Newsletter du 20 Août 2013

 

20.08.2013 Newsletter

 

Programme

Appartement à louer

Patchs Forevergreen

Médicaments qui causent Alzheimer

Amaroli

Françoise Hollande et le mariage

Chemtrails

Jean Hudon Méditation

Etats-Unis : riches et pauvres

Vérités sur les médias

Démence numérique

Métaux lourds

Ecohabitat

Fukushima

Joyeux saumons

Sagesse

Considérations sur l’amour

Vidéos

 

Chers amis,

En ce temps extraordinaire où de plus en plus d’êtres humains osent sortir des dogmes du conformisme, de la peur distillée par les médias pour maintenir les peuples dans l’idéologie de la consommation, de l’obéissance à autrui et de tout ce qui bloque l’accès à une vie spirituelle épanouie, nous sommes heureux de participer joyeusement à la NAISSANCE D UNE HUMANITE CONSCIENTE !

Vous trouverez ici diverses infos dont le but n’est pas de vous « faire peur » et de vous paralyser dans l’impuissance mais bien au contraire de vous éveiller et de vous encourager à ne plus donner votre soutien à ces « forces du passé », ces énergies fondées sur l’obéissance à autrui et la dépendance. Il s’agit de voir la réalité en face : nous sommes gouvernés par des êtres humains qui ont « perdu le nord », spirituellement parlant, et qui mènent le monde vers le chaos et la destruction. Quand on pense qu’on produit un kilo de céréales par habitant de la Terre par jour, comment la faim peut-elle encore exister ? Uniquement parce que les gouvernements et les multinationales maintiennent les peuples dans une grave ignorance nutritionnelle. Nous devons donc cesser de leur obéir et de consommer leurs idées et leurs produits dévitalisés. Nous avons à oser changer nos habitudes,  manger autrement, mieux gérer nos émotions, penser autrement, ouvrir nos contacts avec les mondes spirituels pour bénéficier de leur sagesse et de leur clarté. Nous avons le pouvoir ce créer tous ensemble un futur lumineux… Alors ne gaspillons plus d’énergie à nous plaindre…Entrons, à chaque instant, dans la plénitude de la VIE ! Car, comme le dit Jean HUDON dans la méditation ci-dessous : « Bientôt une masse critique de résonance d’âmes sera atteinte sur Terre, ce qui permettra aux changements en cours à tous les niveaux de la réalité humaine de catalyser une mutation globale vers une dimension d’existence supérieure attendue et pressentie comme imminente par tant de gens ». N’est-ce pas un programme bien meilleur que d’attendre passivement des catastrophes inutiles ?  Nous sommes de grands créateurs. A nous d’utiliser notre pouvoir en harmonie avec  la volonté du Grand Créateur et avec les lois universelles de la fraternité et de la prospérité pour tous.

 

 

 

Notre programme

6,7 et 8 septembre : conférence et stage à Aoste (Italie) . Tél Laura 00393460521366.

Du 10 au 12 sept.  : STAGE DE MÉDECINE HOLISTIQUE ET CHAMANISME SAUVAGE pour vivre libre, heureux et rayonnant.

 

Nous sommes des êtres multidimensionnels et nous devons nous prendre en charge pour mieux gérer notre vie au niveau de notre santé, de notre bonheur et de notre spiritualité, combiner les démarches de santé par tous les sentiers est le propre d’un chamane holistique !

Avec des connaissances concrètes et des outils pratiques en main, nous cesserons ces erreurs qui consistent à confier notre santé et notre bonheur à quelqu’un d’extérieur à nous.

La santé et le bonheur sont des affaires personnelles et l’un comme l’autre s’apprend !

Comme on ne peut parler de médecine holistique sans parler de ces fameux personnages intérieurs fascinants dont nous sommes tous porteurs et qui ont été baptisés les SPPA*, nous allons vous présenter êtres réels en les attrapant main dans le sac en train d’agir dans votre réalité et dans celle des autres. Et vous verrez par vous-même lesquels sont à laisser passer ou non, si vous souhaitez vivre en paix avec vous-même et en harmonie avec les autres ! Même si les petites SPPA immatures ne doivent pas être refusées ou enfermées pour autant mais éduquées avec conscience, respect et amour !

Et la santé, le succès, l’amour et le bonheur couleront alors de source ! Puisque les conflits et les solitudes sont souvent dus à des SPPA méconnus ou négligées !

Ces fameuses “SPPA” (ou Sous-Personnalités Psycho-Actives) sont à l’origine de tous nos conflits et maux comme les créatrices de nos succès, santé et bonheur !

Plusieurs exercices pratiques permettent de retrouver sa médiumnité en les percevant à coup sûr en vue de nous comprendre, comprendre notre entourage et le monde ! « Connais-toi toit même et tu connaîtras l’Univers tout entier ! »

Des rires ou des pleurs garantis (voire aussi colère lorsqu’on ne s’en sort pas émotionnellement !) tant on ne peut pas rester indifférents à ces personnages incroyables et bien réels !

Et on ne peut parler de médecine globale que si on inclut aussi l’approche du chamanisme pour permettre à tous de “devenir son propre médecin” en vue de gérer son bien-être et sa santé et d’assister ceux qui en ont besoin dans les moment où ils ne s’en sortent pas seuls ignorants ou égarés. Cela peut nous arriver à tous et c’est si bien de marcher main dans la main dans l’amitié et la confiance en jouant à tour de rôle, les maîtres et les élèves, dans des contrats clairs et respectueux de toute situation !

Nos stages représentent aussi une merveilleuse occasion de « passer des vacances » en apprenant à gérer sa vie sur tous les plans, dans une ambiance chaleureuse et joyeuse… Redevenir des enfants qui s’amusent, rient, pleurent, crient et jouent, apprendre la prière sauvage, la gestion des hémisphères cérébraux, les merveilles du « voyage chamanique », les rituels d’invocation, les méthodes de santé holistiques…et toutes sortes d’autres trésors, c’est vraiment génial ! Osez investir du temps et de l’argent dans votre santé et votre capacité d’être heureux, vous ne le regretterez jamais !

Conscients que nous avons tous besoin d’être actifs et de profiter de la vie, nos horaires permettent aussi d’avoir du temps pour s’évader !

La Drôme vous attend avec ses oliviers et ses champs de lavande tout en vous proposant ses divers délicieux fruits gorgés de soleil !

L’Ardèche est là avec ses grottes, ses canoës kayak et ses belles plages !

Et vous pouvez venir avec des enfants ou des personnes qui ne suivent pas les stages mais qui seront respectés dans leurs façons de penser et de vivre ! En vous attendant, ces êtres pourront se balader, s’amuser dans le jardin… Ou faire du vélo alentour !

Ce stage est au  prix de 100 euros la journée. Le logement coûte 15 euros par jour. Si vous souhaitez qu’on vous cherche à la Gare de Pierrelatte, rajoutez 15 euros de plus pour l’aller et le retour !

 

Pour plus d’infos ou vous inscrire : 0685022537 (France)

14 et 15 septembre Week-end de Chamanisme, Médecine holistique et SPPA à Orban près d’Albi. Michelle 0616442225 et Pascale 0608224404

19 sept 20h.conférence à Mulhouse : Association Vouénou  tél 0615803916 et 0369193460.

20 au 22 septembre : Stand et plusieurs conférences au salon HOLISTICA à Genève. www.recto-verseau.ch. Tél 0041266524544.

20sept à 20h30 Téléconférence de Tal sur www.energie-sante.com

28 et 29 septembre : stage de chamanisme sauvage à Vevey  (Suisse) organisé par www.recto-verseau.ch. Tél 0041266524544.

30 sept et 1er octobre : consultations et atelier le 30 sept soir à Bramois   (Sion,Valais). Pascale tél : 079.3386423

05 octobre 10h45 conférence au GNOMA 2013 à Paris. Tél. 0169422962

06 octobre : nous partons à Madagascar jusqu’à fin 2013.Si vous voulez nous y rejoindre pour un « séjour de rêve »,  appelez Johanne au 0687746978 !

-CELEBRATION DE L’EQUINOXE

Claudie LEGER, chamane, propose une session spirituelle dans la voie de l’équanimité au Chant des Arbres (Pierrelatte, Drôme) les 21 et 22 septembre 2013

L’Equinoxe correspond à l’équilibre entre la Lumière et l’Obscurité. C’est l’occasion d’honorer la pérennité de Déesse Nature et de savourer l’équanimité engendrée par la fluidité des émotions et la reliance spirituelle qui sera favorisée par des rituels autour de la roue-médecine. Chants, prières et plantes traditionnelles permettront d’ouvrir les pores et les portes des perceptions subtiles. Des temps forts d’unification et de célébration du Grand Mystère.

Participation : 120 euros, hébergement de 15 euros la nuitée. Arrivée possible dès le vendredi soir. Possibilité de ne participer qu’à une journée. Début de la session le samedi 21 septembre à 10 heures au Chant des Arbres, près de Pierrelatte.

Réservations  nécessaires: 06 07 88 39 81.

Site internet : www.claudieleger.com

E.mail: tachunkato@free.fr

Nous vous signalons les conférences de notre ami Jean-Marie MULLER :

–  PARIS : 5, 7 et 8 septembre conférence et stage

– TOULON 19 et 20 octobre .idem

 

Parlez-en à vos amis et connaissances !

 

http://www.jeanmariemuller.ch/ 5-7

 

Vous pouvez aller voir sur youtube diverses conférences de Jean Marie Muller

 

-SIDA : Projection du film de Anne Sono« Je ne me tairai pas »(I won’t go quietly) Sous-titré français

Documentaire sur des mamans séropositives et leurs déboires avec les autorités au sujet de leurs enfants, en présence de la réalisatrice.

