Newsletter du 2 septembre 2012

* Mot de bienvenue
* Programme
* Consultations individuelles
* Mot de Johanne : Travail de Chamane
* Mot de Tal : Au-delà du matérialisme (poème)
* Un mot encore de Johanne
* Un produit novateur : ASEA
* Diverses informations
* Action positive pour l’humanité !

Chers amis,

Nous sommes à Madagascar et nous passons des moments merveilleux au
contact d’une nature encore sauvage et d’une population encore très peu
stressée… Le mode de vie occidental est encore largement ignoré ici et
très peu de poignets sont porteurs d’une montre. Par contre les rires
abondent… c’est très bienfaisant. Le matin les pirogues à balanciers
partent sur le lagon et le spectacle est aussi féerique que
silencieux…puis c’est le retour et le partage des poissons pêchés, dans
une ambiance conviviale. Le soir, le « bal poussière » regroupe les
danseurs dans une atmosphère bon enfant de célébration de la vie et de
plaisir d’avoir un corps qui bouge et se secoue dans tous les sens. La
vie coule dans la douceur, par ici aussi, lorsqu’on sait la percevoir
et bénéficier de toutes ses offrandes. Le soleil rit et caresse la peau
de tout ce qui vit en la faisant respirer avec force. Les étoiles de la
voie lactée chantent des chansons d’amour pour tous les peuples,
sachant qu’ils sont tous de la même origine. La lune ronronne en
dynamisant la vie avec ses hauts et ses bas, à l’écoute du grand moteur
qui régit tout l’Univers. La terre tourne, confiante d’être à sa place
et de toujours bien faire. Les enfants, comme tous les enfants de
l’Univers, rient et bondissent de joie, sans aucun souci, toujours
satisfaits de vivre dans la fraternité chaleureuse, la danse des
expériences et le sentiment que tout est en harmonie.

Allongés sous un palmier, nous regardons le soleil se coucher sur la
mer et, après avoir relaxé nos corps en les confiant à la Mère Terre,
nous entrons en contact avec les Grands Esprits qui peuplent les mondes
subtils. Ces êtres incroyablement conscients et intelligents veillent à
la bonne marche du cosmos et au développement harmonieux de toutes les
créatures qui vivent.

Ils nous offrent, par télépathie, le message suivant : « La vie est un
flot créateur qu’il s’agit de sentir couler à travers tous vos corps.
Fluidifiez vos pensées, vos émotions et vos sensations pour ne plus
immobiliser la vie par des idées « congélatrices » ! L’acceptation de
ce qui est, dans l’instant, vous permet de ne plus juger mais de sentir
l’amour, la lumière et la conscience qui coulent sans jamais cesser de
nourrir en énergie tous les êtres cocréateurs de réalités multiples.
Plus vous percevez ce flot divin, plus vous pouvez en utiliser la force
pour engendrer beauté, abondance et de félicité dans votre vie. Quand
vous observez la nature qui vous entoure, vous ne pouvez qu’être
émerveillés par la sagesse de la création. De la plus petite plante au
plus grand animal, tout ce qui vous entoure est un hymne magnifique à
la force d’amour qui donne naissance à la multiplicité des formes de
vie. Quelle intelligence éblouissante n’a-t-il pas fallu pour créer une
fleur, un boabab, une grenouille ou un dauphin ? Et ce corps physique
avec lequel vous explorez la réalité matérielle, n’est-il pas une
merveille qui vous montre la puissance fabuleuse de la force d’amour
qui est à l’origine de tout ce qui existe ? Laissez votre cœur se
gonfler de gratitude et remerciez la Vie pour tout ce qu’elle vous
donne. Délivrez-vous des idées reçues qui sont fondées sur la peur et
la culpabilité, comme celle d’un Dieu moralisateur et punitif, ou celle
de votre incapacité à pouvoir être heureux à cause d’un « péché
originel » qui pèse sur vous, ce ne sont que des sornettes issues de
cerveaux humains déséquilibrés. Appréciez tout ce que la vie vous
apporte comme des occasions d’apprendre et d’évoluer vers toujours plus
de paix, de conscience et d’amour.

