ailleurs le journal MORPHEUS cite les travaux de Judy Mikovits (décrits dans son livre Plague (La peste) :la vérité sur les rétrovirus, la narcolepsie, l’autisme et autres maladies) qui prouve que 30% des vaccins sont contaminés par des gammarétrovirus venant des souris utilisées pour la recherche et qui peuvent être à l’origine de nombreuses maladies. Elle conclut : « Quand la science certifie que les vaccins sont sûrs et efficaces, ce n’est nullement une conclusion scientifique. Il s’agit d’un slogan marketing. »

Aux Etats-Unis, le pays le plus vacciné du monde, 54% des enfants souffrent de maladies chroniques, dues en grande partie aux vaccins, et on y vaccine les femmes enceintes, alors même que les notices qui accompagnent ces vaccins reconnaissent que « leur sécurité et leur efficacité n’ont pas été prouvées ».

Tout le problème est là : si quelqu’un dit que la ville de Berne, capitale de la Suisse, n’existe pas, il lui faudrait apporter quelques preuves de ses dires !

Celui qui affirme que les vaccins sont efficaces, sans danger et sans effets secondaires, devrait avoir quelques preuves scientifiques, mais, hélas pour lui, ces preuves n’existent pas. La vaccinologie n’est pas une science mais une religion qui s’appuie sur des dogmes surrannés, aussi périmés que la « Terre plate » du Moyen Age. Depuis Pasteur, qui croyait que la guerre contre les microbes allait apporter la santé, les recherches en immunologie ont montré que l’immunité est une affaire individuelle et que ce qui est utile à l’un n’est pas utile à l’autre. Par conséquent tout mesure appliquée à tous sans discrimination est une aberration, un non sens, puisque chaque individu est différent des autres. La médecine ne peut être qu’une pratique qui tienne compte de chacun dans son individualité spécifique. Donner à tous le même produit est une affaire de marketing, une sorte de dictature, pas de santé !

Les vaccins oui, les adjuvants aluminiques, non ! Pr Romain Gherardi

Les vaccins oui, les adjuvants aluminiques, non ! Pr Romain Gherardi

14 pays sur 29 en Europe (dont le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège, le Danemark, la Suède, la Finlande, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Luxembourg, l’Islande, l’Espagne),  n’ont pas décrété l’obligation vaccinale, ils se contentent de recommander les vaccins…. grosse nuance !

http://www.neosante.eu/la-liberte-des-vaccinations-en-europe/

VACCINS A L’ASSEMBLEE NATIONALE FRANCAISE

Il ne s’agit pas de débattre mais de vacciner !

Le vote en première lecture à l’Assemblée nationale sur l’obligation vaccinale a eu lieu.

Quels étaient les positions du débat entre parlementaires?
D’un côté la force : le gouvernement, représenté par la Ministre de la santé (Madame Agnès Byzun), le rapporteur général du texte (un neurologue) et la majorité.

Tous les députés qui ont pris la parole au nom de ce groupe sont extrêmement sûrs d’eux. Ils semblent penser que la science est avec eux, le progrès est avec eux, le peuple est avec eux.

Ce groupe est favorable à la coercition vaccinale pour le bien de tous. Selon ces députés, il existe des cas de personnes non vaccinées qui meurent de maladies alors que les cas de victimes de vaccins sont rares et peu documentés.

Leur position pourrait se résumer par cette déclaration député Sylvain Maillard : “Il ne s’agit pas de débattre, mais de vacciner !”

Pour être totalement honnête avec ce groupe, citons un député, moins affirmatif. M. Gilles Lurton explique : “(…) je trouve que nous communiquons très mal sur ce sujet. Nous sommes tous assaillis de messages argumentés contre la vaccination, auxquels, en attendant une campagne pour la vaccination qui sera lancée prochainement, nous ne savons pas répondre. Le gouvernement doit faire un très gros effort sur ce sujet.”

En clair, il votera “pour” bien qu’il n’ait aucune idée de ce que pourquoi on lui demande de voter ! Il est loin d’être le seul dans ce cas là.

De l’autre, le doute : Quelques députés tentent de résister. Ils ne s’opposent pas aux vaccins (surtout pas). Mais ils craignent la méfiance du public ou bien ils rejettent la notion d’obligation vaccinale assortie de sanctions lourdes.

Au fil de la discussion et des assauts des autres députés, on voit qu’ils reculent.

Ainsi, Madame Caroline Fiat demande à ses confrères en début de discussion :

“Avez-vous conscience que la décision de l’extension vaccinale de trois à onze vaccins, sans véritable consultation préalable, au mépris de la démocratie la plus élémentaire, vient ébranler l’opinion publique ? Cette précipitation du gouvernement à agir questionne même les défenseurs de la vaccination – dont nous sommes –, pourtant bien conscients de l’enjeu de santé publique qu’elle représente.”

Une autre député courageuse, Madame Blandine Brocard, ajoute :

“Ce sujet touche à la santé de nos enfants et de nos petits-enfants, notamment des nourrissons. La question, très sensible pour nos concitoyens, exige un vrai débat de qualité, mais ce débat n’a eu lieu ni devant nous ni devant les Français.

Nous entendons s’exprimer des voix pour : des médecins, des experts, des hommes et des femmes politiques convaincus, de bonne foi, des bienfaits d’une vaccination généralisée et imposée. Nous entendons aussi des voix contre : d’autres médecins, d’autres chercheurs, qui peuvent émettre des doutes sur les effets secondaires de tel ou tel vaccin, ou mettre en avant un risque non prouvé mais constaté, comme celui inhérent à l’aluminium, entre autres. On a donc des pour, des contre, mais pas de débat entre les deux parties.

Elle précisera, un peu plus loin :

On parle de solidarité, de protection de ceux qui ne peuvent pas être vaccinés, mais qu’en est-il du vaccin antitétanique, parfaitement égoïste ?Quant à la rougeole, on a beau être vacciné, on peut quand même être porteur du virus, donc susceptible de le transmettre. Ne mélangeons donc pas tout : procédons posément, vaccin par vaccin, sans cacher les effets secondaires que certains sont susceptibles d’avoir et pas d’autres, de même que certains comportent des adjuvants aluminiques tandis que d’autres n’en ont pas !

Cet argument est central et j’y reviendrai un peu plus bas. Après quelques tours de passe-passe entre les députés, interviendra le témoignage d’une députée également mère de famille, qui n’ayant pas fait vacciner un enfant, l’a perdu. Ce témoignage fait mouche.

Notre courageuse Madame Brocard y répondra, tout de même, mais en hésitant :

“Il est un peu difficile de reprendre la parole après ce que vient de dire notre collègue. Certaines personnes affirment – je ne sais pas, encore une fois, mes interventions montrent mes doutes, parce qu’on entend dire beaucoup de choses – qu’elles ont fait vacciner leurs enfants et que ceux-ci ont subi des effets secondaires.

Ont-elles raison ou tort ? Je n’en ai aucune idée. Mais peut-on balayer tous les doutes d’un revers de main ? Un tiers du collège des médecins considère qu’il y a peut-être un problème avec les adjuvants aluminiques dans certains vaccins. Là non plus, je ne sais pas, mais ce sont des affirmations qui me posent question.”

Dans ces débats, notons également les positions de Messieurs Nicolas Dupont-Aignan et Alexis Corbière, plutôt opposés politiquement, mais qui, dans ces débats, ont trouvé un ennemi commun : l’industrie pharmaceutique. Ils s’interrogent sur le pouvoir des laboratoires et leur responsabilité par rapport à leur irresponsabilité en cas de dommage vaccinal subi. Madame Danièle Obono va dans ce sens également

Et le gagnant est…
A l’issue de ces débats déséquilibrés, le vote reflète le rapport de force existant :

  • Nombre de votants : 75
  • Nombre de suffrages exprimés : 66
  • Majorité absolue : 34
  • Pour l’adoption : 63
  • Contre : 3

C’est une nette victoire pour la coercition et l’industrie pharmaceutique.

Pourtant, les éléments de discussion portés au débat montrent que la société civile et les associations se sont bien battues. Car la plupart des éléments saillants et délicats du débat sont venus des courriers envoyés et des questions posées par les citoyens aux députés de leurs circonscriptions.

Certains députés, du reste, se sont plaints d’avoir reçu tant d’information de la part de leurs électeurs !

A ce sujet, je tiens à saluer le bon travail fait, dans l’urgence, par la journaliste Senta Depuydt. Elle a envoyé aux députés un document de synthèse, bien référencé, reprenant les points d’interrogation que l’on peut avoir sur l’obligation vaccinale.

On peut ne pas être d’accord avec elle, mais on ne peut pas lui reprocher de manquer d’arguments documentés !

Parmi ces points, l’un des plus marquant à mes yeux est le fait que la rougeole continue à être transmise et contractée par des populations vaccinées.

Ainsi une étude de 1987 (déjà !) rapporte la survenue d’une épidémie de rougeole dans une école au Texas. 14 élèves vaccinés ont contracté la maladie sur 1800 élèves. Et pourtant 99% des élèves étaient vaccinés et 96% d’entre eux disposaient des bons anticorps.

Quelles conclusions tirer de cette étude ? 

Qu’il est impossible à l’heure actuelle d’éradiquer la maladie,

Que même vacciné les enfants ne sont pas à l’abri de la rougeole, (Sans compter qu’une petite partie des élèves vaccinés ne disposaient pas des anticorps ! Puisqu’il y a 99% de vaccinés et 96% des élèves disposant des anticorps, même si la différence est ténue.)

Que même avec un taux de couverture vaccinale maximale, la maladie continue à se propager et à se déclarer.

Cert argument remet évidemment en cause la notion de solidarité vaccinaleet la culpabilisation des parents qui va avec ! Une fois plus la réalité scientifiques est plus complexe et moins maîtrisée que ce que l’on veut nous faire croire.

D’autres cas d’enfants vaccinés ont été répertoriés en Suisse par exemple (article ici) ou encore aux Etats-Unis ici.

Enfin, vous pouvez d’ores et déjà noter qu’une journée d’action pour la liberté vaccinale, et surtout contre cette loi d’obligation est prévue le 25 novembre 2017.

Sans plus attendre donc, je vous laisse découvrir le texte de Senta Depuydt.

Bonne lecture,

Augustin de Livois

Texte de Senta Depuydt à l’attention des députés français :

A lire avant de voter la loi sur l’extension de l’obligation vaccinale.

L’obligation vaccinale n’est pas une nécessité de santé publique. Tandis que la Suède a déclaré cette pratique inconstitutionnelle plus tôt dans l’année, Angela Merkel vient de se prononcer contre une telle mesure et rappeler l’importance du libre-choix des citoyens.

Effets secondaires  non rapportés et dommages neurologiques graves pour les vaccins soumis au vote de l’Assemblée.

