Newsletter du 22.06.2015

  • STAGES D’ETE
  • JEAN MARIE MULLER
  • ESPAGNE DU SUD : séjours de cures de graines germées
  • Vibraconférence du 02.07.2015
  • BRIAN ET ANNA MARIA CLEMENT A GENEVE FIN JUIN
  • MEDICAMENTS QUI POUSSENT A L’HOMICIDE !
  • TU NE TUERAS POINT
  • Ebola : faire la guerre au virus fait plus de victimes !
  • EDUCATION NATIONALE FRANCAISE EN PERIL :
  • La mafia du médicament
  • DES NOUVELLES DE LA PETITION DU PROFESSEUR JOYEUX
  • MONSANTO, LE DIABLE EN PERSONNE
  • LA PLACE DE L’HOMME DANS LA NATURE
  • UNE AUTRE VISION DE LA MALARIA
  • LA VIE APRÈS LA MORT

Cher amis,

Nous vous rappelons tout d’abord le programme de nos stages d’été, de merveilleuses occasions d’apprendre à gérer votre santé  sur tous les plans pour vivre enfin dans la conscience et la plénitude ! Venez célébrer la vie et apprendre à être heureux à chaque instant  de votre vie quotidienne ! Ne manquez pas ces opportunités exceptionnelles. Le monde change et nous devons lâcher nos vieilles armures afin d’être prêts pour la grand fête de la conscience retrouvée qui va bientôt commencer ! Les outils avec lesquels nous travaillons dans tous nos stages sont simples, à la portée de chacun et merveilleusement efficaces pour transformer sa vie sur tous les plans.

N’hésitez pas, pour tout renseignement ou précision pratique, à appeler Tal au 0685022537.

 


 

STAGES D’ÉTÉ à Pierrelatte

Nous sommes heureux cette année d’avoir pour collaborateur Gwen CLAPPE ( Cliquez ici pour voir sa vidéo de présentation ).

 

6,7 ,8 et 9 juillet, Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

GRAND STAGE D’ÉTÉ DE CHAMANISME SAUVAGE ET SES RITUELS DE BASE SACRÉS !
Une occasion unique de pratiquer pendant 4 jours d’affilée !

 

– 18 et 19 juillet Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

RETROUVER LA CONFIANCE EN SOI, GUÉRIR SES BLESSURES, APPRENDRE A ETRE HEUREUX.
Un événement vous a coupé les ailes, vous voulez vous envoler à nouveau. Apprenez à vous reconstruire et à retrouver dynamisme et joie de vivre !

 

– 23,24,25 et 26 juillet, Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

GRAND STAGE D’ÉTÉ DE MÉDECINE HOLISTIQUE ET SES TRÉSORS PRÉCIEUX !
Une occasion unique de pratiquer pendant 4 jours d’affilée !
– 3, 4 et 5 août, Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

CHAMANISME SAUVAGE ET SES POINTS FORTS ! AVEC PRATIQUE DE LA « PRIÈRE SAUVAGE » (vue sur youtube par des milliers de gens!) ET DE VOYAGES DE RÉCUPÉRATION DE NOS « BOUTS D’ÂMES » !

Ce stage apprend à se détendre et ensuite seulement à voyager avec sa conscience pour trouver soi-même les réponses à ses questions ! Des belles opportunités pour sentir nos âmes et grâce aux outils de la psychothérapie spirituelle, délivrer nos personnages du passé des caves de notre inconscient ; nous allons alors pouvoir récupérer les talents qu’ils avaient développés dans d’autres vies.

 

– 3, 4 et 5 Août à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

STAGE DÉCOUVERTE DES SPPA, DE BOUBOULE (l’EGO) ET DE L’ÂME

(Ces enseignements uniques en leur genre ont bouleversé des milliers de personnes lors du dernier SOMMET DE LA CONSCIENCE sur internet !)

Venez identifier vos SPPA et apprendre à faire de la place à chacune d’elle pour sortir de la confusion ! Alors, avec des contrats clairs, c’est la fin des conflits et vous deviendrez l’artisan de relations humaines agréables et fraternelles

 

– 3, 4 et 5 Août à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

ENTRAÎNEMENT A LA SPIRITUALISATION DE SON BOUBOULE POUR DEVENIR MAÎTRE DE SES RELATIONS DANS LE SAVOIR FAIRE AVEC SON ÂME.

Comment réussir a ne plus confondre la voix de l’ÂME avec celle de Bouboule a chaque fois que celle-ci est raisonnable et calme !

Apprenez la gestion des conflits pour ceux qui ont déjà travaillé sur leurs SPPA et sur leur Bouboule, en connaissant déjà ce que c’est que l’ÂME telle que nous la présentons !

Attention ! Il y a bien 3 stages en même temps sur le même lieu en ces dates ! Choisissez celui qui vous convient.

 

– 8, 9 et 10 août à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

STAGE « BOITE A OUTILS HOLISTIQUE »

Des fabuleux outils de guérison pour vous permettre de vous prendre en charge et de changer d’attitude, en faisant vibrer vos corps et vos intentions d’une manière intense qui vous libérera de vos maux et misères. Après quoi, vous pourrez aider les autres à faire de même. Devenez l’artisan de votre guérison et découvrez le guérisseur qui est en vous !

 

– 15,16,17 et 18 Août, à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

GRAND STAGE D’ETE SUR LES SPPA

Une occasion unique de pratiquer pendant 4 jours d’affilée !

 

– 19 et 20 Août

 SPPA POUR AVANCES

Deux jours consacrés à l’approfondissement de la connaissance des SPPA pour ceux qui ont déjà suivi un ou plusieurs stages sur ce sujet fascinant

 

– 22, 23 et 24 Août à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

CHAMANISME SAUVAGE !

EXTRACTION de la facette « CHAMANE SAUVAGE » en vous (pour les débutants) et techniques de guérison complémentaires pour ceux qui ont déjà fait du chamanisme.

Apprentissage de techniques de connexion et de positionnement de son énergie, de sa voix et de son corps pour bien les aligner. Découverte du chamanisme au masculin et du chamanisme au féminin en dosant vos forces créatrices ! On vous dit souvent que vous êtes chamane mais vous n’y croyez pas ! C’est normal parce vous n’êtes pas que chamane en réalité ! Pour pouvoir vivre en paix, venez palper votre « côté » chamane en le mettant en avant ! Vous pourrez ainsi mieux vous occuper de vous et savoir comment vous conduire devant des gens déséquilibrés et malades !

 

– 22, 23 et 24 Août à Pierrelatte (horaires 10h-13h et 16h-19h)

SOINS ET TECHNIQUES DE GUERISON POUR TOUS CEUX QUI SONT MALADES OU « POSSEDÉS » ET POUR CEUX QUI ACCOMPAGNENT CES PERSONNES.

Oui chacun peut sortir des dépendances et devenir son propre guérisseur, avec les outils merveilleux de la médecine holistique et du chamanisme sauvage, fruits de centaines de milliers d’années d’expériences magnifiques de la vie sur Terre. Des bases fondamentales aux recettes données par les Esprits/Guides de l’instant présent !

Attention ! Il y a bien 2 stages en même temps sur le même lieu en ces dates ! Choisissez celui qui vous convient.
PRIX POUR TOUS LES STAGES : 120 euros la journée, 15 euros pour loger sur place.10 euros si vous avez votre tente. Si nous venons vous chercher à la gare de Pierrelatte, nous demanderons 15 euros pour l’aller et le retour. Cuisine à votre disposition pour préparer vous-mêmes vos repas. Vous pouvez aussi jeûner pour des raisons de santé ou de budget ! ASSOCIATION SANTEGLOBALE : Nos stages étant réservés aux membres de notre association, nous vous demanderons 20 euros pour votre cotisation annuelle.

