Newsletter du 26 janvier 2012

Recevez tout d’abord nos vœux les plus chaleureux pour cette nouvelle
année qui sera sans aucun doute une année EXTRAORDINAIRE !

– Mail reçu après le stage d’initiation au chamanisme des 31 décembre
et premier janvier 2012 :

Souvenirs d’un stage
D’apprentis chamanes
Chez Tal et Johanne,
Non ce n’était pas un mirage !

Bondir, rugir,
Glapir, hennir,
Encore et toujours,
Au rythme des tambours,

Nous voilà des sauvages en quête de nos personnages !
Premiers voyages à dos d’animal,
Happés par une spirale
Ou aspirés par les flammes.

Les émotions coulent,
2012 déboule,
Nous sommes maboules ?
Ca roule !

Corps lessivés,
Voix enrouées,
Energie mal canalisée
Des nouveaux écoliers.

Chez Tal et Jo
Froide est l’eau !
Mais près du feu il fait chaud
Et il est bon y faire dodo.

Chers alliés, soyez remerciés
Pour ces journées de félicité partagées
Qui resteront gravées
Pour l’éternité.

MESSAGES DU MONDE SPIRITUEL POUR L’AN 2012 !

Par Johanne Schaller-Razanamahay

Minuit : dans une étreinte du cœur joyeuse et chaleureuse, notre petit
groupe se souhaite les meilleurs vœux ! Certains s’éclipsent quelques
instants pour échanger par téléphone avec leur famille biologique et
d’autres restent sur place, tranquilles et sereins. Puis tous se
retrouvent. Drôles d’êtres que nous sommes, nous les êtres humains.
Très sensibles et emplis de secrets plus ou moins grands, plus ou moins
admissibles mais toujours très émouvants. Notre petit groupe était
formé de gens de tous les âges, avec des personnes ayant toujours vécu
seules, d’autres plongées dans la séparation et d’autres encore vivants
en couple. Des personnes n’ayant pas encore eu d’enfants et d’autres
déjà parents mais venus sans leurs enfants. Eu aussi un parent seul,
accompagné d’un enfant de 10 ans, autiste… Si nous étions portés à
faire des jugements ou des comparaisons à des normes, nous aurions pu
être tentés de critiquer, dire qu’être seul n’est pas normal, que ne
pas avoir ses enfants avec soi n’est pas gentil, qu’être sans sa
famille est inadmissible… Mais par le cœur, on écoute, on ressent en
silence, sans émettre d’avis, sans chercher à utiliser la situation
dans un sens ou dans un autre, en admettant qu’il existe tellement de
cas de figures qui font que chaque situation est à sa place et qu’il
s’agit d’accorder sa compassion à tous les acteurs/créateurs, où qu’ils
soient et quoi qu’ils fassent. Dans notre groupe, tous étaient
volontaires pour faire un travail de responsabilisation personnelle
plutôt que de se comporter en victimes ou en bourreaux qui accusent les
autres de leurs malheurs… Ce n’est qu’en nous reliant à nos âmes que
nous pouvons accueillir les vérités qu’elles nous présentent toujours.
Elles nous disent que nous sommes frères et sœurs et que nous pouvons
nous entraider. Nous pouvons toujours le faire même si nous avons
auparavant « loupé le coche » des milliers de fois…

Dans une formidable ambiance chamanique avec toutes sortes
d’instruments qui permettent de voyager dans diverses sphères de la
conscience, nos voix ont vibré en harmonie, unies par des chants
spontanés du cœur, nos yeux ont brillé et nos visages ont été illuminés
par la magie engendrée par le mystère et la présence des Esprits-guides
bienveillants, accueillants, compatissants et surtout vibrant sur les
fréquences de l’estime, de la considération et de l’amour. Les êtres de
sagesse et de lumière savent qui nous sommes, d’où nous venons et où
nous allons. De même ils nous perçoivent comme forts et courageux pour
avoir choisi des chemins individuels et collectifs pas toujours faciles
mais qui, tous sans exception, nous poussent à expérimenter l’amour
sous toutes les formes et dans toutes les circonstances.