ROR (Priorix – GSK)

Une collaboration Cochrane de 2012 souligne le caractère « largement inadéquat» des tests d’évaluation de sûreté, après avoir constaté que le vaccin ROR augmentait le risque de méningite non infectieuse (aux conséquences parfois létales) par 14, même si certaines études parlent d’un risque multiplié par 25 (études concernant 15 millions d’enfants). (1)

Vaccins combinés : Infanrix Hexa (GSK) + Prevenar (Wyeth – Pfizer).

Le risque de dommages neurologiques graves liés à l’administration simultanée de ces deux vaccins est multiplié par 3 ! (2)

Infanrix hexa (Hexavalent GSK)

Le rapport de suivi de 2011 de GSK  à l’AEM  a dénombré plus de 825 effets secondaires : 503 effets secondaires, dont 56 effets secondaires graves, n’avaient pas été déclarés avant la mise sur le marché du vaccin. (3)

En outre, « seuls 1 à 10% des effets secondaires graves seraient rapportés » d’après notamment la Revue du praticien  (4, 5).

Il est urgent de mener une évaluation sérieuse de la sécurité des vaccins pédiatriques, notamment les risques de dommages neurologiques graves. Sinon, il est impossible de déterminer une quelconque balance bénéfices/risques.

3. Décès par vaccins pédiatriques

Hexyon – Hexavac (Sanofi)

Mis sur le marché en 2000 et retiré en 2005 suite à une augmentation élevée du nombre de décès dans les deux jours suivant la vaccination. (6)  Le vaccin Hexyon qui le remplace semble être identique à part un taux d’aluminium plus élevé. Est-il plus sûr ?

Infanrix Hexa :

– D’après le rapport de suivi de 2011, on peut dénombrer 73 cas de décès depuis la mise sur le marché du vaccin en 2000. (7, 8).

– Un nombre de décès, pourtant signalés dans le 16ème rapport de suivi de GSK à l’Agence européenne du Médicament, ont disparu de la « comptabilité » du 19ème rapport.  En minimisant ainsi le risque de décès suivant la vaccination, le rapport contrevient à un devoir de transparence. Celui-ci aurait pu conduire à son retrait du marché, comme ce fut le cas pour l’Hexavac. (9).

Suite à un nombre élevé de décès rapportés pour le vaccin pentavalent, l’OMS a modifié les critères de notification des effets secondaires en abandonnant la ‘classification de Brighton’. En pratique, il est devenu presque impossible de notifier des décès post-vaccinaux. (10)

Il est urgent de mener des études sérieuses sur l’administration des vaccins hexavalents et la mort subite du nourrisson.

1. L’éradication de la rougeole a peu de chances d’être atteinte, même avec 100% de couverture vaccinale.

Le vaccin ROR est peu efficace. Seuls 25% des vaccinés sont encore immunisés après 10 ans. (11). L’immunité vaccinale est largement inférieure à l’immunité naturelle acquise par la maladie et la durée de l’immunité par la vaccination ne cesse de décliner. (12, 13).

Entre 2 et 10% des personnes ne « répondent pas à la vaccination »quelque soit le nombre d’injections administrées (raisons génétiques) (14).

Le virus de la rougeole circule aussi de manière silencieuse, sans présentation de signes cliniques manifestes de la maladie.  Cette circulation silencieuse existe chez les vaccinés et les non vaccinés. (15) Il est inutile de calculer les taux de couverture vaccinale requis pour l’élimination d’une maladie, si la vaccination n’est pas entièrement efficace et que celle-ci circule de manière invisible.  Ce fait extrêmement important a été présenté dans la communication de Mr Bernard Guennebaud, mathématicien au Congrès d’Épidémiologie de la Sfsp-Adelf à Amiens, le 6 octobre dernier. (16).

En diminuant l’immunité générale à long terme, la vaccination a aussi augmenté le risque et la gravité de la rougeole pour les catégories plus fragiles. Les nouveau-nés courent de plus grands risques, car les mères n’ont plus l’immunité solide acquise par la maladie naturelle.  La rougeole à l’âge adulte entraîne des complications plus importantes. (17, 18, 19, 20) Dans quelques années nous risquons de voir la première génération de seniors n’ayant pas eu la rougeole naturelle.  Que se passera-t-il pour eux ? Ces faits résultent de la vaccination.

Selon les rédacteurs de la revue Vaccine

« En réalité, on ne peut savoir si l’élimination de la rougeole peut effectivement être atteinte et maintenue.” “Il y a des limites de l’approche en termes d’immunité collective, qui ignore la variabilité individuelle dans la réponse immunitaire et la disposition génétique des uns ou des autres à réagir à la vaccination ou à souffrir d’effets indésirables »21.

2. Faible efficacité des vaccins pédiatriques

Le vaccin contre les oreillons.  Les épidémies dans les campus américains l’ont confirmé, car tous les sujets affectés avaient été vaccinés : l’immunité a disparu et le risque déplacé vers l’âge où la maladie entraîne plus de conséquences lourdes (stérilité). 22

Le vaccin contre la coqueluche.  Le bacille Boredetella pertussis mute vers des souches plus virulentes.  Les épidémies circulent malgré une forte couverture vaccinale.  (23, 24)

Le vaccin contre la polio.  Toutes les épidémies de polio actuelles sont dues à des virus vaccinaux qui ont muté et retrouvé leur virulence. (25)  En Inde la campagne polio Pulse a fait 50 000 cas de paralysie flasque aigüe.(26) Tout comme pour la rougeole une éradication de la polio est peu probable.

Le vaccin contre les pneumocoques N’est actif au mieux que sur quelques-unes des 100 souches.  Après avoir constaté l’augmentation des cas suite aux campagnes avec Prevenar 7, on est passé à un vaccin avec 13 souches. (27)

Le concept de couverture vaccinale et d’immunité collective ne sont pas pertinents pour le vaccin contre le tétanos (non contagieux) et l’hépatite B, qui ne se transmet que par voie sanguine ou sexuelle et dont on ne voit pas l’intérêt chez le nourrisson.

Toutes les maladies contagieuses ont disparu grâce à l’hygiène, l’eau potable et la nutrition et leur cycle d’évolution naturel.  Dans certains cas, comme la variole, le succès a été obtenu par une politique efficace de détection et d’isolement des cas et de leurs contacts. (variole, rapport OMS) (voir les ouvrages de Michel Georget détaillant ceci pour toutes les maladies) (28)

Il est indispensable de réévaluer l’utilité de la vaccination pour ces maladies et de développer des stratégies alternatives visant à renforcer l’immunité naturelle de la population.

5. La jurisprudence récente évolue en faveur des victimes

La Cour Suprême des Etats-Unis a estimé que les vaccins sont ‘inévitablement risqués’ ‘unavoidably unsafe » (29). Entre 1988 et 2011, le gouvernement américain a ainsi dû payer 3,5 milliards de dollars en compensation de 16 600 cas d’accidents vaccinaux (pour 1 300 d’entre eux, des problèmes cérébraux) et 1 200 morts liées aux vaccins. (30)

La Cour de Justice de l’Union Européenne a refusé d’exclure le lien entre sclérose en plaque et vaccination hépatite B, et rendu un jugement de principe selon lequel un faisceau d’indices ‘graves, précis et concordants’ peut suffire en l’absence de consensus scientifique. (vaccin hepatite B de Sanofi)  (31).

Ce jugement confirme qu’il n’est plus acceptable d’imposer toute la charge de la preuve aux plaignants.

Il est urgent d’évaluer en termes humains et financiers l’ensemble du coût des campagnes de vaccination et montants d’indemnisation pour dommages subis et de le comparer au coût du traitement  des maladies.   Supprimer l’obligation permettrait de renvoyer la responsabilité juridique et financière auprès des fabricants.

Conflits d’intérêts au sein des instances pilotant les politiques de santé

Les avis du Center for Disease Control américain sont repris par l’Organisation Mondiale de la Santé et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, et ensuite transmis dans les recommandations nationales.

Le CDC (Centres for Disease Control aux USA, relayé par l’ECDC en Europe)

A un chiffre d’affaires annuel de 4 milliards de dollars en vaccins et détient des brevets sur près de 30 vaccins. Une majorité des experts du comité de recommandation du calendrier vaccinal ont des liens d’intérêts avec l’industrie (65% déclarent des liens officiels), ou même des dividendes sur certains vaccins (Paul Offit a fait 30 millions de dollars de bénéfice sur le brevet Rotateq par exemple) (32).

L’Organisation Mondiale de la Santé est financée et dirigée en ordre d’importance par : les Etats-Unis, la fondation Bill Gates (lui-même actionnaire de l’industrie pharmaceutique), la Grande-Bretagne et l’Alliance GAVI (en partenariat privé-public avec l’industrie). La contribution des autres états membres représente à peine 20%  (voir l’émission d’Arte « L’OMS dans les griffes de lobbystes ») (33) Les obligations vaccinales ont été au cœur de la campagne présidentielle américaine. Le président Donald Trump s’est opposé à l’extension des obligations, car il a été témoin de dommages vaccinaux graves chez un de ses enfants. Sa première déclaration politique a été son intention de créer une commission d’enquête sur la sûreté des vaccins.  Si Trump y parvient, tout peut basculer d’un instant à l’autre. (33)

Le 12 octobre, 5 millions d’américains ont introduit une demande officielle pour obtenir de vraies études sur la sûreté des vaccins avant d’introduire une action collective envers le responsable de l’Institut Nationale de la Santé.(34)

En Italie, le chef du cabinet de la ministre de la Santé siège au conseil d’administration de la fondation Smithkline Beecham. Le même laboratoire GSK a investi un milliard d’euro dans de nouvelles usines de production de vaccins.

L’extension des obligations crée un chaos en Italie

Les recours contre le décret et procès pour dommages vaccinaux se multiplient. Le Président honoraire de la Cour Suprême Ferdinando Imposimato, ancien héros de l’opération ‘mani pulite’ accuse la loi de mafieuse et contraire à la constitution et appelle à la désobéissance civile. Loin d’instaurer la confiance, la loi divise et radicalise.  L’Ordre des Médecins traque les praticiens pour les radier.  Certains parents de victimes ont agressé des médecins refusant de reconnaître les dommages après un vaccin. Les mères de famille résistent et paralysent le système médical, scolaire et administratif.

La Vénétie a refusé l’application du décret et exigé un moratoire sur l’obligation vaccinale. Le 22 octobre 2017, la Vénétie et la Lombardie ont tenu un référendum où les citoyens se sont massivement prononcés en faveur d’une plus grande autonomie, notamment en matière de santé. (35)

Il est urgent d’analyser les conséquences politiques et juridiques de l’imposition accélérée des obligations dans un contexte similaire à celui de la France et d’en tirer les leçons.

Risques pour la santé non ou peu évalués pour les vaccins :

La question des adjuvants aluminiques et du préservant à base de mercure.(36)

La présence de nanoparticules cytotoxiques contaminant tous les vaccins (37)

La présence de rétrovirus contaminant la majorité des vaccins.

On ne connaît pas leurs effets sur la fertilité ni les risques cancérigènes.