Renseignements et inscriptions 0685022537 ou tal@santeglobale.info

Pour mieux comprendre ce que nous enseignons : vidéos sur Youtube, sur Facebook ou sur notre site www.santeglobale.info

Chaine Youtube de Maître Johanne RAZANAMAHAY-SCHALLER : https://www.youtube.com/channel/UCFOk6pS0RHT4yXYq8yg1wmQ
Chaine Youtube de Christian Tal SCHALLER : https://www.youtube.com/user/MegaTaltaltal
Chaine Youtube de Santé Globale : https://www.youtube.com/user/Santeglobale11
Facebook : https://www.facebook.com/santeglobaleholistique?fref=ts
Site internet : https://www.santeglobale.info

JEAN MARIE MULLER

Avec lui nous donnons des formations sensationnelles de chamanisme sauvage (Celle qui vient de commencer est déjà complète) et de médiumnité (voir sur santeglobale.info le flyer sur « Déployer vos ailes de médium ») qui commence début septembre et peut vous apporter l’immense plaisir de pouvoir collaborer consciemment avec ces Etres fantastiques qui vivent dans les mondes non matériels. C’est la première fois que nous trois, Johanne, Tal et Jean Marie, avec l’aide de Gwen Clappe, donnons cette formation sur cinq week-ends, au Chant des Arbres, à Pierrelatte. Entrez en contact vous-mêmes, directement, avec des êtres de la nature, des devas, des anges, des guides spirituels, des Maîtres ascensionnés, des chamanes du passé, des habitants d’Agartha (l’intraterre) et des planètes de la Confédération Galactique qui sont beaucoup plus évoluées que la Terre et vivent dans la paix et l’harmonie depuis des siècles. Des expériences spirituelles de grande puissance vous attendent. Elles vous permettront de vous délivrer à tout jamais des peurs et de l’ignorance que vous mettrez dans les musées du passé pour vivre enfin dans l’unité cosmique et la joie de collaborer à l’émergence d’une humanité consciente, responsable et créatrice, en partenariat avec tous ces Etres sages qui nous soutiennent avec amour et tendresse.

Par ailleurs, ne manquez pas d’aller voir l’ensemble des stages d’été que donne Jean Marie sur son site : www.jeanmariemuller.ch

Avec Jean Marie nous sommes en parfaite harmonie : notre but est de donner à chacun les outils de l’indépendance personnelle et de l’ouverture spirituelle. Notre enseignement est dynamique, novateur, joyeux, amusant, bouleversant, parfois stupéfiant et générateur de catharsis puissantes mais toujours porteur d’humour, de légèreté et de joie de vivre ! Nous ne parlons que de ce que nous vivons, sans dogmes intellectuels ni idées conformistes du passé. Nous sommes des « agents secrets de la libération intérieure »… Chut, ne le dites à personne, devrions-nous dire si nous avions encore peur des autorités mais les temps ont changé : nous ne craignons plus rien car personne ne peut s’opposer au tsunami de l’éveil des consciences qui se produit actuellement ! Ensemble choisissons le bonheur et l’amour à chaque instant, c’est la porte d’un paradis dont personne ne peut plus nous interdire l’accès !

 

Pour vivre l’expérience de l’alimentation vivante : en plus des séjours chez Carole Dougoud, Marie Christine Lhermitte et Monique Schweitzer dont nous avons parlé dans de précédentes newsletters, une nouvelle adresse :

ESPAGNE DU SUD : séjours de cures de graines germées

Une occasion unique de vous faire du bien dans un décor enchanteur !

ANNE BERNABEU (français et espagnol) Naturopathe www.abnaturopatia.com
Dans un magnifique hôtel près de Cadiz et de Gibraltar : www.palomardelabranca

 

Vibraconférence

INTERVIEW de Tal par Gwennoline en vibraconférence le 02 juillet à 20h : lien

https://plus.google.com/u/0/events/cttt4lqa15sgok2b6c6oqkq97qs

Gwennoline – LGC TV | Legrandchangement.tv
legrandchangement.tv/gwennoline-lgc-tv/

 

GENEVE : DES CONFERENCES ET ATELIERS EXCEPTIONNELS !
29 and 30 juin : Conférences avec B. & A-M Clement

Hippocrates Directors, leader of Living Food

Organisation : Carole Dougoud – Institut Haute Vitalité – www.hautevitalite.ch/agenda

Conférence 29 juin, 2015 – 19.30 – 21.30

précédée d’un apéritif sain et de ventes de produits & livres dès 18.30

Lieu : Université de Genève UNIMAIL, 40 Bvd du Pont d’Arve – Salle MR070 –

pas d’inscription il y a assez de places – prix 30 chf à régler à l’entrée

Brian Clement, Ph.D. vient en Suisse une fois par année et cette conférence intéressera vos amis aussi bien

francophones qu’anglophones ou germanophones. Nous vous remercions d’avance de bien vouloir transmettre

cette information autour de vous. Il partagera aussi avec vous les fantastiques découvertes des scientifiques

novateurs qui ont osé sortir des sentiers battus pour explorer les secrets de la santé et de la régénération

cellulaire.

Traduction simultanée par le Dr Tal Schaller, médecin genevois pionnier de la médecine holistique et

auteur de soixante livres sur la santé globale.

Sujet Brian Clement, Ph.D.

“QUANTUM HUMAN BIOLOGY”

Brian CLEMENT, Ph.D. vous présentera la biologie du futur qui se fonde sur la médecine quantique et les

champs électromagnétiques plus que sur le corps de matière (une partie seulement de votre réalité

globale). Depuis 4 décennies, le travail e Brian Clement avec des centaines de milliers de personnes à

Hippocrates Health Institute lui a donné une formidable perspicacité dans les mécanismes du corps humain. En aidant ces personnes à combattre une vieillesse prématurée, il a confirmé scientifiquement que c’est le système électrique du corps qui est la fondation même de tous les systèmes. Il expliquera comment à l’institut ils ont employé des thérapies électromagnétiques non invasives, le laser à froid, conjointement à une

nourriture vivante chargée en électrolytes pour amener le corps hors de la maladie et vers la longévité.

Sujet Anna-Maria Clement, Ph.D.

“WOMAN’S POWER”

Notre pouvoir est affecté par l’attitude, la confiance et la croyance en devenir de vrais leaders. La vision originale de pouvoir a été dépeinte dans les archétypes féminins : Justice, Intelligence et Amour. Nous devons partager le pouvoir de vivre dans un monde paisible, sain et prévenant.

2 ateliers 30 juin, 2015 – 16h et 19h30

à l’Hotel Cénacle, Rte de Malagnou,

Atelier N°1 à 16h – Accueil 15.30 avec un jus

d’herbe de blé

Atelier N°2 à 19.30 – Accueil 18h avec un jus

d’herbe de blé et une assiette Haute Vitalité

Sujet Anna Maria Clement, Ph.D.

Atelier de 16h à 17h30

Sujet : L’alimentation vivante pour les jeunes, les habits qui tuent, l’analyse du

sang vivant, Familles saines dans des maisons saines

Anna Maria abordera la multitude de questions auxquelles font face les familles dans cette société à grande

vitesse en utilisant la compassion, la nourriture riche en enzyme appropriée, le mouvement et un large éventail de thérapies non-invasives et de soutien.

Sujet Brian Clement, Ph.D. 19.30-21.30

Sujet : Comment ouvrir les portes d’un monde sans douleur. Les suppléments

sont-ils devenus indispensables ? Dr. Clement parle d’un guide pas-à-pas pour éliminer la

douleur : fibromyalgie, migraines, manque de mémoire, insomnie, fatigue, irritabilité, problèmes digestifs et plus…

Brian et Anna Maria seront traduits en français par le Docteur Christian Tal Schaller

INSCRIPTION OBLIGATOIRE:

Prix séminaire: 100 chf ou 140 chf à régler d’avance sur l’un de ces comptes :

CCP 17-449189-9 ATLANTICA – Institut Haute Vitalité – 1207 Genève

ou UBS – IBAN CH19 0024 0240 2709 5029 L /BIC : UBSWCHZH au nom de Carole

Dougoud ;

ET VOICI NOS INFOS DÉCAPANTES ET STIMULANTES POUR UNE REFLEXION PERSONNELLE HORS DES SENTIERS BATTUS DU CONFORMISME :

MÉDICAMENTSQUI POUSSENT A L’HOMICIDE !