Elevés dans nos consciences spirituelles et habités plus que jamais par
des grands Esprits lumineux et bienveillants, nous nous sommes
souhaités plein de bonnes choses pour une année 2012 qui exauce tous
nos vœux. Nous étions pétillants de bonheur et de paix. Puis, pour ne
pas couper avec notre humanité, nous avons trinqué avec quelques bulles
de champagne en riant comme des enfants. Une collation fut aussi servie
et nous l’avons partagée avec gaieté. Et nous nous sommes séparés pour
aller dormir et vivre une douce nuit emplie de douce et lumineuse
présence, une grande nuit pleine de recettes magiques unificatrices et
facilitant la compréhension de tous nos chemins.

La maisonnée entière est alors entrée dans sa phase de voyage
intérieur, en changeant de plan de conscience. Elle s’est enfoncée dans
les ténèbres. Chaque voyageur s’est relaxé en ralentissant sa vibration
et son être s’est métamorphosé en se libérant de toutes les pensées
inconscientes et immatures qui s’attachent encore au solide, à la
réalité matérielle, trop désalignées pour comprendre qu’au-delà du
monde physique existent des mondes merveilleux, des royaumes multiples
et fantastiques !

Ensuite, c’est d’abord le passage dans les ténèbres, l’obscurité, la
solitude, le tunnel qui tous marquent les frontières et permettent de
se recentrer et de se rallier à ses aides spirituels.

Mon corps se transforme lui aussi et ma nature lumineuse se détache
dans la foi et la gaîté de mon corps physique que je confie à la mère
Terre. Soutenue par les sons des instruments de musique dont nous
avions joué et qui continuent de plus belle leurs vibrations dans
l’Univers, je m’élance et m’élève. Les chants joyeux des anges et des
guides spirituels, qui nous parviennent plus intensément lorsque nous
sommes relaxés et libres, allègent toujours plus mon être et, dans un
rire géant, je bondis de monde en monde en tourbillonnant de bonheur.
Je traverse alors toutes sortes de royaumes aux couleurs vives et
splendides. Plus haut, je suis arrêtée par l’envie de reprendre de
l’énergie et de contempler des paysages. Je vois alors des choses
fantastiques :Je m’aperçois que j’ai escaladé un gigantesque arbre de
vie. Je vois un nombre incalculable d’Esprits bienveillants de tous les
règnes, accompagnés d’êtres mythiques, d’extraterrestres et de leurs
ancêtres sont présents et je me sens à la fois entourée par eux et
aussi au-dessus d’eux puisqu’ils entourent notre planète Terre en
faisant toutes sortes d’actes mystérieux. Certains chantent, tapent des
mains et dansent, d’autres déversent de la lumière ou font des
incantations tandis que d’autres font des gestes de caresses ou
d’étonnants massages au niveau énergétique. D’autres tournoient sur
place ou s’assoient tandis que d’autres encore montent et descendent
comme dans un ascenseur ou virevoltent en remplissant l’espace d’êtres
de couleurs rutilantes. J’aurais envie de décrire à toute vitesse
chaque constellation, planète et être vivant dans la voie lactée … Quel
spectacle fascinant montrant que l’univers est rempli de toutes sortes
de formes de vie conscientes et que nous sommes aimés ! Notre planète
est choyée et soignée !