Les vaccins ne sont pas testés contre placebo, ni en administration combinée, ni à moyen ou long terme.

Rappelons que 60 millions de personnes ont été contaminées par le virus de singe SV40 présent dans les vaccins anti-polio. (38) On le suspecte d’être associé à de nombreux cancers et au lymphome de Hodgkin…

Le vaccin Hexavac a du être retiré du marché, Hexyon est-il plus sûr ?

Le vaccin Infanrix est toujours en circulation alors que des décès pourraient être évités.

Il n’y pas d’urgence à vacciner.

De plus en plus de vaccins bénéficient d’une procédure accélérée de mise sur le marché. Celle-ci signifie que moins de tests sont réalisés que pour la procédure normale d’approbation des médicaments.  Face au risque accru que cela implique, on ne devrait rendre ces vaccins obligatoires que dans des circonstances exceptionnelles.

Imposer un acte médical ou un médicament dont on ne peut pas prouver la sécurité revient à de l’expérimentation médicale forcée. Prendre ce risque à l’échelle collective est un acte d’inconscience.

Il est nécessaire de demander un moratoire sur la vaccination et d’évaluer l’utilité, l’efficacité et les risques associés à chaque vaccin.  Tout comme il faut réévaluer la ‘balance bénéfices-risques’ en terme de coût de humain et financier.

Pour légitimer une limitation des libertés individuelles au nom de la santé publique, une loi doit répondre aux principes de nécessité et de proportionnalité.  Au vue de ce qui précède aucune de ces deux conditions ne sont réunies.

Il n’y pas d’urgence à vacciner.  Il n’y a pas d’urgence à passer cette loi.

Références :

[1] “Vaccines for measles, mumps and rubella in children”, 15 février 2012, Cochrane Database Systematic Review, Vaccines for measles, mumps and rubella in children

[2] Infanrix + Prevenar
Documents confidentiels sur le vaccin Prevenar 13 : la preuve que les firmes ET les autorités de santé SAVENT le bienfondé de nos inquiétudes !

[3] 21.Infanrix hexa http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/27/09/71/2012-2013/Communique-de-presse-d-IC-du-6-dec.-2012-_doc-confidentie.pdf
http://initiativecitoyenne.be/article-infanrix-hexa-le-document-confidentiel-accablant-113251207.html

[4] 1 à 10% effets secondaires : Revue du Praticien « La pharmacovigilance des vaccins », 27/10/2011, p715.

[5] Hazell L, Shakir S « Under-reporting of adverse drug reactions. A systematic review. Drug saf. 2006, 29 : 385-96
[6] 24. Hexavac von Kries R et al. « Sudden and unexpected deaths after the administration of hexavalent vaccines (diphtheria, tetanus, pertussis, poliomyelitis, hepatitis B, Haemophilus influenzae type b): is there a signal? Eur J Pediatr. 2005 Feb »; 164(2):61-9. Epub 2004 Dec16.

[7] (In)sécurité du vaccin Infanrix Hexa : le document confidentiel de GSK aux autorités.
et Infanrix hexa: le document confidentiel accablant

[8] Zinka, B.; Rauch, E.; Buettner, A.; Ruëff, F.; Penning, R. Unexplained cases of sudden infant death shortly after hexavalent vaccination. Vaccine 2006, 24, 5779–5780. 8

[9] J. Puliyel et al. « Infanrix and Sudden Death : a Review of the Periodic Safety Update Reports Submitted to the European Medical Agency », Indian Journal of Medical Ethics, 7 sep. 2017.

[10] J. Puliyel, A. Phadke, « Deaths following Pentavalent Vaccine and the Revised AEFI Classification », Indian Journal of Medical Ethics, Vol. 2, n04, 2017.

[11] Le Baron “Persistance of measles antibodies after 2 doses of measles vaccine in a postelimination environment”, PMID, 17339511

[12] D.I. Levy, “The future of Measles in Highly Immunized Populations : A Modelling Approach”, American Journal of Epidemiology, vol. 120, n°1, July 1984, pp. 39-48.

[13] Davidkin, Diminution de l’immunité, 1998, Pubmed9815205
Coqueluche

[14] “Personalized vaccines: the emerging field of vaccinomics” (Expert Opin Biol Ther. 2008 Nov ; 8 (11) : 1659–1667.), Gregory A Poland, Inna G Ovsyannikova, Robert M Jacobson

[15] Diane Ninkam Nghemning “Souches africaines du virus de la rougeole : étude de l’interaction virus-cellule et analyses phylogénétiques” thèse doctorale en faculté de biologie à l’Université J. Fourier, Grenoble 1, 9 juillet 2002

[16] Bernard Guennebaud “Sur des fautes méthodologiques et leurs conséquences, l’évaluation d’actions de santé publique” sur questionvaccins.canalblog.com

[17] Perte de l’immunité chez le nourrisson, Lennon 1986, PMID 3701511

[18] Comparaison avec l’immunité naturelle, Itoh 2002, Pubmed, 11980952.

[19] Aggravation chez la femme enceinte et le bébé, Aaby 2003, 12505179

[20] Rapport sur les épidémies de rougeole en France, BEH n°33-34 du 20 septembre 2011, p. 356.W. Moss, P. Strebel

[21] G.A Poland and R. Jacobson « The Re-emergence of measles in developed countries : time to develop the next Generation Measles Vaccines » (Vaccine, 30, 2012, p. 103-104)

[22] www.cdc.gov/

[23] C ; Gill, « The relationship between mucosal immunity, nasopharyngeal carriage, asymptomatic transmission and the resurgence of Bordetella pertussis », F1000Research 2017, 6, 1568

[24] C. Weber et al « Polymorphism of Boredetella pertussis Isolates Circulating for the last 10 years in France, where a Single Effective Whole Cell Vaccine Has Been Used for More than 30 Years », J. Clin. Microbiol. 2001, 39 (12) : 4296-4403

[25] F. Delpeyroux et al. «Eradication de la poliomyélite et émergence de poliovirus pathogènes dérivés du vaccin. De Madagascar au Cameroun ».

[26] J. Puliyel, N. Vashisht,V. Sreenivas « Trends in Non-Polio Acute Flaccid Paralysis Incidence in India 2000-2013 », Pediatrics, 2015 Feb. 135, sup. 1 :S16-7 et Excellence in Pediatrics, Dubai, 6 December, 2014

[27] Impact de la vaccination par le vaccin pneumococcique conjugué 13-valent sur l’incidence des infections invasives à pneumocoques, Epibac et CNR des pneumocoques (réseau CNR-ORP).
[28] Michel Georget, La vaccination, vérités indésirables, Dangles.

[29] Unavoidably safe” Bruesewitz v.Wyeth LLC, 131 S. Ct. 1068, 179 L. Ed. 2d 1 (2011)

[30] Institute of Medicine of the National Academies. Adverse Effects of Vaccines, 2011. Adverse Effects of Vaccines

[31] Hepatite B. Communiqué de presse 66/17 du 21 juin 2017. Affaire C-621/15 N.W vs Sanofi Pasteur

[32] Robert Kennedy Jr. , worldmercuryproject.org

[33] “L’OMS dans les griffes des lobbyists”, Enquête de 2016 menée par Jutta Pinzler et Tatjana Mischke pour la chaîne allemande NDR. Reportage diffusé sur Arte

[34] Informed Consent Action Network www.icandecide.com
[35] www.comilva.org et Referendum autonomia, quando e per cosa si vota in Lombardia e Veneto

[36] Travaux du prof. Romain Gherardi et « Toxic Story », Actes Sud, 2016.

[37] Serge Rader, Antonietta Gatti et Stefano Montanari “Vaccins, oui ou non ?”, éd. Talma, 2017

[38] CIF Vaccinologie 2011 « Fabrication et contrôle des vaccins » cours dispensé à l’Institut Pasteur par Jean-François Saluzzo, directeur de production des vaccins viraux et chef de recherche pour les vaccins anti-SIDA, conseiller à l’OMSInstitut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association loi 1901 sans but lucratif
21 rue de Clichy
75009 PARIS
www.ipsn.eu

 

GRIPPE : Les raisons criantes pour ne pas se faire vacciner

Michel DOGNA

Une fois de plus, je reviens sur l’imposture concernant  la vaccination contre la grippe, qui comme tous les ans à l’entrée de l’hiver fait l’objet d’une campagne publicitaire massive. Les médecins sont tenus par la CRAM de convaincre leurs clients à partir de la soixantaine de se faire vacciner, et les services administratifs médicaux vont jusqu’à aller à la pêche à domicile des « troisièmes âges », en proposant de leur faire bénéficier (j’aime bien le mot) de la protection face aux épidémies hivernales soi disant « très dangereuse pour eux ». Il y a pourtant eu, suite à ces vaccins antigrippaux, durant les décennies qui précèdent, une multitude de complications pulmonaires fatales parmi les gens âgés, ceci m’ayant porté à parler carrément de “vaccins anti retraités”.

Ceci n’empêche pas les pouvoirs publics, à la botte des labos, de nous rabâcher sans cesse que des milliers de personnes décèdent chaque année suite à la grippe. En réalité, ces décès ne concernent, le plus souvent, que des personnes dont l’état général était déjà très délabré. Or s’ils meurent, c’est surtout en raison du coup fatal donné par le traitement protocolaire de la grippe. Et bing !… bon débarras – ce n’est qu’un improductif qui pompe dans les caisses de retraite, elles aussi agonisantes.

Mais le nombre de retraités affaiblis est très insuffisant pour soulager ces caisses. Alors, il faut “aider” un maximum de seniors à s’affaiblir – et ce grâce à quoi ?… à l’invention du bon Docteur Pasteur, LE VACCIN,… en l’occurrence celui de la grippe.
Remarquez que ce seul mot VACCIN est magique ! On ne cherche même pas à savoir quels sont les mystères de sa composition, ni comment çà marche ; l’essentiel, c’est qu’on soit ras-su-ré ! En tout état de cause, dans tous les cas où le coup de la caisse de retraite est raté, le corps médical et la pharmacie s’y retrouvent avec chaque année un nouvel arrivage très rentable d’éclopés de la “vaccinomania”.

Mais ce n’est pas tout, diverses études statistiques ont mis en évidence une courbe croissante de la maladie d’Alzheimer chez ceux qui sont annuellement  fidélisés au vaccin antigrippe. Ce n’est d’ailleurs pas un scoop puisque j’avais déjà publié il y a une dizaine d’années un article intitulé : “Des vaccins antigrippe qui rendent gogol” à partir des travaux du Docteur Groussac dévoilant que 11 des vaccins du marché pharmaceutique contiennent des fragments d’ARN à double brin ; or ceux-ci ont la propriété de bloquer les gènes déjà  altérés par les réplications successives, en particulier parmi les neurones…..