Une de vos tâches fondamentales, en tant qu’écoliers de la Planète
Terre, est de comprendre et aimer toutes les SPPA qui vivent en vous
afin de les aider à remplir leurs missions respectives sans laisser
certaines d’entre elles devenir despotiques et en écraser d’autres…La
paix extérieure ne peut venir que si vous apprenez à faire cesser les
conflits intérieurs en donnant à chaque SPPA l’attention et le soutien
dont elle a besoin pour s’épanouir pleinement, dans l’harmonie et la
créativité. Participez avec ardeur à la propagation d’idées
libératrices, de techniques de santé globale efficaces, encouragez ceux
que vous rencontrez à oser sortir des conformismes pour que tous
ensemble, vous qui vivez sur Terre et nous qui vivons dans les mondes
immatériels, nous soyons des cocréateurs conscients, les artisans d’une
nouvelle ère, celle d’une humanité heureuse, lumineuse et respectueuse
de tout ce qui vit sur la planète Terre et dans tous les Univers. Nous
vous apportons notre soutien pour la conscience spirituelle se
développe et fasse cesser toutes les maladies, les misères et les
violences de tous genres ! Ne vous laissez pas démoraliser par les
prophètes de malheur qui projettent dans le futur leur détresse et leur
manque d’amour. Osez matérialiser à chaque instant le futur dont vous
rêvez, conscients que vous êtes le créateur de votre vie, en vous
libérant de toutes les limitations et les restrictions du passé. Vous
êtes des Petits Dieux resplendissants, et nous vous aimons depuis
toujours et à jamais ! »

Le soleil a maintenant disparu derrière la barrière de corail mais nous
sentons mieux que jamais le soleil d’amour infini qui brille dans nos
cœurs. En nous regardant dans les yeux et en souriant avec tendresse,
nous nous engageons à avancer ensemble sur la voie spirituelle que nous
avons choisie.

Tal et Johanne

« Travail de Chamane »

Johanne

Comme beaucoup de gens se posent des questions sur la façon de guérir
les malades et de libérer les âmes, ainsi que sur les attitudes et
pratiques justes ou pas, je vous propose aujourd’hui, en complément de
tout ce que j’ai déjà publié sur ces sujets et que vous pouvez lire ou
relire dans mon journal de facebook (johannerazanamahay), l’histoire
fantastique suivante. Ainsi, si ma façon de voir et mes pratiques vous
intéressent, vous pourrez vous en servir de mode d’emploi et vous
délivrer des pressions émotionnelles et de toute intention de vous
garder prisonnier des croyances du passé ainsi que des guerres de
pouvoir habituelles. Si vous êtes déjà prêts à avancer et si vous êtes
déjà bien avancés dans l’art de guérir pour en ayant la foi en vous et
aux forces qui oeuvrent avec vous, évidemment ! Notez au passage, pour
ceux qui débutent dans cette action spirituelle, que guérir signifie
libérer des tensions physiques, émotionnelles et mentales, ceux qui
tournent en rond dans des idées démodées, fausses ou noires, comme des
sentiments de colère, de rancunes ou de haine ainsi que délivrer les
âmes errantes qui souffrent et possèdent les êtres les plus fragiles et
inconscients à sortir du monde infernal, ce fameux « bas astral ».
Cela inclut bien des paumés, de malheureux et de malades (au niveau
psychique et physique), malheureusement !

J’en parle et insiste, tant c’est capital, pour informer et aider tous
ceux qui ne sont pas encore assurés de la beauté et de la valeur de
leurs actes puisque la conscience libère et guéris déjà !

Il y a 3 semaines, alors que ma mère était encore la proie de fortes de
tensions lui faisant dire ou faire n’importe quoi alors qu’elle était
en train d’échapper aux griffes de la mort, je me suis endormie en
proie à des interrogations et des doutes. J’avais aussi le cafard de
mon petit mari bien-aimé, resté en France. Toutefois, après m’être
reliée à mes aides spirituelles, avoir médité et m’être baignée dans
l’amour, je réussis à m’endormir paisiblement.

Le calme est alors total et je dors du sommeil du juste. A 2h du matin
je suis brusquement tirée de mon état par un froid glacial. De la tête
aux pieds, j’ai l’épouvantable impression qu’une vague de froid
horriblement frémissante, une sorte de nuage qui glace tout ce qui
vit, s’est posé sur moi en me sortant violemment de mon sommeil. Je me
redresse alors et réalise d’abord que je suis seule dans ma chambre
puisque nous faisons des tours de garde auprès de ma mère et que ce
soir j’aurais dû pouvoir dormir normalement pendant que les autres sont
à son chevet… Puis, je saisis très rapidement que je ne peux demander
d’aide à personne dans ce genre de situation même si je suis dans mon
si beau et si bon pays de Madagascar !

Chamane et aussi chrétienne, je bafouille en transpirant, en cherchant
« mes esprits » et mon axe vertical.