Maison des associations, Genève, 15 rue des Savoises mercredi 9 octobre à 20 heures Organisé par le docteur Françoise BERTHOUD, dont nous avons présenté plusieurs livres  récents dans notre dernière newsletter. Santé contact francabertu@orange.fr

 

 

 

 

Annonce anticipée : réservez vos dates du 20 au 23 mars 2014 pour le grand festival de chamanisme de notre cercle de sagesse pour l’émergence d’une nouvelle conscience à Trimurti près de St Tropez (Var, France). Des moments exceptionnels en perspective !

FORMATION EN CHAMANISME SAUVAGE : en 2014, les 26 et 27 avril, 28 et 29 juin, 6 et 7 septembre, 25 et 26 octobre, 17 et 18 janvier 2015, nous donnerons, avec notre collègue et ami Jean Marie MULLER une super-formation avec, au programme : entités du bas-astral, guérison et exorcisme, psychothérapie spirituelle, prière sauvage, harmonisation du féminin et du masculin, danse de l’Ego conscient, techniques de guérison chamanique, rituels d’invocation des Esprits, Naissance du chaman en chacun, processus d’évolution continue, etc. Lieu : espace Rivoire, 01430 Vieu-d’Izenave, à 1h de Genève. Renseignements et inscriptions : 0041/79.234.61.50

 

 

-APPARTEMENT A LOUER AU CHANT DES ARBRES:

Nous avons un appartement de trois pièces à louer dès le 01.09.2013… Priorité donnée à des enseignants ou thérapeutes qui voudraient utiliser notre grande salle de 160 mètres carré et la possibilité de loger entre 10 et 25 stagiaires pour des ateliers et séminaires. Forêt de bambous, jardins, hutte de sudation, etc. (Voir la newsletter du 01.07.2013).

Le lieu est chargé d’énergie et nous souhaitons collaborer avec des personnes motivées pour élever le niveau de conscience des êtres humains et les soutenir sur le chemin de la guérison individuelle et planétaire.

Si vous voulez changer de vie et de lieu de vie, c’est peut-être le bon moment !!

 

-PATCHS FGX (Forevergreen Xpress) : UNE VRAIE AVANCEE NOVATRICE ! (par Tal SCHALLER)

 

Ces patchs sont vraiment très intéressants. Leurs effets positifs peuvent être mis en évidence instantanément par des tests de kinésiologie : ils neutralisent les effets négatifs des téléphones portables et des nuisances électromagnétiques. Ils permettent un ancrage dans la terre, ce qui amène un bien-être immédiat et ils améliorent instantanément la force et la souplesse. C’est vraiment spectaculaire !

Cette technologie, mise sur le marché mondial au mois de février 2013, a derrière elle 4 ans d études et 11 brevets internationaux. En plus la FDA aux Etats-Unis l’a reconnue au niveau médical.

Ces patchs ne contiennent que des produits naturels et utilisent une technologie hybride très innovante : la diffusion par voie transdermique. Les ingrédients sont : du ginseng rouge de Corée, du phytoplancton marin, des minéraux dont le germanium et de l’argent colloïdal.

Ces patchs on un effet très rapide pour soulager les douleurs. Ils  procurent un regain d’énergie durant la journée, améliorent la qualité du sommeil et jouent un rôle préventif pour éviter les maladies. Des résultats souvent vraiment étonnants sont obtenus très rapidement, en général en moins de 48h.

Ceux qui achètent les patchs forment un club international de clients qui commandent directement à la société sur Internet au prix de gros.

Chaque client se voit attribuer un lien qu’il peut transmettre aux personnes qui souhaitent également commander et gagner ainsi des bonus qui lui permettront d’autofinancer sa propre consommation et de générer un complément de revenus : un seul produit, un seul prix et un système de distribution mondial ! Vous pouvez donc en parler à vos amis, quel que soit le pays dans lequel ils habitent.

Après de nombreuses expériences personnelles et avec des tiers, j’ai décidé de faire connaître cette approche naturelle, sans effets secondaires, qui dynamise les ressources du corps sans lui imposer de produits chimiques ou de vaccins toxiques. Bien sûr, les patchs ne remplacent pas une démarche holistique d’apprentissage de la santé globale ! Mais ils peuvent aider des personnes encore débutantes dans ce domaine, par un moyen non chimique, à « mettre le pied dans l’étrier » et démarrer l’aventure de la prise en charge de soi-même sur tous les plans .Si vous souhaitez faire l’expérience personnelle d’un patch, contactez-moi et je vous en enverrai un pour essai. Si vous voulez entrer dans ce réseau pour commander des patchs pour vous et pour les faire connaître autour de vous, prenez contact avec Xavier BARBAY au  0033684280054. Il vous indiquera toutes les démarches pratiques sur internet.

Si vous voulez une présentation détaillée, je vous l’enverrai par mail sur simple demande.

 

 

-LES MEDICAMENTS QUI CAUSENT L’ALZHEIMER (par Tal SCHALLER)

 

Cette maladie frappe toujours plus de personnes âgées dans les pays riches : en France, on compte 860.000 cas, avec  225.000 cas nouveaux chaque année, ce qui représente des centaines de millions d’euros de coût annuel. Au niveau mondial, on estime que s’il y avait 35 millions de cas en 2010, il y en aura 65 millions en 2030 et 115 millions en 2050.

Une étude vient de confirmer d’autres études antérieures : il y a une association significative entre la consommation de benzodiazépines (ces médicaments devenus d’usage courant à notre époque : Mogadon, Valium, Temesta, Lexomil, etc.) et les démences de type Alzheimer qui rendent la vie de tant de personnes âgées difficile, voire insupportable, sans compter le drame que cela représente pour leurs proches. Un professeur  de Médecine français déclare : «  La nouvelle risque de provoquer un coup de tonnerre dans la santé publique ». Entre 16.000 et 31.000 cas seraient, chaque année, dus à ces médicaments… Le professeur ajoute, et c’est un comble, que la loi elle-même depuis 2001, affirme que ces médicaments ne devraient pas être prescrits plus de deux semaines !

Il s’agit d’un véritable « génocide silencieux » fait par l’industrie pharmaceutique qui, ne l’oublions pas, n’existait même pas il y a quelques décennies à peine. Avec la complicité d’un corps médical, d’hôpitaux et de Facultés de Médecine presque totalement inféodés aux multinationales pharmaceutiques, des médicaments toxiques ont été distribués larga manu à des millions de gens sans réaliser leur toxicité à moyen et long terme.

Bien sûr, d’autres facteurs jouent un rôle dans le groupe des maladies neuro-dégénératives, notamment l’Aluminium (contenu notamment en abondance dans les vaccins), les statines (prescrites contre le cholestérol), les pilules contraceptives, les mille autres polluants qui empoisonnent la vie moderne, sans oublier les toxines de la viande, la caséine du lait, les céréales à gluten, l’aspartame, le glutamate, les produits à base de soja et les aliments industriels inondés d’additifs chimiques de toutes sortes. Tout ce qui diminue l’efficacité de la chaîne respiratoire des mitochondries, dans nos cellules, mène vers l’encrassement de nos neurones. Et l’Aricept, le médicament le plus prescrit dans les cas d’Alzheimer, ne fait pas exception à ce principe !

Des facteurs psychologiques entrent aussi en scène : une vie monotone, sans passion, des « idées fixes », un manque d’expression des émotions à travers le corps, trop d’énergie consacrée au mental intellectuel au détriment d’activités physiques et ludiques, une perte de contact avec les mondes spirituels et une grande tendance à juger plutôt qu’à aimer, tout cela accroît le stress et aggrave l’intoxication médicamenteuse,  alimentaire et vaccinale.

Dans les peuples naturels, les gens avancent en âge sans que cela s’accompagne d’une détérioration de leurs facultés physiques et psychiques. J’ai moi-même pu constater, dans la dizaine de ces peuples vivant sans conflits ni maladies que j’ai eu le privilège de pouvoir rencontrer, à quel point les gens avancent en âge sans voir leur santé et leur vitalité s’amenuiser au fil des ans.

Hélas, les Occidentaux ont été pris en otage par l’industrie médico-chimique qui les a peu à peu empoisonnés en les persuadant que les médicaments issus des laboratoires des multinationales étaient bénéfiques et sans danger… Au nom du Progrès, de la Science et surtout du Profit, on les a tranquillement poussés vers une consommation effrénée de médicaments présentés comme les « pilules du bonheur ».

On voit avec effroi les guerres, les massacres et les holocaustes des temps passés, mais encore peu de gens sont conscients du « génocide chimique » moderne. Dans son livre Diagnostics néfastes, le docteur Françoise Berthoud remet en question les dogmes d’incurabilité et d’irréversibilité de cette maladie. En effet, des changements du mode de vie peuvent ouvrir la porte à des transformations positives. Elle cite un livre-clé sur ce sujet : Le mythe de la maladie d’Alzheimer, de Peter J. Whitehouse qui dénonce les dogmes médicaux en vigueur et le fait qu’au lieu de s’occuper des malades de manière globale on leur prescrit force médicaments chimiques qui ne font qu’aggraver l’intoxication qui est à l’origine de leur maladie.