L’expert russe Léonid Ivachov avait prédit selon les renseignements américains, qu’en 2015 il y aurait trois milliards d’humains en trop  à éliminer ( on y est), et que la création  de virus devant entraîner la mort massive de gens est une stratégie globale de régulation démographique beaucoup plus efficace que les guerres. Selon lui, TOUTES les épidémies actuelles ont été crées dans les laboratoires… et je vous le donne en mille par quel biais ? Par des vaccins qui sont censés vous protéger de maladies potentielles qui n’existent pas !

Oui, les peureux vont et iront en enfer ! Déjà la fameuse grippe espagnole, qui n’était pas plus espagnole que les capotes sont anglaises, est issue d’un abominable bouillon de culture qui se voulait un vaccin et qui a été inoculé aux soldats américains durant la guerre de14/18. On ne connaît pas exactement, vu le manque de moyens de communication de l’époque, le nombre de victimes dû à cette hécatombe épidémique dont le vecteur fut ce vaccin, puisque les chiffres varient carrément entre 25 et 50 millions dans le monde.

Je m’abstiendrai de remettre sur la table le complot du SRAS monitoré par l’OMS en 2003, du montage grotesque de la grippe aviaire qui lui a succédé, et du scandale de la grippe porcine en partie avorté grâce à la résistance internationale. Il faut être amnésique ou déjà “bien plombé” aux vaccins pour continuer à faire aveuglément confiance aux infos santé de la télé, des mutuelles aux ordres, de la CRAM aux ordres de Bruxelles c’est-à-dire du N.O.M. (gouvernement mondial), et de votre médecin (esclave de “l’Ordre”). N’oubliez pas que le vaccin antigrippe n’est pas obligatoire, ce qui veut dire que vous n’avez aucun recours juridique en cas de pépin.

Enfin, soyons juste logique : il y a peut-être 20 milliards de souches virales potentielles prêtes à exterminer l’humanité cette année et l’année prochaine. Quel surdoué de la météo virale pourrait lire dans le marc de café laquelle de ces multiples souches a décidé d’attaquer l’humanité cet hiver ? Alors sur quelle base mystérieuse sont fabriqués les vaccins ?
A moins que… la prochaine grippe ne soit propagée par le vaccin lui-même, comme précédemment ?!!!

Mais pourquoi la recherche s’acharne t-elle sur les vaccins plutôt que sur la maladie elle–même ? Pourquoi le protocole de la médecine officielle concernant la grippe fait–il semblant de soigner  cette maladie purement virale avec une antibiothérapie, alors que tout le monde sait  que les antibiotiques sont inefficaces sur les virus ? Aussi j’aime bien, lorsque j’entends des gens dire après 2 à 3 semaines pour se remettre d’une grippe “et qu’est-ce que cela aurait été si je n’avais pas eu les antibiotiques !” – et je réponds : “Cela aurait été beaucoup mieux car vous auriez au moins évité de détruire votre intestin pour un bon bout de temps”.

Mon ami le Dr Tal Schaller, célèbre militant de la médecine holistique, explique avec beaucoup de simplicité et de pédagogie le leurre vaccinal. Il dit que les connaissances actuelles en immunologie prouvent que TOUS LES VACCINS sont inefficaces et dangereux.
Que font réellement les vaccins ? Ils augmentent la production d’anticorps dans le sang – on se croit alors protégés. Mais on oublie de vous dire que l’immunité humorale ne représente que 10% de l’immunité générale. Les 90% restants, c’est l’immunité cellulaire, qui est la véritable immunité ; et il s’avère que cette immunité-là, au niveau des cellules, est systématiquement endommagée par les vaccins. C’est pour cela que l’on constate partout dans le monde, que les gens, et surtout les enfants, sont deux fois plus malades chez les vaccinés que chez les non vaccinés. Concernant la grippe, contrairement à la croyance populaire induite, ce sont les vaccinés qui meurent le plus… Mais ce n’est pas politiquement correct de colporter cela.

Tout ceci est d’autant plus stupide qu’une grippe est relativement facile à soigner – La logique n’est pas d’empêcher la grippe, mais de l’accompagner confortablement en aidant l’organisme dans son travail plus intelligent que n’importe quel médecin. Une grippe bien menée dure 24 heures sans avoir à s’aliter(alors pourquoi de dangereux vaccins ?)

* D’abord ne pas empêcher la température de monter ; jusqu’à  40° laisser faire, cela effectue un travail d’incinérateur de tout ce qui est pathogène. Si la température ne monte pas ou pas assez par manque de défenses, créer une hyperthermie artificielle avec des bains de 15 à 20 min. partant de 35° et montant progressivement à 42/43° s’il n’y a pas de palpitation sévère, suivi de ½ heure minimum d’enveloppement dans une grande serviette sous la couette, et ce pour le grand ménage de n’importe quelle grippe. (Voir mon petit livre “L’Hydrothérapie chez soi” Ed. Guy Trédaniel)

* En même temps il convient de booster les défenses immunitaires. Il y a une panoplie au choix et à la carte avec :

– Chlorure de magnésium 20 g / litre d’eau –  40 ml toutes les 2 heures pour un adulte (déclenche une diarrhée sans gravité) – réservé à ceux qui n’a pas d’insuffisance rénale
– Cuivre oligo Granions – 1 ampoule matin et soir
– Tisane du Dr Belaiche avec dans 1 litre d’eau 2 branches de thym ou sarriette, 2 rouleaux de cannelle, 5 clous de girofle – bouillir 3 min – 4 à 5 tasses dans la journée
– Décoction de bourrache – 20 g pour 1 litre d’eau – bouiller 5 min – infuser 15 min – 3 à 4 tasses dans la journée

Et dans tous les cas sévères, ajouter:

Sérum de Yersin 15 CH – 1 dose

Prévention en cas d’épidémie :

Brûler de la sauge pour enfumer toute la maison

S’enduire mains, bras et cuisses avec du Vinaigre des 4 voleurs

Petite remarque finale :
Plus les gens sont motivés dans la vie, moins ils contractent facilement la grippe,
et inversement, moins les gens sont motivés dans la vie et plus ils sont fragiles.

VACCINS OBLIGATOIRES :

Extrait d’une lettre au président Macron et à la Ministre de la Santé par le Professeur André FOUGEROUSSE :

« J’en arrive à expliciter mes exigences: c’est votre projet d’imposer onze vaccinations obligatoires à de très jeunes enfants qui me révolte, parce qu’il ne répond pas aux exigences auxquelles m’ont soumises mes responsabilités de chargé de fonction publique à l’université, comme enseignant, chercheur et gestionnaire.

Je m’explique. L’obligation vaccinale ne pourrait se justifier que s’il était démontré de façon incontestable, en respectant des démarches scientifiques rigoureuses, dont les procédures et les résultats seraient publiés dans des revues d’audience internationale:

-que les vaccins protègent parfaitement tous les vaccinés (ceux-ci étant infectés artificiellement, ils risquent d’être contagieux et des transferts de virulence sont possibles);

-que les non-vaccinés représentent un danger pour la santé publique;

-qu’il faut un minimum de 85% de vaccinés pour lever tout risque d’épidémie;

-que les vaccins proposés sont sans danger;

-qu’il est justifié d’inoculer la même dose à tous les bébés, quelles que soient leurs aptitudes.

Je demande que Madame la Ministre me et vous fournisse les références des publications scientifiques sur lesquelles elle se fonde pour soutenir les affirmations ci-dessus.

C’est la moindre des choses pour une telle entreprise d’agression physique aux effets incertains que l’on veut imposer de force à tous les bébés.

Mon fils ayant fait un accident après BCG en 1973, à l’âge de quatre ans, j’ai lu énormément de

choses sur les vaccins et j’accuse vos services du Ministère de la Santé d’être incapables de

prouver scientifiquement les assertions ci-dessus exposées, qui leur servent de justifications, indiscutables, selon eux…mais qui ne sont pas prouvées.

Dès lors, on ne peut pas fonder une politique vaccinale obligatoire sur la base d’observations

partielles, imaginées, manipulées, interprétées, affirmées avec aplomb par des pontifes, mais

malheureusement marquées par des quantité d’incertitudes et de faits contradictoires qui ne

répondent pas aux dogmes officiels.

J’ai enseigné et fait ma recherche en chimie organique, la chimie du vivant. Le fonctionnement

d’un organisme humain est d’une extrême complexité et personne, pas même les grands professeurs de médecine (omni compétents par définition), ne sont capables de comprendre et de

prévoir toutes les interactions qui seront provoquées par l’injection directe de microorganismes

étrangers (boostés par des substances dangereuseset parfois bricolés génétiquement) ni d’imaginer les conséquences à long terme sur des organismes affaiblis.

Évaluer l’efficacité d’un vaccin en se fondant exclusivement sur le taux d’anticorps n’est absolument

pas fiable ».

Texte complet sur le site

www.andrefougerousse-recherche.fr

 

VACCINS, VACCINS…

Extrait de Le nouveau VVS, Marc Jaspard, chimiste-biologiste

« Quand à l’éviction scolaire des enfants non vaccinés, elle me ferait rire si ce n’était si triste. Cela veut dire qu’on craint que les non-vaccinés contaminent les vaccinés ? Ceci démontre l’ineptie des vaccinations ! Ce serait plutôt l’inverse, car, en vaccinant une personne en bonne santé, on en fait un malade chronique, n’en déplaise à ceux qui « croient » le contraire ! C’est de cette manière que des enfants vaccinés contaminent leurs parents en provoquant chez l’adulte une maladie grave.

Au sujet de la rougeole, l ’OMS considère que le risque de contracter la rougeole est 15 fois plus important chez les vaccinés que chez les non-vaccinés ! »

« Le vaccin est avant tout une machine à fric ! »

STUDY FINDS A SUBSTANTIAL “VERY STRONG” LINK BETWEEN GMOS & MULTIPLE DISEASES

It’s no secret that we are living in a time where chronic disease continues to rise at an exponential rate, especially within the past couple of decades. New evidence continues to mount suggesting that Genetically Modified Organisms (more specifically GM food) might have played, and do play a key role in those statistics. A study published in the Journal of Organic Systems last September examined US government databases, researchers searched for GE (Genetically Engineered) crop data, glyphosate application data, and disease epidemiological data while performing a “correlation analysis” on a total of 22 different diseases.

Researchers reached an alarming conclusion:

“These data show very strong and highly significant correlations between the increasing use of glyphosate, GE crop growth and the increase in a multitude of diseases. Many of the graphs show sudden increases in the rates of diseases in the mid-1990s that coincide with the commercial production of GE crops. The probabilities in the graphs and tables show that it is highly unlikely that the correlations are a coincidence. The strength of the correlations shows that there is a very strong probability that they are linked somehow.”

Source: http://www.collective-evolution.com/2017/10/15/study-finds-a-substantial-very-strong-link-between-gmos-multiple-diseases/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Collective-evolution+%28Collective+Evolution%29

 

Cancer de la prostate

Alternative sante

Après la Haute Autorité de Santé en France et l’Assurance Maladie, c’est au tour de la Harvard Medical School d’alerter sur le manque d’efficacité du test sanguin de l’antigène prostatique spécifique (PSA), prescrit pour dépister le cancer de la prostate. Déconseillé en France depuis avril 2016, ce test ne marcherait pas. Nous vous alertions déjà sur ce thème en 2015, mais c’est maintenant plus que confirmé.