Alors, je pleure et invoque d’abord de manière sauvage, comme un petit
enfant qui ne sais pas encore parler avec des mots mais s’exprime avec
tout son corps, puis je prie Dieu et surtout Jésus, « son seul fils »,
comme on l’enseigne chez les protestants, des enfants jusqu’à l’âge
adulte. Je suis franchement terrorisée…

Je ne sais pas encore exactement ce qui se passe exactement mais je me
sens opprimée, écrasée et impuissante.

Comme je deviens de plus en plus consciente et que mes intentions sont
claires, je me sens peu à peu de plus en plus présente, centrée, axée…

Puis les pleurs d’une grande tristesse et d’un immense désespoir,
accompagnées de pics de colère, envahissent mon corps, puis mon cœur et
enfin ma tête et j’ai la sensation de courir le risque de basculer dans
la folie, si je ne renforce pas ma lucidité et ma présence consciente !

Aussi, sans cesser de me relier aux mondes spirituels et aux Esprits
divinement bons et efficaces, je m’adresse à cette énergie en quête de
guérison, de liberté et d’amour, sans chercher à identifier qui que ce
soit, guidée par l’intention de bien faire, tout simplement.

Et je vois d’abord une âme errante, en loques, qui erre depuis si
longtemps qu’elle est devenue le froid personnifié, et on ne peut la
reconnaître qu’à partir de l’énergie qu’elle dégage ! Ses yeux sont des
trous noirs et son corps se liquéfie avec des odeurs nauséabondes. Deux
seules phrases sortent de son être en répétant inlassablement: « Mais
où êtes-vous ? Je suis qui déjà ? », « Mais où êtes-vous ? Je suis qui
déjà ? », « Mais où êtes-vous ? Je suis qui déjà ? » …

Je suis abasourdie et si touchée que des larmes coulent le long de mes
joues. Quelle horreur ! Je m’habille du manteau de la compassion et je
n’ai plus qu’un seul objectif : guérir ! Celà me fait passer par toutes
sortes d’états mais dont l’intention de libérer est le pilier central!

Sans faire d’efforts, je murmure naturellement : «Je vous entends. Je
suis là. Voici le passage. Venez, au nom de l’Amour, de la Paix et de
la Lumière ! ». Et je répète cette phrase en me sentant bien, forte et
en sécurité puisque je perçois autour de moi la présence d’une
multitude d’êtres magnifiques et bienveillants qui ne se manifestent
même plus dans leurs individualités. Ils sont UN et c’est suffisant.

Plus je dis cette phrase, plus je me sens reliée et puissante. Au bout
d’un petit moment, une grande lumière blanche et chaude sort d’une
fenêtre qui s’est ouverte dans mon troisième œil. Cette superbe et
accueillante lumière mène vers un monde dont l’entrée est formée d’un
feu scintillant, resplendissant, éblouissant de couleurs orangées,
jaunes et dorées. Une grande musique surgit de là-bas et la paix et
l’amour inondent tout sur leur passage.

Cette première âme errante entre alors dans ce monde et son corps lâche
ses tensions en s’abandonnant au flot de la vie, dans la souplesse et
joie. Elle est suivie par d’autres âmes de toutes tailles et de toutes
formes. En fait tous les règnes sont concernés par ces phénomènes de
possession et nous devons y prêter attention, comme j’en ai parlé dans
mon premier livre Debout, Petits Dieux !

Je suis alors émerveillée, satisfaite, rassasiée, et je respire
paisiblement Mais je ne suis pas au bout de mes surprises ! Que vois-je
soudain ? Des êtres qui résistaient à la mort depuis un moment par peur
de l’inconnu mais aussi parce que leurs familles les retenaient à la
vie pour toutes sortes de raisons. Ils larguent enfin les amarres dans
une respiration tranquille et un bonheur infini.

Et ce n’est pas tout. Je vois arriver ma propre mère, scintillante et
souriante ! Contrairement aux âmes errantes et aux personnes décédées
qui partent enfin vers un au-delà magique et agréable, elle revient
dans l’autre sens, suivie par d’autres malades-mourants qui retournent
vers la vie parce que leur heure n’a pas sonné !

Quel phénomène incroyable, n’est-ce pas ?

Nos prières à nous tous, où que nous soyons et quels que soient nos
niveaux de conscience, produisent des miracles ! Nous ne sommes pas
seuls au monde malgré nos solitudes parfois pesantes et nous sommes
vraiment aimés par des êtres magnifiques et rayonnants !

