Vaccins, nouvelles juillet 2011

VACCINS AUX ETATS-UNIS

Savez vous que la Cour Suprême des États-Unis a donné le feu vert aux compagnies pharmaceutiques et aux fidèles médecins pour faire pression sur les législateurs afin qu’ils exigent que chaque américain qui atteint l’âge de 78 ans reçoive 130 doses de vaccins recommandés par le gouvernement et, à partir du jour de la naissance et jusqu’à la dernière année de sa vie ?

Ce qui vient d’être dit n’inclut pas les centaines de nouveaux vaccins qui sont en train d’être développés par les compagnies pharmaceutiques avec l’approbation du gouvernement et qui seront exigés dans le futur ;que ces vaccins soient nécessaires ou pas ;qu’ils soient efficaces ou pas ; qu’ils soient dangereux ou pas ;que le public le souhaite ou pas. Ceci n’a plus rien à voir avec la santé publique, il s’agit essentiellement de l’exploitation du public rendu prisonnier d’une industrie pharmaceutique à l’affût de gains illimités, comme de médecins en position d’autorité qui n’ont jamais vu un vaccin qu’ils aient envie de rendre obligatoire Il s’agit ici d’un rêve ultime de l’actionnaire de l’industrie pharmaceutique, mais hélas aussi, « du pire cauchemar pour le consommateur, comme de la voie ouverte à la tyrannie »

Levons-nous pour notre liberté et notre santé.

Il n’existe aucune liberté plus fondamentale que le droit de pouvoir librement décider les risques que nous sommes prêts à prendre pour nos vies et celles de nos enfants.

(Extraits de Barbara Loe Fisher)

Présidente du NVIC (EU)

« L’humanité est malheureusement tellement coincée dans la peur de penser par elle-même que le résultat de cette état d’idiotie contribuera sans doute à permettre l’élimination de ce qui reste de son cerveau – d’où cette complaisance par rapport à toute une série de « traitements destructeurs »

Sur pratiquement tous les plans, nous faisons l’objet de multiples attaques en tant qu’êtres humains ; que ce soit par le biais de la nourriture, de l’eau, des médicaments, de l’air que nous respirons, de la contamination de l’environnement.

C’est avec mépris que les populations du monde sont perçues par les multinationales, les mondes scientifique, pharmaceutique, militaire et même nos gouvernements respectifs. Les populations du monde ne sont souvent perçues que comme des sujets/objets-tests destinés à toutes sortes d’expérimentations. Nous sommes en fait les rats d’un labyrinthe. L’élite mondiale qui nous déteste nous considère comme des objets jetables.

Savons-nous vraiment à quoi nous soumettons nos bébés, nos petits-enfants, nos adolescents ? Et même nous-mêmes en tant qu’adultes ? Chaque seringue de vaccin injecte une soupe d’ADN qui infecte son hôte avec des virus vivants ou supposés tués sous prétexte de protéger de l’une ou l’autre infection ou maladie. Ces injections contiennent aussi des produits cancérogènes, des métaux lourds, des virus sauvages, des protéines étrangères. L’ADN hétérogène issu du génie génétique peut interférer avec notre ADN et entraîner des mutations.

Alors que beaucoup de parents soumettent leurs bébés ou leurs enfants à plus de 63 vaccinations de routine avant l’âge de cinq ans, ces mêmes parents n’hésiteront parfois pas à « condamner » d’autres parents qui refuseraient que leur enfant soit infecté par des vaccins. L’argument traditionnel des parents qui vaccinent leurs enfants est que les non vaccinés représentent une menace pour les enfants vaccinés.

Mille excuses… mais si vous croyez à l’efficacité des vaccins, quels risques un enfant non vacciné pourrait-il faire courir à un enfant vacciné ?

En réalité, c’est le contraire qui est vrai. L’enfant vacciné est actif sur le plan viral et pendant 21 jours il risque de répandre le virus chaque fois qu’il entrera dans une chambre, chaque fois qu’il toussera, éternuera ou tout simplement respirera. L’enfant deviendra un réel incubateur à virus parce que son système immunitaire aura été affaibli par le vaccin, parce que l’ADN recombinant pourra muter et produire de nouveaux virus dans son petit corps.