Puis, une fois que je vois tout cela et que j’aperçois aussi beaucoup
de lumière venant de la Terre pour offrir des présents variés et des
aides exprimées en diverses langues et actes, je suis touchée,
émerveillée ! Quelle joie de voir que nombreux sont aujourd’hui les
êtres qui oeuvrent lucidement pour le bien-être de tous et pour celui
de la Mère Terre ! C’est consolant, épanouissant et élevant ! Je lève
les yeux au ciel pour rendre grâce et des larmes de reconnaissance
coulent sur mes joues. Je reçois alors, à la place de chaque goutte de
joie donnée, de respiration lâchée et de réjouissance exprimée, plus de
caresses, de douceurs et de chansons qui me détendent en profondeur et
me font mieux sentir ce qu’est la plénitude ! Profondément nourrie, je
regarde encore vers la Terre, mais là, je subis un grand choc.

En même temps que je plonge dans un décor de feu et de sang, de
tremblements de terre et de tsunamis, de volcans qui s’éveillent et de
centrales nucléaires éventrant et polluant les tréfonds des entrailles
de la terre sous le regard des gardiens des feux et de la sagesse de
l’enfant divin qui y vivent. Leurs voix déterminées et douces me
parlent en éveillant ma conscience. Tremblante, j’écoute : « Nous
sommes les ancêtres de tous les hommes et pour bien comprendre la
nature humaine, nous avons vécu dans toutes les races et avons joués à
bien des jeux : de protecteurs de lignée comme de protecteurs de
trésor, de richissimes en faisant parties des 5% pour cent des
habitants de la planète qui sont propriétaires privés d’immenses
territoires de forêts, de pierres précieuses, d’eau ou de plantations
comme nous avons aussi joués à être de petits sages résistants de
villages, des pères de famille n’ayant rien à dire, des chefs
rayonnants de succès à la tête de grandes religions respectées, des
petits gourous aux idées larges mais sans énergie… pour ne citer que
quelques-uns de ces rôles ! Et nous sommes très heureux de faire ce
bout de chemin, de contemplation, de réflexion et de méditation avec
toi.

Oui, il y a de quoi être choqué car la planète Terre est entrée dans la
troisième guerre mondiale. Mais c’est une guerre menée apparemment sans
violence par des gens aux pouvoirs intellectuels immenses qui ont
confiés leurs âmes à des extra-terrestres négatifs qui expérimentent le
fait de vivre sans cœur ni conscience pour explorer jusqu’au bout le
fait de devenir toujours plus riches, toujours plus craints et voir si
cela peut aboutir à la prise de conscience et à l’amour ou non…

Et la troisième guerre mondiale paralyse, vole les richesses non pas
d’un ou de quelques individus mais de pays et de grands pays en
éliminant de la liste des vivants tous ceux qui résistent, sans que
personne ne puisse réagir puisque des mois et des mois avant chaque
action, les médias ont labouré les têtes, soutenus par les grandes
institutions sensés savoir été créées pour la protection de l’humanité.
Un tribunal international pour juger les tyrans a même vu le jour pour
s’occuper des injustices sociales et des massacres des peuples mais,
hélas, certains présidents et gouvernements seulement y ont droit alors
que d’autres, qui ont commis des actes plus graves encore, n’y seront
jamais trainés ! De plus, l’institution des Nations Unies perd toujours
plus son véritable sens et sa direction. Au lieu de servir la planète,
elle défend les intérêts des puissants.

Avec les idées proposées par ces extra-terrestres négatifs, il n’est
plus question d’agir comme pendant la deuxième guerre mondiale, en se
liguant dans la solidarité contre un ou plusieurs pays despotes. Chaque
pays doit lutter dans une grande compétition pour que chacun arrive à
prendre possession d’un maximum de pays riches en matières premières.
Et comme tous les grands participent à ce jeu, sans conscience, aucun
ne peut dénoncer l’autre ! En revanche, ils doivent apparaître en
partenariat purement officiel puisque la règle est la méfiance mutuelle
et la délation, dès que l’un ou l’autre tourne le dos. Personne ne
s’apprécie ni ne se soutient vraiment, c’est la loi de la jungle…

Et ce n’est pas tout. Intéressés par la prise en main de tous les
secteurs, ces pouvoirs malsains utilisent aussi les messages spirituels
anciens pour prédire des catastrophes. Les calendriers mayas et hopis
sont utilisés pour renforcer l’orgueil d’enseignants spirituels friands
de drames afin de créer davantage de peurs et de cataclysmes.