Merci au Ciel et à la Terre !

Merci à vous tous, compagnons de tous les règnes, connus et méconnus !

JE VOUS AIME !

Johanne, La Chamane sauvage !

« AU DELA DU MATERIALISME »

Poème de Tal

Le pire des -ismes

C’est le matérialisme

Pire que le communisme

Le catholicisme, le judaïsme

Ou le bouddhisme

Des millions d’Occidentaux

Prisonniers d’une vision étriquée du monde

Croient encore que la matière

Est la seule réalité

Cette croyance crée une peur immense

Une peur terrible

Qui détruit le plaisir de vivre

En distillant dans chaque instant

Ce poison insidieux

Ce poison mortel

Qui s’appelle peur de la mort

Pour les matérialistes

Mourir c’est périr

Tout perdre et pour toujours

Si notre corps est notre seul bien

Retourner à la poussière dont nous sommes issus

Quel drame, quelle tragédie

Si seul existe le monde physique

La vie est une aventure

Qui ne peut que mal finir

Seul le néant nous attend

C’est vraiment désespérant

Par contre pour ceux qui ont compris

Ce qu’affirment les sages des temps anciens

Et les physiciens du temps présent

A savoir que la matière n’est qu’une longueur d’ondes

Parmi des milliers d’autres

Pour ceux qui sont sortis

De la prison de matérialisme

La mort n’est pas une fin mais un commencement

Une naissance dans les mondes non matériels

Mourir c’est quitter

L’école de la Planète Terre

Pour rentrer à la maison

Dans les mondes de lumière

Mourir c’est partir le cœur léger

Vers les demeures du Père Céleste

La joie des Anges et des Guides spirituels

Ces êtres dont la bonté et l’intelligence

Dépassent les capacités de notre imagination

Comment avons-nous pu

Avec notre intellect déboussolé

Croire un instant la vie

Pouvait s’arrêter au moment de la mort ?

La puissance créatrice cosmique

Dont nous voyons la beauté dans chaque pierre

Chaque fleur, chaque animal

Et dans le merveilleux fonctionnement de notre corps

Cet organisme doté d’une sagesse colossale

Qui nous permet d’apprécier le monde matériel

Tout dans l’univers

Nous dit que la vie est somptueuse

Grandiose, magnifique

Vouloir nous rapetisser

En croyant n’être que matière

Quelle folie, quelle sottise

Certes la matière est périssable

Mais nos corps subtils

Voyagent dans les mondes légers

Nous comprenons

Ce que les chamanes

Enseignent depuis la nuit des temps

Nous sommes des êtres spirituels

Habitant pour un temps

Dans un corps physique

Mais nous ne sommes que locataires

Dans le monde de la matière

Notre vraie demeure est ailleurs

Quand nous ouvrons les ailes de notre conscience

Nous volons au-delà des peurs et des croyances limitées

Dans lesquelles nos parents et nos gouvernants

Ont voulu nous enfermer

Nous sortons de leurs poulaillers fétides

De leurs casernes insipides

Et de leurs écoles où il faut rester assis

Pour emplir son crâne de notions inutiles

Nous osons vivre grands, joyeux, entreprenants

Portés par le vent puissant

De ce plaisir merveilleux

D’être le créateur de chaque instant

Délivré à jamais

Des peurs, des limitations et des dogmes

Les seul -ismes que nous garderont

C’est le tourisme et le chamanisme !

Ce poème va dans le même sens que le livre Sortez de l’hypnose
collective, la fin des grands mensonges que Tal a publié en juin 2012
aux éditions Lanore (pour le commander, tél 0143256661) et qui
rencontre des échos très dynamiques et chaleureux car il propose un
véritable “jeu de la vérité” par rapport aux idées qui sous-tendent
notre vie sociale. Une remise en question fondamentale des dogmes en
vigueur débouche sur la libération des êtres prêts à sortir des moules
du conformisme. Lire ce livre est une sorte de “thérapie mentale
rapide” pour avancer vers la liberté et la joie de vivre…Lisez et
faites-nous part de vos réactions ! Car, comme le dit le proverbe,
“plus on est de fous, plus on rit!” rajoutons “de fous conscients” pour
être complets!

