Newsletter du 11 mars 2010

« Si vous pensez que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque
chose, essayez de dormir avec un moustique ! »

Le Dalaï-lama

QUELQUES INFOS :

– LAIT DE VACHE : Le grand tournant !

Le quotidien Le Monde a récemment publié un article critique sur
les laitages. C’est une première dans la grande presse, habituée à
ressasser les idées reçues en nutrition.

Depuis des années, le discours dans la grande presse sur les effets
des laitages sur la santé était confisqué par les pédiatres et les
nutritionnistes proches de l’industrie laitière. D’où le discours
convenu sur le calcium et la prévention de l’ostéoporose et la négation
des conséquences indésirables d’une consommation excessive de laitages,
les 3 à 4 portions quotidiennes recommandées à la fois par les
industriels, les nutritionnistes et les autorités sanitaires !

Un tournant a été pris avec l’article qu’a fait paraître Le Monde
dans son édition du 20 janvier sous le titre «Le lait pas forcément un
ami pour la vie». Pour la première fois, un regard critique est porté
par des médecins sur les slogans de la propagande laitière.

L’article donne la parole à un scientifique indiscutable et
reconnu, le Professeur Walter Willett, responsable de l’Ecole de santé
publique de Harvard (la plus importante unité de recherche en nutrition
au monde). Walter Willett résume dans Le Monde l’état des connaissances
scientifiques sur les laitages : pas de bénéfices pour les os,
notamment sur le taux de fractures, mais risque accru de cancers de la
prostate et des ovaires.

Ces informations, qui balaient près d’un demi- siècle de vieilles
croyances avaient été rendues publiques par le journaliste scientifique
Thierry Souccar, dans son livre Lait, mensonges et propagande. « Toutes
ces années, commente aujourd’hui Thierry Souccar, l’industrie laitière
et ses milliards d’euros ont dissimulé ces données qui lui sont
défavorables, cherché à discréditer mon travail et celui des autres
journalistes et médecins critiques, et bien sûr à m’empêcher de
m’exprimer dans les médias en opérant un chantage classique à la
publicité. »

Il est à relever que, depuis 40 ans, dans ses livres, notamment
Diététique du vingt-et-unième siècle et Viande et Lait, des aliments
dangereux pour votre santé et pour la planète le docteur Tal Schaller
plaide pour une alimentation végétale délivrée des faux dogmes de la
diététique orthodoxe que les multinationales ont mise sous leur tutelle
au mépris des grandes lois universelles de l’alimentation et en causant
la souffrance et la maladie chez des millions de personnes intoxiquées
par leurs faux dogmes et leurs publicités mensongères.

– « Il est impossible de trouver une seule étude qui montre
l’innocuité du thimerosal » (ou thiomersal, adjuvant à base de mercure
contenu dans de nombreux vaccins) déclare le Dr Boyd Haley, chef du
service de chimie à l’université du Kentucky, qui a publié plus d’une
centaine d’articles sur la toxicité du mercure dans les plus
prestigieux journaux scientifiques. « Si vous injectez ce produit à un
animal, son cerveau est touché. Si vous l’appliquez sur un tissu
vivant, la cellule meurt. Si vous l’introduisez dans une éprouvette, la
culture est détruite. Sachant cela, il est impossible de croire que
l’on peut l’injecter dans un corps de bébé sans causer de dommage
».