Pour sortir de ce guêpier, une seule attitude convient, même si les
moyens d’en sortir sont complémentaires : se rappeler que vous êtes des
créateurs, des souverains dotés du libre arbitre et ne pas renforcer
toute idée ou objectif menant à la ruine. Vous n’aimeriez pas que la
terre explose ? Alors visualisez-là grandir, avancer sur un chemin
dynamique et sain. Vous n’aimez pas voir des hommes, des femmes et des
enfants être balayés par des vagues géantes, tomber dans des fournaises
ou être écrasés par des tours infernales? Soit, alors ne regardez plus
ces images. A la place, visualisez des êtres humains heureux admirer un
coucher de soleil, ou jouer en famille autour d’une cascade, ou encore
nager avec des dauphins et des baleines, ou encore marcher enlacés sur
des chemins de fleurs inondés de belles lumières. Visualisez la planète
Terre peuplée d’enfants joyeux, intelligents et sensibles et d’adultes
satisfaits de leur vie et heureux d’être libres. Tous rayonnant d’une
excellente santé et du bonheur d’être constamment reconnus et félicités
pour ne plus chercher à devoir devancer les autres. Dorénavant ne
parlez plus que de vos visions positives ! Vous êtes des créateurs, ne
l’oubliez pas ! »

A la fin de ce discours, ces êtres vêtus de milles façons et tous d’une
beauté et d’une élégance extraordinaires, porteurs d’une lumière douce
et chaude, sortent de ma vie.

La planète elle-même disparait et des aurores boréales se dressent
par-ci par là laissant apparaître des royaumes angéliques qui me
procurent une immense joie. Je vois au loin des royaumes de lumière et
je perçois la compagnie de mon âme et de mes alliés spirituels mais je
ressens brusquement l’envie de retourner sur terre. Je sais ce que je
dois faire pour vivre une superbe année 2012, pleine de succès, de
grâce, de fraternité et de vitalité ! Et je commence d’ores et déjà à
partager mon rêve avec vous, en ce début d’année !

RECEVEZ DONC MES MEILLEURS VŒUX DE JOIE ET DE BONHEUR AVEC TOUT MON
AMOUR ET MA FOI EN LA VIE !

INFOS « DIFFERENTES » :

Rappelons que le but de cette rubrique est de faire circuler, grâce à
internet, les informations que la quasi-totalité des journaux censurent
parce qu’ils sont soumis aux ordres de l’oligarchie qui tient les rênes
de la société moderne. Les médias sont devenus une gigantesque machine
à laver les cerveaux pour qu’ils vivent dans la peur et ne sortent pas
des dogmes du conformisme et du matérialisme. Des informations
différentes du « prêt à penser » diffusé par les médias peuvent
susciter une réflexion individuelle qui est le fondement même d’un
changement vers la responsabilité et l’éveil des consciences.

Extraits de La mère de l’invention de Neale Donald WALSCHl, auteur de
Conversations avec Dieu , ce bestseller qui a été lu par des millions
de gens dans le monde)

Un livre exceptionnel qui montre le destin magnifique d’une femme qui a
osé croire en un futur lumineux pour tous.

Il décrit la vie de Barbara Marx HUBBARD qui annonce, pour le 22
décembre 2012, la naissance de « l’homme universel ».