Un mot encore de Johanne

NOS PARENTS LA TERRE ET LE CIEL m’ont chuchoté ce jour lorsque j’ai
appris ce jour le décès d’un enfant écrasé par un camion à Madagascar
et le massacre de tout un village quelque part en Afrique 😕

“LES ENFANTS, NOUS VOUS AIMONS ET CE D’UN AMOUR SI GRAND ET FOU QUE
C’EST DIFFICILEMENT COMPREHENSIBLE POUR L’INTELLIGENCE SEULEMENT
HUMAINE.? NOUS VOUS AIMONS COMME ON AIME LA VIE, COMME ON AIME
L’AMOUR. AUSSI, NOUS NE POUVONS PAS VOUS AIMER COMME INDIVIDU MAIS
COMME UN GRAIN DE SABLE DANS TOUT LE DESERT, SUR TOUTE LA PLAGE;? CAR
NOUS AVONS LA CONSCIENCE DE L’UNITE, DE LA TOTALITE ET SAVONS QUE VOUS
ETES IMMORTELS : COMME NOUS !? RIEN NE SE CREE MAIS TOUT SE TRANSFORME
ET VEILLE SUR L’ENSEMBLE ! ?ALLEZ EN PAIX ET DANS LA CONFIANCE QUE
TOUTE ETINCELLE DE VIE VOUS REPRESENTE ET VOUS ENGLOBE DANS SA
RESPIRATION, SA CREATIVITE, SA LIBERTE, SA ROYAUTE ET SA JOIE DE VIVRE
!”?

Comprenant ce profond message, même avec difficulté, je calme mon cœur
qui se battait et j’essuie mes larmes. Et je partage avec vous cette
belle vision de la vie ainsi que sa vraie valeur au niveau spirituel.
Lâchez vos peurs, vos doutes et vos chagrins et ayez la foi en vivant
dans l’amour de tout, main dans la main avec le reste du monde et de
l’Univers.

UN PRODUIT NOVATEUR : ASEA !

C’est un « produit » vraiment révolutionnaire ! Classé dans la famille
des compléments alimentaires, ASEA est en fait le fruit d’une longue
recherche scientifique sur les mécanismes d’oxydo-réduction qui sont au
cœur du métabolisme de toutes nos cellules. Sans aucune toxicité, ces
molécules de signalisation redox dynamisent le fonctionnement
cellulaire d’une manière naturelle et subtile, ce qui donne des
résultats vraiment remarquables tant dans l’accélération des processus
de guérison du corps que dans les mécanismes de récupération des
sportifs.

Pendant des années, nous avons suivi les recherches faites dans ce
domaine et nous avons été très heureux d’apprendre que, depuis peu, ce
produit peut être obtenu en Europe. Nous nous sommes donc inscrits
comme distributeurs et vous pouvez nous rejoindre dans cette aventure.
Car ASEA c’est vraiment un outil de la médecine du futur, qui apporte
au corps des informations de transformation sans le brutaliser
contrairement à ce que produisent les médicaments chimiques. Si vous
êtes intéressés, appelez Tal au 0033685022537.

Informations diverses

L’hôpital aussi dangereux que l’Afghanistan

?Des chercheurs anglais ont constaté que le risque pour un patient
hospitalisé en Grande-Bretagne de mourir d’un accident lié aux soins
(intoxication aux médicaments, incident chirurgical, maladie
nosocomiale) est aussi élevé que le risque pour un soldat de mourir en
mission en Afghanistan ou en Irak. (D’après l’Alliance for Natural
Health
[551]http://anhinternational.org/news/anh-exclusive-natural-[552]health
-products-ultra-safe-and-drugs-dangerous-war)??Les médicaments sont
aussi une cause majeure d’accidents : deux fois plus de personnes en
Grande-Bretagne meurent des effets secondaires de leurs médicaments sur
ordonnance que d’accident de moto.??Il est probable que les mêmes
chiffres pourraient être observés dans les autres pays industrialisés.
En France, les autorités reconnaissent officiellement 10 000 morts par
an (Le Monde, 11 janvier 2009). Mais loin d’essayer de stopper cette
hécatombe, leur priorité est actuellement de lutter contre… les
médecines naturelles !??

Médecines naturelles : où sont les morts ??

Selon la même étude, une personne a 293 006 fois plus de risque de
mourir d’un incident médical évitable que d’avoir consommé des
vitamines ou des compléments alimentaires. Le risque de mourir suite à
la prise de médicaments est 62 000 fois plus élevé qu’avec des
vitamines ou des compléments alimentaires.??En fait, le risque de
mourir d’avoir pris un complément alimentaire est aussi faible que
celui de mourir foudroyé.??Les seuls cas graves répertoriés récemment
concernent deux personnes, aux Etats-Unis, qui ont pris sur une longue
période de la vitamine D à des doses 2000 fois plus élevées que
l’apport journalier recommandé. Cela s’est produit suite à une erreur
de fabrication et d’étiquetage. Elles ne sont toutefois pas décédées
mais ont souffert de douleurs musculaires, de soif intense, de fatigue,
de troubles mentaux et de troubles rénaux.