L’idée que des centaines de milliers d’enfants aient pu perdre la santé ou soient décédés à cause des produits que des compagnies auront fabriqué ne doit pas interférer avec les bénéfices de ces sociétés…

http://www.2012theawakening.com/?p=4491

Épidémie de leptospirose : l’exemple de Cuba

(Ce que vous ne lirez jamais dans la grande presse !)

Un rapport concernant la plus vaste étude jamais réalisée sur l’homéopathie, basée sur les données de 11 millions de personnes a été publié dans le journal « Homeopathy » (3 août 2010).

Cette étude apporte les preuves irréfutables qu’une substance hautement diluée préparée selon les principes homéopathiques peut contribuer à la prévention de la leptospirose…

Une épidémie de leptospirose s’est développée à la fin de 2007 à Cuba. Alors que le Gouvernement ne disposait que de 15.000 vaccins pour traiter les personnes à hauts risques, ce dernier décida de traiter toute la population de la région au-dessus d’un an d’âge au moyen de produits homéopathiques.

Le traitement homéopathique fut administré à 2,3 millions de personnes dans les provinces généralement les plus touchées. En quelques semaines, le nombre de cas de leptospirose tomba de 38 à 4 cas pour 100.000 habitants.

Les effets de ce traitement ont paru se maintenir : l’année qui suivit (2008), on enregistra une réduction de 84% de l’infection dans la région traitée. Au cours de la même période, l’incidence de la maladie dans les régions non traitées avait augmenté de 22%.

http://www.facultyofhomeopathy.org/media/press_releases/leptospirosis_infection_in_Cuban_population.html

VACCINATION : UN DEFI

Lettre du Dr Viera SCHEIBNER, PhD publiée dans le journal médical australien Medical Observer en février 1999. Medical Observer Pty Ltd Level2, 100 Bay Road 19 february 1999

—————————————————————————————————————–

Cher Éditeur,

SIMON CHAPMAN EST INVITE A S’ADMINISTRER SA PROPRE MEDICATION

Le 19 février 1999, The Medical Observer a publié un article de Simon Chapman, article dans lequel il lançait un défi au mouvement antivaccinaliste Australien.

Voici ma réponse à cet article provocateur :

Si les vaccins représentent une telle bénédiction, je lance le défi à Simon Chapman de se présenter à la télévision et de se faire injecter par un médecin de mon choix et en ma présence, tous les vaccins qui sont administrés aux bébés ( avec ajustement de la dose au poids du corps ).

Ci-dessous la liste des vaccins qui devraient être administrés à Simon Chapman :

* DtaP : 3 doses endéans les 4 mois

* Hib : 3 doses endéans les 4 mois

* OPV ou IPV : 3 doses endéans les 4 mois

* Hép. B : 3 doses avec un mois d’intervalle entre chaque.

Le temps où est administrée la première dose représente le mois 0. Il n’existe pas de meilleure façon de nous démontrer que les vaccins sont sûrs et efficaces que de voir Simon prendre sa propre médication.

Après l’administration de chaque lot de vaccins, un médecin et moi-même devrions vérifier les réactions, ainsi que l’état général de Simon. Les réactions-long terme seraient suivies pendant 3 ans. Si vous ne publiez pas ma lettre et/ou si Simon ne marque pas son accord pour cette démonstration sûre et facile, nous devrions en conclure que les vaccinateurs seraient malhonnêtes et se méfient des produits qu’ils recommandent.

Je publierai cette proposition, ainsi que votre réponse sur Internet pour pouvoir m’assurer que ma réponse au défi lancé par Simon est largement diffusée.

Très sincèrement vôtre,

Viera Scheibner, PhD.

Simon Chapman est resté parfaitement silencieux depuis que ce défi a été lancé. Il en est toujours comme cela aujourd’hui.

Nous lançons le même défi à tous ceux qui ont quelque position d’ «autorité » et qui s’appliquent à promouvoir l’injection de ces produits chez les personnes humaines, ou chez toute autre créature vivante.