70 millions d’Américains consomment des médicaments chimiques qui altèrent le fonctionnement cérébral. De plus en plus d’études montrent le danger de ces substances psychotropes. Récemment le crash d’un avion allemand dont le copilote prenait des antidépresseurs a attiré l’attention sur ce phénomène. Une étude récente du Journal World Psychiatry a montré qu’en Finlande, les personnes prenant des médicaments agissant sur le psychisme ont dix fois plus de chances que le groupe témoin de commettre des homicides. Etonnamment les substances les plus dangereuses ont été les antidouleurs banaux comme le paracétamol et les antiinflammatoires comme l’ibuprofen qui augmentaient le risque de 200%. Les opiacés l’augmentaient de 92%, les benzodiazépines, de 45% et les antidépresseurs de 31%.

Il est stupéfiant de constater que les anti-douleurs, qui représentent un marché de 60 milliards de dollars par an, sont aussi dangereux ! Il faut se réveiller et cesser de croire que les médicaments chimiques sont sans danger. Chaque fois que l’on prend une pilule, on joue à la roulette russe avec sa vie.

Etude complète sur le site The Dr. Rath Health Foundation

TU NE TUERAS POINT

« Tuer un chaton et s’en réjouir sur le Net est passible d’emprisonnement ; tant mieux. Tuer des milliers de vaches quand on est boucher dans un abattoir industriel, c’est faire son travail et mériter  une médaille pour bons et loyaux services rendus à l’entreprise lors de son départ à la retraite. »

Lisez Viande et lait et Se réconcilier avec le peuple animal et sortez de la fausse croyance que les animaux sont des aliments pour l’homme !

Ebola : faire la guerre au virus fait plus de victimes !

Une équipe de l’Imperial College de Londres a cherché à évaluer l’impact sanitaire indirect de l’épidémie Ebola, en se focalisant sur la transmission du paludisme. Selon les chercheurs, l’arrêt des traitements et de la prévention de la malaria suite à l’effondrement des systèmes de santé et de l’économie dans les trois pays touchés a entraîné 10 900 décès supplémentaires, soit davantage que les 10 700 victimes attribuées au virus Ebola. Évidemment, ces savants calculs servent à grossir encore les ravages « ébolesques ». À nos yeux, ils illustrent plutôt l’absurdité d’un système médical belliqueux envers les deux maladies puisque la guerre déclarée à l’une a doublé les dégâts de l’autre…

ÉDUCATION NATIONALE FRANÇAISE EN PÉRIL

Savez-vous quelle est la plus grande des administrations au monde après  l’armée chinoise ?
L’éducation nationale française: 1 418 744 personnes (plus que l’Armée Russe, ex Armée Rouge).
Et sur ce chiffre, il y a moins d’1 million d’enseignants !
C’est à dire qu’il y a 512 087″administratifs” (hors restauration et services annexes bien sur).
Savez-vous que sur ces 512 000 personnes, une commission d’enquête de l’assemblée a trouvé 37.664 salariés qui n’apparaissent que dans la colonne “dépense de personnel” et dont personne ne sait ce qu’ils font.(et les 30 000 “détachés” qui n’ont jamais enseigné…et sont en fait agents électoraux )
Le coût de cette gigantesque plaisanterie ? 100 milliards d’euros par an, soit le prix de 52 porte-avions nucléaires de 36 000 tonnes (avec hélice en état de marche).
Il y a aujourd’hui 459 600 élèves de moins qu’en 1991, mais 247 000 enseignants de plus.

Les résultats : sur 726.000 jeunes qui quittent chaque année le système, le ministère reconnaît lui-même que 439 000 n’ont “aucune réelle formation”.
Il y a aujourd’hui 236.583 étudiants en “Sciences humaines et sociales” dans les Facs : chacun coûte 48.000 EUR par an à la collectivité.
Et tout le monde sait qu’il n’y a qu’une poignée de postes à pourvoir dans ce Secteur (5.000 par an, peut-être 10.000 ?).
Rappelons que l’OCDE a classé la France très loin des autres nations Occidentales en comptant 40 % d’illettrés en France (capacité à lire, comprendre et résumer en cinq lignes un texte simple de 20 lignes).
Enfin, sur les 13 meilleurs lycées parisiens pour les résultats au bac, 11 sont ….. privés
Note de Tal : je transmets l’info mais n’ai pas vérifié ces chiffres. Je serais heureux qu’un membre de l’Education Nationale les confirme ou les infirme !!!

 

La mafia du médicament

La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.

Chère lectrice, cher lecteur,Le pharmacien lanceur d’alerte Serge Rader diffuse actuellement un important message qui concerne votre porte-monnaie autant que votre santé.

Je le relaye car il est largement occulté par les médias, à un point qui ne peut que faire peser sur eux les plus graves soupçons.

Soupçon de collusion avec l’industrie pharmaceutique. Mais aussi soupçon de plus en plus pénible qu’existe à la tête de nos institutions un système politico-mafieux qui exploite notre santé.

Les génériques sont 30 % plus chers en France
Serge Rader affirme avoir réalisé une enquête comparative sur le prix des médicaments en France et en Italie qui lui a permis d’établir que les génériques sont en moyenne 30 % plus chers en France, avec des pics à 100 % pour des antihypertenseurs, pour des antibiotiques et autres produits pour la prostate [1].

Sachant que le marché français des génériques représente 5,3 milliards d’euros par an [2], un surcoût de 30 % représente 1,3 milliard d’euros de trop-payé.

Ce trop-payé, financé par les cotisations-maladie des travailleurs français, finirait dans la poche d’individus qui ne peuvent être innocents.

Et pourtant, ce n’est pas là le plus grave.

Ce qui est encore plus affligeant, c’est la protection dont bénéficieraient ces individus grâce aux autres branches du pouvoir. C’est ce qui permet d’ailleurs de parler d’une authentique mafia.

Mis au pied du mur, le gouvernement a répondu par une note du 5 mars 2014 du Commissariat général à la stratégie et à la prospective qu’il était impossible de comparer le prix des médicaments d’un pays à l’autre [3]. C’est aussi absurde qu’évidemment faux, et témoigne d’une coupable volonté d’enterrer un nouveau scandale.

Par ailleurs, la Commission économique des produits de santé (CEPS) [4] affirme que les prix qu’elle fixe « font référence » à ceux pratiqués en Europe. Là encore il s’agit d’un mensonge par omission, 30 % étant ajoutés à la « référence » pour déterminer le prix payé par les Français !

Plus de 90 % des médicaments sont inutiles
Serge Rader explique que seuls 3,5 % des nouveaux médicaments sont utiles, efficaces, et apportent une réelle plus-value thérapeutique par rapport à l’offre existante.

Cela signifierait que plus de 90 % des nouveautés depuis 25 ans sont des copies de produits existants qui ont pour seul objectif de faire grimper le chiffre d’affaire des laboratoires. Dans leur jargon, ces copies ont un nom : les « me too » (moi aussi).

Il cite le cas des prétendus « nouveaux » antidiabétiques oraux :

« Alors que la boîte de Metformine (soit le Glucophage de 1958), chef de file du traitement du diabète, coûte 4 euros en France – contre 2 euros en Italie –, les médecins prescrivent un groupe d’une dizaine de médicaments beaucoup plus chers, les gliptines, comme Januvia, Janumet, Xelevia, Velmetia, Onglyza…, tous à près de 43 euros la boîte ! [5] »

Or, ces médicaments sont classés comme n’apportant « aucune plus-value thérapeutique », ce qui n’empêche pas l’assurance-maladie de les rembourser pour plus de 500 millions d’euros.

Et on ose encore nous faire pleurer avec le « trou de la sécu »…

24 euros le médicament, contre 12,50 euros en Italie
Serge Rader cite aussi l’exemple du Plavix Sanofi, un antiagrégant plaquettaire, à 37,11 euros la boîte alors que celle-ci est vendue 18,23 euros en Italie.