Une offensive sans précédent contre les médecines naturelles

Cela n’empêche pas les autorités sanitaires européennes d’avoir les
produits naturels dans le collimateur. Une offensive sans précédent est
en train d’avoir lieu en ce moment, avec la mise en application
définitive du règlement 1924/2006/CE, qui interdit aux fabricants de
produits de santé naturelle d’informer le public des effets favorables
possibles de leurs produits, sauf autorisation spéciale de
Bruxelles.??Officiellement, il s’agit bien sûr de « protéger le
consommateur ». Dans les faits, Bruxelles rejette 95 % des demandes qui
lui sont faites, ce qui sème la panique, et le désespoir, dans un
secteur constitué en majorité de petites entreprises artisanales qui ne
peuvent pas se défendre.??Résultat : ce sont aujourd’hui les grands
groupes pharmaceutiques, seuls à même de discuter avec Bruxelles à
armes égales et d’obtenir ces fameuses « autorisations d’allégations
thérapeutiques », qui font leur marché parmi les entreprises mises
artificiellement en faillite par cette nouvelle réglementation. Ni vu
ni connu, ces groupes sont en train de s’emparer du secteur des
compléments alimentaires, et de réorganiser la production à leur
manière.?

Le business model de l’industrie pharmaceutique

Pour l’industrie pharmaceutique, les choses sont simples :??

Vu la difficulté et le coût de découvrir une nouvelle molécule chimique
qui puisse effectivement faire disparaître un symptôme d’une maladie –
ou du moins donner cette impression, sans trop d’effets secondaires
immédiatement visibles ;

Vu le coût de mener les études cliniques pour obtenir l’autorisation
de mise sur le marché (on parle d’environ un milliard d’euros par
nouveau médicament, et de quinze à vingt ans de procédure) ;

Vu le coût des emballages et du packaging de leurs médicaments ;

Vu les coûts des campagnes publicitaires et des visiteurs médicaux
qu’il faut envoyer chez les médecins pour les convaincre de prescrire
ce nouveau médicament ;

Vu la marge que prennent les grossistes et les pharmaciens (plus de 30
%) ;

Vu la marge bénéficiaire que visent les grandes sociétés
pharmaceutiques (de 15 à 20 % de leur chiffre d’affaires) ;

Vu le risque qu’elles se retrouvent ensuite à payer des milliards
d’euros de dommages et intérêts si leurs médicaments provoquent des
accidents (Merck a du payer 4,9 milliards de dollars pour clore les
poursuites sur le Vioxx ; GlaxoSmithKline a été condamné à 3 milliards
de dollars d’amende en juillet 2012) ;

C’est bien simple, elles ne peuvent pas se permettre de dépenser plus
que quelques centimes par boîte de médicament, pour la matière
première, y compris lorsque cette boîte est vendue plusieurs dizaines
d’euros au consommateur final (le patient).?

Des marges à faire pâlir Louis Vuitton

Un documentaire qui avait fait grand bruit en 2001 sur la chaîne de
télévision Channel 7 News de Détroit (USA), indiquait qu’une boîte de
30 gélules de Célébrex 100 mg contient pour seulement 0,2 dollars de
produits actifs. Dans la mesure où cette boîte est vendue en France
13,12 euros, cela représente pour son fabricant Pfizer une incroyable
« culbute » de 8 746 % (oui, ce n’est pas une erreur
typographique).??Une boîte de 15 comprimés de Clarityne 10 mg contient
pour 0,09 dollars de produits actifs, pour un prix de vente au patient
de 5,54 euro (+ 7 914 %). Une boîte de Tahor (anti-cholestérol) vendu
18,82 euros contient pour 2 euros de produits actifs. Et ainsi de
suite.??La palme revient toutefois au Prozac 20 mg, qui ne contient que
pour 0,02 dollars d’ingrédients actifs pour 100 comprimés, alors
qu’il est vendu 7,58 euros (+ 43 000 %).??Dans certains secteurs, qui
bénéficient d’une exclusivité ou d’un effet de marque fort (industrie
du luxe), on peut voir des « coefficients multiplicateurs » de dix ou
quinze. ??Ainsi le sac à main Louis Vuitton dont rêve l’épouse de
votre voisin (il aurait d’ailleurs bien pu le lui offrir, depuis le
temps !) est vendu 1800 euros mais coûte 200 euros à la production,
fournitures et main-d’œuvre comprises.??La performance paraît honorable
(+ 900 %), mais du point de vue de l’industrie pharmaceutique, Louis
Vuitton donne quasiment dans le bénévolat.??(T. Souccar, Le Nouveau
Guide des Vitamines, Thierry Souccar Editions, 2012)?