« Un simple vaccin administré à un nouveau-né de 2kg,750 équivaut à administrer le même jour 30 vaccinations à un adulte de 82 Kg »

Dr Boyd Haley, Professeur à l’Université du Kentucky, Chaire et Département de Chimie

(2001)

http://www.vierascheibner.org/index.php?view=article&catid=44%3Avieraretort&id=57%3Avaccination-challenge&option=com_content&Itemid=59

« Il ne serait même pas possible de réaliser une étude qui montrerait que le thiomersal est sans danger. Ce produit est tout juste affreusement trop toxique. L’injection de thiomersal à un animal rendra son cerveau malade. Si vous appliquez du thiomersal à du tissu vivant, les cellules mourront. Si vous le mettez dans une boîte de petri, la culture mourra. Sachant tout cela, il serait odieux de prétendre injecter pareil produit à un bébé sans provoquer des dégâts. »

Dr Boyd Haley, Professeur à l’Université du Kentucky, Chaire et Département de Chimie

Deux des principaux ouvrages du Dr V.Scheibner :

Dr V.Scheibner videos : http://www.youtube.com/watch?v=FVxeEJUtdrk

http://www.youtube.com/watch?v=nfOfXbfLiZ8&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=Lt7CMyoX0Hg&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=APW-Lxqvftk&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=NlONviNLSg4&feature=related

VACCINS CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS :

Rapport officiel du VAERS au 13 mai 2011 sur les Décès et Troubles de Santé Survenus

Après les Vaccins Gardasil et Cervarix

Seuls 1 à 10% des effets secondaires sont rapportés HPV4/HPV2

Total

Effets secondaires 22.194

Décès 97

Vie mise en danger 432

Urgences 8.838

Hospitalisations 2.231

Séjour prolongé en hôpital 196

Handicapés 732

N’ont pas pu récupérer 4.531

Frottis anormaux 378

Dysplasie cervicale 135

Cancer cervical 41

Communiqué de presse (PRLog) – 20 juin 2011

Existe-t-il des parents qui souhaiteraient un jour entendre leur fille jusque là en parfaite santé leur dire : « Arrêtez ! Je n’en veux plus ? » Quelles raisons pourraient pousser une jeune fille en parfaite santé à prononcer ces paroles ? Et cependant les problèmes de santé et les décès qui ont suivi l’administration du Gardasil et du

Cervarix continuent d’augmenter et semblent plus que compenser l’efficacité du vaccin. Des inquiétudes croissantes se manifestent partout dans le monde et les essais cliniques du vaccin contre le papilloma virus humain (HPV) en Inde (Andhra Pradesh et Gujarat) ont été déclarés contraires à l’éthique

http://www.thehindu.com/news/national/article2091424.ece

Le Gardasil HPV4 n’a pu être démontré sûr et efficace contre le cancer du col de l’utérus avant sa mise sur le marché en 2006. On n’a fait que le supposer efficace contre le cancer du col de l’utérus.

Le nombre des effets secondaires rapportés du Gardasil serait trois fois plus élevé que celui de tous les autres vaccins réunis.(1)

Chacune des 3 injections contient 225 ug d’hydroxyphosphate sulfate d’aluminium : un adjuvant connu pour être lié à des maladies auto immunes ; ce sont des maladies chroniques qui ne cessent d’augmenter parmi les personnes vaccinées contre le HPV (2), (3).

Chacune des 3 injections contient du borate de sodium (pesticide) qui est lié à des problèmes d’infertilité, de paralysies et d’épilepsie (attaques). En 2005 , la National

Library of Medicine (NLM) et les Instituts Nationaux de Santé Publique ont déclaré qu’il s’agissait d’un dangereux poison et précisé : « On ne le trouve plus couramment dans les préparations médicales » (4), (5). Le Gardasil, lui, a été approuvé en 2006.

Chacune des 3 injections contient aussi du Polysorbate 80 : un émulsifiant lié à des problèmes d’anaphylaxie, convulsions, collapsus, épilepsie (attaques) et infertilité chez les animaux (4), (5).

Selon les données officielles du VAERS il y a eu 97 décès et 22.994 effets secondaires qui ont fait suite à l’administration du Gardasil depuis qu’il a été mis sur le marché (6)

Il n’existe aucun système de vaccinovigilance systématique long terme par rapport aux effets secondaires. Le système actuel de rapport des effets secondaires est purement passif. A ce sujet le CDC précise : « Les données du VAERS ne peuvent être utilisées pour établir des relations causales entre les vaccins et les effets secondaires négatifs »

Wilyman conclut en ces termes : Pourquoi ce vaccin a-t-il été commercialisé de manière aussi agressive pour les femmes australiennes alors que le cancer du col de l’utérus représente un risque très faible pour ces femmes comme aussi dans tous les pays développés, et alors que le vaccin contient des produits qui sont liés à des problèmes d’infertilité ?