Mis en cause dans une émission de télévision en 2013 (Pièces à convictions, sur France 3), les autorités ont fini par abaisser le prix français à 25,32 euros.

Le prix reste toujours plus élevé qu’ailleurs, mais ce n’est pas tout. Pour compenser, les autorités ont discrètement autorisé entre temps un médicament s’appelant Efient, sosie du Plavix mais beaucoup plus cher : la boîte vaut 52,86 euros !

Je peux aussi citer le cas du laboratoire américain Gilead qui vend le Sovaldi (son médicament contre l’hépatite C) 256 fois son prix de revient : la cure de l’antiviral coûtant 56 000 euros par patient alors que la fabrication des 84 comprimés coûte 200 euros environ.

Même en incluant tous les coûts de recherche possible, il est impossible d’arriver à un prix de vente pareil. Ce système n’est rendu possible que parce que le consommateur n’est pas le payeur, et que celui qui paye (l’assurance-maladie) paye avec l’argent des autres (les personnes soumises aux cotisations sociales obligatoires, à savoir nous tous) !

Le système de santé est corrompu à tous les niveaux

Ces marges colossales, réalisées sur le cadavre moribond de notre système de santé au bord de la faillite, permet malheureusement à l’industrie pharmaceutique de distribuer à pleines mains des subsides aux chercheurs en médecine, aux relais d’opinion et à la presse médicale, dont les prétentions à l’indépendance ne sont plus qu’une sinistre farce.

Pas un colloque, pas une manifestation médicale, peu de sociétés savantes qui ne soit sponsorisée par les laboratoires. Très peu de revues paraîtraient encore sans publicité ou parrainage de l’industrie pharmaceutique.

Tout cela est financé, bien malgré eux mais souvent sans qu’ils s’en doutent, par les assurés sociaux qui imaginent naïvement que les sommes de plus en plus faramineuses prélevées sur leurs revenus au nom de la « santé publique » financent effectivement la solidarité avec les plus démunis.
Pour moi, la solution à tous ces problèmes est surtout entre nos mains.

Nous avons décidé de déléguer notre santé et le financement de notre santé, et nous en payons le prix.

Nous avons supposé que l’on pouvait confier à des « hauts responsables » les décisions qui touchent à notre corps, notre intimité, et les moyens financiers colossaux que nous consacrons à la santé.

Mais ceux qui se sont vu confier ce pouvoir extraordinaire n’ont pas résisté longtemps à en profiter un peu.

Puis un peu beaucoup. Puis énormément. Jusqu’à ce jour où c’est la foire d’empoigne généralisée. Les derniers incorruptibles, s’il en reste, sont en train d’être éliminés du ring.

Voilà pourquoi la solution est d’abord en nous. Elle est dans la connaissance de notre nature, du fonctionnement de notre corps, des remèdes éprouvés (qui sont souvent les moins chers et ne passent pas par le circuit des ordonnances/pharmacies), de nos besoins physiologiques, affectifs, et, oserais-je dire, spirituels.

Plutôt que d’attendre le grand soir où les méchants seront punis et où les gentils triompheront, je préfère continuer, tranquillement, à mettre toutes les chances de mon côté pour éviter d’avoir besoin des coûteux médicaments de ces messieurs.

C’est sans doute la raison pour laquelle la santé naturelle ne sera jamais aussi populaire que l’autre. Malgré tout, nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience des enjeux, et cela fait drôlement plaisir.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

DES NOUVELLES DE LA PETITION DU PROFESSEUR JOYEUX

Chers amis,

Notre pétition pour le retour du vaccin DT-Polio sans aluminium va bientôt franchir le cap des 700 000 signataires.

Grâce à notre action, toute la France est déjà au courant de la pénurie de vaccin DT-Polio.

Grâce à vous, tous les parents s’aperçoivent maintenant que leurs nourrissons se font vacciner non avec le simple vaccin obligatoire, mais avec l’Infanrix Hexa, qui contient des valences qui ne sont pas obligatoires (dont l’hépatite B) et de l’aluminium.

Ce progrès dans l’information et la transparence est déjà en soi une immense réussite.

Toutefois, je ne vous cache pas que nous sommes un peu interloqués par la réaction des autorités et des médias face à notre action.

Les autorités, d’abord.

La ministre de la Santé Marisol Touraine s’est contentée de déclarer à la télévision que « la vaccination, ça ne se discute pas. » Depuis, on ne l’entend plus. Elle n’a pas donné suite à la demande du Pr Henri Joyeux d’accepter un débat à la télévision.

Nous pouvons comprendre qu’elle ne soit pas d’accord avec nous.

Mais nous ne trouvons pas normal de répondre ainsi à 700 000 citoyens adultes, qui souhaitent simplement avoir accès à un vaccin obligatoire pour leurs enfants, que le débat n’est pas légitime, que nous n’aurions même pas le droit d’en parler.

Les médias, ensuite.

Dans un premier temps, beaucoup ont expliqué que notre pétition n’avait pas lieu d’être, qu’il n’y avait aucun problème avec le vaccin DT-Polio en France, que le produit était disponible pour ceux qui le souhaitent.

C’était faux.

Dans un second temps, ils ont reconnu la pénurie, mais ils ont expliqué que ce n’était pas grave, que l’Infanrix Hexa (qui remplace le DT-Polio) est un produit sûr. Certains ont ensuite consacré de larges espaces à dénigrer l’action du Pr Joyeux et l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle.

Là encore, nous pouvons comprendre que notre action ne plaise pas à tout le monde.

Mais nous sommes étonnés, pour ne pas dire attristés, de constater qu’aucun journaliste (à notre connaissance) ne soit allé interroger les patrons des laboratoires pour leur poser la seule question qui intéresse les familles :

Quand le vaccin DT-Polio obligatoire sera-t-il à nouveau disponible dans les pharmacies ???

A cette question, pourtant simple, personne n’a répondu jusqu’à présent.

Tous semblent éviter soigneusement ce sujet central. Et cela nous inquiète car cela tend à montrer que l’influence de l’industrie pharmaceutique sur nos institutions est encore plus forte que nous ne le pensions.

Combien de temps les labos pourront-ils continuer à imposer à la population française le super-vaccin sept fois plus cher, avec la bénédiction du gouvernement ?
Pourquoi la Ministre de la Santé juge-t-elle inutile de présenter un plan d’action pour faire revenir le DT-Polio sans aluminium, alors même que cela faisait partie de ses engagements électoraux ?
Mystère.

La conclusion est simple : nous avons fait beaucoup de bruit, nous avons provoqué une gigantesque mobilisation, par la seule force d’Internet et des réseaux sociaux.

Mais ce n’est pas encore assez
Manifestement, il faut encore accroître le nombre de signatures. Aller au million, le dépasser même.

Et ainsi que je vous l’ai déjà dit de nombreuses fois, nous n’avons aucun autre moyen de le faire qu’en vous demandant d’agir à votre niveau.

Transférez s’il vous plait encore une fois à tout votre entourage notre appel à pétition.

Nous avons créé un très beau précédent. Mais nous n’avons pas encore gagné.

Le lien à transmettre pour nous faire atteindre le million de signatures est sur le site de l’ Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Augustin de Livois
Note de Tal : Soutenez cette pétition, c’est une brèche dans la forteresse vaccinale que les multinationales et les politiciens défendent avec fureur mais qui ne peut manquer tôt ou tard, de s’effondrer. Car on peut mentir un certain temps mais vient le jour où les gens s‘éveillent et comprennent qu’au nom du profit on massacre leur santé et celle de leurs enfants. L’article « Vaccins, nouvelles 2015 » sur santeglobale.info est très parlant de même que le livre « Vaccins, un génocide planétaire ? » que de plus de plus de parents offrent à leur pédiatre en disant : « Avant de vacciner mon enfant, lisez ce livre s’il vous plaît ! » Il est impossible au médecin qui ose lire ce livre de continuer à prétendre come la ministre française de la santé : « Les vaccins ça ne se discute pas ! » Les vaccins sont un acte médical qui ne peut pas être pratiqué sans conscience de ses dangers. Le temps de l’ignorance et de l’obéissance aveugle à autrui s’achève. Ne laissez aucun médecin vous imposer ses vues de manière autoritaire ! Ne permettez pas à un médecin de vous vacciner ou de vacciner vos enfants sans vous avoir présenté les avantages (selon lui) et les effets secondaires de ces produits. Vous devez avoir été informé de manière détaillée des bienfaits possibles et des dangers de tout traitement médical avant de décider si vous voulez le faire ou non. C’est la loi et on devrait attaquer en justice les médecins qui ne la respectent pas.