Les chercheurs de la prestigieuse université ont analysé les résultats de 6 691 hommes ayant fait le test sanguin du PSA. Résultat : dans 82 % des cas, le test n’a pas permis de détecter le cancer, ce qui représente un taux d’échec de 8 sur 10. Et dans 2 % des cas, le test a décelé des « faux positifs », diagnostiquant un cancer à tort.

Note de Tal : Cela apporte de l’eau au moulin de mon livre La prise en charge de la prostate par la médecine holistique qui peut permettre aux hommes d’éviter des opérations inutiles et dangereuses !

 

Your First Contact

Book by Sheldan Nidle

Excerpt from chapter: Galactic Federation of Light ~ Q&A section at end of chapter (page 186)
Q

: Why is this planet special?

A: This is a showcase planet! Its endless varieties of life forms, its unusual energy ~~ the whole gestalt (what this planet and star system represent) ~~ make it truly unique. The Galactic Federation’s advisors have revealed the startling fact that only approximately 100 examples of this type of star system exist in the entire galaxy! All the other showcase planets lacked some vital quality that kept them from being chosen as the planet mentioned in divine prophecy. Among them, Earth is the only one that truly posses all the requirements to be the great harbinger of change in this galaxy. That is why so much energy has been focused upon it over the last million solar years of Earth’s history.

Q: What makes Earth so different from the other 100 showcase planets that you mentioned?

A: Earth is unique among all the showcase planets because of the numerous prophecies that Reptilian and Dinosaurian groups as well as other forms of sentient life have made. These prophecies have spoken of your solar system~~with its change back into full consciousness~~as the symbol for the return of Light to this entire galaxy. They all feel quite strongly that the unprecedented level of change on Mother Earth (as it is now occurring) is of great import.

This transformation signifies that the divine right time has finally arrived for all sentient societies to re-evaluate and drastically alter their way of being, their civilization, and their value system. That is exactly what has been happening in this galaxy! That is why, in the last few years (from around 1988 until now) membership in the Galactic Federation of Light has increased so exponentially that it is almost beyond belief!

Former Alliance members are joining the Galactic Federation precisely because of the transformation now occurring on your planet. When Mother Earth’s human society accomplishes its shift, Earth will become a major showcase for consciousness, for Light, and for divine service throughout the entire galaxy.

Thereafter, you will be visited by star-nations from the farthest regions of this galaxy. They desire to come here, see your world, experience it, be a part of it, and then return to their home-worlds and share their knowledge about it. They will be able to tell their various stellar societies that a truly unprecedented and wondrous shift in consciousness, has indeed transpired on planet Earth!!!

This is the reason your planet is so unique, so different, and of such vast consequence? It is why the Galactic Federation of Light is allocating such an extensive number of personnel and other resources to bring forth this consciousness shift in perfect divine timing.

Highly sentient, inter-dimensional Beings are also being drawn to your planet. The entire solar system is being prepared on all dimensional levels for this long prophesied, monumental shift of physical Creation. Accordingly, it is the final event before this epic, cosmic drama is successfully completed.

Camping paradis en… Arabie Saoudite !

INCROYABLE, MAIS VRAI :  L’EUROPE EST DONC VRAIMENT  FOLLE !

Il existe un camp de tentes en Arabie Saoudite, prévu pour 3 millions de personnes.   Équipé de tout le confort, même l’air-conditionné
Et  n’est utilisé que 5 jours par an par les pèlerins de la Mecque.
Le reste de l’année, il est vide.
Ici il y a de la place pour tous les migrants qui arrivent en Europe.

Et pas un seul représentant d’un pays de l’Europe, ni même le pape, qui pipe mot !

L’Arabie Saoudite est à un jet de pierre de la Syrie, elle a en permanence 100.000 tentes climatisées avec cuisine et salle de bain accolées.

Au total, il y a place pour 4 millions d’immigrés syriens dans ces tentes vides quasi toute l’année..

L’Arabie dit continuellement un NON majuscule aux immigrés. Ils n’en ont pas accueilli UN SEUL !

http://www.infowars.com/saudi- arabia-has-100000-empty-air-% E2%80%A6/

 

0PERATION HALAL

Un musulman doit se faire opérer de l’appendicite.

On l’ emmène dans la salle d’ opération et il voit le chirurgien qui vient vers lui avec un bistouri.”

Eh docteur ! Je ne suis pas encore endormi !!!!!!!!”

“Je sais”, dit le chirurgien, ” mais aujourd’hui j’opère halal ”

A transmettre aux amis des bêtes qui se battent contre l’égorgement rituel des animaux sans étourdissement préalable !

 

COMPTEURS LINKY : lettre ouverte

René Bickel

Monsieur le Sénateur et Président du Syndicat d’Électricité et de Gaz du Rhin
J’ai pris connaissance de votre courrier du 11 août 2017 relatif au compteur Linky envoyé aux maires de 331 communes.
Vous déclarez avoir toujours eu le souci d’informer vos collectivités membres, de manière responsable et impartiale. Vu de mon côté, je pense exactement l’inverse. Vous participez à la désinformation générale qui règne, dans le but de nous faire accepter le compteur Linky.
Pour démontrer l’absence de nocivité liée au fonctionnement de ce compteur, vous faites référence aux organismes missionnés par les autorités ministérielles que sont l’Agence Nationale des Fréquences  (ANFR) et l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES).
Vos références à ces agences sont sans valeur. Ces agences ne sont que des leurres. Elles servent les autorités politiques qui, à leur tour, servent des intérêts privés. Les exemples démontrant l’imposture des agences d’état foisonnent.
Voici, entre autres, un petit aperçu sur l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) qui délivre  les autorisations de mise sur le marché (AMM). Cette agence se révèle complètement corrompue. En effet, les décideurs sont à la fois juge et parti vu que la plupart ont des liens d’intérêt avec « Big Pharma ». Avec beaucoup d’argent, l’industrie pharmaceutique arrive à mettre sur le marché des produits qui se révèlent dangereux et meurtriers tandis que le chercheur honnête, qui présente un produit non toxique et efficace, n’aura pas d’AMM s’il n’a pas les moyens de payer. Il faut des sommes colossales pour « acheter » son AMM.
Suite sur le site de René BICKEL.

 

Le mystère éblouissant des « personnalités multiples »

Xavier Bazin

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Avez-vous encore un doute sur l’incroyable pouvoir de l’ESPRIT sur le CORPS ?

Si oui, lisez attentivement ce qui suit.

C’est l’histoire d’une Allemande de 37 ans, connue sous les initiales B.T

Elle est devenue aveugle à 20 ans, suite à un accident qui a endommagé la partie du cerveau qui contrôle la vision.

C’est en tout cas le diagnostic qu’ont fait ses médecins, après une batterie de tests approfondis. Ses yeux étaient intacts, mais son cerveau ne « voyait » plus rien.

B.T. s’est alors procuré un chien d’aveugle, et s’est adaptée comme elle pouvait à ce triste handicap.

Treize ans plus tard, à l’âge de 33 ans, les médecins lui diagnostiquent un autre problème.

La maladie si incroyable que certains médecins refusent d’y croire
B.T. souffre d’un trouble de la personnalité multiple. Cela veut dire que son cerveau et son corps sont « contrôlés » par des personnalités très différentes, à tour de rôle.

Certains psychiatres un peu « bornés » doutent encore de la réalité de cette maladie, mais il ne fait aucun doute qu’elle est bien réelle.

Elle est décrite noir sur blanc dans le manuel de référence de la psychiatrie mondiale, le DSM-5.

Chez B. T., pas moins de 10 personnalités différentes coexistaient au sein de son corps !

L’une de ces personnalités était un adolescent masculin de 15 ans.

Une autre ne parlait pas allemand, mais anglais, peut-être parce B. T. avait vécu dans un pays anglophone pendant son enfance.

Cela paraît fou, mais des milliers de patients souffrent de la même chose, à travers le monde : on appelle cela un « trouble dissociatif de la personnalité ».

Hollywood en a même fait un film à grand spectacle avec le film récent Split, inspiré de l’histoire vraie d’un homme ayant eu 27 personnalités différentes.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le cas de B. T. n’a donc rien « d’extraordinaire ».

C’est ce qui s’est passé après qui a stupéfié ses médecins.

Elle recouvre progressivement la vue !
Pendant l’une de ses psychothérapies, alors qu’elle était dans sa personnalité « garçon adolescent », B. T. aperçoit un mot sur la couverture d’un magazine.

Elle commence à voir des mots, mais seulement dans une seule de ses 10 personnalités. Les autres restent aveugles.

Puis, petit à petit, elle a retrouvé la vue.

Bientôt, 8 personnalités sur 10 ont été capables à nouveau de voir ! Alors qu’elle était « aveugle », dans l’obscurité depuis 17 ans !

Et n’imaginez pas une seconde que B. T. serait une « actrice » qui « fait semblant ».

Ses médecins lui ont fait passer une série d’électroencéphalogrammes.

Lorsqu’elle était dans une personnalité « aveugle », son cerveau ne montrait pas le moindre signal électrique lié à la vision…alors qu’elle avait les yeux grands ouverts !

Aujourd’hui, ses médecins pensent que sa cécité était « psychologique » : elle n’avait pas de blessure « physique » qui l’empêchait de voir.

Mais son cerveau a décidé de ne plus rien voir, du jour au lendemain.

On n’en sait pas assez sur la vie de B. T. pour savoir pourquoi.

Mais ce phénomène de « cécité psychosomatique » n’est pas nouveau.

Aux Etats-Unis, le Dr Boemal et la psychologue Patricia Rozée  l’ont étudié chez 150 femmes cambodgiennes, qui avaient souffert le martyr sous le régime des Khmers rouges.

Certaines de ces femmes avaient été forcées à assister à la mise à mort de leurs enfants… et elles étaient devenues aveugles ou quasi-aveugles :

« Ces femmes ont vu des choses que leur esprit ne pouvait accepter, expliqua Patricia Rozée. Leur esprit s’est tout simplement fermé et elles ont refusé de continuer à voir – d’assister au spectacle des morts, des tortures, des viols et de la famine ».

C’est la preuve que des traumatismes émotionnels peuvent imprimer leur marque dans nos circuits cérébraux.

Mais l’expérience de B.T. est aussi la preuve que l’on peut guérir par le pouvoir de la pensée !

Et c’est encore plus spectaculaire avec d’autres cas de personnalités multiples :

Une de ses personnalités est diabétique, l’autre non !
Le New York Times a rapporté un cas particulièrement fascinant .

Une femme victime du trouble de « personnalités multiples » a été hospitalisée à cause de son diabète.