Réveillez-vous ! Cessez de consommer, informez-vous et faites l’expérience de vivre en respectant les lois naturelles de la santé. Découvrez l’efficacité de la démarche holistique qui tient compte des quatre corps de l’être humain. Plutôt que vieillir dans la sénilité et la démence, apprenez comment vivre  toujours mieux, quel que soit votre âge ! J’explique cela dans Secrets éternels de jeunesse et de vitalité, un livre à offrir à tous pour que le troisième âge ne soit pas celui de la décrépitude mais « l’âge d’or »de la sagesse, ainsi que le désignent nos amis québécois !

Ne donnez plus votre vie en pâture aux requins de la chimie, de la médecine et d’une science qui a vendu son âme aux multinationales… Comme le dit la publicité de Loréal : « Vous le valez bien ! ».N’attendez pas d’être vieux pour apprendre à rester jeune !

 

-AMAROLI :

Je suis très ravi de découvrir ces éclairages sur les vertus de la thérapie par l’urine. Je rends chaque jour grâce à Dieu de m’avoir permis de connaître l’urinothérapie car celle ci a complètement changé ma vie. Je vous assure que j’en ai tellement été satisfait qu’en ce moment c’est devenu pour moi un plaisir de boire quotidiennement mes urines. ça m’a débarrassé du mal d’estomac que j’ai trainé pendant plus de quinze ans après plusieurs expériences médicales aussi bien chimiques que par les plantes, toutes restées vaines. De puis que j’ai commencé l’urinothérapie, j’ai été en même temps immunisé contre beaucoup d’autres maladies que je ne peux citer ici: toujours est il que je ne suis plus jamais tombé malade. Je passerai toute la journée à vous témoigner des bienfaits de cette thérapie. http://www.naturalnews.com/z041017_cardiovascular_disease_warning_signs_heart_health.html

AMAROLI :

L’urine a des propriétés insoupçonnées. Enfin, surtout ses cellules souches. Le Cell Regeneration Journal rapporte qu’une équipe de scientifiques chinois de l’Institut de biomédecine et de santé de Canton ont réussi à créer une dent humaine, et ce à partir de cellules souches d’urine. Une fois modifiées, ces dernières ont permis de produire des cellules d’émail, de dentine et de pulpe dentaire. Bref, tout ce qui compose une dent classique. Pour rappel, une cellule souche est une cellule indifférenciée, qui peut donc engendrer des cellules spécialisées.

Les cellules souche d’urine modifiées ont ensuite été implantées sur des souris. Le résultat est arrivé trois semaines plus tard, avec une structure comparable à une dent, mais 1/3 moins dure qu’une dent normale. En théorie, après quelques ajustements (notamment pour augmenter le taux de réussite), il sera donc possible dans l’avenir de fabriquer une dent avec l’urine d’un patient pour lui implanter directement dans la bouche.

AMAROLI :

L’urine est un produit secondaire stérile, qui résulte du filtrage du sang

Dans le cas de bon nombre des gens communs il persiste encore un puissant blocage de nature psychologique quant à cette technique qui se propose de renverser l’un de plus puissants préjugés : selon laquelle notre urine n’est qu’un déchet toxique. La vérité est que l’urine n’est pas un déchet, au contraire, elle est une panacée universelle, ayant des vertus guérisseuses et régénératrices presque miraculeuses, qui permettent son utilisation avec succès dans le cas de toutes les maladies connues. L’urine, introduite dans l’organisme, agit comme un autovaccin, non seulement en le guérissant, mais aussi en le rajeunissant.

Même la médecine dit que l’urine n’est pas une substance toxique, rejetée de l’organisme. La dénomination médicale de l’urine est „ultrafiltré plasmatique” parce que c’est un produit secondaire du filtrage du sang, non pas un résidu du filtrage. Dans un étude sur l’urinothérapie, publié par le magasine Nexus, on fait une comparaison édificatrice: „L’urine peut être comparée à ce qui reste après un repas riche, et cette métaphore peut nous aider à comprendre pourquoi nos corps éliminent des éléments qui sont précieux pour notre santé et notre bien-être”.

L’urine est un dérivé purifié du sang, produit par les reins. La fonction principale des reins n’est pas une fonction d’excrétion, mais de réglage de tous les éléments du sang et de leurs concentrations, après que les éléments toxiques aient été éloignés du sang à l’aide du foie, avant d’être éliminés en tant que résidus solides. Les reins représentent en fait le filtre le plus compliqué, le plus développé et le plus raffiné qui soit connu jusqu’à présent. Ainsi l’urine est, en fait, l’eau la plus pure que nous puissions boire. Un rein est doté de 115 Km de tubes et de plus d’un million de tubules, nommés néphrons, qui forment ensemble un organe qui a un peu moins de 4 cm. Chaque néphron est une structure très compliquée, capable de sélectionner ce qui est nécessaire au corps et d’éliminer certaines substances.

Les reins filtrent le sang, le conservant à l’état de pureté et le libérant des substances inutiles ou en excès, en maintenant ainsi l’équilibre chimique de l’eau et des sels minéraux – fonction que seulement les reins ont dans le corps humain. Les éléments importants du sang sont filtrés et évacués non pas parce qu’ils seraient toxiques et nuisibles pour l’organisme (aucune substance qui provient du sang ne peut être nuisible pour la personne de chez qui elle provient), parce que le corps n’a pas besoin d’une certaine concentration d’un élément à ce moment spécifique. Pour cette raison il n’existe pas dans le monde deux échantillons d’urine qui contiennent exactement les mêmes composants, et lors de leur réutilisation, ces substances chimiques et nutritives agissent comme des vaccins naturels, des agents antibactériens, antiviraux et anticancéreux spécifiques seulement au corps d’où ils proviennent et seulement à ce moment-là.

Un élément important est le fait que chaque jour les reins filtrent une masse d’eau et de sels qui est dix fois plus lourde que le poids du corps. Une partie du liquide filtré n’est pas perdu, mais est réabsorbé à partir du néphron dans le circuit sanguin. Par exemple, nous pouvons filtrer 300 litres de liquide par jour, mais nous réabsorberons dans le sang 298 litres. Les deux autres litres qui restent seront éliminés sous forme d’urine, représentant donc l’essence du fluide filtré. Le produit final est, en fait, moins toxique et plus vivant que la plus grande partie des aliments et des boissons que nous consommons. D’ailleurs, Dr. Beatrice Bartnett dévoile dans son étude « Urine Therapy – It May Save Your Life » que nous avons bu de l’urine avant la naissance, parce que l’urine est le fluide principal du fluide amniotique.

Extrait d’un excellent article publié sur http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?lang=FR&item=4848

 

 

 

 

-FRANCOIS HOLLANDE ET LE MARIAGE :

 

Voilà qui tombe finalement fort mal pour le président Hollande :

Au moment où il veut nettoyer un peu la politique française tombée de Charybde en Scylla,

le voilà rattrapé par une délicate affaire personnelle.

Si on lui avait dit, cependant, que pour sauver son quinquennat,

il lui faudrait impérativement se marier à Valérie Trierweiler ou, au moins, se pacser, il est probable qu’il aurait lâché l’affaire . . .

 

Impensable ?

 

 

Tout commence il y a presque un mois avec la plainte d’un certain Xavier Kemlin, le 14 mars dernier :

 

En substance, le bouillant défenseur de petits actionnaires a jugé scandaleux que Valérie Trierweiler Copine / Maîtresse de Hollande puisse bénéficier des largesses de la République puisqu’elle se fait loger, nourrir, entretenir, payer son personnel et ses déplacements alors qu’elle n’a aucun lien juridique ni avec François Hollande, ni avec le peuple français.

 

Bien évidemment, à la suite de cette plainte, la presse s’était à la fois faite relativement discrète,

et, pour les quelques articles qui en parlaient, relatait l’affaire sur un ton goguenard ou mi-interrogatif, mi-amusé

tant l’incongruité de la plainte semblait évident.

 

Seulement voilà : la plainte est bien enregistrée, et il faudra l’instruire.
D’autant que sur le plan pénal, il n’y a pas trop de doute :

 

Si Valérie Trierweiler n’est ni pacsée, ni mariée à Hollande, elle n’est pas non plus élue ni chargée d’une mission officielle et ne peut donc en aucun cas bénéficier, par exemple, d’une équipe permanente de six « experts » autour d’elle à l’Élysée chargés de sa  « communication ».

 

Et si donc Trierweiler est bel et bien reconnue comme une simple maîtresse de Hollande,

elle a, de fait, participé à des détournements de fonds publics à des fins personnelles.

Zut et zut, FLAMBY ne pensait pas à ça.

 

Bien sûr, on pourra objecter que tout porte à croire que nos deux amants roucoulant ensemble depuis quelques temps déjà, et que ce fait était connu de tous avant même le début de la campagne présidentielle, on assiste à un concubinage notoire.

 

François vit donc à la colle avec Valérie.

Le mariage, c’est pour tous, sauf pour eux évidemment et n’en parlons plus.

 

Sauf qu’alors, on se retrouve dans une panade encore bien pire

puisque ce concubinage, ayant officiellement commencé avant la campagne présidentielle,

imposait au président de déclarer un patrimoine un peu différent de celui qu’il nous présenta en 2012 (de 1.17 millions d’euros)

et qui n’arrivait donc qu’un peu en dessous des 1.3 millions d’euros fatidiques déclencheurs de l’ISF.

 

Au passage, ne figure pas dans le patrimoine en question, la SCI dont le capital serait d’un peu plus de 900.000 euros

puisque notre président a clairement prétendu s’en être débarrassé

suite à la séparation d’avec sa précédente copine / maîtresse / compagne.