Une chercheuse contre le crime industriel

(8 août 2012 ) « La reconnaissance que j’appelle de mes vœux serait de
voir la justice française condamner les crimes industriels à la mesure
de leurs conséquences, pour qu’enfin la prévention devienne réalité
». ?C’est en ces termes qu’Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche
à l’Inserm, spécialiste de la « santé au travail », a refusé le 31
juillet 2012 la légion d’honneur proposée par la ministre Duflot. ?Le
parti industriel et les tenants de la réindustrialisation française,
les sections CGT d’Arkema, de Peugeot et du volailler Doux n’ont pas
réagi

Marina Popovitch : la cosmonaute visionnaire

Il y a longtemps que les Maîtres spirituels enseignent l’existence d’un
lien entre nos émotions individuelles et collectives et ce qui se passe
concrètement sur la Terre en ce moment.

Il faudrait à présent que cela soit entendu par le plus de gens
possible : notre intolérance, notre haine, notre cruauté, notre
jalousie, notre pessimisme, nos peurs individuelles vont rejoindre et
alimenter en énergie un égrégore, c’est-à-dire une forme-pensée
collective qui agit sur les quatre Éléments et le climat.

Il est temps maintenant de réaliser que tout est relié, et que ce que
nous projetons en pensée, notre planète se charge de le réaliser.

Site : erenouvelle.fr
Rassemblement des éditions Ariane à Toulouse les 5 et 6 mai dernier

Les personnes qui n’ont pas pu venir et les personnes qui ont eu la
chance d’y participer seront sans doute ravies d’apprendre qu’elles
peuvent désormais vivre ou revivre ces instants de bonheur
extraordinaire et de communion exceptionnelle de milliers de
consciences unifiées en regardant les enregistrements vidéos réalisés à
cette occasion par les Éditions Ariane. Vous y verrez notamment la
prestation pleine de gaieté et d’humour de Johanne et Tal.Voici le lien
pour y accéder :.youtube.com/user/EditionsAriane

ou sur le site editions-ariane.com/videos/\”

Le Dalaï-Lama administre un vaccin polio à un nourrisson

Sur une photo on peut voir le Dalaï-Lama administrer le vaccin polio
oral bivalent (bOPV) à un nourrisson dans le complexe du
temple Mahabodhi (Etat Indien du Bihar) – le site sacré où l’on pense
que le Bouddha a reçu l’illumination il y a environ 2500 ans.

Au cours de cet événement télévisé et hautement symbolique, le
Dalaï-Lama a, dans un geste de compassion, vacciné deux enfants, comme
aussi manifesté son soutien à la Journée Nationale Indienne
d’Immunisation et à l’Initiative Mondiale d’Eradication de la Polio
dont les échecs et les duplicités ont été exposées dans d’autres
articles.

Le 14ème Dalaï-Lama n’est pas seulement le dirigeant politique exilé du
Tibet, mais comme le pensent ses disciples, la manifestation vivante du
Bodhisattva de la compassion, et en tant que telle une expression de
l’illumination. Il n’est dès lors pas banal pour lui d’administrer
personnellement des vaccins à des nourrissons à l’endroit même où l’on
pense que le Bouddha a atteint l’illumination.

En vaccinant des nourrissons, le Dalaï-Lama aurait-il abandonné les
Principes Ethiques du Bouddhisme ?

Le concept ne pas faire le moindre mal est fondamental dans les
enseignements Bouddhistes comme dans ceux d’autres religions de l’Inde
(Hindouisme, Jaïnisme) .Ce principe est connu sous le nom
d’Ahimsa(littéralement : éviter toute violence).On ne pourrait par
exemple justifier la mise à mort d’un animal pour sauver sa propre vie.
C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de Bouddhistes sont
végétariens.

On ne pourrait non plus justifier de tuer un enfant pour en sauver 1
million d’autres comme le font souvent ceux qui évaluent le rapport
bénéfices/risques des vaccins (qui dans de rares cas peuvent handicaper
ou tuer) par rapport à l’ensemble de la société. Il s’agit uniquement
et simplement de ne pas faire le moindre mal. Dans le Bouddhisme, ce
principe n’est pas davantage ouvert à la négociation que la filiation
divine de Jésus pour les chrétiens.