Quand vous regardez sur des sites comme Initiative Citoyenne les témoignages dramatiques des milliers de parents de jeunes filles vaccinées avec le Gardasil et qui ont perdu leur santé ou leur vie à cause d’un vaccin qui n’a jamais pu montrer la moindre efficacité, vous ne pouvez qu’être horrifié que de telles histoires soient possibles…que de drames, que de sacrifices humains sur l’autel du profit à tout prix !
VACCINS, lettre à SCIENCE ET VIE (Extraits)

From: Initiative Citoyenne

June 04, 2015 12:41 PM

To: Stephane DESMICHELLE, Science et Avenir

Si vous souhaitez vraiment apporter un “éclairage le plus indépendant et rigoureux qui soit sur des aspects d’ordre scientifique”, vous ne pouvez pas balayer d’un revers de la main les données du propre fabricant alors que le package pharmaceutique européen a délégué et finalement quasi complètement abandonné la pharmacovigilance aux labos pharmaceutiques…

Pour affirmer comme vous le faites que “Concernant les vaccins recommandés, non obligatoires, le risque n’est pas avéré”, vous DEVEZ disposer de données réellement comparatives sans biais interprétatif comparant des enfants vaccinés avec Infanrix hexa à des enfants NON VACCINES (0 vaccins) et pas à des enfants ayant simplement reçu d’autres vaccins autres qu’Infanrix hexa car cela induit un biais évident. C’est la seule façon scientifique d’évaluer rigoureusement les dangers de l’Infanrix hexa et il ne se passe pas un jour sans que des parents ne rapportent des drames avec ce vaccin. Le Pr Tardieu, qui avait démontré un sur-risque de sclérose en plaques après vaccin HB chez les enfants avait été pour sa part “interdit de conférence de presse” selon Libération du 14 octobre 2008.

Le Dr Bernadine Healy, ex Directrice du National Institute of Health des USA et tout à fait indépendante de Wakefield avait déclaré en 2008 sur CBS, nous citons:

« On ne peut pas dire qu’il n’y a pas d’évidence causale entre l’autisme et les vaccins par exemple. Les officiels de santé ont trop vite écarté les hypothèses de causalité sans études scientifiques suffisantes pour examiner cette possibilité. Je pense qu’ils ont trop vite écarté des études de sécurité chez l’animal, chez les primates et même chez la souris qui démontrent certains soucis de sécurité pour certains vaccins.

Dans un pays comme le vôtre qui comporte plus de 400 000 autistes et alors que le document de GSK lui-même inclut l’autisme dans la liste des effets secondaires recensés, vos propos attentistes sont d’autant moins scientifiques et d’autant plus irresponsables que même le Dr Marcia Angel, ex directrice de la revue prestigieuse New England Journal of Medicine a déclaré, nous citons là encore:

« Il n’est tout simplement plus possible de croire grand-chose au sujet de la recherche clinique, de se fier au jugement des médecins, ou à des directives médicales autoritaires. Ça ne m’amuse pas d’arriver à pareilles conclusions, mais j’ai dû y arriver lentement et à contre cœur pendant les vingt ans durant lesquels j’ai travaillé comme rédactrice au New England Journal of Medicine. » Dr Marcia ANGELL, MD. In Angell, M., « Drug Companies & Doctors : a Story of Corruption », NY Books, 15 janvier 2009. En ligne : http://www.nybooks.com/articles/archives/2009/jan/15/drug-companies-doctorsa-story-of-corruption/

Nous transmettons cet échange pour info au Pr Joyeux, il sera peut-être aussi effaré que nous de découvrir l’absence totale d’esprit scientifique de ceux censés traiter du sujet mais qui restent littéralement englué dans un dogme qui retire jusqu’au bon sens même sur les critères méthodologiques requis pour pouvoir affirmer ce que vous dites.

Bien cordialement,

L’équipe d’Initiative Citoyenne

MONSANTO , LE DIABLE EN PERSONNE !

Un texte révélateur… à lire absolument, c’est fascinant !!

L’histoire complète de Monsanto, « La société la plus maléfique au monde »

monsanto-evil-tomato

De toutes les méga-sociétés folles furieuses, Monsanto a largement surpassé ses rivales, remportant le titre glorieux de la « société la plus maléfique sur Terre » !

Non contente de siéger simplement sur son trône de mort au sommet d’une montagne de cadavres, elle continue de mettre au point de nouveaux moyens scientifiquement innovateurs pour nuire à la planète et à ses habitants.

Comme pour les vrais champions du mal, elles ne s’arrêteront pas avant…eh bien, qu’on les arrête ! Mais qu’est Monsanto et comment est-elle devenue si incroyablement maléfique ? Je pense que la meilleure manière de démarrer ce périple est de retourner vers les profonds et glauques égouts de son sinistre passé, alors munissez-vous d’un en-cas et de boissons sans OGM et allons-y.

1901 : La société est fondée par John Francis Queeny, membre des Chevaliers de Malte, avec derrière lui 30 ans d’expérience dans l’industrie pharmaceutique ; il épouse Olga Mendez Monsanto, dont le nom deviendra celui de la société, Monsanto Chemical Works. La société produit au début de la saccharine de synthèse, qui est vendue à Coca-Cola comme édulcorant artificiel.

Le gouvernement savait déjà que la saccharine était un poison et il lui fit un procès pour stopper sa fabrication mais le perdit en cour d’appel, ouvrant ainsi la Boîte de Pandore Monsanto qui commença à empoisonner le monde avec ce soda.

Le gouvernement savait déjà que la saccharine était un poison et il lui fit un procès pour stopper sa fabrication mais le perdit en cour d’appel, ouvrant ainsi la Boîte de Pandore Monsanto qui commença à empoisonner le monde avec ce soda.

Années 20 : Monsanto étend son activité aux produits chimiques industriels et aux médicaments, devenant le plus gros fabricant mondial d’aspirine, l’acide acétylsalicylique (toxique, bien sûr). C’est aussi l’époque où les choses commencent à se précipiter horriblement pour la planète avec l’introduction de leurs polychlorobiphéniles (les PCB).

« Les PCB étaient vus comme une merveille chimique par l’industrie, un liquide visqueux résistant aux fortes températures et à la dégradation et ayant des applications presque illimitées. Les PCB sont aujourd’hui considérés comme l’une des plus graves menaces chimiques pour la planète. Largement utilisés comme lubrifiants, fluides hydrauliques, huiles de coupe, revêtements imperméables et produits d’étanchéité, ce sont des carcinogènes potentiels et on les retrouve impliqués dans des maladies de la reproduction, de la croissance et du système immunitaire. Le centre mondial de fabrication des PCB était l’usine Monsanto aux abords de St Louis dans l’Illinois, qui possède le plus fort taux de morts fœtales et de naissances prématurées de l’état. »(1)

Bien que les PCB aient été finalement interdits après 50 ans de dégâts, ils existent toujours dans le sang et les cellules des animaux et de l’homme à travers le globe. Des documents présentés plus tard au tribunal ont montré que Monsanto était parfaitement conscient des effets meurtriers, mais l’a criminellement caché au public pour conserver le filon des PCB !

Années 30 : Création de sa première semence de maïs hybride et extension de la fabrication de détergents, savons, produits de nettoyage industriels, caoutchouc synthétique et plastiques. Oh oui, tous toxiques bien sûr !