– Voici un nouveau moteur de recherche qui sauve 2m² de forêts
tropicales chaque fois que vous faites une recherche. Les résultats
sont aussi bons que sur Google et c’est gratuit. Jusqu’à maintenant
Ecosia a déjà sauvé 20.146.408 m² de forêt tropicale!
[159]http://www.ecosia.org/
Links:
159. \”http://www.ecosia.org/\”

– La naissance orgasmique : un film extraordinaire, dont on peut
voir des extraits sur you-tube montre que la femme, si on la délivre de
l’interventionnisme médical et qu’on la laisse vivre son accouchement
comme elle l’entend, dans un cadre sécurisant, peut non seulement ne
pas avoir mal mais vivre l’expérience d’un orgasme intense, comme un
orgasme sexuel, en donnant naissance à son bébé. Des images magnifiques
de femmes en train d’accoucher dans l’extase ! Enfin la naissance
remise dans un contexte de joie et de plaisir, la fin de ces siècles
d’ignorance et de pouvoir des prêtres et des médecins qui ont persuadé
les femmes que souffrir est inévitable ! La psychoneuroimmunolgie a
prouvé scientifiquement que lorsque nous : sommes délivrés du stress,
détendus, heureux, en train de rire ou de sourire, dans l’acceptation
totale de l’instant, notre cerveau sécrète naturellement toutes les
hormones et substances biologiques nécessaires pour que l’expérience,
quelle qu’elle soit, puisse être vécue dans la paix et la joie.

– LA FOLIE DES ARMES

Chaque jour, la terre produit 2,3 kilos de nourriture par habitant,
bébés compris. Trois pays africains — le Mali, le Soudan et le Zimbabwe
— pourraient à eux seuls nourrir tout ce vaste continent.

Pour supprimer totalement la faim dans le monde, il suffirait de
dépenser chaque année l’équivalent de quatorze jours du budget
militaire mondial… Les pays développés dépensent vingt fois plus pour
leurs programmes militaires que pour l’assistance économique aux pays
pauvres.

• En deux jours, le monde dépense en armements ce que coûtent par
an l’ONU et ses agences spécialisées.

• Plus de cent millions de citoyens sont payés directement ou
indirectement par les ministères de la défense.

• Le prix du sous-marin « Trident » équivaut aux frais pour
maintenir à l’école pendant un an seize millions d’enfants des pays en
développement.

• Au prix d’un tank moderne, on pourrait construire mille
salles

de classe pour 30.000 enfants.

• Au prix d’un avion de combat, on pourrait installer 40.000
pharmacies de village.

« On commence par fabriquer des armes pour se défendre, puis on
vend des armes pour pouvoir continuer à en fabriquer, on en arrive à
fabriquer des guerres pour continuer à vendre des armes… »

Don Helder Camara

« On croit mourir pour la patrie mais on meurt pour des
industriels. »

Anatole France

– Au coeur du Pays de Cocagne, dans les vallons du Sud-Ouest

Monique SCHWEITZER, une enseignante en santé globale, formée comme
Health Educator à l’Institut Hippocrate de Floride, propose, avec son
équipe de 7 thérapeutes et un chef cru, un « Programme de Changement de
Vie » pour vous apprendre à vous détoxiner en douceur dans un cadre
naturel exceptionnel.

– LA CHAMANE SAUVAGE : ce livre de Johanne fait de vrais miracles !
Nous recevons des lettres enthousiastes de lecteurs qui, en le lisant,
ont soudain retrouvé leurs mémoires de chamanes et se sont libérés d’un
coup de leurs peurs de sortir du conformisme social ! Si vous ne l’avez
pas encore lu, choisissez-le comme lecture de printemps ! Vous y verrez
comment une petite fille devient chamane et découvre la prière sauvage
(dont vous pouvez voir quelques images sur you-tube en cherchant à
Razanamahay Johanne)

– TRANSFORMER NOS PEURS EN AMOUR par Philippe Derudder :

« Le paradigme sous-jacent au système actuel nous vient du siècle
des lumières où l’on commença à croire que le bonheur sur cette Terre
était possible grâce au « progrès » qui allait améliorer nos conditions
de confort et de sécurité en permettant l’accumulation de capital.
Cela donna de facto la vedette à l’argent en raison de sa liquidité
(disponible dans l’instant et facilement transportable) et au symbole
de valeur universelle qu’il incarne puisqu’on peut l’échanger contre
n’importe quoi. Ainsi le monde est-il maintenant tiré par le besoin
impérieux d’argent, car sans lui c’est la fragilisation, la
marginalisation, la mort possible. Plus personne n’échappe à cette «
loi » implacable, ni les individus, ni les entreprises, ni les villes,
les régions, les Etats… La finalité sociale se résume aujourd’hui à
une priorité absolue: accéder à l’argent. Tout est inféodé à cela.