 

Mais sans même aller détailler la fameuse déclaration de patrimoine du président, il faut bien admettre que concubins notoires, François et Valérie auraient dû déclarer un patrimoine commun qui aurait largement dépassé les sommes indiquées,

Valérie n’étant pas ce qu’on peut appeler de la classe populaire.
Et une déclaration de patrimoine farfelue, lors d’une élection présidentielle,

ne sera pas camouflée par une volée de petits bisous républicains :

normalement, si la faute est caractérisée et le candidat condamné,

cela équivaut à l’annulation de la présidentielle et l’inéligibilité de François.

 

On peut tortiller les choses comme on veut, mais tout ceci se résume à deux choses :

 

– Soit Trierweiler n’a pas de lien juridique avec Hollande

et dans ce cas, elle doit payer pour ses frais et rembourser ceux qu’elle a déjà fait,

le contribuable n’ayant pas a servir de tiroir caisse.

 

– Soit Trierweiler est bien la concubine de notre Président des Bisous,

et la déclaration de patrimoine de François Hollande est un faux lamentable,

ce qui annule son élection et offre un boulevard à un bordel indescriptible

qui arriverait à point nommé pour une France complètement désemparée.

 

Évidemment, on peut compter sur la presse et, plus largement, sur l’establishment

pour étouffer tout ceci et n’en faire qu’un petit vaudeville.

 

C’est pourquoi relayer cette information et ses implications est indispensable :

après tout, c’est notre président lui-même qui réclame des mesures fortes pour moraliser la vie politique, que diable !

 

 

-CHEMTRAILS : un article très complet sur le sujet sur : http://www.arcturius.org/chroniques/?p=16557

-JEAN HUDON : MEDITATION : Établir la résonance d’âmes et être au Bercail

 

Comme nous le savons tous, tout dans cet univers est de nature vibratoire, et c’est ainsi que lorsque deux âmes entrent en résonance vibratoire l’une avec l’autre, leur fréquence unifiée les fait plonger dans un champ d’unicité profondément synchrone, leur conscience respective se fusionnant en une seule perception unifiée… celle d’être UN. Lorsque cela se produit, chaque âme sent spontanément les pensées et les émotions de l’autre âme – ce que l’on décrit habituellement comme de la télépathie, un phénomène mal compris qui englobe beaucoup plus que le simple partage de ses pensées avec un autre être – et de très intenses frissons de bonheur submergent alors les deux âmes, les élevant jusqu’à un état de communion extatique procurant une joie absolue et faisant souvent perler des larmes de joie.

Pour établir une telle résonance entre deux âmes ou entre un nombre pratiquement illimité d’âmes, il suffit de renoncer au contrôle que l’on exerce sur la perception que l’on a habituellement de soi-même, un choix fondé sur l’amour éprouvé envers le Divin présent en chacun, et sur la foi absolue en cette divinité intérieure, une notion qu’exprime bien l’ancienne salutation «namasté».

Pour toute âme n’ayant pas encore vécu ce genre d’abandon absolu au Champ de Force Omniversel d’Amour, le médium universel grâce auquel la fusion synchrone est réalisée – une expérience que traduit relativement bien le concept d’intrication tel que défini dans la physique quantique – il faut littéralement faire un acte de foi afin d’atteindre pour la première fois cet état d’être qui, par définition, est une faculté innée que toutes les âmes possèdent.

Faire l’expérience de la résonance d’âmes, c’est plonger dans un champ de réalité plus élevé, également appelé dimension supérieure d’existence, et s’extirper, bien que temporairement, du royaume de la dualité, pour entrer dans le royaume de l’«unalité», un état de non-dualité omniprésent dans lequel tout est ressenti comme étant Un, sans la moindre illusion résiduelle de séparation qui est normalement si tenace lorsque l’on est en phase avec la conscience de la dualité, qui nous est tous si familière et dans laquelle nous sommes généralement si absorbés.

Lorsque l’on cultive consciemment ce niveau supérieur de résonance synchrone avec Tout Ce Qui Est, il s’ensuit alors naturellement qu’il devient pour nous de plus en plus facile de parvenir à cet état de pur bonheur, cet état mystique de samadhi, ou d’extase orgasmique, ayant été décrit dans diverses cultures orientales. En outre, à mesure qu’augmente le nombre d’âmes développant cette faculté innée de vibrer ensemble à l’unisson, il devient de plus en plus facile pour d’autres âmes de s’harmoniser à ce champ de conscience morphogénétique, et de vibrer à cette même résonance intérieure – et en se changeant ainsi soi-même, c’est littéralement le monde que l’on transforme.
Bientôt une masse critique de résonance d’âmes sera atteinte sur Terre, ce qui permettra aux changements en cours à tous les niveaux de la réalité humaine de catalyser une mutation globale vers une dimension d’existence supérieure attendue et pressentie comme imminente par tant de gens.

En atteignant collectivement cet état de résonance d’âmes fusionnelle, durant la méditation, nous aurons le sentiment d’être enfin de retour au Bercail ! Être au Bercail, en communion intime avec la Source d’où proviennent toutes les âmes, est probablement le plus grand de tous les mystères pour toute âme déconnectée de cette Réalité Omniverselle, et pourtant c’est le but ultime de notre existence quasi éternelle et le moyen le plus efficace de mettre un terme à toutes les souffrances et à la roue karmique qui nous maintient sous le joug de la matière.

Peu de gens tentent réellement d’atteindre cet état permanent de réintégration au sein de la Source, et pourtant dans ces précieux instants de bienheureuse communion avec Tout Ce Qui Est, lorsque nous avons conscience d’être au Bercail, nous pouvons avoir un bref aperçu de la destination ultime de notre périple aux interminables rebondissements. C’est dans ces instants-là que la véritable joie d’être vivant et conscient est pleinement éprouvée. Accordez-vous la grâce, ce dimanche à l’heure habituelle, d’établir en vous la résonance d’âmes et d’être ainsi au Bercail, pour le plus Grand Bien de Tous… UNis en un Seul Être.

http://www.EarthRainbowNetwork.com/FocusArchives/GroupeFocal.htm.

 

 

-ETATS-UNIS : RICHES ET PAUVRES :

Ce pays a évolué non pas vers la démocratie (le pouvoir du peuple) mais vers une dictature dans laquelle un petit nombre de privilégiés maintiennent  en esclavage la plus grande partie des américains. Les 400 américains du nord les plus riches ont une fortune qui dépasse l’ensemble de ce que possèdent 155 millions de leurs concitoyens ! Et 50 millions de citoyens de ce pays (soit un sixième de la population) vit dans l’extrême pauvreté avec des aliments distribués gratuitement. On comprend alors que la violence, le chômage, les suicides, les toxicomanies légales (médicaments) et illégales soient monnaie courante. Quant aux droits de l’homme, depuis les événements du 11 septembre ils ne sont plus qu’un souvenir. Au nom de la lutte contre le terrorisme, plus aucune liberté individuelle n’existe. Le pouvoir des militaires est immense. Les 800 bases américaines réparties dans le monde consomment, pour leur air conditionné, plus que le budget de la NASA !

 

 

 

-LA VERITE SUR LES MEDIAS : (extraits d’un article Sylvie SIMON)

« L’opinion actuelle se maintient par la presse, la propagande et les moyens financiers mis à sa disposition. »

 

Lors de cette déclaration du « bon docteur » Albert Schweitzer, il ne connaissait pas encore l’étendue du désastre et le total asservissement des grands médias au pouvoir de l’argent.

 

En France, et souvent ailleurs, la presse indépendante n’existe pas, alors que l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui date de 1789, a pourtant établi les principes de la liberté de la presse car la libre communication des opinions est un des droits essentiels de tout citoyen des pays démocratiques.

Cela n’a pas empêché Napoléon de transformer la presse en instrument d’endoctrinement et de faire du Moniteur le représentant de l’opinion, tout en interdisant les publications qui lui étaient hostiles. L’empereur s’en glorifia plus tard, lors de son exil à Sainte-Hélène. « J’ai fait du Moniteur l’âme et la force de mon gouvernement ainsi que mon intermédiaire avec l’opinion publique du dedans comme du dehors ». Cette déclaration pourrait être reprise par notre gouvernement.

Au début du dix-neuvième siècle, l’information se transforma peu à peu en marchandise dont la valeur variait en fonction de l’offre et de la demande, pour en arriver au point extrême de la désinformation actuelle ou, ce qui est sans doute pire, la contre-information.

À cette époque, les journalistes avaient pour but principal la véritable information et non le désir de faire de l’audience afin de rapporter de plus en plus d’argent aux patrons des journaux.

Comme le proclamait un slogan RTL : « Les infos, c’est comme le café, c’est bon quand c’est chaud et quand c’est fort ». Aussi aucun journaliste ne se prive de diffuser du spectaculaire, souvent au détriment de la véritable information, et l’étiquette « Vu à la télé » est actuellement considérée comme une référence. En revanche, pour le commun des mortels, « si la télé n’en parle pas, c’est que cela n’existe pas ».

Mais il ne faut jamais perdre de vue que les grands médias sont à la solde d’importants groupes financiers et ne peuvent de la sorte prétendre être indépendants. Heureusement, il reste encore des journalistes honnêtes, soucieux de s’informer et d’informer leurs lecteurs, mais la plupart d’entre eux sont obligés de s’autocensurer pour conserver leur poste.

En effet, en France, la majorité des publications économiques sont contrôlées par des actionnaires industriels, et les publications médicales sont diffusées par les grandes compagnies pharmaceutiques. Cette dépendance ne peut que nuire à l’objectivité de l’information. Peu de journaux sont parfaitement indépendants à part Le Canard enchaîné, mais ses journalistes rencontrent de nombreuses difficultés pour mener de longues enquêtes sur de puissantes entreprises, car la réputation du journal leur ferme des portes.