Mais ses médecins ont été stupéfaits quand ils ont réalisé que son diabète était « intermittent ».

Son taux de sucre sanguin était très élevé quand elle était dans sa personnalité diabétique… mais il revenait à la normale lorsqu’elle changeait de personnalité !

Dans son autre personnalité, elle n’avait pas le diabète !

Vous imaginez ce que cela veut dire sur la puissance de la pensée !

Le Dr Bennett Braun, lui, a rapporté le cas d’un homme dont l’une des personnalités était allergique au jus d’orange.

Quand il en buvait, il avait immédiatement une rougeur terrible.

Mais ça, c’était uniquement dans sa personnalité allergique. Son « double », lui, pouvait boire du jus d’orange sans le moindre problème !

Vous en voulez encore ?

Le Dr Francine Howland, une psychiatre de l’Université de Yale, spécialiste des personnalités multiples, a rapporté cette histoire ahurissante.

A l’une de ses consultations, un de ses patients arrive avec un œil gonflé par la piqûre d’une guêpe. Le Dr Howland appelle alors un ophtalmologiste pour qu’il se fasse traiter.

Malheureusement, l’ophtalmo ne pouvait pas le recevoir tout de suite. Comme son patient souffrait terriblement, le Dr Howland a essayé de lui faire changer de personnalité.

Bingo ! Une de ses personnalités ne ressentait pas la douleur, et la souffrance s’apaisa immédiatement. Encore plus fort : quand il fut reçu par l’ophtalmo, une heure plus tard, son œil n’était plus gonflé du tout !

Mais le lendemain, quand sa personnalité d’origine a repris le contrôle, le gonflement et les douleurs avaient repris de plus belle !

Cette fois, il fut bel et bien traité par l’ophtalmo… qui a tout de même appelé le Dr Howland, croyant que son patient se moquait de lui !

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de l’esprit !
Que conclure de tout ça, sinon que notre cerveau est capable de choses dont nous n’avons pas idée !

Ne serait-il pas merveilleux de « posséder » le don de ces personnalités multiples, dont le cerveau parvient à soulager instantanément les douleurs ou aider à guérir des maladies comme le diabète ?

Certes, les remèdes bio-chimiques sont souvent indispensables (si vous avez le diabète, l’urgence est de commencer par faire baisser votre sucre sanguin par des médicaments ou des plantes médicinales !).

Mais il serait insensé de s’arrêter là.

La science moderne nous dit que nous ne sommes pas que matière « biochimique » : nous sommes aussi constitués de champs d’énergie, de nature électro-magnétique.

Ultimement, nous sommes faits de particules mystérieuses, à la fois « onde et matière », soumises aux lois hallucinantes de la physique quantique !

Et pour la médecine, cela ouvre des possibilités inouïes !

Note de Tal : c’est le monde des SPPA ! Chacune d‘entre elles peut modifier notre biologie !

Les nouveaux médicaments contre le cancer ne guérissent pas plus que les anciens

Club Santé Nature Innovation.

« Je vais vous donner une toute nouvelle molécule… Ses résultats sont très prometteurs… Vous avez de la chance dans votre malheur… »

Beaucoup de patients dont le cancer a été récemment diagnostiqué s’accrochent à l’espoir véhiculé par ce terme : « nouveau traitement ».

On espère être au bon endroit, au bon moment, pour récolter de façon privilégiée les fruits des progrès de la recherche médicale.

Il s’agit en réalité d’un jeu de dupes, comme le dénonce à mots à peine voilés une étude du British Medical Journal.

Des chercheurs britanniques ont en effet passé au crible les 48 nouveaux médicaments contre le cancer lancés sur le marché entre 2009 et 2013, et approuvés par l’agence européenne du médicament.

Le constat est sans appel. Les études cliniques ayant servi à l’approbation des « nouvelles molécules » sont biaisées ou dramatiquement insuffisantes –

Les bienfaits de ces molécules ont été artificiellement exagérés par l’industrie pharmaceutique. Concrètement :

-Aucun des 48 médicaments n’a significativement prolongé l’espérance de vie des malades. Entre un et six mois maximum de vie en plus : c’est le maximum observé… pour un tiers seulement des médicaments.

-Seuls 7 médicaments sur 48 ont permis d’améliorer la qualité de vie des patients.

Conclusion de l’étude (attention, ça décoiffe) :
: « Cette évaluation systématique des approbations oncologiques effectuées entre 2009 et 2013 par l’EMA montre que la plupart des médicaments ont été lancés sur le marché sans preuve établie de bienfait sur la survie ou la qualité de vie. Pour les plus récentes de ces molécules, un recul de 3 ans et demi a permis de vérifier que ces médicaments n’ont pas prolongé ou amélioré l’existence des patients atteints par les cancers concernés. La supériorité de ces traitements sur les traitements existants ou sur un placebo, quand elle était constatée, était souvent marginale. »
Lire ainsi dans une revue médicale, noir sur blanc, qu’une cinquantaine de nouveaux médicaments contre le cancer sont aussi efficaces que des placebos, est inédit.
On peut, naturellement, critiquer les laboratoires pharmaceutiques. Mais ils sont dans leur rôle : faire des bénéfices financiers en lançant de nouveaux médicaments qui vont se vendre sur la promesse de leurs effets supérieurs aux anciens.
Beaucoup plus problématique est, à mes yeux, le comportement de l’Agence européenne du Médicament (EMA), qui a donné son blanc-seing à la mise sur le marché de ces molécules sur la base d’études cliniques ostensiblement insuffisantes.

Dans ce déferlement de nouveaux médicaments contre le cancer, l’EMA se fait-elle filouter de bonne foi, ou bien est-elle complice en étant peu regardante sur la rigueur d’études cliniques plus proches du marketing que de la recherche médicale ?

 

Livre : Le Crime Vaccinal

Le dernier ouvrage de Michel Dogna et Anne Françoise L’Hôte
Un pavé dans la mare des omertas

Pasteur, référence du dogme vaccinal
Non “le bon docteur Louis Pasteur” que nous avons tous trouvé dans nos livres scolaires comme étant le sauveur de millions petits enfants, n’est pas celui que l’on nous a présenté. Pour des raisons politiques, culturelles ou affairistes, l’histoire a souvent abusé de la crédulité confiante et perméable des enfants ; lorsque plus tard ils deviennent parents, ils transmettent en toute bonne conscience leur formatage dans la tête de leurs progénitures.
C’est ainsi que de multiples grands mensonges ont pu de générations en générations traverser des siècles, les quelques troublions sceptiques étant toujours jetés aux ordures ou punis. De fait, il est clair que relativement peu d’individus arrivent à s’extirper de l’éducation et coutumes de leur enfance. Heureusement, il y a  de nos jours (grâce surtout à Internet) de plus en plus de dérangeurs de la pensée collective qui mènent des enquêtes indiscrètes les autorisant à jeter des pavés dans la mare des grands mensonges…

Mais revenons à notre “bon docteur Pasteur” – D’abord, Pasteur n’était pas médecin mais chimiste – il n’a jamais soigné des malades, mais seulement effectué des expérimentations sur des malades… et aussi des bien portants.
Mieux ces expérimentations n’ont la plupart du temps abouti à rien, sauf celles qu’il a volées à de vrais chercheurs discrets tels Toussant, Davaine, Galtier, Dubouet, Roux, et surtout Béchamp, pour les reprendre à son nom après les avoir traîné dans la boue. L’on devrait remplacer toutes les rues Pasteur par des rues Béchamp – le grand Béchamp, témoins gênant des incessantes erreurs de Pasteur.
Mais Louis Pasteur était un remarquable tribun capable de confondre publiquement tous ses adversaires, sans compter son tempérament colérique bien connu et ses hautes relations qui le faisaient redouter.

Le dilemme entre deux sources historiques
La première, seule officielle que l’on nous a servi à l’école est l’autobiographie que Pasteur a fait de lui-même, rédigée par son gendre Valléry Ragot, se présentant comme un héros ainsi qu’il savait si bien faire devant l’académie des sciences où il attribuait toujours ses erreurs passées à ses adversaires, après s’être approprié leurs idées et leurs découvertes.

La seconde, c’est Jean Rostand qui, ayant eu en mains une partie des œuvres de Davaine en 1948, eut l’initiative “audacieuse” de remettre en question la paternité légendaire de Pasteur sur l’origine microbienne des maladies infectieuses (voir Hommes de vérité, 2ème série). Aussi confia-t-il à un jeune zoologiste passionné d’histoire des sciences, nommé Jean Théodoridès, la mission d’approfondir l’œuvre de Davaine. Ce passionnant travail amena Théodoridès à entrer en contact avec un excellent historien des sciences, médecin retraité dans le Limousin, le Dr Léon Delhoume. Celui-ci avait rédigé trois volumes importants sur les vies de Dupuytren, Cruveilhier, d’Arsonval, mais surtout sur les œuvres inédites de Claude Bernard, d’une remarquable érudition.

Sur la base de quels documents Delhoume avait-il travaillé ? D’Arsonval avait été le dernier assistant de Claude Bernard. Celui-ci, victime à 65 ans d’une maladie aiguë mortelle, consterné de ne pouvoir finir son œuvre, confia avant de mourir à ses intimes : “Pasteur s’est trompé”. Puis il missionna D’Arsonval,alors âgé de 26 ans, pour faire publier ses travaux, hélas inachevés. Très impressionné, D’Arsonvalpréféra déléguer le grand chimiste Berthelot qui, derechef, fit effectuer une publication à l’Académie des sciences. Mais Pasteur entra dans une fureur démente, et le jeune D’Arsonval, effrayé, n’osa plus jamais rien communiquer. C’est ce qui explique la rétention de 50 années du dossier Claude Bernard,jusqu’à ce que D’Arsonval se décide enfin à le communiquer au Dr Delhoume, historien.

Philippe Decourt, membre de l’Académie internationale d’histoire de la médecine, et ami de Théodoridès, rendait régulièrement visite au Dr Delhoume. C’est ainsi qu’un jour, il se vit remettre en mains propres par le docteur un ouvrage intitulé : “Béchamp ou Pasteur ?” avec, en sous-titre : “Un chapitre perdu de l’histoire de la biologie”. Delhoume lui confia : “Je suis maintenant trop vieux. Vous devriez voir cela de plus près.” Ce livre avait été rédigé par une Anglaise, sur les notes d’un médecin américain, ami personnel de Béchamp, puis traduit en français en 1948 aux Éditions Le François.

Philippe Decourt écrira ensuite : “Ce que je constatais à la lecture des documents me stupéfia. Ma stupéfaction augmenta encore quand j’étudiai peu à peu les autres découvertes que l’on attribue à Pasteur. La réalité est tout à fait différente de la légende. On avait créé un mythe que l’on répétait sans rien vérifier. Nous étions victimes d’une immense supercherie.”