Tout ? Non… Comme le petit village gaulois d’Astérix il y a un
résistant sur lequel aucune somme d’argent n’a de pouvoir : l’Amour!
Même si l’Amour inconditionnel semble inaccessible, voire irréaliste
pour beaucoup, je vous propose d’explorer au moins l’idée qu’il
serait notre essence, notre réalité profonde, mais avec laquelle nous
ne pourrions être en contact qu’en partie, à cause du filtre de note
mental. La réalité vécue au quotidien par chacun d’entre nous, perçue
souvent comme “réalité objective”, n’est en fin de compte que
l’ensemble des informations relayées par nos sens jusqu’à notre
cerveau qui projette sur notre écran intérieur, le mental, la synthèse
intellectualisée de ces informations. Or, non seulement elles sont par
nature très limitées, car nos sens ont eux-mêmes une perception
réduite, mais « sous influence » de notre éducation et de nos
expériences. Et voilà formé le court circuit : la différence entre la
réalité de « Qui nous sommes vraiment », en essence, et celle que nous
vivons dans nos limites psycho-biologiques. Cela se traduit par un
sentiment permanent: celui de la séparation. Quoi que je fasse, où que
je me trouve, je me sens séparé.

– Séparé de moi-même pour commencer car je vois bien que je ne
parviens jamais à exprimer complètement ce que je voudrais
vraiment.

– Séparé des autres ensuite, avec lesquels je ne parviens pas à
être en parfaite osmose à cause de leurs différences, même quand je
crois « aimer » cet autre dans l’état amoureux, incapable que je suis
de fusionner avec comme je le souhaiterais tant!

Est-on conscient de ce sentiment ? Seulement si on y prête
attention, car étant inhérent à notre nature d’être humain incarné, il
est comme une seconde peau. Mais c’est une souffrance intolérable à
laquelle nous voulons échapper. Si vous acceptez de regarder les choses
en profondeur, vous observerez que le but ultime de la vie se résume à
atteindre ce sentiment de plénitude (que nous appelons « bonheur » en
langage courant) que seul l’Amour sans condition peut générer, même si
ce but est parfaitement inconscient pour bon nombre d’entre nous.
Faute de l’avoir compris ou d’y parvenir, nous restons « en manque »
que nous cherchons à combler de toutes les façons possibles. La peur de
manquer (d’argent, de reconnaissance, d’amour, de respect, de succès
etc…) que nous traduisons en besoins, désirs et envies devient notre
carburant.

Et voici le piège du « toujours plus » au cœur du paradigme de
l’économie et de la finance modernes dévoilé qui se traduit dans le
mythe de la croissance et les “bulles spéculatives”. Les crises que
nous vivons mettent en lumière l’illusion qui règne encore en maître
sur nos pensées, celle de croire qu’à force d’accumulation on
parviendra à combler ce « manque existentiel » qui nous tenaille et
nous fait vivre les souffrances d’une soif inextinguible. Voyez-vous
l’impasse? Un monde entièrement consacré à gagner de l’argent pour
atteindre un état de complétude (bonheur) qui est la seule chose que
l’argent est incapable d’acheter!

Cela place la barre du défi à un autre niveau. Car régler la crise
financière (et les autres n’échappent pas à la règle) ne relève pas
que de décisions techniques. Nous parlons d’une mutation de
conscience. Transformer nos peurs en Amour.