Années 40 : Ils démarrent la recherche d’uranium, qui servira pour la première bombe atomique du Projet Manhattan, qui sera larguée ensuite sur Hiroshima et Nagasaki, tuant des centaines de milliers de japonais, coréens et militaires américains et en empoisonnant des millions d’autres.

La société poursuit sans relâche ses folies meurtrières en créant des pesticides pour l’agriculture qui contiennent la mortelle dioxine, source d’empoisonnement de la nourriture et des réservoirs d’eau. Il fut découvert ensuite que Monsanto avait omis de dévoiler que la dioxine était utilisée dans un large éventail de leurs produits, ils auraient sinon été obligés de reconnaître qu’elle avait créé un enfer écologique sur Terre.

Années 50 : S’alignant de près avec la Compagnie Walt Disney, Monsanto crée plusieurs attractions au Disney’s Tomorrowland (« le pays de demain »), qui exposent la gloire des produits chimiques et des plastiques. Leur « Maison du futur » est entièrement faite de plastique toxique non biodégradable comme ils l’avaient affirmé. Quoi ? Monsanto a menti ? J’en suis scandalisé !

« Après avoir attiré un total de 20 millions de visiteurs entre 1957 et 1967, Disney fit raser la maison, mais découvrit que ce ne serait pas sans mal. Selon le Monsanto Magazine, les boulets de démolition rebondissaient sur la fibre de verre et les matériaux en polyester armé. Chalumeaux, marteau-piqueurs, tronçonneuses et pelleteuses se montrèrent impuissants. On attacha finalement des élingues tractées pour décoller petit à petit des éléments de la maison qui seront évacués ensuite par camion. » (2)

Années 60 : Monsanto, avec son complice criminel, la société Dow Chemical, produit l’Agent Orange dont la dioxine est l’un des composants, qui sert à l’invasion américaine du Vietnam. Résultats ? Plus de 3 millions de personnes contaminées, mort d’un demi-million de civils vietnamiens, un demi-million de bébés vietnamiens qui naissent avec des malformations de naissance et des milliers de vétérans américains qui souffrent ou meurent encore aujourd’hui de ses effets !

Monsanto est de nouveau traîné en justice et des mémos internes révèlent qu’ils connaissaient les effets mortels de la dioxine de l’Agent Orange quand ils l’ont vendu au gouvernement. Bien que ce soit scandaleux, Monsanto est autorisé à présenter sa propre « recherche » qui concluait que la dioxine était inoffensive et ne présentait un quelconque risque de santé. Satisfait, le tribunal se rallie à Monsanto et classe l’affaire. Il apparaît plus tard que Monsanto a présenté des études mensongères et que la vraie recherche concluait que la dioxine tuait très efficacement.

Un autre mémo plus tardif publié dans un tribunal en 2002 admettait « que les preuves validant la persistance de ces composants et leur présence universelle en tant que résidus dans l’environnement sont incontestables…des pressions du public et juridiques pour les éliminer afin d’éviter une contamination mondiale sont inévitables. La question fait boule de neige. Où allons-nous à partir d’ici ? Les alternatives : mettre la clé sous la porte ; s’en débarrasser autant que possible et ne rien faire d’autre ; tenter de continuer l’activité ; avoir des produits alternatifs. » (3)

Monsanto devient partenaire de I.G. Farben, fabricant de l’aspirine Bayer et des produits chimiques d’Hitler qui ont exterminé des millions de gens durant la seconde guerre mondiale. Ensemble, les deux sociétés utilisent leurs compétences communes du génocide pour introduire un autre produit neurotoxique mortel, l’aspartame, dans l’alimentation. Quand des questions font surface concernant la toxicité de la saccharine, Monsanto exploite cette opportunité pour amener un autre de ses poisons mortels à un public peu méfiant.

Années 70 : Un partenaire de Monsanto, G.D.Searle, publie une centaine de fausses études internes qui déclarent que l’aspartame est inoffensif, alors que la propre recherche de la FDA [Food and Drug Administration, Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux] révèle clairement que l’aspartame entraîne des tumeurs et de grands trous dans le cerveau des rats, avant de les tuer. La FDA commande une enquête chez G.D. Searle pour « avoir sciemment dénaturé des études, avoir caché les faits matériels et fait de fausses déclarations » concernant la sécurité de l’aspartame.

Searle, pendant ce temps, désigne stratégiquement un initié haut placé de Washington, Donald Rumsfeld, qui servit comme secrétaire de la défense durant les présidences de Gerald Ford et George W. Bush, pour qu’il devienne PDG. Le but premier de la société est que Rumsfeld utilise son influence politique et sa vaste expérience des affaires pour mettre la FDA dans sa poche.

Quelques mois plus tard, Samuel Skinner reçoit « une offre qu’il ne peut refuser« , se retire de l’enquête et démissionne de son poste d’avocat pour aller travailler comme juriste chez Searle. Cette tactique mafieuse retarde le procès assez longtemps pour que la prescription soit prononcée et que l’enquête soit abandonnée abruptement et commodément.

Suite de cette fascinante saga sur le site : stopmensonges.com : L’histoire de Monsanto. C’est passionnant comme un roman policier… et c’est vrai en plus !

LA PLACE DE L’HOMME DANS LA NATURE

Alexandre IMBERT dans Alternative Santé

On ne peut pas nier que, depuis quelques années, l’être humain a entrepris de reconsidérer sa place dans la nature. Jusqu’à la fin du XXe siècle, il se désintéressait totalement de la condition animale, de la destruction des ressources végétales ou de la biodiversité. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Cette évolution de nos mentalités – qui représente sans conteste une inflexion déterminante de nos modes de pensée modernes – n’est pourtant pas une fin en soi, et on pourrait même considérer qu’elle n’est que la première étape minuscule du long chemin vers la conscience. En effet, nous avons beau proclamer, sur tous les tons, notre attention généreuse ou compréhensive aux “autres”, nous continuons de concevoir l’univers qui nous entoure comme une matière dénuée d’intentions.

Cela n’a pas toujours été le cas, et dans notre histoire, on retrouve de nombreuses traces d’une vision animiste du monde. Encore aujourd’hui, chez certains peuples qui vivent dans les lieux les plus reculés, cette approche est la seule qui soit la règle. Les Achuars, des Jivaros de la haute Amazonie, accordent ainsi à la plupart des plantes et des animaux une âme, ce qui les range parmi les “personnes”. Les femmes s’adressent aux premières comme à des enfants qu’elles maternent ; les hommes voient les seconds comme des “beaux-frères”, des alter ego exigeant respect mutuel.

Ce respect “transcendantal” se retrouve chez la plupart des tradipraticiens que nous appelions hier sorciers : avant de couper les plantes dont ils ont besoin pour leur malade, ils récitent en général une courte prière pour s’excuser d’interrompre la vie de cette plante sacrifiée pour sauver un homme.

Revenir à l’idée que chaque individu, chaque animal, chaque espèce végétale, chaque minéral constitue un microcosme, et que tous ces éléments forment ensemble un macrocosme unifié, pourrait être un premier pas pour en finir avec notre égocentrisme. Mais nous pouvons aussi aller encore plus loin.

Je m’adresse ici à tous ceux parmi vous, lecteurs, qui ne vous intéressez pas à la médecine alternative uniquement parce qu’elle permet de remplacer un médicament synthétique par un principe actif naturel. Je m’adresse à ceux qui pensent, ou pressentent, qu’il y a quelque chose d’autre à découvrir. À ceux qui s’intéressent à la médecine quantique, à la mémoire de l’eau, à la médecine énergétique sous toutes ses formes. À ceux qui ont compris qu’il existe une “conscience collective” et un réseau qui permet d’échanger, à distance, des émotions ou des pensées. Quelle révolution merveilleuse ce serait si nous n’envisagions pas seulement ces hypothèses sous leur seul aspect humain et si nous incluions tous les autres êtres de la planète dans ce réseau…

Quelques-uns, parmi nous, cherchent déjà à s’insérer dans ce grand tout et se passionnent pour le chamanisme, par exemple. On peut les moquer en raison de leurs accoutrements, de leurs chants lancinants et de leurs tambours, mais leur tentative pour faire l’expérience d’un échange “surhumain” mérite plutôt le respect.