Quant à la presse médicale — à l’exception de deux revues indépendantes : Prescrire et Pratiques, qui ne vivent que de leurs abonnements —, elle est entièrement à la solde des laboratoires et maquille en articles scientifiques des pages entières de publicité rédactionnelle. Il est manifeste que les rares dissidents qui refusent de partager ce gâteau ou s’insurgent contre ces procédés ne peuvent que rencontrer des désagréments sur leur chemin et personne ne se risque à leur venir en aide.

Les méthodes utilisées pour paralyser un journal ou sanctionner un journaliste qui ose sortir de la pensée environnante sont très nombreuses et variées. Elles vont du harcèlement aux pressions économiques et fiscales, et peuvent même porter atteinte aux avantages nécessaires à l’exercice de son métier.

Mais tous les Français ne se laissent pas duper. Nous avons récemment appris que leur pourcentage de confiance accordée aux médias ne cesse de baisser. Cette suspicion met en cause la mission de l’information qui devrait avant tout être objective et ne pas essayer d’orienter l’opinion des citoyens.

 

La presse, qui s’est jusqu’à présent érigée en contre-pouvoir politique, tend de plus en plus à s’identifier à lui, faisant ainsi régresser la démocratie, parfois de manière scandaleuse.

Certes, il reste encore des journalistes honnêtes et courageux, soucieux d’informer leurs lecteurs, mais nombre d’entre eux sont obligés de s’autocensurer pour conserver leur poste. Dans certains cas épineux, quelques rédacteurs préfèrent s’abstenir alors que d’autres n’hésitent pas à répandre la contre-information.

Comme l’explique Noam Chomsky, philosophe radical de réputation internationale et professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) : « Les médias ne représentent qu’une toute petite partie de la vaste machine de propagande. Il existe un système d’endoctrinement et de contrôle beaucoup plus vaste, dont les médias ne sont qu’un rouage : l’école, l’intelligentsia, toute une panoplie d’institutions qui cherchent à influencer et à contrôler les opinions et les comportements, et dans une large mesure à maintenir les gens dans l’ignorance. »

Tous les pouvoirs utilisent la peur pour mieux dominer, et ceux qui font profession de « savoir » pratiquent savamment cette stratégie parfaitement efficace qui permet d’obtenir la dépendance des citoyens. Cet instrument de manipulation, qui permet d’abolir tout sens critique et d’exploiter la crédulité des populations en les maintenant dans l’ignorance des faits essentiels de l’existence, a toujours été utilisé, mais à présent il opère sur une plus grande échelle grâce aux multiples moyens de diffusion.

Chaque jour, tout en ressassant les progrès et surtout les « espoirs » scientifiques, économiques et sociaux de notre époque qui devraient logiquement nous apporter le bonheur et la sécurité, les médias instillent puis entretiennent avec soin la peur chez les citoyens : peur de la maladie — cancer, sida ou cholestérol —, de la vieillesse, de la mort, et même de la vie.

Nous trouvons toujours un ennemi à combattre : microbes, virus, insectes, « mauvaises » herbes, «  mauvais » gènes, et même « l’autre », lorsqu’il nous semble différent de ce qui est admis et admissible.

On nous répète que nous sommes continuellement menacés par des facteurs extérieurs alors que les vrais dangers, ceux qui devraient sinon affoler mais tout au moins faire réfléchir les citoyens sont presque toujours passés sous silence ou à peine survolés.

Ainsi, on évoque trop rarement les risques liés à l’exploitation abusive de la planète par une poignée d’individus fous dangereux qui se moquent de la pollution mondiale et des déchets nucléaires, ou qui jouent aux apprentis sorciers avec les gaz de schiste, le clonage, la génétique et les virus.

Heureusement une partie de la population commence à prendre conscience que tous ceux qui détiennent un pouvoir en profitent impunément et que la plupart des hommes politiques sont, de gré ou de force, les otages des compagnies industrielles qui pourraient influencer leurs carrières politiques.

Quant aux technocrates, à l’instar des cartels de l’industrie, ils ne raisonnent qu’à court terme et refusent de prendre en compte les effets pernicieux engendrés par leurs décisions actuelles, mais qui n’apparaîtront qu’à long terme. Tous ces profiteurs semblent oublier leurs descendants qui risquent de payer très cher cette inconséquence et ce manque de conscience.

Pour parvenir à leurs fins dans leur course actuelle au profit, les multinationales ne reculent devant aucune pratique, qu’elle soit légale ou pas, morale ou pas, pour atteindre leur but avoué : les « parts de marché », et n’hésitent pas à recourir à la collaboration d’une intelligentsia scientifique qui navigue entre les intérêts économiques et l’apprentissage de la sorcellerie.

Le Dr Martine Perez a confié au Figaro ce 25 juin, sans jamais citer de sources indépendantes, (elle aurait du mal à en trouver) que la vaccination pourrait réduire de 75 % le risque de cancer du col de l’utérus, ce qu’on ne pourra savoir que dans plusieurs dizaines d’années.

Elle s’est bien gardée de dire que 90 % des infections sont asymptomatiques et guérissent sans traitement. La durée moyenne de l’infection localement détectable varie de 6 à 14 mois. Dans les 2 à 4 ans, seulement 15 % à 25 % des lésions cervicales épithéliales de bas grade évoluent vers le haut grade. Ce virus est très commun et se retrouve chez 80 % des hommes et des femmes. La plupart d’entre nous ont subi sa présence sans en avoir souffert et n’en sont pas morts.

Une étude espagnole, dirigée par Silvia de Sanjosé et comprenant 973 femmes, a analysé la prévalence des divers sérotypes de papillomavirus humains dans la population générale féminine de Barcelone. Cette prévalence, tous types confondus, était de 2,98 % ce qui démontre que la vérité n’a rien à voir avec la propagande de Sanofi Pasteur MSD. Parmi les 29 femmes ayant contracté une infection par un papillomavirus, soit 29 sur 973, aucune n’était infectée par les HPV 18, et six l’étaient par le HPV 16. Aucune ne l’était par au moins deux des quatre sérotypes du Gardasil®.

Et madame Perez, qui se prétend médecin et journaliste indépendante, de persister à affirmer dans le même numéro du journal : « À ce jour, aucun effet indésirable majeur lié ce vaccin n’a été identifié, alors que 56 millions de doses ont été utilisées dans le monde. » Madame Perez doit être aussi aveugle que sourde sinon comment pourrait-elle expliquer les plus de 136 décès connus et reconnus et les 30 000 effets secondaires dont les très nombreuses hospitalisations et séquelles graves, survenus après ces vaccinations par le Gardasil® et le Cervarix® depuis leur mise en vente ? Comment pourrait-elle également expliquer l’indemnisation par les autorités américaines de près de 6 millions de dollars déjà accordée à une petite cinquantaine de plaignants dont les proches de deux jeunes filles décédées après cette vaccination alors qu’il est de notoriété publique que seulement 1 à 10 % sont officiellement déclarés ?

Le plus grave est que ces fausses informations ont été publiées par Le Figaro auquel certains font encore confiance, ce qui ne saurait durer dans ces conditions ! Et les exemples comme celui de madame Perez fleurissent à tout bout de champs.

 

-Alerte de Santé Publique : une étude démontre qu’une partie des

nouvelles générations est frappée de démence numérique.

 

Alors que la démence est une maladie qui affecte généralement les personnes âgées, un nouveau type de condition cognitive affecte maintenant les individus dans leur adolescence, un trouble appelé “démence numérique” résultant directement d’une addiction aux nouvelles technologies sans fil.

 

La démence numérique se caractérise par la détérioration de la fonction cérébrale à la suite de l’utilisation abusive de technologies numériques, tels que les jeux numériques, les nouveaux téléphones dits “intelligents”, etc … .

 

Selon une étude scientifique de Corée du Sud analysée par le MEDICAL DAILY cet excès utilisation de nouvelles technologies conduit au développement d’un cerveau asymétrique, les gros utilisateurs sont plus susceptibles de sur- développer leur cerveau gauche, laissant leur cerveau droit sous-développé à cause d’une “inexploitation”. . .

Le côté (hémisphère) gauche du cerveau est généralement associé à la pensée rationnelle, la logique, le subjectif, etc … tandis que le côté droit du cerveau est responsable des compétences créatives (imagination), le ressenti, les pensées émotionnelles, etc … Un cerveau droit sous-développé sur le long terme peut conduire à l’apparition précoce de la démence.

 

La Corée du Sud est un des premiers pays qui a adopté les technologies sans fil par les Radiofréquences artificielles micro- ondes, une tendance qui s’est maintenue depuis : plus de 67 % des Coréens âgés de plus de 16 ans ont un smartphone, c’est le taux le plus important au monde.

 

Cette pénétration des smartphones en Corée du Sud est en pleine croissance : il est prédit que d’ici 2017, environ 85 % des Coréens auront ce type d’appareil, selon le Wall Street Journal. . Addiction au téléphone mobile : Un rapport du Ministère Coréen de la Science (MSIP) constate que 18,4 % des Sud- Coréens entre 10 et 19 ans utilisent leurs smartphones pour plus de 7 h/jour. A titre de comparaison, l’Américain moyen utilise son smartphone pendant 58 mn/jour.

 

“10 à 15 % des utilisateurs ont des troubles cognitifs légers et développent une démence”, a déclaré le psychiatre Park Ki- Jeong. Les symptômes courants de la démence numérique incluent des problèmes de troubles de la mémoire, une capacité d’attention et d’analyse réduite ainsi que des troubles affectifs. Il est concrètement constaté par exemple que beaucoup de jeunes ne se rappellent plus des six chiffres du clavier digicodes pour rentrer chez eux et doivent regarder sur leurs smartphones pour les obtenir, ceci est totalement anormal.