« L’aspect le plus fascinant de cette naissance collective d’une
nouvelle humanité, c’est que nous sommes tous à la fois les parents et
les enfants. Nous sommes le Créateur et la Création. Nous sommes tous
la Mère de l’invention et l’invention proprement dite. Dans un sens,
nous sommes tous notre propre sage-femme.Nous réinventons, dans un
processus mondial et, oserais-je dire, universel, par lequel notre
espèce se métamorphose en une nouvelle forme d’êtres conscients qui ne
pourront qu’aimer sans jamais plus haïr, guérir sans jamais plus
blesser, partager généreusement sans jamais plus amasser égoïstement et
se transfigurer en de nouvelles manifestations toujours plus glorieuses
sans jamais plus tuer et détruire. »

Barbara se considère non comme un modèle mais comme un catalyseur pour
tous ces gens qui sont sur le point de réaliser leur propre émergence.
Elle affirme : « La science et la technologie nous ont donné des
nombreux pouvoirs, des pouvoirs plus grands que tout ce que les humains
avaient connus auparavant. Désormais, nous pouvons vraiment nous
considérer comme de jeunes humains universels. La Terre est un jardin
d’enfants pour les dieux et les déesses en devenir que nous sommes,
mais nous devons apprendre rapidement à évoluer consciemment et à faire
preuve d’une plus grande éthique spirituelle. Cela veut dire aimer
notre prochain et la nature comme nous nous aimons. A défaut de le
faire, nous allons tout simplement nous autodétruire. »

Après une thérapie de régression dans des vies antérieures, elle
dit :« Nous sommes tous capables de nous libérer des pensées négatives
que nous conservons en nous pour les remplacer par des pensées
positives dans le champ de pensée de notre être. Il s’agit d’une
reconstruction du moi, une pensée à la fois, jusqu’à un renouvellement
complet. Ce qui nous amène dans un état de paix réelle et d’authentique
bonheur. »

« Je me perçois comme un être universel, libre de toute attache au
champ d’expérience de la Terre, extraordinairement heureux, un éclat
lumineux de joie, tel un rayon de soleil perçant à travers les nuages.
J’ai la continuité de la conscience. Je suis à la fois une entité
unique et un être universel. Je suis sans forme dans la forme. Je ne
suis pas limitée par mon moi égoïque. »

A propos de son compagnon de vie elle déclare : « Nous nous sommes
fixés comme objectifs de devenir des cocréateurs égaux, un deuxième
couple debout devant le deuxième arbre de vie, parmi d’autres couples
faisant la même chose, ancrant un nouvel état d’être et bâtissant une
nouvelle société correspondant à nos capacités spirituelles, sociales,
scientifiques et technologiques. »

Barbara croit en l’approche holistique : « Nous entrons dans l’ère de
l’holisme ; Nous devenons un monde interdépendant. Une nouvelle vision
holistique des choses est en train de naître. Chaque personne est
perçue dans son ensemble de même que chaque communauté et le monde
entier. L’holisme sera pour le vingt-et-unième siècle ce que la liberté
fut pour le dix-huitième siècle. »

L’auteur de cette biographie écrit : « Rien de ce que Barbara a fait ne
la distingue tant des autres que ceux-ci ne puissent pas s’identifier à
elle ou s’imaginer être comme elle. Voilà, je l’espère, ce que ce livre
permettra à chacun de réaliser. Je souhaite ardemment qu’il se permette
de s’imaginer être exactement comme elle : capable d’entendre la voix
de la sagesse et de la clarté ; capable de sentir la présence du Divin
en soi ; capable d’exprimer l’essence de qui l’on est : et capable,
tout comme elle, d’évoluer du moi essentiel au moi universel. Nous
pouvons le faire et, ainsi, changer le monde. Et lorsque nous le ferons
tous, la vie sur la planète Terre ne sera jamais plus la même. Or, pour
y parvenir, nous devrons renoncer à bon nombre de nos idées préconçues
sur qui nous sommes, sur la raison de notre présence ici, et sur le
véritable but de l’existence. Il faudra nous joindre à la légion
d’êtres courageux qui ont choisi de prendre leur vie en main plutôt que
de se contenter de la gagner. On peut se demander au réveil le matin :
Vais-je faire des choses aujourd’hui qui feront chanter mon âme ? Ce
que je ferai réjouira-t-il mon coeur, stimulera-t-il mon esprit et
embellira-t-il mon monde ?Si la réponse est non, demandez-vous pourquoi
vous le faites.