L’été approche, il sera pour vous sans doute l’occasion de côtoyer de plus près les splendeurs naturelles et de prêter l’oreille pour essayer d’entendre leur message.

UNE AUTRE VISION DE LA MALARIA

Tal : Je salue cet éditorial de Yves RASIR qui, avec sa revue NEOSANTE fait un remarquable travail pour faire sortir la médecine des ornières du conformisme et des idées scientifiques périmées que les multinationales pharmaceutiques et vaccinales veulent faire avaler au grand public. Depuis presque un demi siècle je me bats pour faire comprendre que la soi-disant « prévention de la malaria par des médicaments chimiques » est une gigantesque arnaque qui rapporte des millions aux industriels mais ne repose sur aucune base scientifique solide. Yves RASIR le montre avec lucidité et bon sens…Lisez et ouvrez vos neurones.. La santé vient de votre mode de vie, pas de mesures extérieures ! Pour moi qui ai survécu à une malaria soi-disant mortelle il ya a une quarantaine d’années et vais à Madagascar sans problèmes depuis vingt-cinq ans, sans prendre de médicaments « préventifs », les propos de Yves RASIR sonnet juste et je profite de cette occasion pour le féliciter d’oser penser par lui-même, hors des dogmes et des idées reçues. Soutenez-le en vous abonnant à Néosanté, une revue novatrice et stimulante !

 

Malaria : alors, on change ?
Je ne sais pas si on en a beaucoup parlé en France et ailleurs,  mais ici en Belgique, l’affaire a fait pas mal de bruit : pour raison médicale, le chanteur Stromae a dû annuler les dix prochains concerts de sa tournée mondiale, et notamment celui au Rwanda, le pays de ses racines paternelles, où il se réjouissait d’interpréter ses tubes (« Alors, on danse », « Papaoutai », « Formidable », etc.) . Victime d’un malaise à Kinshasa, notre maestro électro a été rapatrié d’urgence à Bruxelles, où il doit se reposer pendant deux mois avant de remonter sur scène. La cause de ce gros pépin de santé ? Le traitement  que la star s’était vu prescrire en prévention contre le paludisme (ou malaria) et qu’il n’a pas supporté. Il ne s’agit pas d’un vaccin  (celui-ci n’existe pas encore, il y en a  plusieurs actuellement en phase d’expérimentation en Afrique), mais d’un médicament à base de méfloquine, le Lariam, des Laboratoires Roche.

Décrit comme un « antipaludéen schizonticide sanguin », ce produit pharmaceutique n’empêche pas de se faire piquer par le moustique vecteur du  Plasmodium, ni ce dernier de se multiplier dans le foie. Son action consiste  à attaquer  le parasite quand il arrive dans le sang. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, qui l’a classé comme « médicament essentiel », cette molécule est très utile pour la lutte contre la malaria en Afrique. Or, ses effets secondaires sont à la fois fréquents et terrifiants ! Le plus souvent, la patient souffrira de problèmes cutanés (éruption, prurit, desquamation, alopécie….),  gastro-intestinaux (vomissements, diarrhées, douleurs abdominales), hématologiques, hépatiques, cardiovasculaires, neurologiques   (vertiges, céphalées, convulsions…), mais aussi – une fois sur cinq ( !)  – de troubles psychiatriques tels que  cauchemars, anxiété aiguë, paranoïa, dépression, hallucinations, confusion mentale et pensées suicidaires. Vous pensez que j’exagère ? Pas du tout : une liste encore plus longue d’effets secondaires graves figure en introduction de la brochure d’information conçue par le fabricant lui-même. La souffrance psychique induite doit vraiment être insupportable car, selon Roche,  des cas de suicide et de comportement de « mise en danger de soi-même » ont été rapportés. C’est dire que la chanson belge l’a échappé belle et que son « nouveau Jacques Brel »  a encore de la chance  d’avoir survécu. Mais comme les effets indésirables peuvent  persister pendant plusieurs mois après l’arrêt du médicament, il n’est pas encore sorti d’affaire !

Il est assez incroyable qu’un produit chimique d’une telle toxicité soit prescrit à des tas de gens – adultes et enfants –  qui se rendent dans des régions où règne le paludisme. Non seulement le laboratoire suisse  reconnaît les dangers du Lariam, mais la pharmacovigilance française (ASNM) a plusieurs fois alerté sur les risques de la méfloquine. En surfant quelques minutes sur le net, j’ai aussi appris que la Food and Drug Administration (Etats-Unis) soupçonnait le médicament de provoquer des pneumonies et que l’armée américaine l’avait retiré de ses trousses depuis 2009. Depuis qu’un GI  sous traitement a assassiné son épouse. Vraiment curieux que l’OMS – basée à Genève… – continue à recommander un tel poison. Mais ce qui est encore plus hallucinant (c’est le cas de le dire), c’est que le « remède »  n’est même pas efficace ! En effet, il n’agissait dès le départ que sur quatre souches du parasite. Et depuis son introduction, celles-ci sont devenues résistantes  à la méfloquine, laquelle fut elle-même inventée pour remplacer la quinine, de moins en moins efficace. La guerre chimique est un échec, la fuite en avant biocidaire ne servira à rien.  Et  si on changeait  complètement de stratégie envers la maladie ?

Comme ses deux noms l’indiquent, le paludisme (du latin paludis, « marais ») ou la malaria (de l’italien mal’aria, « mauvais air ») est une maladie typiquement liée à un contexte écologique et social.  Aujourd’hui, 80% des cas sont enregistrés en Afrique subsaharienne, mais elle était autrefois très présente en Europe. Elle y a disparu avec l’assèchement des marécages et l’amélioration générale des conditions de vie. Il est clair  que la prolifération de moustiques anophèles favorise la propagation de la parasitose. La distribution de moustiquaires (non  traités aux insecticides, car ceux-ci sont également en train de rendre l’insecte résistant) et la « chasse » aux eaux stagnantes à proximité des habitations sont  certainement  deux méthodes à poursuivre. Mais il est tout aussi clair qu’on ne va jamais exterminer tous les moustiques vecteurs du Plasmodium . Et que le parasite lui-même  prospère parmi  des populations affaiblies par la misère et la malnutrition. C’est évidemment la Vitamine C qui constitue la meilleure « arme » antipaludéenne, puisqu’elle est un merveilleux rempart contre toutes les formes d’infections.  Au lieu de médocs et de vaccins, les Africains ont besoin de fruits et de légumes ! Contre la malaria, ils ont aussi besoin de vitamine A. Plusieurs recherches indiquent d’ailleurs qu’une combinaison de zinc et de vitamine A constitue une excellente parade contre le fléau. Dans ce document, même l’Unicef reconnaît que ces deux compléments naturels « peuvent avoir tout autant d’importance pour réduire le paludisme que n’importe quelle autre technique de lutte habituellement appliquée » .  En voilà de la vraie prévention !