Le Dalaï- Lama a, un jour, lui-même déclaré :

« Si vous le pouvez, aidez les autres ; si vous ne le pouvez pas, au
moins ne leur faites pas le moindre mal ».

Quand le principe de la non violence ou Ahimsa s’applique à des
interventions médicales ou à l’exposition à des produits chimiques, il
se traduit par le « principe de précaution » qui exige que si une
action est suspectée de comporter le risque de causer des dégâts au
public ou à l’environnement, la charge de la preuve que le dit produit
est sans danger incombe aux auteurs de l’action en question.

En d’autres mots, le principe de précaution est ignoré en faveur de
« poids de la preuve » qui met sur les épaules de ceux qui ont déjà été
exposés à un risque potentiel, de prouver qu’une intervention médicale
comporte bel et bien des risques (alors que ces derniers n’en ont pas
été complètement et préalablement informés). Ce point est essentiel par
rapport au principe du consentement libre et éclairé.

Nous pouvons supposer que le Dalaï-Lama fait confiance aux positions
officielles concernant la sécurité des vaccins.

Mais si c’est le cas, le Bouddha lui-même avait déjà pris position par
rapport à une foi aveugle. Il disait :

Ne croyez rien juste parce qu’un certain sage l’a dit. Ne croyez rien
juste parce que c’est une croyance répandue et générale. Ne croyez rien
juste parce que c’est écrit dans des livres anciens. Ne croyez rien
juste parce que quelqu’un d’autre le croit… Quand après observation et
analyse vous trouvez que la raison est respectée et que ce qui est
proposé pourra contribuer au plus grand bien de tous, alors acceptez la
chose et tentez d’y conformer votre vie.

Il existe un nombre croissant de preuves qui montrent que les
vaccinations de routine peuvent provoquer plus de 200 effets
secondaires différents, y compris la mort. Cela c’est la science qui le
dit ; il ne s’agit nullement d’opinions ou de croyances.

Votre corps est précieux. Il est votre véhicule pour atteindre l’Eveil.

Prenez-en grand soin. Bouddha

Article complet sur :
le site expovaccins.over-blog.com/
Action positive pour l’humanité !

Si vous voulez voir une action positive pour l’humanité :
site : barefootcollege.org

Créé en 1972, le Barefoot College est une organisation
non-gouvernementale qui fournit des services de base et des solutions à
des problèmes dans les communautés rurales, avec l’objectif de les
rendre autonomes et durables.

Ces «solutions aux pieds nus» peuvent être classés dans l’énergie
solaire, l’eau, l’éducation, la santé, l’artisanat rural, l’action
des gens, la communication, l’émancipation et friches femmes.

L’Ordre estime que pour toute activité de développement rural pour
être efficace et durable, il doit être basée dans le village ainsi que
la gestion et la propriété de ceux qu’elle sert. Par conséquent,
toutes les initiatives Barefoot qu’elles soient sociales, politiques
ou économiques, sont planifiés et mis en œuvre par un réseau d’hommes
et de femmes rurales qui sont connus comme «professionnels aux pieds
nus».

Hommes et les femmes en milieu rural, quel que soit leur âge, qui sont
à peine alphabétisés ou pas du tout, sont formés pour travailler en
tant que jour et nuit les enseignants, les médecins, les sages-femmes,
dentistes, agents de santé, balsevikas , des ingénieurs, des ingénieurs
solaires four solaire de l’eau, des foreurs, mécaniciens, architectes
pompe à main , des artisans, des designers, des maçons, des
communicateurs, des testeurs d’eau, opérateurs de téléphonie, des
forgerons, des charpentiers, des instructeurs informaticiens,
comptables et kabaad-se-Jugaad professionnels.

Avec peu de conseils, d’encouragement et d’espace pour se développer
et exposer leurs talents et leurs capacités, les personnes qui ont été
considérées comme «très ordinaires» font des choses extraordinaires qui
défient toute description.

Sous [559]www.ted.com/talks/lang/pt/bunker_rog.html vous pouvez voir
une courte présentation par le créateur Sanjit Bunker. C’est à la fois
drôle, émouvant, bouleversant même et porteur d’un immense espoir pour
le futur de l’humanité !

sur le site :ted.com/talks/lang/pt/bunker_rog.html\”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info