Je me souviendrai toujours de ce que la regrettée Elisabeth Kübler-Ross
(psychiatre et célèbre auteur de livres sur la mort et les mourants)
m’a dit alors que j’arrivais à la fin de la trentaine. L’ayant
rencontrée à une conférence, je lui ai confié que je détestais mon
travail parce que je le trouvais dénué de sens.

« Pourquoi le faites-vous ? « m’a-t-elle demandé.

« Je dois le faire pour survivre. »

« Vous ne survivrez pas, m’annonça-t-elle. Vous êtes un mort-vivant. »

Moins d’un mois plus tard je remettais ma démission. Pour faire une
telle chose, nous devons savoir que la plus grande invitation de la
vie, l’invitation à évoluer consciemment, est véritablement lancée à
tout le monde. La Vie elle-même ne cesse de nous renouveler cette
invitation. »

« C’est le Plan divin de la création. Nous sommes censés apprendre à
cocréer avec Dieu. Nos problèmes –tous les défis auxquels l’humanité
fait face- sont les moteurs de l’évolution. Ils nous éveillent à la
nécessité d’agir pour notre survie, ils stimulent notre créativité,
nous obligent à nous unir (que nous nous aimions ou non les uns les
autres) à et nous font passer de l’ère de la procréation maximale à
l’ère de la cocréation. »

« Les « mauvais choix » dans la vie, ça n’existe pas. Une intelligence
de loin supérieure à la nôtre orchestre l’évolution de nos vies.

Ce livre montre, en remontant peu à peu dans l’histoire de Barbara,
comment elle a été guidée par le monde des Esprits dans toutes les
phases de sa vie. Les récits de ses expériences mystiques d’unité avec
la Terre et de prise de conscience de sa dimension universelle sont
remarquablement stimulants !

Barbara affirme : « Notre histoire est celle d’une naissance. C’est la
naissance de l’humanité unie en un seul corps. Ce que le Christ et les
autres avatars sont venus jadis révéler sur terre est vrai. Nous
formons tous un seul corps qui vient de naître en ce vaste univers. »

[

Extraits de Entretiens avec Kryeon de Lee Carroll :

« Vous devez absolument savoir que les guides ne se comportent pas
comme des individus et que vous ne pouvez pas leur attribuer un nom ni
les considérer comme des entités bien définies. L’humain qui pense
ainsi s’empêche de faire l’expérience d’une réalité beaucoup plus
grande qu’il ne le croit et limite considérablement sa vision. »

« En réalité chaque être humain est multidimensionnel et se trouve en
plusieurs endroits en même temps. »

« Méfiez-vous de toute étude ou de tout processus qui tente de limiter
votre pouvoir ou le pouvoir potentiel de l’humanité de créer la paix
sur terre. Méfiez-vous de tout enseignement qui est si intellectuel que
le moi émotif est perçu comme une faiblesse, car c’est faux.
Souvenez-vous simplement que Dieu et AMOUR, et que la JOIE est le
produit de cet amour. Par conséquent vous êtes une créature aussi bien
émotive qu’intellectuelle et l’équilibre entre les deux est la clé d’un
moi éclairé. »

« Ce qui importe, c’est que vous en veniez en fin de compte à découvrir
la magnificence du potentiel humain, à atteindre l’équilibre, à vivre
une existence plus longue et à créer la lumière pour cette Terre qui
est la vôtre. »

« Votre planète est totalement unique. Bien que plusieurs autres
planètes de l’univers aient « le choix », la vôtre est la seul qui
possède le libre choix d’évoluer spirituellement jusqu’aux abords du
divin, de faire ascensionner tout un monde ou de le détruire. Aucun
autre monde ne dispose de cette latitude, de ce contrat, de ce but. Le
vôtre est le seul qui possède le libre-arbitre quant à l’élévation ou à
l’abaissement de ses vibrations ! »