.”La sur-utilisation des smartphones et appareils de jeux numériques entrave le développement équilibré du cerveau. Les grands utilisateurs sont susceptibles de plus développer le côté gauche de leur cerveau, laissant le côté droit inexploitées ou sous-développés” déclare le Dr Byun Gi-won qui dirige le “Balance Brain Center” au sud de Séoul au Korea JoongAng Daily. Ce centre d’équilibre du cerveau a été mis en place pour aider les personnes ayant des problèmes cognitifs liés à l’utilisation des nouvelles technologies sans fil, c’est un exemple des nombreuses cliniques qui fleurissent un peu partout en Corée du Sud. .Le cerveau gauche surexploité peut causer des problèmes d’attention, de mémoire, de l’organisation, d’orientation, de résolution de problèmes, de raisonnement et de communication sociale, selon l’American Speech-Language-Hearing. .

 

Les statistiques gouvernementales des autorités de santé démontrent que le nombre de personnes entre 20 et 40 ans souffrant de problèmes cognitifs ont augmenté de 37 % entre 2008 et 2012. .

 

Le problème est exacerbé chez les enfants : si, à un moment où leurs cerveaux sont censés être en développement par les connexions neuronales sur lesquelles ils vont construire leur compréhension du monde, ils apprennent à ne plus se servir de leur mémoire, mais utilisent celle de l’ordinateur il va de soi que ces manques se retrouvent toutes leurs vies par un sous-développement. Et, c’est peut-être même le problème le plus important pour les adolescents, car il y a des changements majeurs en cours sur le cerveau entre les âges de 17 et 19 ans. Plus précisément, les lobes du cortex préfrontal droit et gauche sont dans une phase critique du développement. La surexposition à ces technologies sans fil à ces âges qui pourrait gravement nuire au développement harmonieux de leur cerveau devient donc un problème majeur de santé publique.

 

Pour le Pr allemand Manfred Spitzer neuropsychiatre, qui a écrit un livre intitulé Digitale Demenz – Démence numérique –    Le pire est à venir ?. Cette démence numérique constatée issue du sous-développement du cerveau droit sur 160.000 enfants sud-coréens accros est globalement amplifiée par les effets biologiques et sanitaires prouvés sur le métabolisme des irradiations des champs électromagnétiques artificiels micro-onde des smartphones et du WiFi. .

 

Selon les experts scientifiques, cette maladie est devenue un problème important en Corée du Sud, qui abrite la plus grande population du monde des utilisateurs de technologies numériques, ils demandent à ce que cette dépendance (addiction) soit classée comme un trouble mental.

 

NB. Ces infos montrent l’importance se préserver des ondes électromagnétiques : les patchs cités plus haut peuvent vous aider… Allez aussi consulter le site www.emf-bioshield.com sur lequel Jacques SURBECK montre comment, par des moyens simples et peu coûteux, une protection est possible !

 

 

-METAUX LOURDS DANS LES VACCINS :

Jacques VECKER : Autant que je sache – mais je ne sais pas tout – aucune étude n’a été faite sur l’utilité ou l’inutilité ou la nocivité de ces fameux adjuvants dans les vaccins comme le mercure et l’aluminium, qualifiés de métaux lourds, même si l’aluminium est léger. Un ami m’a dit ce jour que l’aluminium aurait un rôle de catalyseur. Avec de curieux effets périphériques quand on voit ce qui est arrivé à Laurent Lehrer et aux autres membres de son “club” dont le site est
www.change.org/vaccinssansaluminium
Le “club” de ceux qui sont frappés de myofasciite à microphages et autres scléroses en plaques, syndrome autistique et fibromyalgie. Des cas qui montrent que le lobby de l’industrie pharmaceutique a glissé vers le type mafia, un lobby qui tue. Une mafia dont l’agent dans le milieu politique français n’est autre que Cahuzac !

.

 

ECO-HABITAT

L’Indépendante : une maison écolo pas comme les autres

 

maison indépendante

40 mètres carré d’une maison 100% écolo pour 35 000€ ?
C’est le pari que Jean Colin et Jean-Paul Gautier (aucun lien avec son célèbre homonyme), deux amis d’enfance, ont relevé ensemble. L’architecte d’intérieur et le skipper (leurs activités respectives) ont décidé de construire le premier exemplaire de leur maison, l’Indépendante (qui tire son nom du fait qu’elle n’est reliée à aucun réseau électrique ou de distribution d’eau), sur leurs terres du Morbihan.

La maison, qui ne paye pas forcément de mine de l’extérieur, est montée sur 1,80 mètres de pilotis, et comporte un rez-de-chaussée (où l’on retrouve la salle de bain et la cuisine) et un étage (avec la chambre), pour une hauteur totale de 6,70 mètres. Il ne leur a pas fallu plus de 3 semaines pour monter la structure d’un bâtiment qui a d’abord été envisagé en raison de son faible coût. Les deux compères confient ainsi à la presse régionale : «Notre première ambition était sociale. Aujourd’hui, on est face à un mur de l’endettement. Les futurs acquéreurs en prennent souvent pour trente ans. D’où cette maison à la portée de tous». Une intention parfaitement louable, d’autant qu’ils ont adjoint à leur création des qualités écologiques et durables indéniables : en plus d’une réserve d’eau de pluie de 1000 litres, son toit est recouvert de panneaux solaires qui subviennent aux besoins électriques de ses habitants. Quand à l’isolation, elle est 100% écologique elle aussi, puisqu’obtenue grâce à un mélange de chaux et de copeaux de bois conçu spécialement pour l’occasion, et permet de réduire les besoins énergétiques au maximum.

Enfin, en plus d’être montée sur pilotis, l’empreinte au sol de l’Indépendante est inférieure à 20 mètres carrés : selon la loi, les propriétaires n’ont nul besoin d’un permis de construire pour l’assembler, mais d’une simple déclaration préalable (obtention d’une autorisation administrative). Lorsque l’on connaît l’enfer administratif que peut représenter l’obtention d’un permis de construire, on ne peut que saluer cet énième avantage. Si, pour vous, 40 mètres carré ne sont pas suffisants, les concepteurs Jean et Jean-Paul se prennent à rêver de l’ajout de deux autres modules sur les deux premiers déjà existant, pour porter la surface totale de l’habitation à 80 mètres carré, pour un prix imbattable de 60 000€.

Le plus fort, c’est que la maison n’est pas qu’une lubie d’architecte, mais elle est déjà réalité et prête à être commercialisée. Si vous êtes intéressés par le concept, ses inventeurs vous invitent à joindre le 02 96 47 91 98. En avant les histoires.

.

 

 

FUKUSHIMA SANS MENSONGES : CE QUE LES MEDIAS NE DISENT PAS ! (extraits du site degroupes.sortirdunucleaire.org)

 

Kôriyama : « En ville, j’ai noté des chiffres beaucoup trop élevés. Sur plus de 200 mètres, le long de l’avenue qui longe l’université de Jeunes filles, j’ai mesuré 1µSv/h, ce qui ferait près de 9mSv sur un an. Je lis sur le site de l’ANDRA :  » les normes européennes de radioprotection imposent aux industries une exposition limitée du public à 1mSv par an et par personne du fait de leurs rejets dans l’environnement ». Cette année, dans la préfecture de Fukushima, la dose admissible pour la population est repassée à 20mSv/an pour les petits et les grands comme on avait déjà voulu l’imposer en 2011. Pour le reste du Japon, c’est toujours 1mSv.

Des chiffres

En février 2013, dans la zone interdite, à environ 2km de la centrale, j’ai mesuré avec mon Gamma-Scout un peu plus de 35µSv. Le petit compteur prêté par TEPCO au poste de contrôle à l’entrée de la zone, lui, ne dépassera jamais 17µSV. Les amis japonais que j’accompagne, venus prendre des mesures de leur propriété en vue d’un dédommagement espéré, explosent : « Avec des doses pareilles, comment peuvent-ils nous dire de revenir ?! » Nous sommes en combinaisons de protection blanches, couverts des pieds à la tête. Plus loin, près de la centrale où nous n’irons pas, les doses se calculent en millisieverts, parfois en dizaines, parfois en centaines de millisieverts par heure.

Les autorités ont installé une centaine de postes de mesure de la radioactivité. Ils sont protégés par du grillage pour la simple raison que les gens en colère les détruisent souvent. Les chiffres sont toujours à la baisse par rapport à la réalité, et les lieux d’implantation sont systématiquement décontaminés au préalable. De plus, les appareils mesurent en hauteur, très au-dessus des chemins où les enfants marchent et jouent.

La centrale dans un état effrayant

Les bâtiments des réacteurs sont éventrés, on ne peut approcher de trois d’entre eux, dont il faut refroidir en permanence à l’eau froide les cœurs fondus, au petit bonheur la chance, puisque personne ne peut y entrer. Perchées au sommet des bâtiments en millions de morceaux, en millions de tuyaux et en millions de poutrelles, chargées de détritus, les piscines de désactivation des combustibles usés, dont on se demande à chaque nouvelle secousse sismique si elles tiendront encore longtemps, gardent dans leurs eaux troubles plus de 2000 tonnes de combustibles usés. Sur le site, il y a 7 piscines en mauvais ou très mauvais état.