Wilyman a également créé un poster qui reprend les preuves montrant que le

Gardasil a été commercialisé pour les femmes d’une manière malhonnête sur un

plan mondial. http://www.theoneclickgroup.co.uk/news.php?id=6307#newspost

SANE Vax Inc. pose les mêmes questions à tous les gouvernements et à toutes les agences gouvernementales mondiales. Quelle justification, quelle éthique ?

Nous exigeons des réponses immédiates au nom des parents d’enfants innocents qui ont vu leur santé se dégrader ou pire après avoir été soumis aux vaccinations HPV recommandées ou rendues obligatoires par les gouvernements.

Sources:

1. Slade B A, Leidel L, Vellozzi C, Woo EJ, Hua Wei, Sutherland A, Izurieta H, Ball R, Miller N, Braun M, Markowitz L, Iskander J,

2009, Postlicensure Safety Surveillance for Quadrivalent Human Papillomavirus Recombinant Vaccine, Journal of the American

Medical Association, 302 (7): 750 – 757

2. Villa LL, Costa R, Petta C et al, 2005, Prophylactic quadrivalent human papillomavirus (types 6,11,16 and 18) L1 virus-like

particle vaccine in young women: a randomized double-blind placebo-controlledmulticentre phase 11 efficacy trial, Lancet

Oncol 2005:6:271-8

3. Shoenfeld Y and Agmon-Levin N, 2011, ASIA – Autoimmunity/inflammatory syndrome induced by adjuvants, Journal of

Autoimmunity, 36 p. 4-8.

4. Centre for Disease Control and Protection (CDC), Vaccine Excipient and Media Summary, Part 2, excipients included in US

Vaccines, by Vaccine, visited 24.5.11 www.cdc.gov/vaccines/pubs/pinkbook/downloads/spprendices/B/excipient-table-2.pdf

5. World Association for Vaccine Education (WAVE), Vaccine Ingredients, www.novaccine.com visited 24.5.11

6. S.A.N.E Vax Inc. Safe, Affordable, Necessary and Effective Vaccines, www.sanevax.org visited 28.4.11

Read Press Release here: http://www.prlog.org/11545649-hpv-vaccine-safety-and-efficacy-answersdemanded-

from-government-health-ministers.html

Leslie Carol Botha,

Vice-President Public Relations, SANE Vax, Inc.

Health Educator, Broadcast Journalist

Internationally Recognized Expert on Women’s Hormone Cycles

Holy Hormones Honey -The Greatest Story Never Told!

http://holyhormones.com/

http://sanevax.org

* * *

VIDEOS EN FRANÇAIS

http://www.dailymotion.com/video/xh41y9_julie-et-le-vaccin-gardasil-jt-fr-3_webcam

http://www.youtube.com/watch?v=xAvG-1TFtdM

http://www.dailymotion.com/video/x84xac_extrait-le-vaccin-anti-hpv-gardasil_news

SITES FRANÇAIS

http://stop-gardasil.over-blog.com/

http://expovaccins.over-blog.com/article-31256863.html

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=11074

GARDASIL- CERVARIX – PHARMACRITIQUE

Les près de 60 articles sur diverses dimensions du Gardasil et du Cervarix sont réunis

sous quatre catégories, accessibles à partir de la liste à gauche de Pharmacritique:

”Gardasil, Cervarix – conflits d’intérêts”

”Gardasil: critiques et controverses à l’étranger”

”Gardasil divers: HPV, fréquence, co-facteurs, taux”

”Cervarix vaccin anti papillomavirus”

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/gardasil-cervarix-conflits-d-interets/

– Les vaccins et l’épidémie d’allergies aux arachides (cacahuètes)un article intéressant sur le fait que les vaccins sont cause d’allergies alimentaires. Non seulement les vaccins ne nous protègent pas des maladies mais ils nous rendent malades ! Comme cette réalité est « dure à avaler » par ceux qui ont cru que la science médicale allait apporter la santé à tous !

http://expovaccins.over-blog.com/article-les-vaccins-et-l-epidemie-d-allergies-aux-arachides-cacahuetes-79162679.html

– Une info IMPORTANTE : UN MEDECIN CONDAMNE !