« Vous pouvez parler à vos cellules tout naturellement. Elles réagiront
en créant ce qui manque. Voilà le nouvel être humain. Il prend le
contrôle de son corps en parlant directement à ses cellules, en créant
naturellement des tissus et des processus chimiques, puisque la
structure cellulaire de son corps « écoute » ses besoins et est
beaucoup plus puissante que ne le soupçonnent les scientifiques. »

« Quelle est la meilleure façon de communiquer avec l’Esprit ? Vous
devez tomber amoureux de vous-mêmes ! Voilà le secret. Voilà le
portail. C’est correct d’avoir Dieu en soi. Vous n’êtes pas nés sales.
Vous êtes nés Magnifiques ! »

– UN FILM SUR LA « NOUVELLE MEDECINE QUANTIQUE » :

The Living Matrix film documentaire, basé sur des preuves évidentes,
est un vrai défi à notre façon de comprendre et d’appréhender dans son
ensemble la biologie humaine. Il nous fait découvrir les dernières
avancées en matière de soins bioénergétiques, qui mettent en évidence
les champs énergétiques et informationnels pilotant la physiologie et
la biochimie humaines, plutôt que les gènes.

Ce film est le premier à rassembler des chercheurs académiques et
indépendants, des praticiens, des journalistes scientifiques – tel que
le biologiste anglais le Dr. Rupert Sheldrake, le Dr. Bruce Lipton
ancien professeur à l’université de Standford, et l’astronaute le Dr.
Edgar Mitchell. – dont les travaux scientifiques mettent en évidence le
rôle significatif de la bioénergétique dans la biochimie et la
physiologie humaines. Dans le documentaire ils explorent les principes
de la bioénergétique du champ corporel humain ainsi que l’importance
des soins informés, pouvant être le facteur le plus influant sur la
santé et le bien-être. On comprend comment la biologie quantique a une
influence sur notre santé. Le film démontre au travers de face à face
les histoires de guérisons de personnes atteintes par des maladies
chroniques, incluant un jeune de 5 ans né avec une paralysie cérébrale,
la guérison d’une tumeur d’une ostéopathe et la résurrection d’une
jeune femme au foyer…Le film montre l’efficacité de la médecine
énergétique là ou la médecine traditionnelle semble ne pas avoir
suffisamment de réponses.

– UN CONTE

Un jour, en chassant, le roi se coupa accidentellement le petit doigt.
Fou de douleur, il retourna au palais, tenant sa main blessée.
Lorsqu’il fut pansé, le Premier Ministre venu prendre de ses
nouvelles, lui dit :

« Sire, ne vous désolez pas pour la perte de votre doigt, car tout
arrive pour le mieux. »

Le roi, déjà de fort mauvaise humeur, devint furieux en entendant ces
paroles : il ordonna à ses gardes de jeter immédiatement le ministre en
prison.

Quelques jours plus tard, le roi repartit seul chasser dans la forêt.
Ayant lancé son cheval au galop derrière un grand cerf, il se retrouva
en territoire ennemi.

Un silence lugubre régnait dans la forêt sombre. Seul, par moment le
croassement sinistre d’un corbeau invisible, déchirait l’air.

Alors qu’il s’apprêtait à faire demi-tour, le roi fut capturé par des
guerriers féroces. Ils décidèrent d’offrir ce prisonnier en sacrifice
à leur déesse de la guerre, toujours assoiffée de sang. Mais au moment
de lui couper la tête, ils remarquèrent qu’il lui manquait un petit
doigt : seuls les hommes en pleine santé étaient jugés dignes d’être
sacrifiés ; les guerriers rendirent donc sa liberté au roi, qui
s’empressa de rentrer chez lui.