Et puis l’eau. L’eau de ruissellement qui descend des collines, 400 m3 par jour, et qui vient se contaminer au contact de la centrale et de l’eau de refroidissement des réacteurs, dans les soubassements de la centrale. Alors il faut pomper, et puis il faut la mettre quelque part, mais les réservoirs creusés à la hâte (d’immenses piscines bâchées) se sont mis à fuir. On est en train de les vider. D’autres réservoirs métalliques remplis d’eau radioactive s’entassent sur le site, on ne sait plus qu’en faire. On parle de 300 000 tonnes d’eau hautement radioactive, la quantité augmentant chaque jour. Subrepticement, on est e n train de nous préparer à l’idée de tout reverser en mer.

Peu de chances d’amélioration

Un expert qui travaille sur la centrale vient de déclarer : « Tepco fonctionne au jour le jour. Ils n’ont pas le temps de penser à ce qui se passera demain, encore moins dans un an », tandis que le responsable de la nouvelle Autorité de Sûreté Nucléaire pense que « s’il y a un nouvel accident, on ne s’en sortira pas ». [1]

Un groupe de 14 enfants de Fukushima a porté plainte à la cour de justice de Sendai, réclamant leur droit à être évacués et à ne pas vivre dans un environnement radioactif. Leur plainte a été déboutée, même si le tribunal reconnaît la réalité des faits : le gouvernement ne peut pas être tenu pour responsable, partez si vous le voulez, leur a-t-on dit, mais à vos frais. La responsabilité est une chose mal partagée à Fukushima : la société TEPCO a depuis longtemps annoncé que les retombées radioactives ne la concernaient pas puisqu’elles appartiennent désormais aux propriétaires des lieux où elles se trouvent. Le gouvernement japonais, lui, a reconnu avoir utilisé les fonds d’aide aux sinistrés pour aider des entreprises ailleurs et sans rapport avec Fukushima.

Maladies

Les premiers cancers de la thyroïde chez des enfants se sont manifestés : 3 cas déjà opérés , 7 cas en observation. Les autorités prétendent qu’il n’y a pas de rapport avec l’accident même si les études épidémiologiques montrent qu’il n’existe statistiquement qu’un à 3 cas de cancer thyroïdien pour un million d’enfants. Près de la moitié des 38 000 enfants examinés présentent des nodules de la thyroïde. Un porte-parole du gouvernement déclare qu’un plus grand nombre d’enfants sont atteints dans le reste du Japon, et les déclarations du Dr Shunichi Yamashita, spécialiste du risque radiologique et président de l’Association Japonaise de la thyroïde reviennent à l’esprit : la bonne humeur est le meilleur remède contre les radiations, les gens qui rient ne tombent pas malades. [2]

Deux types d’évacués

150 000 personnes ont évacué la zone d’exclusion, environ 200 000 autres ont évacué des villes et des quartiers hors de cette zone sur une base volontaire. La radioactivité dans ces villes est aussi, voire parfois plus élevée, que dans la zone interdite (hormis à proximité des réacteurs) mais lorsque partir ou rester est facultatif, les familles qui ont décidé de partir se retrouvent aujourd’hui sans aucune aide. Les enfants ne peuvent bénéficier d’un suivi médical que s’ils vivent dans le département. Les familles qui se sont réfugiées ailleurs n’ont plus ce droit et les services médicaux ont reçu l’ordre de ne pas examiner les personnes originaires de Fukushima. Les évacués contraints qui avaient reçu une allocation d’un million de yens de TEPCO ont dû les rembourser lorsque la société a décidé de mensualiser l’aide.

Décontamination bidon

Le gouvernement a instauré, sur le papier, un vaste programme de décontamination. On ne compte plus ceux qui se découvrent une âme de décontamineur et se reconvertissent du jour au lendemain dans la profession. La décontamination externe d’une maison plus un espace de 5 mètres tout autour revient à 4700 euros, à payer de sa poche. Le travail est généralement mal fait et il est clair aujourd’hui que la décontamination ne dure pas. A la première pluie, la maison retrouve le même taux de radioactivité ou plus. Des journalistes d’ASAHI ont suivi et photographié avec effarement des décontamineurs qui ne suivaient pas le protocole, utilisaient un karcher là où il aurait fallu nettoyer à la brosse et à la main, par exemple, pour éviter les éclaboussures ; laissaient l’eau chargée de césium couler sur le sol, dans le jardin, dans les rivières ; jetaient le sol raclé en surface et les végétaux contaminés dans les fossés ou les cours d’eau. [3]

Pour les lieux publics, squares, cours d’écoles, stades, berges, le sol est raclé sur 5 à 15 cm, les végétaux sont ramassés et le tout est mis dans de grands sacs en matériau synthétique que l’on voit maintenant alignés par milliers à proximité de la centrale de Fukushima. Rien dans la loi ne prévoit leur traitement, on les laisse donc sur place, éventuellement en les rassemblant quelque part : dans les cours d’école, le long des routes, dans des champs. Parfois, ce sont juste des bâches qui recouvrent des tas de débris radioactifs. J’en ai mesuré, sur la route et dans des jardins publics : entre 0,6 et 2µSv/h. Des villes à travers tout le Japon ont été sollicitées pour se partager les déblais radioactifs mais les populations s’y opposant fréquemment, plusieurs préfectures ont fini par renoncer à leur récupération.

Le danger d’une décontamination s’annonce

Les vastes forêts de conifères de Fukushima mais aussi d’autres départements sont très contaminées. La cime des arbres a absorbé 60% du césium projeté après l’explosion des réacteurs et une partie de l’iode-131. Les cèdres et les cyprès perdront leurs aiguilles d’ici 3 à 5 ans. Avec la chute des aiguilles, un deuxième cycle de contamination des sols et des végétaux se mettra en place [4]. À l’image des forêts rouges de Tchernobyl, il faudrait les détruire, en tout cas les éclaircir, mais comment se débarrasser du bois contaminé ? En 2012, à 1800 km au sud de Fukushima, sur l’île d’Okinawa, des nouilles préparées à l’eau filtrée au charbon de bois dans la tradition locale se sont révélées impropres à la consommation. Quelle était l’origine de leur radioactivité élevée ? Le charbon de bois, préparé à partir d’arbres provenant de la région de Fukushima et lourdement contaminés au césium. Aucune consigne n’est donnée en prévision de cette bombe à retardement, aucune information ne filtre par les voies officielles.

Le ministre de l’Environnement, Nobuteru Ishihara (fils de l’ancien gouverneur de Tokyo, extrême-droite nationaliste), a déclaré qu’il faudrait interdire les compteurs Geiger aux particuliers. Pour être sûr de pouvoir s’amuser, sans doute.

Les familles évacuées sont isolées, leur voix n’est pas entendue, le gouvernement ne se préoccupe pas de la réalité, les ministres sont dans le déni et chacun est appelé à se taire et à s’amuser. À Tokyo, par exemple, personne n’aura « l’impolitesse » d’évoquer Fukushima…. Jusqu’à quand ??? », 6 mai 2013

Notes

[1] Cité dans The New York Times du 29 avril 2013http://www.nytimes.com/2013/04/30/world/asia/radioactive-water-imperils-fukushima-plant.html?smid=go-share

[2] Voir à ce sujet Thierry Ribault. « Fukushima : voici venu le temps de l’imposture scientifique », in « Rue 89 Planète », 11 septembre 2011

[3] CROOKED CLEANUP (3) : Reporters document extent of shoddy decontamination practiceshttp://ajw.asahi.com/article/0311disaster/fukushima/AJ201301040076

[4] travaux de chercheurs des universités de Tsukuba et d’Hokkaïdo

[5] témoignage d’un agriculteur qui, lui, refuse de vendre sa production

 

-Les joyeux saumons !

 

La Norvège exporte chaque année 600.000 tonnes  de saumons d’élevage. Ils sont élevés dans de vrais « camps de concentration » pour poisson (comme si on mettait 30 truites dans une baignoire !) et ils deviennent malades d’un parasite, le pou de mer, qui était tué par des antibiotiques… mais une résistance s’est installée. Alors les éleveurs utilisent le difluorobenzuron, un pesticide interdit pourtant en Europe et dont le potentiel cancérigène est très élevé. Mais comme le lobby de l’aquaculture est très puissant, il fait taire tous les organismes de contrôle. Bien sûr, les éleveurs de ces saumons ne mangent jamais leur production, comme les éleveurs de bétail ou de poulets industriels ne mangent pas ce qu’ils fabriquent, car ils savent ce que ces aliments contiennent mais les consommateurs, eux, sont invités à consommer ces « poisons bon marché » que sont les aliments des supermarchés. Plus ils consomment, plus ils sont empoisonnés, malades, et plus ces mêmes industriels qui fabriquent les poisons dont sont gorgés les aliments peuvent leur vendre des médicaments chimiques pour soulager leurs maux. Quelle bonne affaire ! Empoisonner d’une main et vendre des remèdes chimiques de l’autre, c’est le pactole assuré ! Fabriquer des millions de cancers par des aliments cancérigènes puis vendre de la chimiothérapie pour tuer les cellules cancéreuses, c’est l’un des grands marchés du siècle ! Vive le profit !