Les directeurs d’école et les médecins scolaires finiront par être au courant qu’en Autriche, un médecin scolaire a été condamné à dédommager un élève vacciné contre l’hépatite B dans le cadre scolaire pour les dommages neurologiques subis CAR ce médecin n’avait pas du tout fait part des dangers du vaccin (et avait donc VIOLE la notion de consentement éclairé, ce qui a donc été assimilé à une faute professionnelle par la cour autrichienne!!). Les médecins scolaires auront donc “la main qui tremble” en vaccinant les jeunes filles avec le Gardasil…

http://www.initiativecitoyenne.be/article-la-justice-autrichienne-l-affirme-les-vaccinations-en-milieu-scolaire-ne-sont-pas-obligatoires-76925316.html

ASTHME ET VACCINS :

Aux Etats-Unis et selon l’organisation Children & Asthma in America, 7 millions d’enfants souffrent d’asthme, maladie particulièrement invalidante. Toujours selon Children & Asthma in America, 1 enfant sur 10 souffrirait de la maladie.

http://www.asthmainamerica.com/children_index.html

De nombreuses personnes ignorent que certains vaccins destinés aux enfants contiennent des levures. Les levures sont des substances qui peuvent provoquer des problèmes respiratoires, ainsi que de l’asthme chez les enfants qui souffrent d’allergie aux levures.

Les vaccins qui contiennent des levures ne sont cependant pas les seules vaccinations susceptibles de provoquer de l’asthme chez les enfants. Dans une étude réalisée par le Dr David L. Phillips et portant comme titre Les vaccins DPT et anti tétanique pourraient-ils provoquer de l’asthme ?, celui-ci commente une recherche qui a montré qu’un enfant qui a reçu les vaccins DPT et anti-tétanique a 50% de chances en plus de faire de graves réactions allergiques et plus de 80% de faire des sinusites. Ces enfants auraient aussi deux fois plus de chances de souffrir d’asthme.

Un autre vaccin accusé de provoquer de l’asthme chez les enfants est le vaccin contre la coqueluche. Le magazine Pulse a signalé dès 1997 que les enfants vaccinés contre la coqueluche avaient 50% de chances en plus de développer un asthme ou le rhume de foins plus tard dans la vie.

http://vactruth.com/2011/07/11/

Source: http://articles.mercola.com/sites/current.aspx

L’UNE DES REVELATIONS LES PLUS INEXCUSABLES DE TOUTES CONCERNANT LES VACCINS…

Posté par le Dr. Mercola, le 10 juillet 2011

Ex-scientifique pour une compagnie pharmaceutique, Helen Ratajczak a récemment créé une tempête de débats provenant de tous les côtés du

PROBLEME CONCERNANT LE LIEN ENTRE L’AUTISME ET LES VACCINS lorsqu’elle a publié le passage en revue exhaustif de ses RECHERCHES SUR L’AUTISME. Cette étude est extrêmement importante, pour plusieurs raisons. UN ELEMENT MIS EN LUMIERE ET QUI A

REUSSI A RESTER SOUS LE RADAR EST L’UTILISATION DE CELLULES D’EMBRYONS AVORTES DANS LA PRODUCTION DE VACCINS.

CBS News rapportait récemment :

«Ratajczak rapporte qu’A PEU PRES AU MEME MOMENT OU LA PLUPART DES FABRICANTS DE VACCINS RETIRAIENT LE THIMEROSAL DE LA PLUPART DES VACCINS (A L’EXCEPTION DES VACCINS CONTRE LA GRIPPE, QUI CONTIENNENT ENCORE LARGEMENT DU THIMEROSAL), ILS COMMENCERENT A FABRIQUER CERTAINS VACCINS EN UTILISANT DES TISSUS HUMAINS.

Ratajczak dit que CES TISSUS HUMAINS SONT ACTUELLEMENT

UTILISES DANS 23 VACCINS. Elle débat de l’augmentation de l’incidence de l’autisme qui correspond à l’introduction d’ADN humain dans le vaccin ROR, et suggère que les deux pourraient être liés ».