Le roi se souvint alors des sages paroles du Premier Ministre : « Tout
arrive pour le mieux » ; il réalisa que, s’il ne s’était pas coupé le
petit doigt par mégarde, les guerriers, lui auraient assurément tranché
la tête.

Il fit relâcher son conseiller et lorsque celui-ci comparut devant lui,
le roi demanda curieux :

« Si tout arrive pour le mieux, quel bénéfice as-tu obtenu de ta
semaine en prison ? »

« J’accompagne toujours votre Majesté partout. Si vous ne m’aviez pas
fait enfermer, je vous aurais suivi à la chasse et j’aurais été
capturé avec vous ! On vous a épargné grâce à votre blessure, mais moi,
on m’aurait certainement coupé la tête à votre place. C’est pourquoi,
Sire, bien souvent il nous faut regarder au-delà des mésaventures de la
vie, et même si elles nous désolent sur le moment garder confiance, car
tout arrive pour le mieux. »

– Carlos CASTENEDA (dans Les enseignements de Don Juan) :

« Quel que soit le chemin, il ne sera jamais qu’un chemin…et aucun
chemin ne s’offensera si ton cœur te dit de ne pas t’y engager. Chaque
fois qu’un chemin se présente à toi, prends tout ton temps pour
l’étudier. Regarde et regarde encore s’il est vraiment celui que tu
dois emprunter.

Si le doute subsiste, alors pose-toi une seule question : « Ce chemin
a-t-il du cœur ? »

Si la réponse est « Oui », prends-le sans hésiter.

Si la réponse est « Non », cela signifie que ce chemin n’est pas celui
que tu dois prendre. »’

– Albert EINSTEIN : « Quiconque prétend s’ériger en juge de la vérité
et du savoir s’expose à périr sous l’éclat de rire des Dieux. »

– James M.BARNE : « Dès que vous êtres capable de dire ce que vous
pensez, et non ce que d’autres ont pensé, vous êtes en bonne voie pour
devenir une personne remarquable. »

Anonyme : « Se faire du souci à propos de toutes sortes de choses que
l’on n’a pas accomplies dans le passé est comme se faire du souci à
propos des innombrables œufs d’esturgeon qui n’ont pas été fécondés… au
lieu de déguster son caviar ! »


– AL QUAIDA

Le journaliste français Thierry Meyssan affirme que depuis le
11.09.2001 Al Quaida est un milieu de mercenaires utilisé par les
Etats-Unis pour justifier leur guerre contre le terrorisme. De fausses
école coraniques , véritable laboratoires de manipulation mentale,
enrôlent des enfants musulmans pour semer le terreur

la terreur. « pour être unis, il nous faut un ennemi commun », tel est
l’adage du Nouvel Ordre Mondial. Al Quaida est une fabrique militaire
occidentale de fanatiques religieux. Ben Laden est mort en décembre
2001 après avoir démlenti toute implication dans les attentats du
11.09. Barack Obama, pour redorer son blason, a mis en scène cette
extravagante capture de Ben Laden en mai 2011/ Tous les membres du
commando ont disparu dans un « accident » d’hélicoptère… –

– ÉVÈNEMENT organisé par nos amis des éditions Le Souffle d’Or :
– DES CHIFFRES QUI FONT RÊVER :

La dette publique de la France (constituée de 92% d’intérêts cumulés
depuis 1974) vient de dépasser les 1700 milliards d’euros. La loi
Rothschild de 1973 supprimant notre souveraineté monétaire nous a été
imposée en force, sans référendum. En clair, si nous sommes encore en
démocratie, la dette de la France doit être calculée sans les intérêts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info

 

Pour toute commande jusqu’au 31 Décembre, nous vous offrons, en guise de « cadeau de Noël » le DVD « Naissance d’une humanité consciente », une conférence de Johanne et Tal sur la construction d’un futur lumineux ! Ignorer