Mais il semble  y avoir encore mieux dans le pharmacie de Mère Nature : le chlorure de magnésium. Je ne vais pas vous rappeler ici toutes les vertus de  ce sel, découvertes il y a un siècle par le Dr Delbet.  On en a suffisamment parlé dans Néosanté.  Par contre, je ne  vais pas  me priver de vous faire partager  le témoignage de Marie-France Billi, cette ancienne conseillère municipale de Nice qui milite avec ardeur en faveur du chlorure de magnésium : « Lors de mes voyages à l’étranger (au Kosovo durant la guerre, en Asie, au Chiapas, en Afrique) en mission humanitaire, je l’ai expérimenté  sur diverses pathologies et je me suis aperçue à chaque fois des effets bénéfiques immédiats, parfois même avec surprise. C’est ainsi que les résultats sont FABULEUX sur le paludisme. C’était il y a 4 ans lors d’une mission dans le Sahel, où nous avions le projet d’aider une petite commune à accéder à l’eau potable en creusant des puits. La responsable des femmes n’était pas disponible car malade depuis trois semaines, avec des fièvres à 40. J’ai demandé à la voir et elle était étendue sans forces au sol. Je lui ai fait boire un litre d’eau avec les 20 g de chlorure de magnésium, sur deux heures.   Le lendemain matin à 8 heures elle était sur pied et assistait toute la journée à la réunion ! L’année suivante, elle m’a confirmé ne plus avoir eu de crises ! En accord avec les autorités du village (chef du village , lui-même guéri grâce au chlorure, le Maire) nous avons mis sur pied des soins au chlorure de magnésium ; c’est la sage femme qui le donne aux personnes malades, et l’institutrice qui le donne en prévention (un verre par semaine) aux enfants scolarisés. Bilan : d’après le Maire, plus d’absents pour maladie à l’école depuis ! »   Certes, cette expérience malienne est restée isolée. Et aucune étude scientifique contrôlée n’a été menée à ce jour pour évaluer le chlorure de magnésium. Mais à la place de Stromae, il est sûr que j’en aurais mis dans ma valise, avec une huile essentielle insectifuge. Renseignements pris, la meilleure HE répulsive est celle d’Eucalyptus citronné (E.Citriodora). En aromathérapie, c’est un remède traditionnel pour éloigner les insectes piqueurs.

Au lieu de se fier aveuglément à la « médecine tropicale » occidentale, l’artiste aurait également été bien inspiré de lire le mensuel Néosanté du mois d’avril. Dans ce numéro, nous avons en effet publié le début d’un article sur le paludisme. Ou plus exactement sur l’armoise (Artemisia annua), une plante médicinale qui a  été transférée avec succès de la pharmacopée chinoise sur le continent africain. Alors qu’elle s’avère très performante pour soulager la malaria, certains pays continuent à l’interdire et l’OMS persiste à freiner son utilisation.  Le texte d’information que nous avons mis en ligne ici émane en fait de l’association YDAY, une ONG oeuvrant en Afrique à la scolarisation des enfants. Ses bénévoles sont scandalisés que l’armoise  soit toujours ostracisée par les autorités sanitaires, et on peut les comprendre. On les  comprend d’autant mieux que,   depuis la mésaventure de Stromae, on sait désormais que l’OMS préfère préconiser l’empoisonnement à la méfloquine. Et que beaucoup de médecins, pourtant informés des risques, sont les complices de cette  lucrative forfaiture.

Y’en a marre de cette médecine de dingue qui trouve normal de ravager l’équilibre psychique de personnes bien portantes et de les  pousser au suicide : alors, on change ?

Yves Rasir

PS :  Si vous avez aimé cette infolettre, faites-la suivre à vos contacts et/ou partagez-la sur les réseaux sociaux.  Allez voir le site de Néosanté !

LA VIE APRÈS LA MORT

Extraits d’un mail reçu :

« BIEN A VOUS Dr Tal et Maitre Johanne
Je viens tout simplement vous dire MERCI pour ce que vous êtes… Je viens de faire juste connaissance avec vous Docteur Tal en lisant La vie d’une jeune fille dans l’au delà… (NB. Ce livre s’appelle maintenant  Laetitia ) que j’ai lu avec grande joie. Vous voyez, quand Laetitia dit : « Ecris Tal, te préoccupes pas ce que diront tes lecteurs ou de savoir qui lira le livre… » Moi je viens de le trouver dans une librairie de seconde main et ça m’a fait ÉNORMÉMENT de bien…Merci et par la suite je suis venue sur internet pour mieux vous connaitre et voila que je découvre aussi épouse Johanne ! Quel Bonheur…j’ai regardé quelles vidéos de vos enseignements je suis ravie. Que Dieu vous BENISSE ! »

Note de Tal : C’est vrai que le livre Laetitia, comme le livre de Johanne La mort n’est jamais un accident, apportent des informations capitales pour se délivrer de la peur de mourir qui empoisonne la vie de tant d’Occidentaux ! Non, la mort n’est pas la fin de la vie mais la naissance dans les mondes de lumière, le retour au foyer après les années d’école sur la planète Terre. Les livres et DVD de notre ami le docteur Jean Jacques CHARBONNIER vont dans le même sens : ne plus avoir peur de mourir est un élément essentiel pour vivre heureux !

 

Pour conclure, un peu de poésie de Tal :
Ah que c’est bon

De simplement laisser la vie couler

Ne plus lutter, ne plus résister

Ne plus vouloir obtenir, gagner, triompher

Acquérir de haute lutte

Non, plutôt juste accueillir

Ce que l’instant apporte

L’accueillir, puis l’accepter

C’est une clé qui ouvre tout grand

Les portes du paradis-présent !
Et deux chansons de Johanne :
LES AMOUREUX DU NOUVEAU MILLÉNAIRE

LA FEMME :

Si tu es amoureux

Brille comme un soleil

Pour faire battre mon cœur

Qui apprécie le beau

Si tu es amoureux

Vis pour toi d’abord

Dans le respect de la vie

En faisant avec tous
L’HOMME :

Si tu es amoureuse

Reste ravissante

Je suis honoré

D’avoir une étoile

Si tu es amoureuse

Entretiens ta féminité

Dans l’intelligence divine

Sans les faux-semblants
LA FEMME ET L’HOMME :

Si nous sommes amoureux

Donnons-nous la main

Pour nous soutenir

Dans les moments durs

Si nous sommes amoureux

Acceptons l’idée

De jouer à tous les rôles

Pour nous compléter
Si nous sommes amoureux

Soyons androgynes

En nous comportant

En femme ou en homme

Si nous sommes amoureux

Nous serons aussi des enfants

Des parents ou frères et sœurs

En plus d’être des amants
Si nous sommes amoureux

Nous devons prendre conscience

Que nous vivons ensemble

Pour connaître tout de nous

Si nous sommes amoureux

Nous allons faire ce qui est bon

Pour nous deux en tant que couple

Et en tant qu’individus !
(Extrait de Maestros)

 

J’AI UNE ÂME

Je suis un être vivant

Sur une planète bleue

Je suis branché(e) à tout

Je suis un créateur

Je peux faire et défaire mes jeux

Avec l’accord de tous

Nous apprenons à vivre heureux
REFRAIN : Je suis issu(e) d’un grand esprit

Qui crée toute forme de vie

Composée des mêmes atomes

Que tout ce qui existe

J’ai une âme de toute beauté

Qui réside dans la lumière

Où resplendissent toutes les vies

C’est le royaume de l’infini
Je suis un être équilibré

Grandissant dans un cirque joyeux

Mes bonds sont dangereux

Pour ceux qui sont trop vieux

Je suis une entité secrète

Composée d’archétypes divers

Venue expérimenter tout
Je suis un être amoureux

Je cherche à vivre en harmonie

Je suis un être responsable

Je peux créer un paradis

Je suis un petit magicien

Muni d’outils de précision

Je peux améliorer le tout
Je suis un être illimité

Gardien d’une étincelle divine

Je peux ou bien la raviver

Ou l’éteindre si je suis usé

Je ne pourrai pas mourir

D’aucune de mes blessures

Je joue la comédie

Sur la grande scène de la vie
(Extrait de Voyage vers les sphères célestes)
Johanne est encore à Madagascar, au chevet de sa mère malade, mais Tal assure la permanence téléphonique pour répondre à vos demandes !

Nous sommes avec vous dans cette grande aventure de la libération intérieure… Nous y croyons parce que nous vivons cette expansion de conscience qui donne paix du cœur, sérénité et cette certitude puissante que l’avenir de l’humanité sera radieux et magnifique…Construisons-le ensemble !

En toute fraternité,

Johanne et Tal

 

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info

 

Pour toute commande jusqu’au 31 Décembre, nous vous offrons, en guise de « cadeau de Noël » le DVD « Naissance d’une humanité consciente », une conférence de Johanne et Tal sur la construction d’un futur lumineux ! Ignorer