Exemples de faits précis
¤   La très célèbre expérience de Pouilly-le-fort où 60 moutons furent infestés par un bouillon charbonneux après avoir reçu le nouveau vaccin de Pasteur, ne fut un succès total que par l’intervention discrète de ses assistants Roux et Chamberland qui avaient rajouté au vaccin du bichromate de potassium selon la méthode de Toussant. Les italiens qui voulurent reproduire l’expérience essuyèrent une hécatombe. Pasteur se contenta de leur dire qu’ils n’avaient pas respecté ses consignes.

¤   L’imposture du vaccin de la rage

Le cas de Joseph Meister, garçon de 9 ans mordu par un chien méchant a reçu le vaccin expérimental de pasteur – le chien fut abattu et déclaré enragé. Le garçon n’eut aucune séquelle ce qui fut l’objet d’une grande publicité, sauf que selon le Dr De Brouwer l’on n’a pas dit que cinq personnes avaient été précédemment mordues par ce même animal et n’ont présenté aucun problème (sans le vaccin) – le chien n’était donc pas enragé !

Le cas Jupille mordu par un chien dit enragé le 20 octobre 1885 qui reçut le vaccin de Pasteur. Le 27 octobre, Pasteur déclarait sa victoire à l’académie alors qu’il faut attendre 15 jours pour que s’installe l’immunité bactérienne. Quel manque de probité intellectuelle ! Philippe Decourt rapporte :
“Le chien en question était un Berger picard réputé jamais méchant. Et c’est Jupille qui, accompagné de 6 enfants, a attaqué avec un fouet ce chien qui aboyait simplement. Le chien s’est défendu et a mordu Jupille à la main gauche. Jupille, selon les propres mots de Pasteur, se battit ensuite avec le chien, le ligota et le noya (on se demande qui était le plus enragé).”
Les prétendus résultats de la vaccination de Jupille n’ont donc aucune valeur scientifique et il est étonnant de constater que les trois académies se soient laissées aussi facilement abuser devant des faits aussi aléatoires. Toujours est-il que les revues scientifiques à grand tirage, en français et en anglais, répercutèrent le spot publicitaire et que le Tout-Paris délira complètement sur les prouesses médicales de Pasteur. Des milliers de personnes mordues (par des chiens non enragés) affluèrent à l’Institut Pasteur.

¤  Quelques autres impostures en vrac

Une avalanche de découvertes microbiennes  ont pu être réalisées sur les bases des travaux de Davaine et non de Pasteur. Contrairement à ce que l’on croit habituellement, les vaccins actuels n’ont pas été créés à partir des travaux de Pasteur, mais par Toussaint, professeur à l’École vétérinaire de Toulouse.
En l’occurrence, le vaccin atténué du charbon a été volé à Toussaint – le vaccin atténué du cholera des poules, lui aussi, encore volé à Toussaint.
Ses trois méthodes d’atténuation bactérienne d’abord dénigrées par Pasteur et plus tard reprises à son compte, étaient les suivantes :
– chauffage de la matière virulente à 55 °,
– grande dilution,
– action d’un antiseptique (acide phénique ou bichromate de potassium).
(Ces sujets ainsi que beaucoup d’autres sont développés dans “Le crime vaccinal”, version e-book aux Editions Irélia : www.irelia-editions.com, version papier ici : www.lesbrossesadents.fr/michel-dogna-crime-vaccinal.html )

Le fait de se tromper régulièrement n’a pas empêché Pasteur de se mettre en avant partout avec un énorme sens de la publicité, et de se faire grassement pensionner par la cour de Napoléon III qu’il courtisait assidûment pour des travaux sur la maladie du ver à soie… qui n’ont en outre jamais abouti.
Pendant ce temps il n’a jamais cessé de traîner dans la boue le témoin le plus gênant de sa médiocrité, Antoine Béchamp qui malheureusement vaincu a fini sa vie dans la misère et la solitude.
En conclusion selon les paroles de Philippe Decourt, la réalité de Pasteur fut celle d’un chimiste médiocre, mégalomane, arriviste, tricheur, arrogant, menteur, buté, coléreux redouté, voleur d’idées, prêt à toutes les bassesses pour décrocher la gloire – bref un redoutable imposteur qui fut dénommé : “le Staline de la médecine”

Le titre “Crime Vaccinal” est-il exagéré ?
Evidemment, dans l’ambiance générale sous le contrôle de la “police de la pensée”, l’on pourrait avoir l’impression de donner dans un blasphème équivalent à cracher sur la bible. Pourtant, combien savent que plus de 40 ouvrages en français et de 200 en anglais dénoncent, certains depuis près d’un siècle, les multiples catastrophes vaccinales dans le monde – ceci à l’appui de statistiques très au-dessous de la réalité puisque l’on compte que seulement 10% des victimes ont fait un rapprochement avec les vaccins reçus.

Connaissez-vous l’histoire réelle de la grippe espagnole de 1918 ?
Elle a été dévoilée par le Dr L. DAY, MD., ex-chirurgien en chef du grand hôpital de San Francisco et professeur en faculté de médecine. Voici ce qu’il raconte :
“Comme la première guerre mondiale n’a pas duré de longues années, les fabricants de vaccins n’ont pas pu vendre toutes leurs nouvelles productions à l’armée. Cherchant essentiellement le profit, ils décidèrent de vendre leurs stocks à la population. C’est ainsi qu’ils ont battu le rappel et lancé la plus grande campagne de vaccinations que les Etats-Unis n’aient jamais connue au cours de leur histoire. Il n’y avait cependant alors aucune épidémie pour justifier ces mesures. Ils ont alors imaginé une stratégie. Leur propagande prétendait que les soldats qui rentraient de l’étranger étaient atteints de toutes sortes de maladies et qu’il était un devoir pour chacun d’entre eux de se faire inoculer tous les vaccins qui étaient alors sur le marché…
La grippe espagnole n’a donc d’espagnole que le nom ; mortelle en 3 jours, elle a fait entre 25 et 35 millions de morts dans le monde. Les premiers cas de l’épidémie ont été détectés en février 1918 dans des camps militaires aux U.S.A en Caroline du Sud, et non pas en Chine – et encore moins en Espagne !”

Aucune guerre n’a fait autant de morts en si peu de temps

Voici quelques rappels sélectionnés dont on ne parle jamais
En 1957, The New York Times a signalé que près de 50% des cas de polio chez des enfants âgés de 5 à 14 ans se produisaient chez des enfants qui avaient été vaccinés contre la polio (!!!).
En 1972, au cours d’une audition devant le Sous Comité du Sénat, l’inventeur du vaccin anti polio, Jonas Salk, devait témoigner que presque toutes les poussées de polio depuis 1961 étaient le résultat ou avaient été  provoquées par le vaccin polio oral (le vaccin qui donne la maladie…).
En 1976, The Lancet a signalé que les vaccins ne protégeaient pas contre la coqueluche et que près d’un tiers des personnes qui avaient fait une coqueluche avaient bel et bien été complètement vaccinées… (l’efficacité avait été scientifiquement prouvée !).
En 1977, la revue Science a signalé que 26% des enfants qui recevaient la vaccination contre la rubéole développaient de l’arthrite.
1/50 : c’est le taux d’autisme actuellement chez les enfants aux USA; il était de 1 sur 25 000 dans les années 70, de 1 sur 2500 dans les années 80 et de 1 sur 250 dans les années 90.
49 : c’est le nombre de doses de 14 vaccins que les jeunes Américains ont reçu après avoir atteint l’âge de 6 ans, contre 36 doses de 10 vaccins administrés aux enfants belges jusqu’à leurs 6ème année.
21% : c’est le pourcentage des enfants américains (les plus vaccinés du monde) qui souffrent de handicaps mentaux et neurologiques à des degrés divers et + de 50% d’entre eux souffrent de maladies chroniques !
34.240 : c’est le nombre d’effets secondaires rapportés aux USA avec les vaccins HPV jusque fin mars 2014 dont 162 décès, 11.428 visites aux urgences, 4.732 effets graves et 1.093 jeunes filles handicapées.

Nota : Je parle toujours des USA par la force des choses, puisqu’en France on n’arrive à rien savoir.

Qui connaît la composition réelle des vaccins ?
¤ De l’hydroxyde d’aluminium : 650 microgrammes par vaccin alors qu’il est admis que 60 microgrammes par litre de sang est dangereusement toxique pour la cellule nerveuse (Concours Médical, février 1997). Ce sel attaque le cerveau et peut entraîner autisme, chorée, Alzheimer, Creutzfeldt-Jakob.

¤ Des sels de mercure (thiomersal) dont l’extrême dangerosité neurologique a été officialisée par la FDA américaine depuis 1997. Chaque nouveau vaccin cumule les doses d’une façon irréversible.

¤ Des virus OGM (vaccins viraux) obtenus à partir de matériel génétique séquentiel du SV40, précurseur du HIV, et que l’on retrouve dans de nombreux cancers du cerveau et mésothéliomes.

¤ Du sérum de veau fœtal (liquide nutritif) alors que tout extrait d’origine bovine est strictement interdit dans tout médicament depuis 1994.

¤ De l’enzyme Tdt, dangereux mutagène reconnu.

¤ Du formaldéhyde – interdit dans les jouets….mais autorisé dans les vaccins.

¤ Du borate de sodium (mort aux rats) dans le Gardasil (!!!).

¤ Du Squalène MF 59 responsable du syndrome des soldats US de l’Irak.

Mais il y a aussi des difficilement détectables qui sont :
¤ des nanotechnologies pour programmer le cerveau entre autres.

Nota :
– Le BCG est toujours cultivé sur de la bile de bœuf (méthode Calmette et Guérin) au mépris de toute réglementation et des mesures de précautions actuelles concernant la vache folle.

– La plupart des médecins ne sont aucunement informés de toutes ces infractions graves à la fois légales et sanitaires, le Vidal n’en faisant pas mention.

– Chaque nouveau vaccin intoxique et fragilise un peu plus votre enfant pour toute une vie et peut-être même ses descendants.

– Le scandale de l’hépatite B n’est que l’arbre qui cache la forêt. Il est clair que nous devons refuser toute vaccination sur nos enfants ainsi que sur nous-mêmes tant que les fabricants de vaccins n’auront pas clarifié leur fabrication.

– Enfin, la nouvelle mode des cocktails pentavalents et hexavalents appliqués sur les enfants amène une véritable déflagration au sein du système immunitaire ! C’est catastrophique !

– Selon l’étude KIGGS, on relève 2% d’effets secondaires GRAVES repérés en relation directe avec des vaccins – concrètement, cela signifie que quand on vaccine 40 MILLIONS d’individus, il y a au moins 800 000 effets collatéraux graves… sans compter le reste !

Conclusion
Un certain nombre de pays ne connaissent aucune obligation vaccinale, et c’est justement chez eux que les épidémies ont régressé le plus vite. La sagesse est sans aucun doute  que le meilleur moyen pour échapper aux épidémies est de veiller à entretenir et renforcer nos défenses immunitaires  par des moyens naturels que les plantes nous offrent depuis la nuit des temps, mais que l’on nous a amené à ignorer pour des raisons bassement mercantiles.