Comprenons bien que nous ne parlons pas de deux choses différentes.
Peur et Amour sont la seule et même énergie, la peur étant de l’Amour
non encore contacté, révélé. Pour le moment l’être humain est un
mélange d’amour et de peur, ce qui le conduit à exprimer le meilleur
ou le pire selon que c’est l’un ou l’autre qui gouverne. En réalité
les choses sont encore plus complexes que cela dans la mesure où c’est
rarement totalement l’un ou l’autre, mais un cocktail des deux avec
tantôt une dominante du premier, tantôt une dominante du second, ce qui
rend les choses si ambivalentes. Toutefois, c’est la peur qui a dominé
jusqu’à ce jour car elle est le meilleur outil pour garantir la
survie. Mais la peur, mère de l’accumulation pour se mettre à l’abri
du besoin et mère de la compétition pour arracher sa part quand il n’y
a pas assez pour tous, doit faire place au partage et à la coopération,
premiers pas vers l’Amour. Or la société est prisonnière du culte de
l’avoir au point que même quand nous sommes gavés elle est organisée
pour susciter encore et toujours nos désirs. En d’autres termes tout
est conçu pour entretenir et développer nos peurs. Tant que nous ne
sommes pas conscients de cela, nous sommes esclaves de cela sans le
savoir, et « l’american way of life » continue à nous être présenté
comme la porte du paradis. (Il n’est pas anodin de remarquer que la
crise a commencé aux Etats Unis, et que ce sont eux qui sont
aujourd’hui les plus menacés).

Les crises actuelles trouvent donc leur solution en chacun de nous
car dès que l’on prend conscience de cela, nous pouvons utiliser nos
désirs et envies non plus comme marque d’un manque à combler mais
comme celle d’un appel à « Reliance » avec la réalité de « Qui nous
sommes », et de trouver alors en nous le moyen d’exprimer plutôt
l’amour que la peur. Je vous souhaite donc, quelle que soit la forme
que prendra la crise pour vous, d’y entendre le cri d’Amour qui nous
conjure de ne plus le chercher là où nous ne pouvons pas le trouver et
de savoir l’utiliser pour dégager le chemin qui vous rapproche de «
Qui vous êtes essentiellement.»

Puissent ces propos magnifiques contribuer à l’émergence d’une
conscience nouvelle en montrant à la fois notre responsabilité dans les
problèmes de notre temps mais aussi notre capacité fantastique de
pouvoir transformer le monde, en commençant d’abord par la guérison de
notre monde intérieur personnel ! Nous ne sommes pas des êtres de
poussière qui vont retourner à la poussière, nous sommes des êtres
divins qui avons créé notre corps de matière. Avec cette conscience, et
avec l’aide de nos amis vivant dans les mondes spirituels ou sur
d’autres planètes que la nôtre, nous pouvons retrouver la santé
individuelle et collective, cessez de détruire et de saccager notre
environnement et notre corps pour sentir à nouveau notre fraternité
avec tous les êtres vivants. Nous pouvons sentir la joie de coopérer en
appréciant les outils de chacun. Nous préparons nos cœurs à cette
grande fête de l’unité avec tous nos frères et sœurs de l’espace qui
vivent déjà dans la non-dualité, cette grande fête vers laquelle nous
avançons à grands pas.

Donnons-nous la main pour que la lumière, la conscience et l’amour
fassent disparaître à jamais les ombres froides dans lesquelles nous
avons vécus dans la peur, la solitude et la tristesse. Le temps est
venu de créer tous ensemble un monde d’abondance et de paix, dans la
joie de l’unité retrouvée avec les mondes spirituels, dans le rire, la
musique et la danse d’une vie d’harmonie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info

 

Pour toute commande jusqu’au 31 Décembre, nous vous offrons, en guise de « cadeau de Noël » le DVD « Naissance d’une humanité consciente », une conférence de Johanne et Tal sur la construction d’un futur lumineux ! Ignorer