 

-SAGESSE : Extrait du Manuel de psychomagie d’Alexandro Jodorowsky :

« Nous ne vivons pas enfermés dans une maison, une rue, une ville, un pays : nous évoluons sur une planète qui participe à une danse cosmique. Elle nous emmène dans l’espace, autour du soleil, à trente kilomètres seconde. Le soleil emporte la Terre dans son parcours autour du centre galactique à deux cent-vingt kilomètres seconde. La Voie lactée voyage avec sa voisine Andromède à quatre-vingt-dix kilomètres seconde. Le groupe constitué par la Voie lactée et Andromède se déplace à soixante kilomètres seconde, attiré par la constellation de la Vierge et les constellations de l’Hydre et du Centaure. Celles-ci voyagent vers un autre grand amas de dizaines de milliards de galaxies. Et ainsi de suite jusqu’aux confins de notre univers, où celui-ci est attiré par un univers encore plus complexe et plus vaste qui tourne lui-même autour d’un autre, formant un plurivers. Dans cette danse cosmique incommensurable, tout naît, meurt, se transforme. Pour passer du « soi-même » au « nous-mêmes » et participer au projet cosmique – un univers en évolution où chaque atome sera esprit- nous devons arriver à nous détacher des amarres mentales afin que rien de subjectif ne nous sépare de l’énergie créatrice. En cessant d’ « appartenir », de nous « identifier », de nous « définir », nous parviendrons à l’union. Nous ne nous définirons plus comme jeunes ou vieux, femmes ou hommes. Aucun diplôme, aucun uniforme, aucun nom, ni aucune nationalité » ne limitera notre vie impersonnelle. Sous un masque individuelle nous jouirons de la paix de l’anonymat, nous n’aurons pas de barrière entre l’humain et le divin, nous connaîtrons tout l’univers, nous vivrons autant d’années que vit l’univers, nous deviendrons la conscience de l’univers, nous créerons éternellement… La réalisation de l‘individu est impossible s’il n’a pas un but qui englobe toute l’espèce humaine ».

Rumi :

»Sache que la forme extérieure disparaît,

Mais le monde de la réalité demeure pour toujours.

Combien de temps joueras-tu à aimer la forme de la cruche ?

Laisse la cruche ; va, cherche l’eau ! »

 

« Toute chose périt sauf l’essence de Dieu.

Quand tu es mort à toi-même et devenu immergé

Dans Son essence, jamais tu ne périras.

Quiconque dis »je » et « nous » à la porte

De la cour divine sera rejeté. »

 

« Quand je serai mort, si tu désires me visiter

Ne viens pas sr ma tombe sans tambour

Car au banquet de Dieu les pleureurs n’ont pas de place. »

 

 

Albert Einstein « Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à penser qu’il est stupide »

 

En conclusion voici un de ces jolis textes que Johanne diffuse sur Facebook pour le plus grand plaisir de ses milliers de lecteurs !

CONSIDÉRATIONS SUR L’AMOUR

 

ON M’A SOUVENT POSÉ LA QUESTION SUR CE QU’EST L’AMOUR ET SI ON DOIT SE DIRE “JE T’AIME” À TOUT VENT ET À TOUT LE MONDE OU PAS !?

 

Voici ma réponse :

 

L’AMOUR est une divine énergie lumineuse nourricière chaude et douce que nous ressentons et qui coule tout le temps de nous et vers nous, en nous dynamisant, en nous attendrissant. Et nous dire des “JE T’AIME” à tout vent nous va bien, nous rend bons, en illuminant nos corps (coeur, tête et visage surtout !), que nous fassions partie de ceux qui le verbalisent ou de ceux qui le reçoivent ! Même si c’est dit à la légère ou même hypocritement ! Car même dans ces moments d’égarement et de déséquilibre, l’AMOUR pensé et dit produit toujours de l’effet : une MAGIE s’opère !

 

La partie de nous devenue un être à part et qui est réticent à l’idée de parler d’AMOUR est “Bouboule” (l’ego, voir dans mes articles !). Celui-ci se fatigue très vite de parler d’amour et cherche à nous faire croire qu’il ne nous faudrait que le VRAI ou le GRAND AMOUR pour que cela soit BON. Ce qui est faux puisque l’AMOUR, même au stade intentionnel et à toute petite dose, fait toujours du bien ! Et dans l’autre sens, ce “Bouboule” nous pousse aussi à projeter négativement sur le ressenti des autres en nous chuchotant des phrases du style : ” Laisse tomber ! Celui-ci ne veut rien de toi. Celle-là s’en moque ! Celui-là n’en a pas besoin. Ou ne sait même pas ce que c’est… Ca n’en vaut pas la peine ! Etc.”

 

Inconscients, nous obéissons en nous empêchant d’AIMER, c’est à dire de respirer en laissant couler vers autrui ce sublime flot d’essence magique, ce carburant de vitalité bienfaisante ou en nous fermant à tout ce qui vient des autres.

 

Ce qui n’est, en fait, pas possible puisqu’on ne peut retenir cette grandiose PUISSANCE qui entretient la VITALITÉ ! Ce qui signifie que ne pas se lâcher pour AIMER (dans les actes de DONNER et de RECEVOIR) équivaut à un suicide !

 

Si nous voulons vivre conscients et mieux canaliser notre AMOUR, il nous faut voir ces jours “avec” et ces jours “sans”, en fonction de nos états ! Car les jours “sans” nous font mal, en fait, en nous réduisant !

 

Enfin, même si nous ne sommes pas forcément dans les attitudes négatives d’être réticents ou fermés à l’AMOUR, nous devons à mon sens apprendre à mieux diriger cette belle énergie, fondement de la VIE. Car, prisonniers d’une fausse croyance (qui n’est pas forcément conscientisée !), nous retenons souvent en nous l’AMOUR, dans les moments où nous ne voulons le donner qu’à une ou quelques personnes de notre choix !

 

Nous aimer tels que nous sommes ? OUI et NON ! Car d’abord, nous pouvons être ce que quelqu’un veut que nous soyons en nous perdant. Ensuite, nous pouvons toujours être plus que ce que nous sommes si ce que nous sommes fait peur à un enfant, dérange un malade etc… Car libre et conscient, nous pouvons jouer à tous les rôles sans avoir peur de se perdre ni de perdre son pouvoir souverain. Les gens incarnés et qui savent qu’ils dégagent un pouvoir et sont du pouvoir n’ont plus peur !

Si on dit l’amour doit « être ceci ou cela », ce n’est pas juste car cela veut dire qu’il y a des règles ! Et ces règles ne tiennent pas compte de l’état de la personne ni de sa maturité. Il vaut mieux peu d’amour que rien du tout. Il vaut de l’amour hypocrite que rien puisque l’amour hypocrite provient déjà d’une intention de passer pour aimant alors que le vide est un rien ! Bine sûr, il existe des gens qui aiment mais qui sont timides ou qui sont incapables d’en parler pour toutes sortes de raisons. Dans ces cas, c’est la personne qui reçoit qui doit avoir la capacité de ressentir, même dans le silence ! Comme quoi ce n’est pas si simple !

Et proscrire telle ou telle façon de dire ou de vivre l’amour sous-entend toujours une règle avec un qui sait et un autre qui ne sait pas. Tous les niveaux de conscience existent et c’est à nous de les percevoir. Nous adapter à eux ne signifie pas être des esclaves soumis mais êtres sensibles et à l’écoute de la vie. Avoir de l’empathie, de la compassion. Dès le moment où nous décidons d’une situation, nous sommes souverains ! Dès le moment où nous sommes conformes aux croyances et faisons comme quelqu’un d’autre aurait fait, nous sommes décentrés et en dehors des vibrations et des actes d’amours.

 

Nous n’avons pas à nous conduire ainsi en radins en nous “empêchant de vivre” et en “privant” les autres ! Car l’AMOUR produit également un grand MIRACLE : plus il est donné, plus il grandit ! Aussi, faisons l’effort de le libérer pour tous, surtout justement dans les moments où nous voulons le consacrer à une ou quelques personnes ou situations seulement !

 

Pour nous aider à vivre ce MIRACLE d’AMOUR, je nous propose de visualiser consciemment les gens que nous allons délaisser un instant donner la main à des milliards de personnes qui forment un immense CERCLE de LUMIÈRE ! En nous visualisant nous-mêmes dedans et en étant soutenus par tous dans ce temps de nous occuper essentiellement à ce qui nous mobilise ! On expérimente alors la délicieuse et pacifiante UNITÉ FRATERNELLE !

 

CONCLUSION : EN VIVANT, NOUS NE POUVONS PAS NOUS EMPECHER D’AIMER ! LA BONNE NOUVELLE POUR NOUS TOUS EST QUE L’AMOUR COULE DE NOUS TOUS MÊME A NOTRE INSU ! 

 

Je vous aime ! Je nous aime !

 

Maître Johanne RAZANAMAHAY-SCHALLER

 

-VIDEOS : Vous trouverez des conférences, interviews et « coup de gueule » de Tal, en tapant, sur youtube, « Santeglobale11 » ou « Tal Schaller » ou « Johanne Razanamahay »

 

Sur http://www.dailymotion.com/video/xutv8u_nazisme-et-communisme-finances-par-wall-street-banquiers-internationaux-et-industriels-l-elite-escla_news un remarquable interview du professeur SUTTON qui montre comment les banquiers américains ont financé non seulement Hitler et les nazis pendant le deuxième guerre mondiale mais aussi le communisme… nous sommes les esclaves de ces quelques banquiers, comme Rockfeller, qui contrôlent le monde et les medias. Avec une rigueur remarquable, une précision scientifique, le professeur SUTTON montre le « dessous des cartes » de ces dernières décennies… C’est hallucinant !

 

Nous vous souhaitons des journées d’été agréables et douces, dans le plaisir d’apprendre à vivre toujours plus sereins, aimants et joyeux ! Vive la Vie !

Johanne et Tal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info

 

Pour toute commande jusqu’au 31 Décembre, nous vous offrons, en guise de « cadeau de Noël » le DVD « Naissance d’une humanité consciente », une conférence de Johanne et Tal sur la construction d’un futur lumineux ! Ignorer