Alors que tous les animaux, même craintifs deviennent agressifs quand ils veillent sur leurs progénitures, il semble qu’une grande partie du genre humain y fasse exception, et semble avoir perdu l’instinct de conservation, laissant la place à la peur qui est très mauvaise conseillère.
L’ignorance n’a plus d’excuse à notre époque, mais elle est pratique pour une majorité, parce qu’elle dispense de la responsabilité.

Téléchargez l’e-book sur :

www.irelia-editions.com – 192 pages – 9€80
ou
Commandez le livre papier 200 pages – 17€ 80 + port sur https ://www.lesbrossesadents.fr/michel-dogna-crime-vaccinal.html

 

ONDES ELECTRO-MAGNETIQUES

Jacques SURBECK*, Directeur de recherche S.E.I.C.sa Membre de la Commission Internationale de la Santé-au-Travail N° S-2423 Médailles d’OR des Jurys Scientifiques Internationaux de Genève & Kuwait                                      3 rue du Léman, CH 1201  GENEVE, Suisse – tel 00,41,Ø22, 732 *5540- web-sites : <http ://www.emf-bioshield.com>

Bonjour,

Ce message est un devoir de conscience d’un chercheur, à casser la chappe de plomb d’une désinformation généralisée.

En dépit du « silence » imposé depuis plus de 20 ans sur ce sujet, le prochain grand problème de ce siècle viendra des effets biologiquement nocifs de nos appareils-communicants : « smartphones, écrans, ondes-WiFi-omni-présentes, etc.. « nocives envers toutes cellules biologiques-vivante : humaines, animales, végétales » et leurs conséquences… » https ://www.youtube.com/watch?v=ek0EPoA84yY&feature=youtu.be

Les assureurs ont été les premiers à le comprendre, et dans les avenants de leurs polices, ils ont exclus toute couverture ou prise en charge des conséquences de sinistre pouvant être provoqué par ces ondes dont nul ne peut plus se passer.. mais avec responsabilité-établies.. http ://documents-emfbioshield.ch/docs/refus_des_assureurs/

Les études menées par l’Université de Budapest et, 3 instituts privés ont montré que la fatigue par généralisation de ces ondes dans une enceinte de travail coûte aux employeurs UNE heure de productivité-par-jour, http ://documents-emfbioshield.ch/docs/cout_aux_employeurs/

Afin de leur permettre de reconnaître ces nuisances, sans avoir à en supporter financièrement les conséquences juridiques, nous avons demandé «un moratoire» mettant les responsables à l’abri. http ://documents-emfbioshield.ch/docs/le_monde_economique_27102014/

Récement, le Professeur Mathieu Bernard (Responsable de l’Institut du cœur, à Paris lançait les chiffres alarmants (pour la France) de 120.000 infarctus et 150.000 AVC par an et, dans la suite, nous en expliquionss le «mécanisme par lequel,  on les fabrique »

http ://documents-emfbioshield.ch/docs/infarctus_et_avc/

Voici les photos justificatives de nos assertions, réalisées par les services de cardiologie d’un institut français parisien : http ://documents-emfbioshield.ch/docs/decouverte_dondusang/

et un laboratoire genevois : http ://documents-emfbioshield.ch/docs/analyses_sanguines/

ainsi que les avis des Jurys scientifiques internationaux,qui se sont prononcés en ce domaine.

http ://documents-emfbioshield.ch/docs/diplome_salon_international_inventions/

http ://documents-emfbioshield.ch/docs/kuwait_diplome/

Elles illustrent les effets nocifs de ces ondes sur le sang des utilisateurs ainsi que leurs conséquences, et l’efficacité de nos éléments de protection « EMF-Bioshield® ». Ceci nous a valu une invitation à donner une conférence d’information et d‘explications pour le service de cardiologie des Hopitaux Universitaires de Genève, surpris par la multiplication des «infarctus-blanc» et autres «AVC-sans-cause-scientifique» et pourtant «en multiplication» même chez les bébés in utéro. *http ://avcenfant.fr/avc-pediatrique/

Après des années de recherche expérimentation, vérification, validation, nous avons réussi à concevoir réaliser, produire en-Suisse, http ://documents-emfbioshield.ch/docs/swiss_label/ des éléments de protection permettant d’anihiler les effets biologiquement nocifs de ces ondes, SANS en altérer-modifier l’utilisation .

Il est impossible de se passer de ces ondes aujourd’hui, voire même d’en limiter les utilisations, quelles qu’en soient les conséquences, certains pays paient cher leurs négations

http ://documents-emfbioshield.ch/docs/enfants_coree/

Dans nos pays, le nombre des EHS (Electro-Hyper-Sensibles) est en croissance exponentielle

passant de 3,6 % de la population en 2012 à plus de 5% aujourd’hui, soit : plus d’une personne sur vingt souffre des ondes, et (faute d’information) ne sait comment s’en protéger..

A la Silicon-Valley, les créateurs interdisent à leurs enfants de fréquenter les écoles équipées : WiFi, http ://documents-emfbioshield.ch/docs/interdiction_enfants_silicon_valley/

alors que, ici, toutes les écoles aspirent à s’en équiper sans tenir compte de ces nuisances mises en évidence par les danoises http ://documents-emfbioshield.ch/docs/cresson_danois/

Le Professeur K.. Korotkov en son Institut de St Petersbourg a démontré grâce à son appareil GDV qui permet de visualiser le «champ vital» d’un individu, le « QI » de la médecine chinoise, en montrant sa destruction à 30% en 10 minutes d’utilisation d’un téléphone portable sans protection, et sa parfaite conservation intégrale « avec NOS protections »

http ://documents-emfbioshield.ch/docs/korotkov/

La seule solution reste donc de s’en protéger, en pleines lucidité & conscience avec des éléments de protection à efficacité, validée, constatée, démontrée…http ://documents-emfbioshield.ch/docs/drosophiles/

TROUVER DU TRAVAIL EN FRANCE ?

Voici une petite histoire pas si étrange… Jean Boudreau a commencé la journée tôt, ayant réglé son réveil matin (fabriqué au Japon) à 6 heures. Pendant que sa cafetière (fabriqué en Chine) filtrait le café, il s’est rasé avec son rasoir (fabriqué à Hong Kong). Puis il s’est habillé avec sa chemise (fabriqué au Turquie), ses jeans (fabriqués en Chine) et ses chaussures (fabriquées en Corée). Après avoir cuit son petit déjeuner dans son nouveau poêlon (fabriqué en Inde) agrémenté de fraises (d’Espagne) et de bananes (du Costa Rica), il s’est assis, calculatrice en main (fabriqué au Mexique), pour calculer son budget de la journée. En consultant sa montre (fabriqué à Taiwan), il a synchronisé sa radio (fabriqué en Chine), puis est monté dans sa voiture (fabriqué au Japon) pour continuer sa recherche d’emploi, entre deux fermetures d’usines (en France). A la fin d’une autre journée décourageante, il décide de se verser un verre de vin (fabriqué en Californie) pour accompagner ses légumes (produits en Espagne), met ses sandales (fabriqués au Brésil) et allume sa télévision (fabriqué en Indonésie) et puis se demande pourquoi il n’arrive pas à trouver un job, ici en France ….

ETRE MOI-MEME 

Gwen CLAPPE

Je n’ai plus envie de faire semblant,
M’adapter à la société c’est facile,
Jouer un rôle…

J’ai envie d’être moi,
Je réalise que je ne suis pas là pour qu’on m’aime,
Combler mon gouffre appelé “manque affectif”
Mais pour Etre moi / qu’on m’aime ou pas.

C’est à moi de combler ce manque et m’aimer,
Et si je me livre trop ce n’est pas grave,
Rien est grave,
Je laisse à chacun liberté de juger, de penser, d’interpréter en fonction de sa vie.

Je veux Juste Etre moi-même,
Avoir Foi en moi,
Je vous aime tous,
Mais je me libère toujours plus du regard d’autrui.

VIDEOS :

“It’s time to take the health of our children back”- Robert F. Kennedy Jr.

See VIDEO:

GLYPHOSATE TOXIQUE : PIRE QUE L’AMIANTE !

Mari Monique ROBIN. Courte vidéo

Révélations sur le glyphosate, un pesticide aux effets dévasta…

"Nous avons tous des résidus de glyphosate dans notre corps" Notre enquête ici >> http://l-obs.fr/2hNSc72

Publié par L'Obs sur mercredi 4 octobre 2017

Youtube : Les 11 vaccins ne sont pas obligatoires
Les arguments légaux pour refuser les vaccins.

Youtube : Les véritables raisons de cette obligation massive et brutale de vaccins.
Comment les élites planifient une réduction drastique de la population mondiale.

Youtube :Les Vaccins Nous Tuent ! Un documentaire allemand

Les grands groupes pharmaceutiques, tue délibérément nos enfants, nos amis, nos proches en les faisant assimiler des produits extrêmement toxiques, entraînant des cancers, des scléroses en plaques, des morts subites !!!!

Youtube : 11 vaccins Obligatoires Grossesse Professeur Joyeux donne son Avis comme Isabelle Adjani.
Youtube :Philippe Pascot, Corruption et Politique :

Un témoignage percutant sur le système politique actuel, corrompu jusqu’à la moelle !

Par l’auteur de Pilleurs d’Etat.

Voilà, ainsi s’achève cette newsletter…

Quelle époque passionnante nous sommes en train de vivre ! Il est capital de centrer nos énergies sur ce que nous voulons voir émerger dans la société plutôt que de garder en nous des émotions de peur, de colère ou de tristesse. Voyons tout ce qui va mal, est déséquilibré, négatif ou toxique, non pour nous plaindre ou accuser, non pour nous morfondre dans la déprime mais pour lâcher nos émotions négatives sur le champ et choisir d’aller dans une autre direction, celle de la vie joyeuse, de la paix et de l’amour !

Nous sommes des créateurs. Avec nos croyances intellectuelles nous avons mis en place bien des scénarios dramatiques, désaxés, générateurs de souffrances multiples. Nous avons fait confiance en des dirigeants qui s’avèrent totalement inconscients et incapables de s’occuper du bien de tous. Cessons de voter pour eux et de les soutenir ! L’affaire des vaccins obligatoires en France prouve la folie de dirigeant soumis aux multinationales qui sont prêtes à tuer des millions de gens sur l’autel du Dieu Profit !

Apprenons maintenant à sortir de la peur et des dépendances pour nous relier à la sagesse de notre corps de lumière et de tous nos alliés spirituels. Nous pouvons, tous ensemble, réussir à réaliser notre rêve d’une planète délivrée des folies du passé, une planète de lumière et de conscience libérée ! Chacun à son rôle à jouer dans cette fantastique aventure de l’unité dans la diversité…Ne luttons pas contre le vieux système, oeuvrons pour une nouvelle société de partage et d’amour !

 

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info