Ex-scientifique pour une compagnie pharmaceutique, Helen Ratajczak a récemment créé une tempête de débats provenant de tous les côtés du problème concernant le lien entre l’autisme et les vaccins lorsqu’elle a publié le passage en revue exhaustif de ses recherches sur l’autisme. CEPENDANT, SON ETUDE DE 79 PAGES CONTIENT UN DETAIL QUI POURRAIT FACILEMENT PASSER INAPERÇU -CINQ MOTS QUI REVELENT L’UN DES SECRETS LES PLUS CHOQUANTS QUE BIG PHARMA VOUS A TOUJOURS CACHE : “… CULTIVE DANS (DU) TISSU FOETAL HUMAIN.”

Cette ligne se lit comme suit (page 70) :

“UN PIC ACCRU SUPPLEMENTAIRE DANS L’INCIDENCE DE L’AUTISME S’EST PRODUIT EN 1995, LORSQUE LE VACCIN CONTRE LA VARICELLE FUT CULTIVE DANS DU TISSU FOETAL HUMAIN”. LA PLUPART DES GENS IGNORENT QUE DES CULTURES DE CELLULES HUMAINES PROVENANT DE FOETUS HUMAINS AVORTES ONT ETE LARGEMENT UTILISEES DANS LA PRODUCTION DE VACCINS DEPUIS DES DECENNIES. ET LES FABRICANTS DE VACCINS SONT HEUREUX QUE LA MAJORITE DU PUBLIC EST RESTEE IGNORANTE DE CE FAIT, PUISQU’UNE PRISE DE CONSCIENCE DE CELA POURRAIT LEUR EXPLOSER AU VISAGE.

En mettant de côté, pour l’instant, les conséquences sanitaires inconnues à long terme de la contamination par ADN et les croyances religieuses sur l’utilisation de tissus provenant de fœtus avortés – L’ETHIQUE DE LA NONDIVULGATION EST REPREHENSIBLE. Les compagnies pharmaceutiques et les décideurs politiques responsables de la vaccination ne devraient pas être autorisés à décider si oui ou non ils vont partager cette information avec vous.

Ce sont des informations que vous devriez avoir reçues AVANT de faire un choix concernant le fait de savoir si oui ou non vous allez vous faire vacciner.

Le vaccin contre la varicelle n’est pas le seul vaccin qui est fabriqué de cette façon. SELON LE SOUND CHOICE PHARMACEUTICAL INSTITUTE

(SCPI – cf. http://www.soundchoice.org/certification.html), LES 24 VACCINS SUIVANTS SONT PRODUITS EN UTILISANT DES CELLULES PROVENANT DE FOETUS AVORTES ET/OU CONTIENNENT DE L’ADN, DES PROTEINES OU DES DEBRIS CELLULAIRES ASSOCIES PROVENANT DE CULTURES DE CELLULES PROVENANT DE FOETUS HUMAINS AVORTES:

Polio: PolioVax, Pentacel, DT Polio Absorbed, Quadracel (Sanofi)

Rougeole, Oreillons, Rubéole (en anglais, Measles, Mumps, Rubella ou MMR):

MMR-II, Meruvax II, MRVax, Biovax, ProQuad, MMR-V (Merck) ; Priorix,

Erolalix (GlaxoSmithKline)

Varicelle (varicelle et zona): Varivax, ProQuad, MMR-V, Zostavax (Merck) ;

Varilix (GlaxoSmithKline)

Hépatite A: Vaqta (Merck); Havrix, Twinrix (GlaxoSmithKline); Avaxim, Vivaxim

(Sanofi); Epaxal (Crucell/Berna)

Rage: Imovax (Sanofi)

top

Recevez gratuitement notre livre : «Rire c’est la santé»

Pour que nous puissions tous avancer sur le chemin de la médecine holistique nous sommes heureux de vous offrir notre  livre (sous forme d’ebook) “Rire c’est la santé”. Afin de le recevoir inscrivez-vous si-dessous et un mail vous sera envoyé pour télécharger l’ebook :

Nous respectons votre privée : nous ne transmettrons votre email à aucun tiers et vous pouvez à tout moment vous désinscrire. En vous inscrivant vous acceptez de recevoir notre newsletter qui contient des offres informations  au sujet de nos activités et celles de nos amis. Nous collectons votre prénom afin de personnaliser nos emails. Pour tout renseignement contactez-nous à support@santeglobale.info